Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Le Grand Salon « Orchestra »

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Séla de Sienne
Croisiériste
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 108
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 13:05

Péniblement on s’avance vers ce type qui s’est fait bouffer par ce truc …
Le noir et le froid …
Les deux types me collent pour me tenir debout …
J’ai mal et froid … L’eau inonde mon visage …
Mais je dois continuer, je dois savoir …
Je suis la pour ça … Il m’a envoyer pour ça …

Le type à ma droite trébuche …
Il y a tant de peur …

Concentre toi ! Tu dois faire le vide et avancer ! Tu dois toucher sa substance ! Concentre toi !

Tant de peur, de cri … Il revient … la bas … Derrière puis devant un autre !
J’entends sa voix, il l’attaque … J’entrevois des images …
Un monstre, et un enfant… De l’herbe …

Tout se brouille … Je tombe …
J’ai froid !
Concentre toi ! Tu dois avancer et le toucher avant que sa fiente disparaisse dans l’eau ! Avance !

Je tombe … Encore … Le vide …

Non ! Je dois y arriver ! Relève toi !
Je ne sais plus si je pense ou si je parle … Concentre toi avance !
Il s’acharne sur un enfant, un loup, un monstre … sa peur !
Il est la devant... C’est yeux rouges, sa colère … Notre peur !

Il bondit .. renifle …
Concentre toi ! Je dois y arriver avant qu’il disparaisse de nouveau !
J’entends les noms, il choisit, ce concentre sur eux !
Je ne dois pas me monter, il ne doit pas me voir, me sentir …
Trop tard … Il disparaît !

Ma colère monte pour exiler la peur en moi … Je hurle :
- Bordel je jure de vous tuer ! Enfoiré de flic de merde ! Je vais te les arracher salopard !
Vous n’aviez pas le droit … Vous m’aviez virée !


Je sentais le type à coté de moi me serrez de plus en plus fort .. Il savait …

Ils ne savent pas …
L’article me revient en mémoire, les détails du dossier …

Je suis fatiguée, trempée …
Je lève les yeux vers ce type pour la première fois.
Sans plus de révérence je lui donne mon nom :
- Séla de Sienne ! Je boirai bien un verre !

le jour ce lève ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille Gastopoulos
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 51
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 13:21

Toujours contre son mur,Achille voit Marguerite se porter vers la position de la créature.

La jeune Bonté qui m'a aidé! Pourquoi va-t-elle là? Elle ne ch'ait pas!
Ah non c'est sur elle y voit que dalle la pimbèche!
Pauvre innocente jeune fille, Fais quelque chose Achille.
Je voudrais bien, je te jure ch'ette fois ch'est vrai, j'ai une dette et chez les Gach'topouloch' ch'est ch'acré, mais je ne peux même plus lever un bras. Je ne peux que prier...Mon Dieu ch'auvez la... Et aidez les autres auch'i
Pourquoi je ch'uis ch'i épuisé?
c'est rien p'tit gars, c'est le résidu de la chose que tu intègres en toi, tu vas maigrir un peu mais elle va regretter de t'avoir laisser en absorber.
Ouais, encore une fois vous ne vous êtes pas mouillés. Ch'uper votre protection.


Soudain la voix de l'entité résonne, elle dit leurs noms à tous, même à lui et conclut le tout d'une menace; lourde pour leur futur.

La peur le reprend lui noue les entrailles un peu plus.
He, je croyais que vous me protégiez de ça au moins!!
Oui et non! Tu ne crains rien pour ton âme, quelque part ça t'immunise.
Mais si on peut l'empécher d'aller trop loin, comme chez le Comte, on peut pas l'empécher de te lire...aprés tout t'es un couard.

Mais pourquoi moi alors? pourquoi moi ich'i?
Parce qu'il fallait que nous soyons là cette fois et c'est bien de toi dont nous avons besoin, déscendant de Denys le Tyran...

Pendant quelques instants il retrace son parcours, et beaucoup de leçons s'éclairent, ils l'ont préparé à ces instants...Mais pourquoi a-t-il aussi peur alors?
Le soleil soudain darde quelques faibles rayons à travers les fenêtres brisées. Et dans cette pâle luminosité Achille croit deviner une forme monstrueuse qui s'évapore.
La froid, la peur semblent se dissoudre avec elle.

La jeune Bonté! comment va-t-elle?
elle va bien ton angette, elle va se trouver un chevalier servant va, roulée comme elle est. Hoo mais c'est qu'elle est mouillée sa robe transparente, houhou le p'tit lot que voilou.
Ton devoir est ailleurs. Elle n'est qu'un détail dans le plan de Dieu, tu ne dois pas vouloir la potéger plus que d'autres, si elle doit périr et bien dieu saura la juger pour ses actes.
Vous m'ennuyez, cach'ez vous! de toute fach'on je ne peux pas bouger alors...
Repose toi bien durant le jour. tes nuits vont être mouvementées. Et il te faudra être prêt.

Un mech'age du capitaine, ch'e regrouper? Des couvertures?Bah je ne peux pas bouger de toute fach'on.


Il se redresse au mieux pour pouvoir contempler l'aube naissante, tachant d'oublier douleur et humidité pour célébrer la promesse du jour nouveau, la lumière lui permettant d'attraper un verre survivant il boit la première gorgée de whisky qui célèbre l'armistice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 37
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 13:47

A bout de force je m'agrippe au bras qui m'entourent
Des pas ...
Quelques images qui s'entrechoquent dans ma tête, une porte qui claque, encore et toujours ces pas, reviens ne me laisse pas ...

Une odeur vient me réveiller, comme du sang, de la chair brule, non comme du vide
J'attrape ses bras et le resserre sur ma taille

Me laisse pas !

Le jour se hâte de clore la nuit, la lumière grisâtre se faufile le long du sol, mes yeux éblouit, découvre peu à peu le spectacle morbide .
Des chaises renversées, des éclats de verre sur tout le sol, des nappes brulées, cette chose horrible sur la table du milieu, et du sang un peu partout pas beaucoup quelques égratignures surement .

Quelques personnes se relèvent difficilement, d'autre toujours dans la torpeur de la nuit reste immobile, et moi ? je veux sortir, oublier, jeter hors de moi cette sensation de solitude je ne suis pas seule !!
Jamais je ne serais seule, plus jamais !

Johnny dis moi, dis moi que ce n'était qu'un mauvais rêve, je veux l'entendre ....

Dis le moi repette le sans cesse jusqu'à ce que je l'oublie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 14:04

[Musique magnifique]

Ca n'a pas marché.
J'aurais voulu qu'il s'attaque à moi.
Pas par masochisme, non...
Mais j'aurais peut-être pu revivre les sensations de tout à l'heure. L'amour, la haine, la douleur, le plaisir...

Tant de choses qui me sons étrangères !

Non. La bête gronde, tourne sur elle-même, elle est encerclée mais sait qu'elle est plus forte. Tour à tour, elle nous regarde, tous. Ses yeux rouges nous fixent...me fixent.

Il peut lire en moi. Suis-je un livre ouvert ? Peut-il, lui, traverser le voile ? C'est grâce à lui que, moi, j'ai pu brièvement le franchir...

Mais c'est sur Sibylle qu'il jette son dévolu.
Il la regarde plus intensément. La bête est aux abois. Il la fouille, il cherche...il trouve. Il trouve ses peurs les plus profondes, et, marionettiste macabre, commence à en tirer les ficelles, progressivement, chacune à leur tour. Il les amplifie, les atténue, symphonie discordante dans le crâne de sa victime.

Qui ne peut y résister bien longtemps.

Je ne peux rien faire, sinon attendre. Quelque chose me dit que je serais impuissante. Lorsqu'il choisit de faire quelque chose, il le fait. Qui sait ce qu'il pourrait faire de pire s'il venait à être contrarié ?

Mais le jour point enfin. La bête le sent. Elle se replie, s'évapore...momentanément.

Je peux enfin agir.

Je me lève, et je me précipite vers Sibylle. Elle s'est effondrée.

Courage. Je vais t'aider...


S'il vous plaît ! Y'aurait-il quelqu'un pour m'aider à la transporter jusqu'au petit salon ? Elle ne va pas bien...

Machinalement, je mets ma main sur sa joue. Mais je ne sens rien. Evidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 433
Age : 33
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 14:22

Assis adossé au mur à coté de la vanne, je fixe la salle d'un regard perdu... à bout de force. Tellement glacé que le froid ne me lamine plus le corps. Mes blessures semblent refermés, enfin, le sang ne coule plus. Je regarde mes bras en pensant : Et bien, je suis bien arrangé moi...

Puis le regard vide, je regarde sans regarder l'agitation dans la salle. Quelque chose d'effrayant semble parler et se déplacer. Mon coeur répugnent chauqes battements qui explose dans ma poitrine.. la peur ? surement...

J'entend qu'on s'agite pour cherchez à rétablir la situation. Faux espoirs, les événements me dépassent, je ne peut rien faire de plus.. Pourquoi s'acharner quand le sort vous tient et vous assome ? Je préfère restez là, penssant à mon passé... lui, il avait le bon point d'être tranquille...

Puis, je senti que cette chose plongea son regard dans mon âme, faisant monter en moi, un sentiment de frustration et de peur.

J'était en train de perdre tout espoir, quand j'entendis une voix familière s'élever. Une voix demandant de l'aide...

S'il vous plaît ! Y'aurait-il quelqu'un pour m'aider à la transporter jusqu'au petit salon ? Elle ne va pas bien...

A ces mots, mon esprit refit surface, comme si cette voix me donnait du courage. Je me leva, regardant les premieres lueurs du soleil apparaitre. Ma torche s'éteignant du aux piles nases... Je vis Céli, là bas et me dirigea vers elle en courant. Arrivant près d'elle, je m'accroupi à coté de Céli et Sybille et dit à Céli :

Je vais vous aider à la porter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte Mortenzen
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 31
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 15:47

Etendu, trempé jusqu'aux os, le comte laisse sa tete reposer quelques instants sur la flaque dans laquelle il baignait. Ses yeux semblaient éteint, le comte est ailleurs.

Puis la raison revient, une determination illumine à nouveau son regard.

Il se lève et enlève pour la première le chapeau qui orne sa tête. de longues mèches mouillées flottent devant son visage. Il les rabat avec une main sur le dessus de son crâne et repositionne le chapeau.

Tout les évènements s'étaient succédés comme autant d'instruments dans un grand opéra. Le chef d'orchestre était parti, pour combien de temps encore..

Malgré tout, les distances entre les passagers s'étaient effacées en quelques instants. La peur qui les unissait tous devait ressembler à celle de soldats sur un champ de batailles. Tous unis contre un ennemi commun, tous unis par une peur semblable.

Le comte se dirigea vers Sibylle qui avait perdu conniassance. Celi à ses côté devait en savoir plus que le lui..


Sais tu ce qui s'est passé? Elle respire mais semble plongée dans un profond sommeil..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny Guitar
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 38
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 16:23

Mon cri résonne encore dans ma head

Peu à peu, il est replaced by voices.
Marguerite.
Another one. Une fille... un autre guy.
Le captain par les haut-parleurs...

Je resserre instinctivement Marguerite against me.

A nightmare, yes, darling... un cauchemard.

C'en était un, the worst de tous, peut-être.
Mais je ne pouvais pas dire, juste un nightmare, je n'y believe pas encore.

Les deux girls à côté sont aidés par l'anachronism. Good. Un hochement de tête.

Margueraïte, let's go vers ce salon, we need de se réchauffer.


I don't wait son hochement de tête, je l'emmène vers là où la boat team s'active, enfin... over there
Mon bras autour de son shoulder, keeping her proche.



[follow-up dans le petit salon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 20:58

[La tensionretombe]

Fort heureusement l'aide se présente rapidement. Et pendant que Tom et moi prenons Sibylle inconsciente chacun par une épaule, tout en passant un bras derrière notre cou, le Comte me questionne.

Qu'est-ce qui lui est arrivé...

Je ne peux réprimer un peit sourire, mi-narquois mi-sincère.


Cela m'étonne que ce soit vous qui me posiez cette question.

Mais ce n'est pas le moment de jouer aux devinettes ; les circonstances ne prêtant pas particulièrement à la plaisanterie. J'enchaîne.

Il a du lui arriver la même chose qu'à vous. Sauf qu'Entity n'a pas extériorisé sa peur comme il l'a fait pour vous. Enfin, je suppose...voulez-vous m'aider ?

Je ne suis pas robuste, et j'ai peur qu'il n'arrive malheur à Sibylle si je trébuche ou je faiblis.

Avec Tom, nous la portons tant bien que mal jusqu'au petit salon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 20:58

http://www.radioblogclub.com/open/119592/evanescence/Evanescence%20-%20Origin%20-%2009%20-%20Lies


C'est fini.
Le dernier débris a disparu.
Balayé, emporté.
Le mur est mort.
Mon mur.
Année après année après année, étayé, renforcé, épaissi.
Mon rempart.
Parti en poussière, elle me file entre les doigts, même si je serre fort.
Plus rien pour me cacher.
Me protéger.
De moi. D'eux.
J'ai attendu le choc, serré les dents.
Et puis c'est venu.
Je l'ai entendu gronder au loin, immense.
Je l'ai vu venir, et il bouchait l'horizon et l'horizon s'approchait si vite.
Puis c'est arrivé à moi.
La vague.
Le cyclone.
Et ça m'a arraché la peau.

La chair à nu
Tout se mélange, moi, eux, plus de limites, plus de repères.
Leur peur c'est ma peur, leur colère, leur rage et leurs doutes, ce sont mes doutes.
Leur soufffrance ma souffrance. Et ma souffrance en plus, mélange, poids qui rend les coups plus forts.
Nue écartelée en plein vent de glace
Leurs pensées leurs émotions leur mal
Chaque fois une aiguille plantée en moi
Et parfois un poignard
Et parfois un coup de hache
Est-ce que je vais crever ?
Est-ce que je vais enfin crever ?


Questions, doutes, peur, et ce froid du coeur,
Epuisement, décalage, abandon, solitude
Puits glacial, insondable, la peur à nouveau enfouie tout au fond.
Désespoir, peur pour lui, pour elle, tristesse, séduction de la fin, pourquoi pas
Moineaux dans le blizzard, dépassés, fragiles, et conscients de ça
Souffrance, délabrement, tiraillement des extrêmes, déchiré dehors, déchiré dedans
Plus loin, là-bas, angoisse et doutes, refus, non c'est pas arrivé, j'ai pas vu, j'ai rien vu, c'était un rêve
Plus loin encore, douleur, colère, rage, vengeance, fureur, frénésie, désir, terreur, cris, pleurs, quoi, pourquoi, comment, encore...

Spirale infernale qui m'aspire
Vent furieux qui m'arrache les membres
Aucun autre choix que plonger, à la renverse, fuir, plonger toujours plus loin, chercher le noir, l'oubli, l'inconscience.


L'enfer existe.

C'est glacial et perforé de cris.
C'est tourbillon sur tornade, abîme, vertige et plus aucun repère, rien.
C'est quand il n'y a plus rien entre vous et les autres.

Oui c'est ça.
Il avait raison.
L'enfer, c'est les autres.

Noir.
Total.
Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 433
Age : 33
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Mer 28 Fév - 22:34

Qu'est ce qui leur est arrivé ? Je me rappelle les avoirs vu, elle, un homme et cette femme évanouit dans le salon bien plus tôt. Ils n'avaient besoin de personne, alors je ne m'en ai pas plus soucié... Mais cette femme... cette femme que je soutiens... son état est étrange pour ma perception.

Céli...., dès que j'ai entendu sa voix, j'ai accouru. Je ne sais même pas pourquoi j'ai fait ca. Pourtant, j'étais au bord du désespoir, je ne voulais plus rien faire, juste fermer les yeux et oublier tout. Peut être la volonté de toujours m'inquiéter pour les autres. J'ai accouru...

Dire que je lui avais promis qu'on se revoit... mais j'aurais aimé que cela se fasse dans une autre situation. Tom tu es bête, tu n'a toujours attiré que misères et tourmente, et tu t'y engouffres comme un lion appâté par un vulgaire bout de viande.

Mais bien des événements sont passé, et là j'ai compris l'ampleur de mon imbécillité, à toujours foncer tête baissé sans réfléchir. Mais, je ne suis plus le même Tom qu'avant, j'ai oublié ce Tom qui n'agit que sur coups de tête, les gens ont besoin de moi et je vais leur montrer que je suis là. Que même si l'issue de la situation vire au cauchemar... je resterai, jusqu'à ma dernière goutte de sang.

Céli parle au comte... ainsi elle est à bout de force elle aussi... pourtant rien ne parait de l'extérieur. Mais, je l'ai déjà dit plus tôt, tous ces événements étranges me dépassent et seul les briques que je suis capable d'accumuler m'intéressent. Elle demande au comte de prendre sa place pour porter cette femme dont je ne connais même pas le nom.

Je ne doute pas qu'il va s'exécuter instantanément, malgré le dur combat contre l'invisible et l'étrange qu'il a mené. Je lui dis instinctivement :


Laissez ! ...Céli. Je vais la porter tout seul, vous avez tous usez vos forces en bravant le mystérieux, l'impossible, le secret. Laissez moi vous déchargez d'un poids... J'ai encore la force de le faire...

Puis, j’attend… je regarde le sol, les gouttes tomber de mes mèches tombantes…je ne sais ce que j’attend… je souffle, mes idées s’embrouillent et un hurlement venant du plus profond de mes poumons sort dans le silence, puis je relève la tête et dit :


Trop de mon sang a coulé…Je n’ai plus la force… Je vous en prie…….. aidez moi à la porter… je n’y arriverai pas seul…


L’être en moi c’est enfin réveillé. Ce que je redoutais depuis toujours, moi qui ne portais ma confiance sur personne. Tom le solitaire, Tom le vagabond, Tom le débrouillard… Ce Tom que ma famille a fait naître en me faisant hériter de dettes plus qu’incroyable, d’un manoir en ruine et d’un titre à renier. Cet homme n’est plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kheira Cruz
Lucky Lucy
Lucky Lucy
avatar

Féminin Nombre de messages : 1195
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 0:43

La lumière envahit le grand salon et tout n'est que chaos. Des débris de meuble partout. Du sang qui poisse le sol. Des blessés qu'on secoure.

Ce qui s'est passé ? rien à foutre. Je veux juste une dose ! Un grain. Une lichette. Nimporte quoi pourvu que ça me calme.

Une rouge. Une jaune. Une verte...

Le capitaine passe son message. On doit aller dans le petit salon. Ok man ! j'ai rien becqué ni bu depuis que j'ai quitté la prison. Et sans mes pilules, la faim commence à se faire sentir.

Foiré de José... c'est à cause de toi si je suis dans cette merde !

Tara a dû entendre le message... si elle me trouve pas ici, elle se doutera ou je suis. Un braquage d'infirmerie ça se fait le ventre plein...

Une rouge. Une verte. Une verte... On va tous crever !

[direction le petit salon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille Gastopoulos
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 51
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 0:52

Le salon se vide petit à petit, tout comme la bouteille...
Péniblement Achille redresse un genou, et appuie sa tête contre le mur.

Dormir..J'ai ch'i ch'ommeil et ch'e ch'oir ch'e ch'era pareil...Il me faut du repos...Non pas ich'i, pas maintenant, il me faut tout noter tant que ch'est encore dans mon ech'prit...

Chaque geste est un effort, ses côtes brisées réveillant la douleur alors qu'il cherche un calepin dans son veston.

Alors; La créature. Qui pouvait la voir? qu'a-t-elle fait? Qu'ont ils dit? où est elle apparue?
Hou l'alcool me tourne la tête...


il commence à noter...


-Bon. d'abord à part moi j'ai noté quatre personnes qui ne paraich'aient ignorer la présence de cette entité.
coïnch'idence? Se rench'eigner auprés du capitaine, voire dich'crétement ch'e ch'ervir, je ch'ens que ch'ela pourrait être pluch' qu'un hasard.
-Ch'e ch'ont: le Comte, la jeune femme éthérée, et ch'on amie qui la tenait (ch'ybille je crois)..
Vérifier ch'il y en a d'autres.
-Le comte: semble craindre une bête à forme lupine ch'i j'ai bien entraperch'u ch'e que je crois. forte présench'e pch'ychique.
-La jeune femme fantômatique: semble voir pleinement la créature, lien probable avec elle, la quech'tionner. Elle semble apeurée mais courageuse. Alliée potench'ielle?
-La dernière femme, plus renfermée, inch'tabilité pch'ychologique probable (rit et pleure). ne pas la contrarier pour approcher la première... La créature ch'est retournée ch'ur elle. Poch'ible pouvoir latent...Mais quoi? Des pouvoirs.. ch'est ch'tupide.

La créature:
-Peut se manifester sous forme d'ectoplasme, et intéragir physiquement. Mais pas en permanench'e... possible mais pas ch'ur qu'elle puich'e ch'e maintenir. Oui vaut mieux prévoir le pire.
-Lit les peurs, ch'i j'ai raison.
-peut matérialiser des visions fach'e à des ch'ibles préch'ises. Ne jamais laich'er les gens en groupe de 1
-A disparu aux premiers rayons du soleil. Rapport avec la nuit?
-objectif? La jeune femme je crois...
- Ne m'a pas tué, ni attaqué de la même fach'on que les deux autres. Aucun rapport avec mes peurs. protekch'ion des gardiens?
-J'ai avalé de ch'a ch'ubch'tanch'e.Ils m'ont dit que ch'était bien.
-Ne semble venir ni du Ch'iel ni de l'Enfer.

Le rech'te.
-Un des deux italiens est armé. Probable que le deuxième aussi.
-Les pach'agers semblent tous portés sur les exch'és: ch'exe, jeu, alcool..même les enfants ch'ont étranges. Et moi?
-L'équipage...absent au bon moment et présent quant ch'ituach'ion devient critique.


Epuisé il range le carnet dans sa poche intérieure, et s'endort laissant sa tête retomber contre le mur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Callahan
Individu
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 37
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 3:02

[HRP: http://www.radioblogclub.com/open/132622/chop_suey/System%20Of%20A%20Down%20-%20Chop%20Suey%21]

Sur les cadrans solaires dans la rome antique était gravé une inscription...
"Vulnerant Omnes, Ultima Necat"
C'est ce qui m'arrive aujourd'hui...
Tant de frissons et de petits plaisirs éphémères dans ma vie que je suis usé.
Je n'ai que 26 ans, et pourtant je me sens déjà vieux.
Plus rien ne m'amuse, rien ne me donne l'envie de vivre.
Aujourd'hui je ne suis qu'une ombre, vivant seulement pour ma soeur.
Quel interêt de poursuivre une vie qui ne m'amuse plus...
La créature est là.
Je crois que c'est là ma dernière aventure, je ne reviendrai pas de ce voyage.
Ce n'est pas du défaitisme, de la peur ou de la lâcheté.
Je le sais. C'est tout.
"Vulnerant Omnes Ultima Necat"
"Toutes Blessent, La Dernière Tue"
Ma vie n'est plus que du vide...
A tout moment la mort peut vous frapper, elle vous frôle parfois vous touche.
C'est la meilleure des amantes, et aussi votre plus terrible ennemie.
Je n'ai rien pu faire, simplement assister impuissant...
Peut importe elle est partie, laissant place au jour.
Je ne sens plus mon bras...
En jetant un oeil, je vois ma chemise humide de mon propre sang.
Un mince filet ruisselle le long de mon bras et s'écoule de ma paume.
Cette chose, cette sentation, je ne sais comment la nommer.
Elle pourrait tous nous tuer en un instant.
Couler ce bateau.
Si les anges gardiens existent, j'en connais qui font pas leur boulot...
Foutaises de la religion et des croyances.
Mon ange mérite cent fois de creuver, sinon pourquoi m'aurait il laissé tout faire ?

Je ne sais si c'est un rêve éveillé, mais...
Ma peur est bien réelle.
Rester là, immobile...
Que faire ?
Nous sommes dans une partie d'échecs, des pions à la merci des puissants.
Pourtant je dois faire quelque chose.
Je regarde autour de moi.
Sybille a été très dûrement atteinte...
J'espère que ce n'est rien.
On s'occupe d'elle.
Les gens quittent peu à peu les lieux...
Comment font ils ?
Ils n'ont rien senti ?
Même en gardant mon sang froid, je ne parviens pas à oublier.
Asseyons nous contre le mur un moment...
Calme.
J'ai besoin de calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara Hunter
Official Speed-Sex cup winner
Official Speed-Sex cup winner
avatar

Féminin Nombre de messages : 171
Age : 40
Localisation : Jamais loin de son 9 mm...
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 3:19

Propre comme un sou neuf et colmatée d’partout, je m’esquive discrètement d’la cabine du Doc, j’longe les couloirs priant de voir personne, pas l’moment de s’faire remarquer… les escaliers… avec c’qui s’est passé, les ascenseurs doivent être en rade de toute façon…

J’repasse par les coursives… désertes… au loin, le soleil pointe sa face… enfin… p’tain de nuit… j’veux savoir c’qui s’trame et j’veux l’savoir maintenant ! Je rentre dans le bâtiment… le long couloir et nous y voilà… devant moi, la porte du grand salon, la même porte vitrée où j’me suis reluquée quelques heures plus tôt…

Putain de merde !

Y’a plus d’vitre sur la porte mais c’est pas ça qui m’fait réagir, c’est c’que je vois à travers le trou d’la porte… une vision chaotique… J’reste scotchée là, derrière c’te foutue porte et j’admire le paysage…

Les tables ont volé, le buffet pareil… le sol est souillé d’un tas d’merde… la bouffe, les couverts, les nappes, le sang, les bris de verres… les chandeliers éclatés… les canapés carbonisés et cette odeur de brûlé… tout y est, une énorme décharge ! Le parterre est littéralement inondé… apparemment y’a l’système anti incendie qui s’est déclenché…

J’tourne la poignée à deux à l’heure, j’calcule à peine les gens qui défilent, accourent auprès des blessés…

On a fait la guerre ici ?!?

J’dois avoir l’air hébété… et ça cogne dur là haut… ressaisis toi putain !...

Kheira ?!

Mes yeux balaient la pièce… pas là… merde ! Où est-ce qu’elle est passée ? Fais chier ! Où est-ce qu’ils sont tous passés ? Va pas m’dire qu’ils s’font dorer la pilule près d’la piscine quand même ?!

LUI !

J’le connais… il était à la table de poker avec son drôle d’accent… l’a l’air HS… pas grave… J’m’avance vers le gars…

Ah ok ! Tu t’es vidé la bouteille de sky mon vieux, hein ! Mouaaiiiss…. devait qu’ça à avoir à faire… Mais maintenant va falloir que tu m’donnes un coup de pouce !

J’prends ses épaules et j’le remets à l’équerre contre l’mur… une ou deux claques franches sur la joue…

HE HO !! Réveillez vous !!

SBAF !

Vous m’entendez ?? ALLEZ !! Debout !!

SBAF !

Qu’est-ce qu’il s’est passé ICI !?! Où sont les autres putain ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille Gastopoulos
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 51
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 11:21

Le sommeil, enfin, sans rêve et reposant...

Quant soudain, un coup de tonnerre claque aux oreilles d'Achille, sa tête est projetée sur la gauche alors qu'il se sent tiré vers le haut.

Ré..é..ez ous !!

Un autre coup de tonnerre résonne, comme une sensation sur la joue, un visage de femme, jeune, cheveux courts, rousse, apparait puis disparait la tête d'Achille étant projetée vers la droite.

.....enten...ez ?? ALLEZ !! ...e...out

PLAF! Un autre choc, On me ch'ecoue, Où ch'uis-je, qu'y a-t-il?

Qu’est-ce qu’il s’est passé ICI !?! Où sont les autres putain ?!?

La conscience lui revient immédiatement avec la douleur plus vive encore, renouvelée...Les cotes et désormais, sa joue lui cuisent.

"Grmmpf! Reposez moi, jeune Hych'térique. J'ai les cotes cach'ées. J'ai mal au crâne. Et au cas où vous ne vous en ch'eriez pas aperch'ue je ch'uis maculé d'une ch'ubch'tance bizarre et inconnue dans laquelle vous venez de fourrer joyeusement vos mains. Alors posez moi et calmez vous, on parlera aprés! Et d'abord répondez moi: à quel point êtes vous comme Ch'aint Thomas?"

Idiote, je m'étais endormi...Pourquoi moi? Mon Dieu, pourquoi moi?
Ha ça t'as jamais été du matin.
Dis elle a l'air active cette petite et elle veut savoir. Elle a du cran.
Elle est dingue oui!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte Mortenzen
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 31
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 15:37

Le jour pointait timidement son nez à travers les fenêtres du salon. Il rêgnait ici une odeur atroce de renfermé, d'alcool, de sueur, de peur..

Malgré l'appel du capitaine, le comte voulu rester quelques instants encore sur les lieu. Il étudia le sol, les murs.. Les traces de pattes d'une taille démesurée..

A tout hasard il sortit une fiole de son manteau, et la remplt avec un long filet de bave qui tombait du buffet.


Combattre le mal par le mal, pourquoi pas.. Entity nous laisse des traces d'elle, autant en profiter.


Puis il parcouru le mur où elle avait disparu, cherchant une trace, quelque chose qui pourrait l'aider dans sa quête.


Entity est un esprit, une conception de chacun, une peur que tout le monde peut faire ressurgir..
La craindre c'est la rendre plus forte..


Ses pensées allèrent en direction de tous les passagers du bateau.

Mais qui ici serait apte à m'aider dans ce combat inégal..Articula-t-il sans s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara Hunter
Official Speed-Sex cup winner
Official Speed-Sex cup winner
avatar

Féminin Nombre de messages : 171
Age : 40
Localisation : Jamais loin de son 9 mm...
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 15:38

Caaaa y est ! I’reprend connaissance… Bienvenue dans le monde réel mon pote… Holà ! I’s’excite là…

HEY ! HEY ! Calmez-vous… ok ? Caaaalmez-vous…

Hin… mal au crâne… et moi avec ma lacération frontale, tu crois quoi au juste ?! Par contre… pour c’qui est des côtes cassées, il est pas dans la merde… rien de bien dangereux mais faudra qu’i’reste allongé sans bouger pendant des jours et avec le bordel ambiant… c’est pas gagné…

"Je ch'uis maculé d'une ch'ubch'tance bizarre et inconnue dans laquelle vous venez de fourrer joyeusement vos mains."

Quoi ?!

J’décolle mes mains de ses bras mais ça s’fait pas tout seul… y’a comme des filets de bave qui viennent avec, collés aux paumes de mes mains… une espèce de pâte molle et visqueuse le recouvre, ça pue…

Mais c’est quoi cette merde ?! Où est-ce vous avez été trempé, vous ?!

J’le repose contre l’mur… ça sert à rien d’le secouer comme un prunier de toute façon, à part le faire jongler un peu plus avec ses côtes… Un tour d’horizon sur la salle presque déserte maintenant, juste pour être sure que j’ai pas rêvé…

Merde ! Nan, j’ai rien rêvé… y’a un putain d’ouragan qu’est passé par ici… mais quel genre d’ouragan ? Même si y’avait eu baston générale entre plusieurs passagers, jamais… JAMAIS ça aurait pu faire ça… on dirait qu’un commando armé est passé par ici… et cette poisse qu’il a sur lui, c’est quoi au juste ? Et l’équipage ?? Est-ce quelqu’un a vu l’équipage ?!

Rhhoo… trop de questions qui défilent… ça m’fout la migraine moi aussi…

"Et d'abord répondez moi: à quel point êtes vous comme Ch'aint Thomas?"

Saint Thomas…

A ces mots, ma conscience défaillit, ma mémoire me joue des tours et m’renvoie vingt piges en arrière… le champ de coquelicot… le clocher… les rayons du soleil… le cureton du comté… des rires d’enfants… et cette règle en bois qui s’abat sur les doigts encore et encore... Schlack ! "Mademoiselle Hunter, vous êtes tel Saint Thomas ! Vous ne croyez que ce que vous voyez" Schlack ! "Votre aptitude à la foi doit être proche du nul ! Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru !" Schlack ! Retour au présent…

Hé… Saint Thomas, hein ?! Désolée mon vieux, mais j’vois pas d’qui vous parlez… on était pas très porté sur la r'ligion, pas l'genre d'la famille...

Bon... écoutez... si vraiment vous avez les côtes pétées, vous arriverez jamais à vous déplacez seul et ce, pendant plusieurs jours... alors RACONTEZ-MOI! Et j'vous aiderai... C'est quoi vot' p'tit nom déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille Gastopoulos
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 51
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 17:24

Bon... écoutez... si vraiment vous avez les côtes pétées, vous arriverez jamais à vous déplacez seul et ce, pendant plusieurs jours... alors RACONTEZ-MOI! Et j'vous aiderai... C'est quoi vot' p'tit nom déjà?

Bon elle me lache, je vais m'appuyer au mur.
Elle te lache pas mon gars elle te repose..c'est différent.
Hou elle n'a pas l'air trés ch'ubtile, mais elle est franche et ch'urement débrouillarde. En tout cas pas une héritière ch'elle là. Jouons franc-jeu.
Le mensonge est l'arme du Serpent.


"Toutes mes excuses, mademoiselle, mais vous conviendrez avec moi que j'ai des ch'irconch'tance atténuantes.", dit il en se frottant la joue...
"Permettez moi de remédier à ch'et impair: Je ch'uis Achille Gach'topouloch', homme d'affaires grec, veuillez pardonner mon akch'ent dans votre langue."
"Mais venons en au fait, vous ne me ch'emblez pas être l'archétype même de la croisièrich'te clach'ique...Un brin trop naturelle, un soupçon trop vive, et par trop portée à soulever les gens de terre..."
Un regard appuyé sur les biceps de la jeune femme plus tard, il reprend:
"En effet je conviens que, pour aujourd'hui au moins, je vais quelque peu peiner dans mes déplach'ements.
Je vous ch'ais gré de votre proposich'ion, et l'akch'epte avec joie. Ch'ependant avant tout je dois prendre une douche. et ench'uite pach'er voir le docteur. Je ne ch'ais pas ch'e que ch'e produit fait au contact et je m'en veux déja que vous l'ayez touché. Je ne ch'ouhaite pas que d'autres encourent ch'e rich'que."


Son visage se crispe, comme sous une vive douleur.

Wouhaouh. Elle est canon ton escort-girl, mon pote! C'est Bimboland ce bateau!!! Emmene moi au bout de la terre, emmène moi au pays des merveilles.
Silence Maudit, tu n'es qu'un batard perpétuellement en rut et...
Ouais si je veux, je m'la fait
Ch'ilench'e vous deux!


Le visage las, il poursuit:
"Bon revenons en aux faits; et ne m'interrompez pas avant la fin, je répondrai à vos quech'tions aprés:
Alors que le bateau ch'ubich'ait un choc dont je ne connais toujours pas la raison, toutes les lumières ch'e ch'ont éteintes. Improbable ch'ur un tel navire, mais pas impoch'ible.
Apres quoi une créature, je ne pourrais dire mieux, s'est mise à lancer des éclairs sur les pach'agers présents ich'i.
L'explicach'ion offich'ielle sera surement imputée à des courts-ch'ircuits, mais ch'est impoch'ible, l'électricité va toujours vers la masse, elle ne vole pas en milieu fermé. Pour ch'e que j'en ch'ais hein!
Ench'uite la créature ch'est approchée de la jeune dame éthérée, je ne peux vous la décrire mais je pourrais vous la montrer."

Bon allez je lui dis vraiment on verra comment elle réagit.

"La bête était invisible et pourtant au moins quatre, non trois perch'onnes ch'emblaient la voir."
Il faudra que je modifie mes notes, je m'étais trompé..
"Mais ch'uite à une maladrech'e de ma part elle a changé de ch'ible et ch'est jetée ch'ur moi, ch'ous la forme d'une bouche immench'e qui m'a avalé et recraché. D'ou ch'ette matière, qui est la ch'eulle preuve tangible de ch'ette bizarrerie, et que je ch'ouhaite faire dich'paraitre au plus vite avec une douche. Puis elle ch'est retournée vers d'autres ch'ans les attaquer physiquement. Mais elle leur a ch'urement fait voir ch'ertaines choses.
La créature a dich'paru avec l'aube.
Voilà en trés ch'ukch'inct ch'e qui ch'est pach'é. Mais je ne vous demande pas de croire béatement, de toute fach'on, je ne répéterais pas ch'e que je viens de vous dire, pour des raisons qui me ch'ont propres je ne ch'ouhaite pas que la connaichanch'e de l'exich'tench'e de la créature ch'e répande.
Et vous n'avez nul besoin de croire au surnaturel pour conch'tater les dégats. et ch'ette matière. Ma verch'ion désormais ch'era une fuite de gaz créant une halluch'inach'ion collective.
Donc je vais de ch'e pas aller faire dich'paraitre ch'ette évidence sur moi.

Voich'i ch'e que je vous propose, On ne ch'e pose pas de questions de ch'avoir pourquoi l'un et l'autre ch'ommes ch'ur ch'e bateau. Nous mettons ch'implement en commun nos compétench'es et moyens tant que ch'ela nous est réch'iproquement profitable.
Je ne vous ai pas donné toutes les informach'ions dont je disposais, vous ne m'avez pas dit en quoi vous comptiez m'aider."

Il s'essuie la main sur l'intérieur de son veston avant de la tendre à la jeune femme.
"Entendons nous et je vous explique le recht'e ch'ur le chemin de ma ch'uite. Alors?"


Dernière édition par le Jeu 1 Mar - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 433
Age : 33
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Jeu 1 Mar - 17:52

Le comte étant parti dans ses esprits, je n’ai pu attendre sa réponse. Avec un gros souffle pour me donner du courage, je me dirige vers le grand salon. Sybille toujours inconsciente, je la dépose sur un fauteuil puis je lui pose une couverture sur les épaules. Si elle aurait était consciente, je lui aurait bien donné un bol de chocolat chaud pour qu’elle se réchauffe. Mais hélas non. Moi, je m’assis dans un fauteuil et ferme les yeux quelques minutes avant de me lever, de me couvrir d’une couverture chaude… moi qui est torse nue.Puis, je ramène un chocolat chaud pour Céli et un pour moi. Je me rassit dans mon fauteuil et médite sur les événements. Et bien, on ne s’en sort pas trop mal !

Le temps passe, après une bonne heure de repos, je propose à Céli de ramener Sybille à sa chambre vu son état. Elle acquiesce et me donne les clé de Sybille m'évitant de fouiller les poches d'une demoiselle. Toujours les couvertures sur nous, la soutenant, nous repartons direction sa cabine. Après avoir suivit les nombreuses indications que m'a fournit un membre de l'équipage quand je lui ai donné le numéro de sa cabine. Nous la trouvons enfin, d’un geste malhabile, j’ouvre sa chambre avec la clé puis je la dépose sur le lit et lui dépose la couverture sur le corps. Etant à son chevet, je passe une main sur son front pour m’assurer qu’elle va bien. Je lui fait un sourire et dégage ses cheveux de son front.
Je m’assure qu’elle n’a besoin de personne et je laisse les clés sur la table de chevet. Et lui laisse un mot puis je sort :

Sybille,

Après tout ces événements, je me suis permis d'aider Céli à te porter et te ramener à ta chambre. J'espère que tout va pour le mieux pour toi. Pour ma part, je vais prendre un peu l'air sur le pont supérieur.
Ce fut un plaisir de te rendre service, en espérant qu'on se revoit...

Signé Tom.


Je me dirige vers ma cabine pour me changer, je met un costume plus légers vu le doux et chaleureux soleil qui est déjà à l’azur. Propre, sec et soigné de mes blessures bandées. Je quitte ma cabine direction le pont supérieur pour apprécier la douce brise du large.


[direction pont supérieur pour Tom, Sybille est à sa cabine Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara Hunter
Official Speed-Sex cup winner
Official Speed-Sex cup winner
avatar

Féminin Nombre de messages : 171
Age : 40
Localisation : Jamais loin de son 9 mm...
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Ven 2 Mar - 2:12

Achille Gachtopouloch, hein ! Ouais mec, t’as un accent à couper au couteau… charmant, j’comprends que dalle !... Pas l’archétype de la croisiériste classique… pas l’archétype, j’t’en foutrais ! Tu crois qu’avec les côtes en morceau et cette bave qui te recouvre intégralement, t’as l’air d’un p’tain de croisiériste mon pote ?!

Vas-y mon gars… j’t’interromps pas… j’suis toute ouïe… enchaîne…

Bon… le choc… ok… jusque là j’te suis, j’l’ai bien senti le choc sur ma tronche, i’m’laissera un beau souvenir !... les lumières kapout ouais…

Hum ?!

Qu’est-ce qu’il m’fait là !?? Une créature qui envoie des éclairs, hein ?!... Hé hé… ok mon vieux, t’as fumé la moquette c’est ça ?! Merde, j’ai pas besoin de ça putain… i’m’dirait qu’des p’tits hommes verts ont débarqué sur l’pont dans leur soucoupe volante, ça m’ferait l’même effet… pffff…

Et i’continue dans son délire en plus… j’vais pas l’arrêter, c’est l’seul truc marrant qu’j’entends depuis j’ai embarqué sur ce foutu rafiot !

Ouais… ouais… invisible… une bouche qui t’as avalé et recraché !! Waaouuuhh et bah mon pote, ça m’troue l’cul ça… t’as l’imagination fertile… ché pas c’que tu prends comme dope mais p’tain, va falloir que t’m’dises, j’en connais une qui s’rait intéressée par un tel trip !!

Balivernes ! I’essaie de m’entraîner dans son truc mystique là et il le fait bien en plus… genre « vous êtes pas obligé d’me croire… pour moi ça s’ra une hallucination collective »… merde… c’est exactement c’que j’m’disais tu vois… une putain d’hallucination collective genre l’apparition d’la vierge…

Bon, bon, bon… qu’est-ce que j’fais ? J’le largue de suite… nan… pas tant qu’i’refile des infos… mais v’là la gueule des infos aussi… on verra…

J’le regarde en face, droit dans les yeux… merde… c’est qu’il y croit dur comme fer à son baratin…

Pfff… ok… ok monsieur Gastopoulos… sacrée histoire, hein ! Vous avez raison, je ne suis pas obligée de vous croire sur parole mais vous marquez un point… j’m’explique pas le bordel dans cette salle et j’ai pas la moindre idée de cette matière poisseuse qui vous recouvre…

J’vais vous ramener comme promis dans vot’ cabine et après j’irai chercher l’doc à l’infirmerie pour qu’il vienne vous voir… voilà c’que j’peux faire pour vous en attendant… vous aurez tout loisir de m’en dire plus si vous l’souhaitez d’ici là…

Allons-y… vous devez vous allonger au plus vite…

Je saisis son bras gauche que je place sur mes épaules… et j’tente de le lever doucement… il douille… normal…

Allez mon vieux… courage… appuyez-vous sur moi…

Une fois debout, j’glisse mon bras droit derrière son dos, au niveau d’la taille, histoire de bien l’soutenir… un pas… puis deux… c’est parti…

On s’avance difficilement vers la sortie… derrière, le chaos… un dernier coup d’œil… j’vois c’gars bizarre, tout en noir… lui aussi il était à la table de poker… on dirait qu’i’prélève un peu d’cette poisse… faudra qu’j’lui cause à lui…



[HRP > direction coursives tribord]


Dernière édition par le Ven 2 Mar - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Callahan
Individu
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 37
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Ven 2 Mar - 2:37

Froid...
Il ne faut pas que je reste ici.
Ma blessure s'est refermée... Mais pour combien de temps ?
Merde... Je vais arriver à me lever au moins ?
Bon, il n'y a quasiment plus personne...
Il n'y a que cet homme étrange...
Une fois un peu plus en forme, il faudra que je lui parle.
Bon, au moins je passerai pas pour une merde, et personne ne me posera de questions.
Finalement je pense que j'ai perdu moins de sang que je pensais.
J'ai des fourmillements dans le bras... Mais pas de douleur.
Enfin, physique tout du moins.
Cette entité a semé désordre et désolation en moi...
Oublions...
Au passage, je mange un morceau, je suis affamé.
ça va aller.
Je suis pas en forme olympique mais bon...
J'aurai pu être comme Sybille...
Esperons qu'elle aille mieux, elle est plutôt sympa...
Sur mes pattes...
Hung... J'ai le dos en compote...
Parvenant à ne pas trop boîter, je sors de la pièce, faisant un léger signe de tête au type au chapeau.
Il semble être un type bien aussi.
Content qu'il n'y ai pas que des fous furieux...
Lentement je me rends à ma cabine.

[Hrp : je quitte les lieux pour les coursives tribord]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vince Maverick
Ame-né-zig
avatar

Masculin Nombre de messages : 611
Age : 33
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Ven 2 Mar - 13:02

[retour de nul part, plus ou moins sourire ]

Bon, voilà qui est fait, maintenant retour dans le salon.
En espérant que ca aille mieux.

Oula, qu'est ce qu'il s'est passé ici? Même quand j'ai éclairé avec ma lampe torche, c'était pas autant le foutoir. Tout est renversé, massacré, ya du sang et divers liquides répandus sur le sol. Décidément, j'me demande si c'était une bonne idée cette histoire. Mais qu'importe, on y est maintenant, alors, on fait avec!

Bon c'est pas tout ca, mais ya pas grand monde ici... Je vais aller faire un tout sur le pont supérieur, ca me changera les idées, et j'y trouverai peut être du monde... Qui sait? Ptêt même de futurs clients... ne négligeons pas une éventuelle source de revenus, par les temps qui courts...

[HRP: direction le bar et la piscine ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rick
Trait d'union
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 33
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Lun 5 Mar - 0:14

Je la tiens serrée dans mes bras.

Je ne sais pas depuis combien de temps. Le jour se lève.
J'ai perdu le fil des évènements, je ne suis pas sur d'avoir rêvé ou d'avoir été là.
Des cris, un chaos qui s'est abattu. Après que j'ai retrouvé Maélia, je ne sais pas ce qui s'est passé. Je ne me souviens pas l'avoir prise dans mes bras.
C'est une cacophonie sans queue ni tête de bruits, de cris de peur et de piétinement qui fait tout ce dont je me souviens.

Elle est blottie contre ma poitrine.

Il y a eu du feu, un peu de lumière, puis le froid. Les srinklers se sont ouverts, puis se sont arrêtés.

Ses yeux sont fermés.

Ce bonhomme bizarre qui s'est jeté contre le mur... pourquoi il a fait ça? Il avait l'air terrifié. Et ce mec en noir, là il balisait grave lui aussi. Il ne se passait plus rien, pourtant.

Elle est si belle.

J'ai tellement eu peur que je me suis cru dans un film d'horreur. déformation familiale, sans doute. Ca devait être un truc naturel, sans plus. Un feu de Saint-Elme ou quelque chose comme ça.

Je la regarde.

Je commence à me rappeler. Je les revois tous se comporter bizarrement, le Grec, le Roumain...la fille un peu bizarre, la belle brune qui a l'air de se faire chier et de tirer la gueule à tout le monde et qui l'a aidée. Ca leur a tous monté à la tête aussi alors le feu de Saint-Elme...

{Il nous visait, le feu de Saint-Elme}


Ca devait être un effet paratonnerre ou je ne sais quoi. C'était de l'électricité Rick, de l'électricité. Ca a du bousiller le circuit, d'où, plus de lumière, la clim a certainement déconné aussi, c'est pour ça qu'il a fait froid

{si vite? D'un coup?}

Le soleil brille, maintenant. Ca doit faire plusieurs heures qu'on est là Je crois que j'ai dormi. On est contre la cloison, pas loin de la porte. Cette nana qui est entrée. Elle était pas là pendant que...pendant les trucs. Elle s'est occupée du grec bizarre, ils sont sortis tout à l'heure. Je devrais peut-être en faire autant.

Maélia?

Je dégage son visage paisible des quelques mèches brunes qui le couvrent.

Maélia, vous allez bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Lun 5 Mar - 17:25

Réveil difficile. J’ai la tête dans le cul, le cul dans le brouillard. Wahou, j’ai chargé la mule, hier. Je préfère pas ouvrir la bouche, je dois avoir une haleine de poney carnivore. Et c’est pas tip top, comme odeur, croyez-moi. J’ai du dormir longtemps, parce que mes cheveux ont poussé d’au moins dix centimètres. Mais vers l’intérieur, et c’est gênant, ça. Douloureux, même. Les paupières collées, la bouche pâteuse, je me redresse un peu.

Braoum !

Bordel de merde ! Qui qui m’a mis une table au-dessus de la tronche pendant que je piquais un roupillon réparateur? Pfff… J’vous jure, y’en a qu’on rien d’autre à foutre…

Pas d’autre solution, je rampe tant bien que mal pour me sortir de là. J’ai vraiment du abuser, hier, parce que j’ai les fringues un chouillat cramées, comme si je m’étais pris la foudre en plein dans la poire. Et voilà la vision d’horreur! Je dors encore, c’est pas possible! Les poings fermés, je me frotte les yeux. Non, j’ai bien vu. Un petit tour d’horizon, et ça se confirme. Tout est pété, ça craint! J’espère que…

Nooooon!

Merde, j’y suis pour rien, j’espère! Enfin, mieux vaut se barrer d’ici vite fait, on sait jamais. Au passage, je sais pas pourquoi je fais un petit signe à la blondasse à couette, celle qu’à l’air complètement niaise.

Kiki!

Ça me revient, c’est pas une niaise, c’est ma copine.

Tu viens, on s’arrache! Ça craint trop ici.

Puis surtout, il faut que je me change, et que je trouve de l’aspirine, ou tout autre produit qui pourrait me faire oublier le mal de crane. Le mal par le mal, ça sera pour une autre fois. Là, je déguste trop.


[suite: passage virtuel par ma cabine, et après je sais pas, alors j'vous dirai ça quand j'aurai décidé!]
[EDIT: direction le pont sup, depuis le temps qu'on y tourne autour!


Dernière édition par le Lun 5 Mar - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy Neige
Croisiériste
avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 29
Localisation : Dans une bonbonnière pleine de caramels, avec du rose partout partout!! NA!
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   Lun 5 Mar - 18:24

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour notre petite Candy…

… enfin presque…

… pas du tout en fait…

… c’était la looooose intégrale !


Etendue au sol, entourée de mille éclats de bois et de verre et une nappe rose lui servant de couronne, on la croirait paisiblement endormie, avec son petit air si calme et son sourire en coin…

… la vérité était bien plus choquante en réalité !

En fait, elle s’était évanouie sous un choc terrible la veille et pas un… non, PAS UN, messieurs dames, n’avait pensé à porter secours à cette pauvre orpheline. On l’avait laissée pour morte !

Mais que nenni !

Candy est toujours en vie et, c’est après un repos mérité et réparateur, que ses cils commencent à légèrement papillonner, que ses paupières s’entrouvrent peu à peu et qu’elle reprend conscience au beau milieu du grand salon…

Mouuuaarf... wouaahhooaaauuuhhh... j'ai bien dormi moi!

Quelle ne fut pas sa surprise quand, yeux écarquillés, elle découvre l’état de la pièce…

***Houlala… la vache ! Nom de nom de dieu ! C’est pas moi quand même ??... J’me souviens de plus rien !***

C’est que le salon ressemble à s’y méprendre à la chambre de Candy alors forcément, le doute est grand dans son esprit…

Bon… bah faut pas traîner ici, hein ! Si la mère supérieure voyait ça, elle me collerait la fessée c’est sûr !

Hop là ! La voilà debout, à épousseter sa jolie robe, resserrer ses couettes… en avant l’aventure !

OH !! Hihi !! Jenny !! Ma copine, hihi !!

D’un élan, elle court et se jette au cou de son amie…

Yep! J'te suivrai partout Jenny!



[HRP > direction pont supérieur "bain de soleil"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Salon « Orchestra »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Salon « Orchestra »
Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP ouvert] Le Grand Salon
» Le Grand Salon « Orchestra » (attenant au Casino)
» [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: La croisière-
Sauter vers: