Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Le Grand Salon « Orchestra »

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 0:34

Ca commence à bouchonner autour du bar...
Bientôt on ne respire plus, ici !
J'irais bien me poster ailleurs, moi...
J'hésite, je n'aimerais pas que mon ami le Comte prenne ça pour une fuite.
Et puis tant pis.
Pas question qu'il guide mes actes, dans un sens comme dans l'autre.


Elle descend de son tabouret, en tirant un peu sur sa jupe noire qui a remonté au cours de l'opération, et envoie au Comte un sourire de glace. Puis elle se tourne pour récupérer son verre, et offre cette fois à son autre voisin un sourire nettement plus chaleureux...

A plus tard, James.

Et tout en se penchant pour attraper le verre, elle lui glisse à mi-voix, de manière cependant très audible pour qui tendrait l'oreille :

La compagnie devient un peu trop austère à mon goût...

S'il a entendu, tant mieux.
D'ailleurs, j'aurais pu parler beaucoup moins fort, et c'est ce que j'aurais fait si j'avais voulu me faire entendre de James seulement...


Elle se retourne, et cherche des yeux un coin tranquille...
La brunette du fond paraît bien morose, pas envie de la déranger.
Comme il serait malséant d'ailleurs d'aller empiéter sur l'espace des deux jeunes gens de la table verte. Elle note au passage que le jeune monsieur a bien évidemment cédé, et saisi la main de la rousse...

Ces types... Trop facile, vraiment...
Celui-là joue les durs à cuire, dans son costard griffé, mais il est fait comme un rat... Chapeau, la petite dinde... T'es loin du grade épervier, mais tu pourrais presque passer pour une pie...

Une pie.

Une pie...


Elle marque un temps d'arrêt, tourne la tête vers la table verte.

Les bijoux.

...

Tu les dévisages. Avance.


Elle reprend mécaniquement sa marche, préoccupée. La table du fond est libre. Céli s'est levée, elle est à présent près du buffet. C'est un endroit propice, pour le moment...
Elle s'installe sur le chaise à gauche de celle que l'étrange jeune femme a laissée libre, et pose son verre devant elle...
Perdue dans ses pensées, elle laisse ses yeux dériver sur la salle qui se remplit.

Observer ?
Percevoir...
Ressentir...
Imaginer...
Et conclure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena
Barbie nympho
avatar

Féminin Nombre de messages : 162
Age : 36
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 1:35

La vache c’que j’ai l’moral moi maintenant, j’pourrais baiser tout c’qui bouge là ! Ben oué quoi deux semaines d’abstinence c’est l’enfer !

Ah ça y est j’ai enfin trouvé c’te fouttu salle ! Putain mais y’a personne à table y squattent tous le bar ou presque ! Alors voyons voir qui j’connais pas ! Oulà plein d’monde en fait ! Y’en a qu’j’ai deja vu au bar mais y’as plein d’tete nouvelles aussi ! Oh tien l’comte, chose promise chose due, même si j’lui avait rien dit, hop j’me dirige vers lui, mine de rien je l’enlace et lui roule le patin du siècle ! J’dis rien il comprendra pourquoi !

Bon c’est pas l’tout d’ça mais j’ai la dalle moi et au bar c’est blindé, direction le buffet ! Bordel mais c’est quoi c’te gamine qui roule dans la bouffe là, ça en couperait presque l’appétit heureusement elle roule que dans les desserts le reste est encore potable ! OHHH des œufs d’lump j’adore ça en plus ils sont énormes ceux là j’en ai jamais vu des si gros, bref j’prend un p’tit toast, une des coupes de champ’ posées là et j’me r’tourne vers ceux qui sont là !

B’soir vous êtes les parents d’la minotte là ? Non pasque elle manque d’éducation quand même ! Même moi qu’ai pas d’éducation j’sais mieux m’tenir que ça ! A croire qu’elle a pas bouffé d’puis six mois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Callahan
Individu
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 37
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 2:43

Hé merde tout ce que je hais...
Le monde commence à arriver.
J'ai toujours haï ces soirées...
Bon, il reste toujours ma voisine qui est plutôt sympa...
Tiens, elle me sourit et elle s'en va.
Comme d'habitude j'ai du l'ennuyer.
J'ai jamais eu aucun savoir faire avec les femmes.
Et je m'en tape légèrement d'ailleurs.
Tant qu'on me fait pas la peau et qu'Amy est heureuse ça me va.
Un peu déçu, mais bon elle doit de toutes façon être déjà avec quelqu'un...
C'est mieux comme ça.
Et les autres... Que des visages inconnus...
Hé bien je suis pas dans la merde...
Bon, j'ai l'air d'un poivrot là.
Je fini même pas mon verre, je suis écoeuré.
C'est peut être aussi le mal de mer, mais ça me semble bizzare.
Allez James, déprimes pas trop ce soir, c'est mauvais pour ton image...
D'ailleurs qu'est ce que je m'en fous...
Je jette un léger coup d'oeil à ma droite.
Ce type bizzare, que Sybille à l'air de particulièrement détester...
Hum... Encore un cas probablement...
Sur ma gauche ce n'est guère plus brillant.
Un Blond qui se la joue un peu bad-boy...
Après tout il fait ce qui veut.
De l'autre côté un anglais à en juger l'accent...
Un brun assez classe... Pas du tout le genre de type que j'apprecie.
D'ailleurs je commence à penser que je suis devenu un véritable malade social... A moins que je sois le seul réaliste.
Mon père lui aurait déjà cassé la gueule si il était là...
Un Irlandais pur souche... Pas recommendable.
C'est pas pour rien qu'il a laissé tomber ma mère d'ailleurs...
La petite française avait dû le lasser...
Mais on idéalise toujours le parent absent, c'est pour ça que j'étais content quand on me disait que je lui ressemblait.
Il m'a juste laissé mon nom... Quel super cadeau.
Bon, j'ai plus aucun raison de rester...
Enfin si, la faim...
J'attends de voir si ça passe...
Sinon, ventre vide ou pas, je me barre.
Tiens, le Pont-Terrasse, ça me parait vide.
Parfait, c'est à l'extérieur en plus.
Je me lève de ma chaise, jettant un regard sur la salle.
C'est juré c'est la dernière fois que je prends le bateau.
Avec l'argent que j'ai pris lors du dernier... Prélèvement, j'aurai pu me payer un yacht...
Même mon fric me dégoûte...
Je crois que ce qui me fait encore vivre c'est ma soeur.
J'ai plus envie que d'un chose, un peu de calme...
Ah l'air frais du large... Y a pas à dire ça vaut toutes les conversations du monde...
Je reste appuyé contre la rembarde, pensif, fermant les yeux et écoutant le bruit appaisant de l'océan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 5:12

[Première musique à écouter : ICI]

Il paraît que j'ai l'air de n'avoir aucune connexion avec le monde. C'est du moins ce que semblent penser les gens, à voir comme ils me regardent. Mais cet homme, il donne l'impression de ne connecter qu'avec les malheurs du monde, dans leur intégralité. S'il me disait que son fils s'est tué en voiture avant hier, le jour même de la faillite de son entreprise, de la mort de sa mère et du départ de sa femme pour aller vivre avec son amant, et bien je trouverais ça à peine assez tragique pour sa tête. Il a au moins aussi du apprendre qu'il était séropositif et qu'il avait un cancer. En phase terminale. De cela, son visage serait un bon reflet.

Ma question était donc à la fois idiote et euphémique. Je commence à lui répondre.


Je m'appelle Céli. Je suis désolée, mais je pense avoir suffisamment dansé aujourd'hui. Par contre, je...


Mais avant de pouvoir poursuivre ma phrase, une tornade blonde arrive, en me prenant pour la conjointe de l'incarnation de la dépression profonde.


[On change ! Maintenant, on écoute ICI.]

Je la reconnais : c'est celle qui parle avant de réfléchir, si tant est qu'elle réflechisse après. Celle que j'envie aussi, involontairement, car il est certain qu'elle ne subit pas les mêmes crises d'angoisse que moi, lorsque je ne parviens pas à m'arrêter de m'interroger sur mon existence. Non, elle est naturelle, et elle ressemble à ce qu'elle est. Comme moi, finalement, sauf que moi je n'aime pas ce que je suis, et qu'elle ne se posera jamais la question.

Céli ! Tu recommences ! Parle, au lieu de te poser des questions métaphysiques ! Communique avec le monde qui t'entoure !


Mademoiselle, je...je ne connais pas cette jeune fille, qui...qui c'est vrai n'a pas un comportement très correct. Vous ne me trouvez pas trop jeune pour être sa génitrice ?


Je n'avais pas vraiment vu le manège auquel se prêtait la gamine que j'ai failli renverser. Effectivement, la remarque de cette dame est sensée. Sauf sur le point des parents. J'ai l'impression que...que rester entre les deux antithèses que sont la Barbie et Sven ne sera pas forcément bon pour mon équilibre. Mais la moindre des politesses est de s'excuser, et et...et de surveiller la soeur de Denis la menace.


[Et la dernière : ICI. J'ai peut-être encore un peu forcé le suspense Embarassed ]

Je lève les yeux vers ma place. Stupeur.



Une personne s'est assise à côté de ma chaise. La magnifique femme brune. La seule qui paraisse équilibrée, ni trop superficielle, ni trop...trop comme moi. Je reste les bras ballants, je suis trop surprise pour réagir sur le moment. Si je ne m'étais pas levée, peut-être serait-elle près de moi ?

Pourquoi cette réaction ? Cette femme me rappelle-t-elle un vestige de mon passé, est-elle une de ces ombres qui dansent derrière le voile ? Ou bien ressemble-t-elle à ces ombres ?

Non. Je ne le pense pas. Pourquoi serais-je liée à elle ? Il n'empêche...elle me fascine. Je voudrais lui ressembler. Avoir les pieds sur terre, sans être trop occupée par les menus soucis de la vie tels que les bijoux de la femme assise à la table rouge. Mais garder une vision lucide sur le monde qui m'entoure. Je ne possède aucune de ces deux qualités. Peut-être est-ce pour cela que je semble un spectre aux yeux de tous ? Si j'avais sa beauté, je ne passerais pas pour une revenante, mais pour un ange...

J'hésite. Peut-être n'est-elle sise ici que pour peu de temps ? Que faire, avec la jeune fille blonde qui me ferait presque culpabiliser des bêtises de la gamine ? Vite, une idée, une décision, une idée, réfléchis, cette fois, Céli, mais réfléchis utile.

Vite.

Plus vite, encore...

Allez !!

Ca y'est...

Je regarde la blondinette au verbiage peu châtié.


Mais mademoiselle, vous semblez bien plus au courant que moi de...de l'éducation qu'il faut donner à cette petite fille ! Vous êtes plus mature et plus douée que moi, cela ne fait aucun doute. Et euh...monsieur Sven, ici présent, se fera sûrement un plaisir de vous aider. N'est-ce pas ?


J'essaie dans mon sourire de passer pour quelqu'un qui vit ailleurs. Exercice facile, c'est un état latent chez moi. Un petit geste d'excuse à Sven, et je retourne vers ma place.

En marchant grossit un noeud dans mon estomac. Je vais être près d'elle. Mais que lui dire? Je veux être comme vous ? Je vous admire ? Façon moyenne pour engager intelligemment une conversation. Parler de mes problèmes ? Pourquoi cela l'intéresserait-il ?

Et voilà Céli. Encore trop pensé. Tu te retrouves assise sur ta chaise. Tu peux sentir son parfum, plus discret, beaucoup plus discret que celui d'autres femmes présentes dans la salle. Et tu ne sais pas quoi dire.

Tu es assise sur ta chaise, les mains sur les genoux, les yeux vers ton assiette. Et tu ne sais pas quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 10:22

D'ici je vois tout et tout le monde.

Le buffet et la petite blonde émèchée qui le ravage, et qu'on ferait bien de conduire à son lit... L'homme à la tête de persécuté de la vie, une nouvelle venue, blonde aussi, à la vulgarité vigoureuse, et ma foi, rafraichissante... Céli, flottant indécise entre ces trois pôles.
Madame de la Haute, seule à sa table avec son air de souverain ennui... L'homme au costume, indéchiffrable, lui aussi, pas moyen de passer au-delà de son expression neutre, comme plaquée sur son visage... Mais ses yeux balaient tout. Un peu comme les miens.
Le groupe du bar s'éclaircit un peu, je vois James passer les portes et gagner le pont, comme je l'ai fait tout à l'heure et le referai sans doute plus tard.

Puis Céli vient s'asseoir à mon côté.
Je regardais ailleurs, je ne l'ai pas vue approcher, et je sursaute légèrement au bruit de la chaise. Je me tourne vers elle, et lui souris.

Son étrangeté m'enveloppe, un voile impalpable. Je ne sais comment la définir. Evanescente. Ethérée. Fragile. Perdue, aussi. Son aspect y contribue, mais ce n'est pas de là que l'impression émane.


Elle sourit à sa voisine, et son sourire est très inhabituel. Du moins sur son visage à elle. D'autres sont capables d'indulgence, de compassion.
Pas elle. Elle connaît les mots. Elle a oublié leur signification.
Ses sourires sont neutres, au mieux. Ils ne disent jamais "approche, n'aie pas peur"... Parfois ses yeux disent "approche, si t'es un homme", mais c'est très différent, et elle ne sourit pas...

Pourquoi se tourne-t-elle légèrement ? Pourquoi son regard habituellement incisif se fait-il plus doux ? Oublierait-elle d'observer, analyser, classifier, face à cette jeune fille inclassifiable ?
Le leitmotiv s'est évanoui.
Il reviendra, plus tard, sans doute.
Peut-être.

Bonsoir. Vous êtes Céli, n'est-ce pas ? J'ai entendu votre nom.

Pourquoi est-elle si troublée ?
Qu'est-ce qui lui arrive ?
Qu'est-ce qui a bien pu lui arriver ?
Et pourquoi est-ce que ça me préoccupe ?


Elle fronce légèrement les sourcils. Autant intriguée par son attitude à elle que par l'embarras évident de sa voisine.

Tout va bien ?

La voix basse. Elle sourit toujours, pour la rassurer.
Très bizarre, décidément...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Gibson
Croisiériste
avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 63
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 10:25

Son cigare dans la bouche, un verre de champagne a la main, John observe, reflechie, note parfois...
Dans cette salle, tout ou presque peut etre vendu aux encheres pour quelques milliers de dollars.
Encore que.... Tout le mobilier ne pourrait atteindre le prix du diamant de la jeune femme de la table adjacente...

Une tel beauté (le diamant) ne peut provenir que d'une mine africaine. Et sa propriétaire ne peut etre que bien enrichie!
Une richissime jeune femme est une potentiel actionnaire... Ca merite etude!

John attrape sa serviete de cuir, tire une bouffé du cigare, avale le fond de champagne et s'approche de la table du diamant! Il met la main dans sa veste et en sort une carte... sa carte!

John Gibson
President Directeur Général
Gibson Tec
Tel:555-235-658
@: Gibson@Gibsontec.com


La bague à l'annulaire... une femme mariée...

"Bonjour Madame, John Gibson, Président de GibsonTec. Vous permettez que je me joigne a vous pour quelques minutes?"

John arbore alors son sourire le plus carnassier, celui la meme qui s'affiche sur son visage lorsqu'il signe de gros contrat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny Guitar
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 38
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 12:24

Aie, parti, Ritchy qui commence à parler de sa life, c'est marrant ça, whatever le fric, whatever ce que les autres pensent de nous, on va always se plaindre.
What am I saying là? Philosophie my ass!

Hey, sorry Rick, nan, je suis pas ton psy dude. Moi je suis là pour faire thinking the people tout seul avec mes songs, tu vois?

Oh yeah, that's a good line, faut que je m'en remember, Je vais le dire à my producer!

Yeah, juste pour le fun. No stress, tu vois what je veux to say?

Et en un murmure

Mais in fact, je vois a lot d'inspiration ici, pour mes futures songs. Tu sais, je suis le brain de la bande, hein!

Regard circulaire. Some more people.
Au bar, la girl de tout à l'heure. Let's soigner mon image, je lui fais un clin of eye.

Aux tables, quelques babes déjà. Lesquelles auront la luck de me voir diner avec elles tonight?

Alors, Rick, already choisi ta table? You go pour les poor babes, j'imagine?

Grand smile, l'habitude de se partager le cheptel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Larrson
Déplaisancier
avatar

Masculin Nombre de messages : 480
Age : 43
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 13:35

Allons bon.. Papa.. Pffff.. évite ce genre d'allusion Barbie, il ne reste qu'une corde sensible, à propos de laquelle il me reste une once d'impulsivité et de sentiments.. Ces les gosses... L'autre salope m'a tout pris.. Enfants, amour propre, fric, santé, joie de vivre.. Pfff...

Tiens Vampirella se taille.. Brr.. elle me fiche froid dans le dos elle. Ok Sven.. Au moins tu as su attirer quelqu'un avec la pêche, bon point, ça.. bon, c'est pas dit qu'elle se lamente sur son sort d'ici un petit quart d'heure en ma compagnie.
Allez, t'as ferré une nana pleine de vie, tu donnes tout, top crédibilité, Sven le rigolo, Sven le roi d'la déconne, biip biiip, ouaiiiis !

Ah non.
Je ne sais pas qui c'est la petite peste. Mais j'adore les enfants.
Hi hi.
Whaouh. Génial, on est partis, la croisière commence. enfin. Poueet.
J'espère que ce sera chouette.
Vous êtes très sympathique.
Qu'est ce qui est invisible et sent la carotte ?
Alors ?
Vous séchez ?
Un pet de lapin.
Hi hi.
Elle est impayable.
Comment vous appelez vous ? Je suis Sven Larrson.

Et je suis d'excellente humeur.


Pfiouuuu.. Là j'ai tout donné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 37
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 13:55

Restez...

Et voilà le travail, chacun à sa place et tout le monde est content, enfin moi ... le reste il suit !
Je tire encore un peu sur sa main, gardons les apparences .
Et je me rassied, lentement pas trop vite, je savoure .

Le malaise au creux du ventre-disparue
le sourire cynique-vite ravalé

Il est pas magnifique mon profil droit ? admire Trapp moi je m’occupe du reste ...

Et bien ... ça se remplie à une vitesse !
Tout ce beau monde rien que pour m’admirer, oui bon ça va, ça va je l’ai vue passer l’autre...non mais elle se prend pour qui, en plus aucun goût, ça sent le gigolo féminin à plein nez, personne se s’affiche plus avec ses richesses de nos jours !
Un petit signe de la main vers sa table ... si, si elle le verra

Et cette femme brune qui n’arrête pas de nous scruter, elle en aurait après mon Trapp peut-être ?
T’approche pas ma belle ça risque de faire mal,

Tiens, tiens il y a même Johnny, il a bien changé depuis le temps, ah je savais bien qu’il terminerait mal à toujours trainer avec ces nouveaux copains tellement "cool"
Ah Johnny, Johnny ...

Bon à toi Trapp

Alors comme ça tu veux que je reste, mais dis mon petit qu’est ce que tu peux m’offrir à part ton sourire aguicheur et ton regard cavalier ?
C’est bien jolie tout ça mais largement insuffisant !

Merci ...

Non je ne le remercie pas d’être là, ni de m’avoir arrêter, ni de rien de ce genre, je le remercie .. et bien c’est très simple je le remercie pour ........ et bien pour m’avoir aider à l’embarcation oui voilà tout à fait, je le remercie de m’avoir fait monter ces quelques marches !

De nouveau parée comme un sapin de noël, beaucoup plus jolie le sapin que celui de la greluche à la table rouge, j'enfonce mon regard dans le sien

Et sous la table ........... vous voulez un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séla de Sienne
Croisiériste
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 108
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 14:12

Lest go… en direction du doigt indiqué par le matelot.
Le sac était lourd, et pas l’intention de le trimbaler pendant toute la croisière. Pas compliqué de trouver un coursier pour porter les valises. En trouver un et lui refiler le bébé.
Ni une ni deux, en voilà un, Elle lui balance le trésor et aimablement lui donne son nom :

- Sélà de Sienne, met ça dans ma cabine ! Le bar est ou !

Même question, même réponse un doigt qui se lève.

- la croisière promet ! Son tous muets ici !

Voyant la pancarte indiquant « Le grand salon », Séla si dirigea, sans se retourner. L’autre débile matait son … (Vislard)
Entrant dans le salon, elle vit le bar à gauche (déjà plein à craquer), des tables vides et le banquet.

- Il me faut un verre ! Ce conard de flic m’en a fait baver avant de me larguer ici ! Il est trop ouf ce rafio, je sens que je vais m’amuser un peu !
Direction le bar …

Vient se planter à gauche au bar prés d’un mec stone, a la place d’un rocker imbibé de whisky qui vient de se casser vers une table.

- He man ! Un Mojito !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 14:21

T’as vu? Kiki, t’as…

Merde, elle est pas à coté de moi, elle est en train de nager dans le bonheur, ce qui n’est pas une image, vu qu’elle nage vraiment dans le buffet, coté sucré, le comble de l’extase pour elle. chier, elle l’a pas vu m’envoyer un clin d’œil… Mais peut être, qu’elle, là, celle que je n’ai pas vu arriver tellement que je bloquais sur mon Johnny, peut être qu’elle a vu.

Salut m’dame! Hé, t’as vu comment mon Johnny il m’a fait d'l’œil? Si si, j’te jure, il a fait com’ça!

Je mime le clin d’œil à celle qui n’a pas l’air de vouloir me regarder. Alors ma jambe qui se balance toujours vient, malencontreusement et volontairement, heurter sans douceur son genou.

Oups, pardon m’dame! Mais t’as vu, dis, t’as vu? Faut pas lui dire que j’ai que quinze ans, j’ai bidouillé mon pass pour pas avoir de colle-au-cul, parce que quand on a moi de quinze ans, on se farci un colle-aucul, alors…

Merde, j’ai balancé le secret que je gardais pour Kiki à cette nénette que je connais même pas. Pas grave, j’en ai d’autres des secrets pour ma Kiki.
‘tain, je vais finir par loucher, moi, à force de garder un œil sur Kiki, de mater Johnny, et de feinter un regard de la pas super joyeuse, là. Faut faire diversion, pour maîtriser la situation. Hop, je lui pique son verre, vidé d’un trait. Un coucou de la main à Kiki pour lui dire que je l’oublie pas. Et un grand sourire à mon Johnny.

Mon Johnny qui s'éloigne du bar! Où il va? Vers les tables, on dirait... Faut que je surveille, avec toutes ces poufiasses en chaleur, faudrait pas qu'il y en est une qui me le pique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena
Barbie nympho
avatar

Féminin Nombre de messages : 162
Age : 36
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 14:34

Ouahou bon ben c’te gamine est toute seule, tant mieux pour elle, qu’elle se demerde pour recup’ ses frusque avec tous ces colorants. Bref l’mec là l’a pas l’air trop mal ! L’es même plutôt craquant, un p’ti air de je n’sais quoi, chien battu peut être ! Il donne envie d’le cajoler, t’en fais pas mon vieux j’vais m’occuper d’toi tu vas le r’trouver l’sourire avec moi, et jusqu’aux oreilles en plus !

En tous cas ses vannes sont pourries et elles datent de l’avant guerre mais bon faire mine qu’on la connaît pas c’est mieux et rigoler, ben oué z’aiment pas avoir l’air ridicules tous seuls en général les mecs donc autant avoir l’air ridicules à deux !

Ahahahah trop bonne j’la connaissait pas celle là !


Bon voilà faire rigoler c’est bon il a reussi, comme s’il avait besoin d’ça pour me fouttre dans son pieu !

Enchantée Sven moi c’est Elena ! C’est vrai qu’on va s’éclater sur c’te bateau, rien d’tel pour vous mettre de bonne humeur qu’une ‘tite semaine de vacances trouvez pas ?

Alors comme ça z’aimez les enfants ? Avec des blagues comme les vôtres doivent vous adorer les minots ! Vous bossez dans quoi ? Avec un humour pareil j’suis sure qu’vous faites des one man show hein !


Bon bien flatté dans l’sens du poil, mais c’est qu’tu t’améliores Elena ! P’ti geste de la tête pour faire voler mes ch’veux comme dans la pub Goreal ! J’vais te l’ferrer vite fait c’lui là, mais remonter doucement la ligne pour pas qu’ça casse c’est l’plus important !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 14:38

[Musique ici...]

Il faut que je fasse une bonne impression. Essayer d'être naturelle.

Oui...Oui, je m'appelle Céli, c'est ça. Et...et vous ?


Raté. Elle me sourit pourtant. Son sourire me rassure, il ne paraît pas moqueur comme tant d'autres, il ne paraît pas effrayé, ni trop compatissant. Un vrai sourire, tout simplement. Mais elle dégage du calme, de la maîtrise de soi, et cela m'impressionne. Allez. Naturelle. Tu peux avoir confiance. En elle. Pas en tous. Pas en l'homme de la table à côté par exemple, qui semble se considérer comme le propriétaire de chaque personne qu'il regarde.


Allez. Il faut une réponse claire, confiante, toute ton antithèse. Montrer que je n'ai pas de souci particulier. Que je suis préoccupée par les mêmes problèmes que tout le monde sur ce bateau, beau temps, mer bleue et pas trop de vent. Un mensonge absolu, en somme.


Est-ce que ça passera ? Son regard est impressionnant. Je ne pourrai pas. Elle saura que je mens. Elle ne m'en voudra peut-être pas, mais elle n'aura pas confiance. Il ne faut pas cela, non. Je dois être sincère. Sincère, mais brève. Pas ennuyeuse, pas ésotérique, courte et claire. Et rapide aussi. Parce qu'elle va se lasser si je lui réponds dans un quart d'heure.


Je...je ne sais pas si tout va bien. Je ne me rappelle pas être allée bien en fait. A vrai dire je ne me rappelle de rien. Enfin si, mais pas vraiment.


Un petit sourire confus apparaît sur les lèvres de Céli.

Encore raté. Ce n'est pas clair. Mais au moins c'est sincère.


Céli semble comme absente pendant quelques instants, le regard de nouveau plongé vers son verre. Puis, avec un air plus résolu, elle relève les yeux. Elle a pris sa décision.

Je ne sais pas comment vous l'expliquer mais...je vous...je vous admire, parce que...


Dis-le, allez, maintenant que tu es partie...


Parce que pour moi vous incarnez la femme sensée, celle que je voudrais être. Celle qu'on ne prendra jamais pour une illuminée...


Un petit sourire, de nouveau. Je n'ai même pas parlé de sa beauté. C'est plus secondaire. Mais tout aussi flagrant.


Je suis désolée, j'ai tendance à ennuyer tout le monde avec mes soucis.







[Désolée pour ceux qui ont lu la première version, je m'étais gourée Embarassed]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 433
Age : 33
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 15:26

Me voilà en chemin vers le salon « Orchestra » là où s'organise le festin. J'espère que toutes ces aventures ont laissé mon apparence propre et net. Surtout après la dégringolade dans l'escalier, que je crois qui as finis par m'avoir, rhaaa j'aurais bien besoin d'un massage moi ! Enfin, ca va encore, je ne sent pas trop mon mal de dos.

Enfin, je profite d'un vitre qui reflète mon apparence pour voir mon état.. ca va, mon costume est nickel, me manque juste une rose vu que j'ai donné la mienne à Axelle. Tant pis, j'improviserai sur le moment.

J'entends de la musique, un brouhaha lointain de bavardages,... ca doit être par ici. Au détour d'un couloir, je vois ma chance tourner. Là, un vase avec des roses bleu, je passe à côté et discrètement j'en saisi une, j'inspire son parfum l'espace d'un instant, un sourire sur le visage, les yeux fermés : Parfait !

Je la cache on ne sais comment avant d'arriver près des portes. Hum... mais à quoi sert il de la cacher ? Je l'accroche à mon costume on ne sais comment et je me positionne pile devant la porte.

Le regard lointain, les portiers m'ouvrant le salon, je m'engouffre dans le salon... Il serait habituelle de parcourir du regard toute la salle, mais étant donné le monde, je préfère n'en rien faire, et de poser mon regard 3 mètres devant sur le sol.

Il y as du monde, où vais-je m'asseoir ? Soite, mon instinct me dit d'aller a gauche vers la première table qui me fait obstacle... Donc, je suis mon instinct et m'y dirige, je me présente à cette table « rose ». Et bien, couleur originale pour un voyage incongrus... Un femme y est assise, seul semblant s'ennuyer.. je m'y présente et en m'inclinant, je lui tient ces mots :


Et bien, bonsoir belle Alstroemeria, puis-je m'assoir ici et pourquoi pas vous tenir compagnie ?

Je n'attend pas qu'elle me réponde et je m'installe en face d'elle puis je continue tenant ma rose bleu dans mes mains comme pour imager mes propos ... :

L'alstroemeria est une fleur fabuleuse du Pérou, cette Lis Inca est à votre image, elle est aussi rougeoyante que votre chevelure soyeuse. Aussi fragile et fine que votre silhouette semblant douce et enivrante... Elle est à l'image de vous, me tromperez je ? Ne connaissant votre nom, je pense que ce nom vous va à ravir... Tom, enchanté !

Puis, je la regarde plongeant dans son regard mystérieux...





[HRP : l'astriemeria, ou lis du pérou :

Je suis assit à la table "Rose"
HRP /]


Dernière édition par le Jeu 22 Fév - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 15:50

Booooooooooooodel ! J’ai une humeur à chier, une humeur de quand il pleut et qu’on s’retouvre trempé comme un poisson sur une étale de supermarché.

Et pourquoi elle m’ignore, la ! Oh, la baronne coincée sur une tour d’ivoire, tu m’la joues « j’ai un manche dans le derrière » ou c’est un mépris ordinaire de la haute société !

Putain, faut que j’me bourre la gueule. Y a urgence, je veux qu’le SAMU des saints alcoolo vienne me récupérer par terre et en train de vomir mes tripes.

J’veux plus rien voir, j’veux…



Ohhhhh… mais alors ça ! Trapp, t’es pas encore bon pour être employer municipal. On dirait qu’les beaux jour reviennent…
Et si c’est pas l’pied de la baronne qui s’frotte contre ton bas de pantalon…
Eh oh ! Doucement la, avec le tissu ! C’est pas de la p’tite faufilure ça !

Roooo… ça chatouille… rooo…. J’vais craquer si tu r’montes encore… non !! ouaiii…

Whisky !

Un verre, deux… bouteille !

Et pourquoi tu souris comme un idiot ?
Regarde ailleurs, j’te dis ! La, la petite brunette qui matte tout le monde comme si elle a perdu le sens de l’humour…

Qu’est-ce tu fous, bordel ! Laisses ta main sur la table !

Trapp…

Ouais, t’as raison, elle est plus belle quand elle prend son air coincé. Carte blanche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte Mortenzen
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 31
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:03

Hm ce côté sombre et manipulateur à fleur de peau, décidément cette grande brune est moins prévisible que ce que je pensais. Mais qu'importe, elle retombera à un moment ou à un autre dans la toile du comte, elle y est déjà trop imprégnée.

Le comte partit dans un rire discret qui aurait pu être comparé à la porte d'un manoir grinçant sous l'effet du vent qui passe.

Face au comptoir il prit un verre en crystal et y versa un fond de whisky. Lentement il enroula ses longs doigts blancs autour, et porta le verre à ses lèvres. Le goût âpre de l'alcool lui emplit la bouche, suivit de l'odeur renfermée typique de la boisson qu'il but à petite gorgée.

Ne sachant trop que faire dans l'immédiat, il chercha des yeux quelqu'un avec qui échanger quelques bribes de conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot
Croisiériste
avatar

Masculin Nombre de messages : 219
Age : 37
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:04

[HRP : en provenance des coursives tribord ]

J’manque de me perdre pour changer. Rumine ma frustration, exacerbée par la soif qui me travaille depuis un certain temps.
Le salon. J’entre avec appréhension, vas y avoir foule c’est certain. Faudra que je me la joue zen, pas de débordement, c’est pas gagné d’avance avec mon comparse.

Un rapide coup d’œil, tiens des nouvelles têtes… Pas s’attarder, objectif dans la ligne de mire, je fonce vers le bar en occultant tout ce qui ce trouve autour.

Mec, mec, y a du matos, regarde!!!

Non, ta gueule, j’ai soif.

Je m’accoude, les tremblements ont repris, super…

« Un whisky, double ! »

Vite, vite, vite, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse Iris De Loncourt
Naufragé
avatar

Féminin Nombre de messages : 138
Age : 35
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:15

Quel service exécrable! Voilà déjà deux minutes qu'elle attend son verre et toujours rien! Moue indignée sur le visage, la Duchesse scrute les présents à la recherche d'un employé à qui signifier son mécontentement. Elle croise plusieurs regards, celui de la brune du bar, la rouquine de la haute qui vient de ferrer un mâle.

*Bien joué miss, c'est du grand art, digne de ton rang!*

Devant les œillades insistantes de la proie de sa congénère, Iris répond par la glace et le marbre. Un geste nerveux de la rouquine… t'as rien à craindre chérie, je te laisse ton poisson, on pêche pas dans les mêmes eaux.

Un éclat attire mon regard. Monsieur chaussettes-Titi-et-Rominet vient de dégainer le plus coûteux des portes-cigares qu'elle n'ait jamais vu. Révisant son jugement, la jeune femme lui adresse une expression d'une indifférence sans borne, abandonnant le mépris dégoûté qu'elle affichait jusqu'alors.

Et ce verre qui ne vient toujours pas! C'est un scandale!

Regard courroucé vers le bar, juste le temps de voir apparaître une carte de visite devant ses yeux. Ainsi, les initiales sur le boitier correspondait à un nom…Gibson, intéressant.

Il a le sourire des requins des affaires, ce sourire qu'elle-même avait à son mariage. Avec une politesse de façade, il lui demande l'autorisation de s'installer à sa table. Héhéhé on va voir ce qu'on va voir mon grand!

"Si vous parvenez à faire arriver jusqu'à cette nappe rouge un verre de Martini blanc, peut être daignerai-je vous permettre de vous assoire à ma table. J'y mettrai même un peu d'enthousiasme si vous m'offrez un des savoureux cigares que vous dissimulez dans votre poche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maélia
Croisiériste
avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 37
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:19

De la compagnie.
Bien fait, bien habillé. Normal, on est en croisière cinq étoiles. Sans surprise.
Il demande, et sans attendre ma réponse, il s’assoit.
Un point en moins. La prochaine fois, il faudra faire preuve d’un peu plus de finesse.

Il est beau garçon, dommage qu’il le sache. Peu m’importe au fond, je suis seule et je m’ennuie.

Faites donc, mon cher…

Alstroemeria… originaire du Chili, plante toxique. Décidément, il les accumule. Faute de goût et maladresse, ça fait deux points en moins.

Et moi qui pensais avoir à faire à quelqu’un de raffiné et au fait des convenances, serait-il, malgré des apparences charmantes, comme tous les autres ? Un bonimenteur.
Sans doute, oui.

Pourtant… il est si charmant, si élégant…

Et ce regard…

Mon verre est vide, aucun serveur n’a semblait trouver utile de le remplir. Auriez-vous l’obligeance ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séla de Sienne
Croisiériste
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 108
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:23

Prend le Mojito et cherche une table pour se poser … là-bas prés du buffet … personne (blanche).
S’installe sur la chaise dos au buffet et tire la chaise à sa droite pour y poster un pied.
Excellente place pour surveiller les allés et venus de tout le monde.
Séla était sûr qu’il avait envoyer quelqu’un … Mais qui ?

(Ils paraissaient tous si ...)

Son regard allait tour à tour du bar et aux tables …Non pas possible, cela ne pouvait pas être l’un d’entre eux !

J’verrai plus tard ! Profitons du spectacle de la mer … Thons et maquereaux en tout genre en vu !
Désolant tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:30

[Arrive des coursives tribord, ayant passé à ma cabine]



Juste entrevu Elena, elle se dirige aussi au grand salon pour le buffet ... Elliot, pour finir m’a laissé seule rejoindre ma cabine ...

Qui dit que les Femmes sont compliquées... Ohh pas possible ça !

Après m’être miraculeusement retrouvée à ma cabine, je profite pour me rechanger, me rafraîchir, et tester le nouveau déo 24 H ! On verra si ce qu’ils disent est vrai ...

Bon, bref regard dans le miroir tout de même, oui, cette robe là, je l’aime bien ... Confortable et pas trop sobre !

J’ai là aussi mes affaires, il y a beaucoup de monde que je n’ai pas encore croisé ... Et quelque chose me dit qu’il va encore y en avoir des nouveaux visages...

Toujours cette pesanteur dans l’air ce n’est pas bon tout ça ... Il manquerait plus que le corbeau ... Pensons à autre chose ! L’atmosphère est assez lourde déjà comme ça ...

Je reprends ma route, et essaie de faire le chemin au mieux, je vais quand même tomber sur le Salon.

J’ai une de ces faims en plus !

Après quelques traversées, je me retrouve en fin en face des Portes du Salon ! J’ai bien cru que je m’y retrouvais plus heureusement ayant déjà fait le chemin je m’y retrouve un minimum ...

Là, ça va ne pas être beau, il y a quelque chose qui me chiffonne ... Je sens des doutes planés, Esprits errant ... Je n’aime pas ça ...

Soupir, j’ai presque envie de m’enfuir ...

Stop, je me reprends et entre à l’intérieur ... Maintes auras se mélangeant, bonne et mauvaise il y a de tout ... Funeste sortie pour certains, et meilleures pour d’autres ...

Tout ce monde ... Je vais gentiment tâcher de me diriger vers une table, trop de monde au bar !

Ca y est, celle-là, pas trop loin du bar est droit ce qu'il faut.. Quand même... Je vois que les tables sont bien vide encore ... De ce fait, je choisi la table jaune ...

A présent, je me relaxe un minimum, après tout, si je dois disparaître bientôt, vaut mieux profiter de chaque instant, que cette vie m’offre encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac
PNJ
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 57
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:31

Direct vers le bar. Isaac, il n’est bien que derrière un comptoir. Ou sous une jupe. Mais chut, ce n’est pas le moment, il est en service, là.

Il marche vers sa destinée, le postérieur dandinant, tout en lançant quelques mots aux passagers.

Vous avez bien raison d’être là, vous savez! Parce que dehors, brrrr, ça caille! De mon expérience, je dirais qu’une tempête se prépare. Mais elle ne fera pas le poids face à celle qui aura lieu ici! Je vous sens en pleine forme, on va faire une fiesta d’enfer!

Petit mouvement des bras, un roulé-roulé pour être exact, et Isaac prend place derrière le bar.

Gapher est encore à la bourre, à ce que je vois...

Mesdames et messieurs, nous entrons dans la demi-heure exotique! Des cocktails comme vous n’en avez jamais goûté! On laisse juste le temps à votre serviteur de préparer son délicieux mélange qui ravira le palais des dames et la gorge des hommes!

Et il s’affaire à mélanger jus de fruits, alcool, sucre, épices, tout ce qui va faire de son cocktail une explosion des sens. Un à un, il commence à déposer les verres sur le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:37

Elle reste interloquée, la bouche entrouverte, les yeux ronds...

Eh bien ça...
Moi, sensée, pas illuminée ?
T'aurais dû me voir il y a deux heures, au moment de ma grosse crise dans ce même salon...


Vous ne m'ennuyez pas...

Et c'est la vérité. Cette fille est une énigme. Et les énigmes, c'est fascinant. Irrésistible...
L'énigme bijoux a trouvé une solution.
L'énigme Mortenzen... Insoluble, trop dangereux, méfiance.
Mais Céli... Tellement vulnérable, comment s'en méfier ?


Elle enregistre sans vraiment y penser l'arrivée de quelques nouvelles personnes, Pacetti, une grande femme rousse, une autre, et également le jeune homme qui courtisait si assidûment Céli, et qui vient de se glisser près de la brune de la table d'à côté en ronronnant sa rengaine de compliments surannés, sans un regard vers elle... Souvent femme varie, dit-on, ben voyons...

Vous ne m'ennuyez pas du tout.
Et je vous remercie pour ces compliments, même s'ils ne sont pas vraiment mérités... Je m'appelle Sibylle, au fait.


Elle sourit, un peu gênée.

Je ne sais pas pourquoi au juste vous m'attribuez ces belles qualités. Les apparences...

Méfie-toi, petite.
Les requins ont de belles dents blanches, les loups une fourrure soyeuse.
Tous ceux qui t'entourent sont retranchés derrière leurs apparences.
Ce qu'ils sont au fond, je ne sais pas, et toi, tu te confies trop vite, bien trop vite...


Bon sang, elle m'émeut.
On dirait une gosse perdue.


Elle se passe la main sur le front. Elle ne sourit plus. Elle la fixe, grave. Intensément. Et reprend, la voix sourde.

Céli, je n'ai rien d'admirable.
Votre franchise est touchante, mais...
Prenez garde. Vous ne savez rien de moi.
Je ne vous veux aucun mal.
Je n'ai rien à gagner à abuser de votre confiance.
Mais d'autres pourraient tourner votre... votre naïveté contre vous.
Ne le prenez pas mal, je vous en prie...

Vous dites que vous ne vous souvenez pas...


Est-ce que c'est ça ?
Cette étrangeté, ce flottement indéfini, est-ce qu'elle souffre d'amnésie ? Un traumatisme, un choc ?


Il vous est arrivé quelque chose ?
Récemment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Gibson
Croisiériste
avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 63
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 16:41

"Si vous parvenez à faire arriver jusqu'à cette nappe rouge un verre de Martini blanc, peut être daignerai-je vous permettre de vous assoire à ma table. J'y mettrai même un peu d'enthousiasme si vous m'offrez un des savoureux cigares que vous dissimulez dans votre poche."

Bien!!! Au moins la dessus John est fixé, Pour apprecier un Martini blanc et les Havanes, cette Dame là ne peut etre que de la Haute!

"Je peux deja vous proposer ceci"

Il ouvre l'ecrain d'or pour laisser la jeune femme prendre un cigare.

"Et quand a votre Martini... Je vais m'essayer au secouage de puce de l'equipages!"

John prend un peu de recul... Le buffet froid et le monde au bar ne peuvent dissimuler qu'une seul chose... un manque flagrant de personnel!

Décidément... A Rome... fait comme les Romains... oui John se répète... mais bon...

Il contourne le bar, et comme il l'habitude de le faire, il prend en main les choses. Un verre estampillé Pacific Princess/ Martini Bianco, une bouteille a bec doseur, deux doses... toujours, un glaçon... toujours!!
Un regard sur la foule qui patiente... Ca fait pitier...

De retour a la hauteur de la Dame, John s'assois, pose le verre de Martini Glace.

"Donc, vous etes?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 22 Fév - 17:14

[Musique !]

Les yeux de Céli se remplissent d'espoir.

Je ne l'ennuie pas.

Sibylle. C'est un beau nom. Ca vous va bien.


Elle a le regard rivé sur son interlocutrice. Elle ne perçoit plus rien d'autre. Elle l'écoute parler, sans voir le nouveau "grand amour" de son ex-cavalier passionné-romantique, sans voir le requin rencontrer le cygne autour d'un Martini.

Je suis naïve...
C'est vrai.
Mais...qu'y...puis-je ?


Je...je...

Calme-toi, Céli.

Je...

Reste détendue.

Vous avez raison.

Oui. Elle a raison. L'histoire avec le nobliau en est la preuve. Tu accordes trop ta confiance.


Mais...je...j'ai l'impression que vous êtes différente de ces gens. Que vous ne venez ni pour la séduction gratuite, ni pour l'argent, ni pour le prestige. Je...c'est confus, mais je le sens au fond de moi.

Oui...derrière le voile, je le sens. Mais c'est différent. Comme mes mauvais pressentiments. Ils sont bien plus concrets que les formes floues qui dansent, ombres chinoises déformées par mon esprit.


Je ferai attention.


Il le faut.


Céli a perdu son sourire. Elle écoute de nouveau Sibylle.

Est-ce qu'il m'est arrivé quelque chose ?

Oui.

Euh...non.

Je ne sais plus.

Si, forcément.

Pourquoi serais-je dans cet état-là, sinon ?


Les pensées défilent à toute vitesse, à tel point que la jeune fille se prend la tête entre les mains, comme pour les ralentir.

Je...il m'est...je ne sais pas...je ne me souviens...que...d'aujourd'hui.

Rester calme.

Il faut que je reste calme.

Il y'a du monde.

De la tenue.

Je ne dois pas faire n'importe quoi.

Céli, ma grande !

Détends toi !

Céli !


Les mains de Céli glissent devant ses yeux. Et, doucement, deux larmes se mettent à glisser lentement sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Salon « Orchestra »
Revenir en haut 
Page 3 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP ouvert] Le Grand Salon
» Le Grand Salon « Orchestra » (attenant au Casino)
» [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: La croisière-
Sauter vers: