Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 [Géhenne] Et ils seront jugés selon leurs oeuvres

Aller en bas 
AuteurMessage
kalidor
Nouveau


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: [Géhenne] Et ils seront jugés selon leurs oeuvres   Ven 15 Juil - 8:12

[HRP] Je me permets de placer ce texte ici pour l'instant, en attendant d'en être arrivé à ce point dans les chroniques de Kalidor où il aura sa place chronologique d'ici quelques temps. Ce texte suit directement le RP intitulé: Danaïdement... notre... [/HRP]




Ayant récemment appris la triste disparition de la regrettée Cara, Kalidor avait mit les bouchées doubles en intensifiant ses traques. Ainsi, de nombreux criminels avaient périt sur des bûchers montés à la hâte, ça et là, au milieu des bois, dans les villages, dans les champs, en enfer…

Sa rage était telle, qu’il n’expliquait même plus aux populations les raisons de ses exécutions. Aux débuts de l’Inquisition, il avait cherché à devenir un champion de justice auprès des paysans, des gens simples, en brûlant les assassins, les fourbes, les violeurs, et sa renommée avait finit par devancer ses déplacements dans les villages. Partout il était accueillit comme un sauveur, comme un bienfaiteur.


Mais comme il se le répétait souvent, le bien absolu a les mains sales (Cf : Chapitre I : Les origines de l’Etoile ; Danaïdement … notre...). Depuis quatre jours maintenant, il cherchait à fuir une contrée. Il y était entré comme un bienfaiteur, et y était ressorti traqué par les autorités locales. Certes, les paysans couvraient sa fuite, lui proposant le gîte et le couvert, mais le bourgmestre local avait juré de le punir pour avoir osé brûler au cœur même de la chapelle du village le prêtre local. Un prêtre en brûlant un autre…Un bûcher purgatoire dans un édifice religieux…

Mais le mal a de multiples visages. Ce maudit prêtre, corrompu et vil, prélevait des campagnes le fruit du travail des pauvres gens, les obligeant au pire, afin de subvenir aux besoins de leur famille. C’est le bourgmestre lui même qui avait cherché à contacter Kalidor, car selon lui « une recrudescence de pillages et de vols sur son territoire méritait quelques punitions pour l’exemple ». Kalidor n’avait pas cherché à faire d’exemples, Kalidor avait recherché les racines du mal, et il avait amené cette misérable créature hurlante et pleurante, bavante et suppliante, ce prêtre corrompu, sur le bûcher purgatoire.

Kalidor était resté là, à le regarder, sans mot dire, tandis que les flammes salvatrices décollaient de ses muscles quelques lambeaux de peaux, que son cuir chevelu avait peu à peu laissé place aux os de son crâne de damné. Au moment où celle-ci allait sombrer dans l’inconscience, Kalidor lui avait adressé ces paroles :

« Tu seras jugés selon tes actes… »

Car la mort n’était qu’une porte, un passage vers les entités supérieures. Tous seraient jugés par l’Etoile, tous subiraient des châtiments que nul humain ne pouvait imaginer. Les flammes salvatrices des bûchers purgatoires n’étaient là que pour laver de leurs péchés les pauvres mortels des terres argentées.


* * *


Le soir suivant, alors qu’il dévorait à pleines dents un lièvre prit au collet la veille, Kalidor se mit à penser aux préceptes fondamentaux de l’Etoile. Le mal absolu n’est pas celui que l’on trouve en surface. Le mal absolu tire son origine dans les origines du monde, dans les restes disséminés du « Grand Rien ». Traquer des voleurs et des assassins revenait à éteindre un feu en arrosant le sommet des flammes, et compte tenu du nombre de bûchers qu’il avait allumé, il savait que cette tâche était aussi veine qu’inutile.

Il lui fallait frapper fort, frapper au cœur du mal, aux origines du mal, quitte à y perdre son âme, quitte à pactiser avec les démons. Après tout, ce ne sont pas ce que les yeux d’un homme voient qui est important, mais bien ce que son cœur ressent…

Lui même était devenu un meurtrier en tuant d’autres meurtriers, alors que penser d’assassins tuant des âmes bien plus noires que les leurs… ; gagnaient-ils une part de rédemption ?


Depuis quelques temps, des bruits couraient les campagnes. Les descendants directs du « Grand Rien » sur les terres argentées, qui s’étaient eux même désignés sous le nom d’ $ enfers $, semaient tellement la mort et la terreur sur leur passage, qu’une coalition était née pour leur faire face ; une coalition de désespérés, unis par leur seule et unique point commun, leur volonté de vivre.

Au sein de cette coalition, des champions de justice bien entendu, des hommes au cœur pur, au courage exemplaire, dont la vertu n’était plus à démontrer, mais également de nombreuses âmes en peine, des criminels de tous bords, des pilleurs, des assassins, des violeurs...

L’esprit de cette coalition s’élevait bien au delà du sensitivement perceptible, l’esprit de cette coalition ne relevait d’aucune logique humaine, non, l’esprit de cette coalition était aux yeux de Kalidor, une manifestation absolue de l’essence même de l’Etoile Céleste. C’était la nature même de la vie qui s’élevait contre la puissance de la mort, cette vie tourmentée et constituée par des contraires, du meilleur comme du pire, oui, cette coalition représentait la puissance de la volonté de l’Etoile face à celle du « Grand Rien ».

Les hommes de toute acabit allaient s’unir pour lutter côte à côte face aux $ enfers $.


Kalidor pensa alors à la devise de l’Etoile Céleste :

« Lorsque le temps sera venu où le chaos déversera ses flots d’immondices sur les vertes prairies, seuls les braves se dresseront face à lui… »

Les braves, c’était tous ceux qui étaient prêts à mourir pour la persistance de la vie, même si un certain nombre d’entre eux étaient de vils tueurs sans foi ni loi, tels les ReBeLs, menés par cet ogre infâme, répondant au nom de ClimbX. Mais ces tueurs n’avaient fait qu’arroser le haut des flammes de la vie durant toute leur vie, aujourd’hui, ils étaient à côté des braves et des justes pour frapper le mal absolu en plein cœur…

Kalidor se devait de rejoindre ce mouvement, il se devait de mourir sur le dernier champ de bataille, il se devait d’allumer le plus grand brasier de tous les temps. Ce ne serait plus quelques bûchers isolés où périraient des créatures malsaines, non, il s’agissait là d’allumer le bûcher purgatoire du mal absolu lui même, il s’agissait de brûles les $ enfers $...

Kalidor allait rejoindre la Géhenne, tout comme les membres de l’Inquisition, ainsi que les membres de l’Etoile. Tous les adeptes et les suppôts des $ enfers $ allaient périr dans les flammes, et leurs âmes de damnés se retrouveront face au juge suprême, face à l’essence même du bien absolu, face à l’Etoile Céleste. Mais dans ce combat, bon nombre de défenseurs de la vie allaient y laisser la leur, dont certains criminels s’étant ralliés au côté du bien et de la justice juste avant l’heure fatidique…


Mais Kalidor le savait, l’Etoile saurait reconnaître les siens, sa décision se baserait sur les fondements mêmes du bien. Kalidor se dit alors :

« Et ils seront jugés selon leurs oeuvres… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Géhenne] Et ils seront jugés selon leurs oeuvres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le PM JEA, l'homme de l'annee selon Haiti En Marche
» Selon ce qui se dit...
» Orgueil et préjugés (27/11 - 19h55)
» Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha
» Tordre le cou aux préjugés [ LIBRE ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: Archives du forum :: Role play général :: Role Play des joueurs-
Sauter vers: