Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 La cave

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hébé
Vampire 19 ans d'age
avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Songes de jeunes filles....
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mer 10 Aoû - 1:23

Bien que peu intelligente, elle n'était pas non plus née de la dernière plume.

Shariel sourit et hurla a l'hôte surement partit

"Je ne mourrai pas maintenant, la réponse a ton énigme est Lundi! Cherche bien a me coinçé! Tu n'y arrivera point, mécréant!"

Elle ronronna d'avoir trouvée.
Sûre d'elle, elle reprit la démarche fière et souple d'avant.

Puis, partit a la salle commune, légèrement angoissé, si ce n'était pas sa, elle...


[suite/ salle commune]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mer 10 Aoû - 15:02

Dans la cave les toiles d'araignées reigne dans le silence lugubre du manoir. Les chandeliers fixés aux vieilles pourtres sont légérement penchées. Il semblerait que le soufle provienne de l'une des portes barrée au fond de la pièce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yéyo la bougie
Cpalire
avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 36
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Jeu 11 Aoû - 21:22

[Suite de la salle commune]
*L'orc rentra a vive allure dans la cave descendi rapidement les premières marches de l'escalier avant de faire la connaissance amère avec la bassaisse du plafond*

BAAMMMM!!!

*Il s'éclata le crane contre la paroi du plafond y laissant son sang dessus avant de s'écrouler dans les escaliers et faire des rouler boulet.*

BAN BOUMM BADABOUM!!!!!

*Une fois en bas des escaliers il resta inconscient, les jambes sur les marches, le torse sur le sol et le le crane a moitier fendu, dont une flaque de sang commenca a s'étaler.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashbazg
Bavard
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: La cave   Jeu 11 Aoû - 21:59

Sniff... sniff... Ashbazg contente d'avoir retrouver mâle orc. Ashbazg descendre escalier trop étroit pour sa grande taille. Elle se contorsonnier mais rester coincer... Hu !?! Asbarzg remarquer que murs bouger et l'enserre de plus en plus.

Grumpfff.... "Murs, vous lacher moi. Ashabzg devoir rattraper mâle Orc"

"GGGGGGGGROAAAAAAAAAAAARRRRRRRRR... MALE ORC !!!! toi aider moi. Ashbazg être coincer. Elle pas pouvoir rejoindre toi. MALE ORC !!!! toi entendre moi ???"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yéyo la bougie
Cpalire
avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 36
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Ven 12 Aoû - 16:58

*Khuirm, cligna des yeux quelques secondes, avant d'essayer de reprendre ses esprits.*

Grumpfff.... "Murs, vous lacher moi. Ashabzg devoir rattraper mâle Orc"

*Il rampa sur le sol taché de son sang pour pouvoir ensuite se relever en s'aidant du mur, une fois debout il regarda fixement devant lui dans le vide, titubant à moitier, encore marqué par son traumatisme.*

"GGGGGGGGROAAAAAAAAAAAARRRRRRRRR... MALE ORC !!!! toi aider moi. Ashbazg être coincer. Elle pas pouvoir rejoindre toi. MALE ORC !!!! toi entendre moi ???"

*Khuirm se retourna, il vit l'orquesse coincé et décida d'aller l'aider, fesant un pas en avant, 2 en arrieres puis 3 en avant.
Dès qu'il voulu commencer à gripper les marches, il se vautra lamentablement*

BOUUUUUUUMM

*Son crane lui fesait de plus en plus mal, il passa sa main sur sa tete qui devint toute rouge, le sang continuait à lui couler sur son visage et son torse. Puis il recommenca a grimper les marches mais à 4 pattes pour eviter les chutes.
Arrivé au niveau d'Ashbazg, il se saississa de sa jambe, tira de tout son maximum en arrière pour la décoincé, et au bout de plusieur secondes d'effort Ashbazg fut légèrement décoincé tandis que lui reparti valdanser(pas sur du therme) en bas des escalier, ou il resta etendu par terre sur le dos et ses yeux se refermèrent.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashbazg
Bavard
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: La cave   Sam 13 Aoû - 13:25

Ashbazg heureuse que mâle orc être venir secourir elle. Ashbazg pas besoin d'utiliser bave pour huiler corps et se décoincer toute seule. Mâle orc lui avoir décoincer une de ses jambes avant que lui tomber jambes par dessus tête en bas des escalier.

Ashbazg se dégager de l'emprise du mur et descendre pour aider mâle orc. Hôte lui avoir dit de réveiller mâle orc ! Ashbazg s'approcher du mâle et s'agenouiller près de lui. Lui saigner beaucoup et être assomé. Ashbazg pas savoir quoi faire. Elle attraper mâle orc et le secouer comme un pantin. Lui pas réagir... Grumpfff

Ashbazg réfléchir, mais avoir mal à la tête de penser trop fort. Elle regarder fût de bière dans coin de la cave. Ashbazg tester quelque chose pour voir si mâle orc ouvrir les yeux.

Ashbazg se lever et aller chercher tonneau, le mettre sur épaule et retourner vers le tas à terre. Elle ouvrir tonneau et le déverser sur tête du mâle orc.

"Grumpfff... Toi te réveiller maintenant !!!! sinon Ashbazg devenir colère et frapper toi !!! REVEIIIIIIIIIIIIIIIIIL"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak
Barbare
avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : A mon odeur de barbare
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mar 16 Aoû - 12:14

Torak, accompagné d'Aénoria, se dirigèrent vers la cave, ils commençèrent à descendre les marches d'escaliers et entendirent hurler au fond

"Ah, cela sent l'orcs et le bruit d'orcs, on va être servi, huk huk huk" dit-il en se retournant vers la demoiselle.

Malheureusement, les marches étaient glissantes et requièrèrent une attention particulière dont le barbare ne fit pas preuve

** ZiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiPPPPPPPPPP **

"Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah"

** BouM BardaFFFFFF BouM **

Il se retrouva en bas des marches

"Nom de Krom de nom de Krom !!!! c'est quoi cette auge à cochon mal tenue!!!!!!!"

A hurler comme une charretier, il attira l'attention des orcs non loin tandis qu'Aénoria descendit plus calmement non sans un rire ténu, lesdites marches très glissantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fsmd.forumactif.com
yéyo la bougie
Cpalire
avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 36
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mar 16 Aoû - 17:37

*Khuirm etait parti dans un monde merveilleux où les bagarres, la boisson, la nourriture et les femelles etaient a volonté, et malgré les secouses desespré d'ashbazg, il ne réagissait pas, seul un leger sourire sur son visage pouvait se voir.
Lorsque l'orquesse lui versa la bière sur le visage, il se mit a faire un leger grognement.*

Grrrmmmh


"Grumpfff... Toi te réveiller maintenant !!!! sinon Ashbazg devenir colère et frapper toi !!! REVEIIIIIIIIIIIIIIIIIL"....

*au cris d'Ashbazg, Khuirm ouvra ses yeux qui etaient dans le brouillard tout en pestant un peu, puis il senti l'ordeur de la biere sur lui et commenca a se leché quand il senti une autre odeur, celle d'Ashbazg.*

Ashbazg bonne odeur, moi, lécher Ashbazg !

Slurppppppp……

Ashbazg bon goût, bon mélange avec bière…. !

*Je retournais Ashbazg et l’embrassais gloutonnement, guettant la baffe…. Ou le gourdin sur la tête.

Khuirm aimé amuse bouche de Ashbazg….

Puis une étincelle arriva, lentement, jusqu’à mon neurone solitaire….*

Ashbazg, porte à chercher, pas taper….

*Khuirm empressé, d’un coup se leva et chopant la main de l’orquesse, la traîna au milieu de la cave, en quête de la porte caché, avec en tête les formes caillouteuses de Ashbazg et bousculant lebarbare Torak qui alla s’affaler sur Aenoria. L’orc ne sent pas toujours ses forces et négliges souvent ses attitudes.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashbazg
Bavard
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mer 17 Aoû - 11:18

Ashbazg aimer léchouilles et bisous de mâle orc. Lui titiller instinct animal pervers d'Ashbazg. Ashbazg rendre bisous tout aussi goulument à mâle orc tout en mordant lui de ses crocs pointus.

Ashbazg hésiter à sortir massue. Elle aimer frapper quand Ashbazg ressentir plaisir. Ashbazg décider de lever arme, mais mâle orc la tirer brutalement vers endroit sombre de cave.

Grumpfff Ashbazg pas aimer réfléchir et vouloir pas savoir où eux aller. Elle juste regarder formes massives du mâle orc lorsque lui parler de porte.

Porte ? grumpfff. Ashbazg pas voir de porte. Elle juste voir petit mâle humain tomber sur femelle humaine. Eux sentir le désir. Ashbazg savoir que ces deux humains vont s'accoupler. Ashbazg curieuse. Elle vouloir voir comment humains faire bébé, mais elle pas le temps. Désir pressant du mâle orc guider ses pas.

"Grumpfff... Ashbazg pas voir porte. Toi avoir hallucination. Toi avoir trop manger vermine humaine avariée !!!"

Ashbazg ne pouvoir se contenir et sortir massue. Elle taper sur épaule du mâle orc avec massue.

"Toi arrêter, t'asseoir avac Ashbazg et régarder accouplement des humains. Ashbazg curieuse de voir eux faire des bébé !!!".

Ashbazg s'asseoir lourdement au sol, et tirer sur bras du mâle orc. Elle sentir lui et léchouiller mâle orc pour que lui comprendre qu'après ça sera tour à eux pour donner leçon aux humains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak
Barbare
avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : A mon odeur de barbare
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mer 17 Aoû - 14:49

mgrumblpfmmgumblpf

** bruits étouffées **

Torak se relevait avant d'étouffer Aénoria de son doux poids. Il lui tenda la main pour qu'elle se relève

"Arf arf, milles excuses bien que ce fut un plaisir mais l'orc m'a jeté sur toi.........non pas que je regrette son geste, uh uh uh, mais il y allait de ta vie, il fallait que je me lève"

Elle reprit son soufle

Torak vit le manège amusé des orcs gloussant dans le coin,
** huk huk huk **
d'un air canaille, bave aux lèvres de curiosité et pas qu'aux lèvres tellement ils se lèchaient en permanence. Connaissant l'haleine orc, cela devait tenir de l'exploit. Il n'y avait que eux pour supporter cela.
Le mâle avait du mal à se tenir, on sentait poindre un flux sanguin localisé qui ne démentissait pas le diagnostic du barbare.
La femelle, trop curieuse pour répondre aux "charmes" du mâle, restait en haleine dans l'attente totalement interessée d'un acte des humains qui pourrait l'amener à satisfaire sa curiosité

"Mmmmmmh, je crois que nos amis sont curieux et sont à le recherche de réponses à leurs questions....... Mais laissons-les dans le doute, ne leur donnons pas ce plaisir là pour en gâcher un autre pour cause de précipitation.........." dit-il l'oeil tout aussi fébrile que les orcs, en passant sa main dans les cheveux décoiffés de la donzelle pour y remettre bonne ordre. Il fut même étonné de son geste si calme et doux alors qu'à son habitude, il prenait la ligne droite au but sans passer par la case départ..........

** esprit ailleurs...........SpouFF **

"Euh oui, bon, euh, voilà quoi, flebedebelebede.... euh, quoi, hein?" revenant à lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fsmd.forumactif.com
Avalone
George
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mer 17 Aoû - 16:51


Arrivée au bas de l’escalier trop bas pour mon front et trop dur pour mon cuir chevelue, je passais outre les politesses, trop encombrantes pour mon urgence à découvrir ce que recèle la cave et à quoi ou, à qui, nous jète en pâture le vilain hôte moqueur.

Mon élan taraudeur, fut interrompu, l’instant d’un regard porté en direction de deux curiosités à la peau verte et qui se léchouillaient goulûment les esquarres…

Hâte reprise, je reconnus le barbare aux manières rudes mais efficaces et toujours en compagnie de la délicieuse Aenoria. M’approchant par derrière, j’entourais mes bras autour d’eux en manière de reconnaissance et laissais, outrageusement mais plaisamment, couler une main sur la chute parfaite, de rein, de la belle Aenoria, tête en l’air ou négligence d’un doigté abandonné à sa guise…

Trêve de générosité envers la gente féminine, je vis à coté le dépotoir de la cave et entrepris bruyamment une fouille non discrète de l’endroit, font en comble, caisse en tonneau… tonneau… bière !

Je chopais un tonnelet qui semblait s’ennuyer à croupir sur place et le portais au dessus de ma tête, bouche ouverte à faire pâlir Torak et versais le contenu sans égal, dans mon gosier suppliant et pour le geste, béat de la satisfaction d’une houblonne si fraîche à en boire sur le cul de la tante espine…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aénoria
Polisson mondain
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Encore bien loin...
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Jeu 18 Aoû - 17:05

Aénoria qui avait réussi à descendre les escaliers sans encombres, contrairement à sa première descente était plutôt fière de son exploit, cette fois au moins, elle ne goutterait pas la dureté de ce sol en terre battue.

Sa premiere vision des lieux fut assez deconcertante, deux orcs étaient en train de se relecher le visage, elle en aurait presque regretté le buffet fantomatique qu'elle avait entre apercu dans la salle commune.

Tout d'un coup, sous une action fort brutale de l'orc qu'elle ne pu pas anticiper, elle se retrouva étouffée sous la masse du corps de Torak. La position ne lui aurait sans doute pas deplu si elle avait pu respirer à sa guise.

Fort heureusement, celui ci se releva avant qu'elle n'étouffe et lui tendit une main salutaire qui lui permit de se relever.


Torak a écrit:
"Mmmmmmh, je crois que nos amis sont curieux et sont à le recherche de réponses à leurs questions....... Mais laissons-les dans le doute, ne leur donnons pas ce plaisir là pour en gâcher un autre pour cause de précipitation.........." dit-il l'oeil tout aussi fébrile que les orcs, en passant sa main dans les cheveux décoiffés de la donzelle pour y remettre bonne ordre.

Cette main passée dans ses cheveux était d'une douceur incroyable, une douceur qu'elle ne pensait pas possible venant d'un barbare. Jamais jusqu'à présent elle n'avait rencontré un barbare capable d'un tel geste. Durant ces quelques instants, elle le fixa droit dans les yeux cherchant à percer ce mystère. Il semblait géné par son attitude et baffouilla quelques paroles qui n'avaient aucun sens.

Torak a écrit:
"Euh oui, bon, euh, voilà quoi, flebedebelebede.... euh, quoi, hein?"

Elle en fut fortement amusée et était sur le point de le remercier lorsqu'elle sentit une mains glisser doucement de ses épaules vers le bas de ses reins. Elle se retourna pour voir Avalone, qui semblait des plus assecher, se jeter sur le premier tonnelet de bière qu'il trouva et le deverser goulument au fond de sa gorge.

Décidement, certains ont des mains bien balladeuses, peut être même un peu trop d'ailleurs, de plus ils ne sont même pas capables de s'interesser à l'état de soif des autres personnes. On dit des barbares que ce sont des brutes et des mages qu'ils sont la douceur même, je crois que cette nuit, je peux observer le contraire.

Elle se retourna alors bers Torak, l'observa, esperant qu'il n'ai pas été blessé par ses paroles en les interpretant mal... Elle glissa lentement sa main sur son bras

Je crois bien que nos amis les orcs devront patienter quelque peu pour avoir leurs réponses, ma soif actuelle releve plus de la bière que d'autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak
Barbare
avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : A mon odeur de barbare
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: La cave   Jeu 18 Aoû - 17:07

°_O............

** Torak louche sur les mains balladeuse d'Avalone....... **

"Houlà, va falloir se calmer sinon il n'y pas que les orcs qui vont se mettre à baver" pensa-t-il

Puis, il le vit se diriger vers les tonneaux pour se rassasier du nectar des Dieux

"Boudiou, l'ami, laisses-en !!!!" dit-il d'un air paniqué

"Bon, on y va?? se faire un tonneau, je veux dire??". Le barbare sortait son crâne fétiche. Il fracassa d'une main le dessus d'un tonneau pour remplir la choppe de l'autre qu'il tendit à la belle.

"A la vitesse où l'hôte nous joue des tours, autant qu'on vide sa cave, ahahahah, il aura au moins un souvenir désagréable de notre passage

mmmmmmmmmmhhh

** snurfl snif snirfl **

Rien qu'à l'odeur, on sent une fermentation parfaite .... seuls des nains ont pu la tirer celle-là........ enfin, la bière. vas-y goutes-moi ça, un régal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fsmd.forumactif.com
Avalone
George
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Jeu 18 Aoû - 18:41


J’aurais tout vu, un barbare qui poétise sur un tonneau de mauvaise bière…
Môssieur le barbare joue les galant, le crane à la main…

- Dis donc, barbare, touches pas à mon tonneau ! Et puis, cherche la porte, y en a qu’un qui s’esquiche les doigts à éventrer les murs pour trouvailler cette foutre de porte et c’est pas toi ! J’oubliais, rends le tonneau… pas à toi !

Que faire, les peaux verte se lechouillent et la porte reste introuvable… Une idée…? non pas une. Je regardais désespérément la pénombre, envahi d’idées toutes plus abracadabrantesques les unes que les autres et sans pourtant, en trouver une, ce, malgré un tri exemplaire au milieu du foutoir de mon intellect en ébullition.

A bout de réflexion, je regardais à trois fois la pièce, très sale, du reste et je me disais que tout cela n’est pas fort réjouissant. L’hôte n’avait-il pas promis quelques victuailles… Encore un mensonge du mauvais goût.

Palabre en introspection faite, je me relevais de mon intense effort cérébral et de quelque trop de relents houblonneux. D’un regard en coin, l’œil pointilleux, j’observais Aenoria qui regardait le crane tendu par le barbare…

M’approchant un peu, lascivement, discrètement je contournais habilement la donzelle assoiffée et subrepticement, lui fit un baisé dans le cou…

Faute d’idée, un bon geste spontané, peut attirer quelques égards, mais aussi certains désagréments, que je m’empressais de refouler le plus avant possible, dans les profondeurs lointaines et à milles lieux de tout scrupule.

Feintant de rien, sifflotant sur un air de ne pas y toucher et de l’innocence au visage d’ange, je regardais en coin, torak et son crane, attendant un éventuel retour de bâton, mais espérant une gentillesse avantageuse de la si jolie chute rein…

Quant à la gifle, je n’osais imaginer un geste de la sorte et puis, mon front, ma tête, mes pieds, mes genoux… Soit, l’ensemble de ce qui compose l’appareil anatomique de l’homme, de moi, en l‘occurrence, souffrait déjà de milles dégâts, dont la signature n’était autre que celle de l’hôte machiavélique, donc point d’inquiétude de ce coté ci !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aénoria
Polisson mondain
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Encore bien loin...
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Ven 19 Aoû - 18:03

Assoifée et voyant le crâne plein d'un magnifique nectare doré à l'odeur incomparable, tendu par Torak, elle n'hesita pas une seconde et se jetta dessus, le vidant d'une traite, comme à son habitude.

Le liquide était d'une fraicheur idéale et d'une qualité qui frisait la perfection. Elle s'essuya d'un revers de main et retendit le crâne à Torak.


Hummmm... une vraie merveille, bien meilleure que celle que nous avions montés à l'étage, nous avons bien fait de redescendre.

A cet instant, elle sursauta. Avalone venait de déposer un baiser dans son cou. Tout d'abord surprise, elle ne pu s'empecher d'être parcouru d'un doux frisson.

Bien que le geste eut été fait subreptissement, il avait été d'une douceur incomparable. Jamais auparavant aucun homme, n'avait eu ce genre d'egard envers elle. Elle avait toujours croisé des barbares, un peu brutes, non pas que cela l'ai beaucoup dérangé, la brutalité a certains attraits non negligeables, maisces hommes ne pensaient qu'à leurs propres plaisirs sans jamais penser à ses desirs à elle.

Elle aurait du le giffler, c'etait la seule réaction qu'elle aurait du avoir, montrer qu'elle n'était pas le genre de femme soumise à se laisser faire par le premier homme venu. Mais l'apparence d'Avalone appelait à la pitiée, cette pitiée que l'hôte ne lui accordait pas.

Après tout il a juste besoin d'un peu de reconfort, ce reconfort qu'il m'a apporté tout à l'heure.

A peine Torak avait il reprit son crâne qu'Aénoria se retourna pour faire face à Avalone.
Plongea un instant son regard dans celui de mage, puis vis poser un delicat baiser au coin de ses lèvres.

Elle ne savait ce qui l'avait poussé à un tel geste, aucunes explicaton plausible ne lui vient à l'esprit et elle ne voulait pas l'expliquer. Elle aurait du être genée mais ce n'etait pas le cas.

Voila ce qu'elle ferait donc de sa vie, si jamais une vie l'attendait hors de ce lieu maudit. Elle vivrait sans se soucier de l'avenir, des autres. Fesant absolument tout ce qu'elle veut, où et quand elle le veut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galahad
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Là où l'Etoile Céleste guidera mes pas
Date d'inscription : 24/06/2005

MessageSujet: Re: La cave   Lun 22 Aoû - 1:34

Descendant les escaliers, visiblement glissants, Galahad s’agrippait aux murs pour descendre, visiblement les marches irrégulières étaient tapissées d’un piège des plus perfides, probablement dressé par l’hôte de ces lieux… de la bave d’orc répandue sur les marches !
« Des coups bas j’en ai déjà vu mais là ça dépasse mon entendement », pensa le paladin exaspéré.

Arrivé en bas, le néant, il faisait totalement noir, enfin presque, quatre points lumineux gigotaient disparaissaient, puis réapparaissaient… A tâtons, de la main gauche, longeant le mur, gardant à l’œil les étrangers lucioles.
Trouvant une torche, il l’alluma avec son briquet d’amadou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exorkisein
Exorciste
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 14/08/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mar 23 Aoû - 17:23

Repu de faux ébats, je me relevais du lit, rejetant les draps, ramassant mes hardes, je refermais ma vêture, recouvrant les vestiges sanguinolents d’une étreinte facile.

La prochaine fois, Jessaryn. La prochaine fois…

Je refermais la porte sur l’échec en partie remise et m’orientais d’un pas guidé par la revanche.

Je te sens à nouveau, l’hôte… je viens à toi.

Pénétrant la salle commune, je pouvais ressentir l’effroi. L’hôte, encore…

Tu prends des risques… tu commences à te dévoiler… un faux-pas, l’hôte et ce sera ta fin.
Tu atteints les autres par leurs faiblesses…
Je n’ai rien à donner, mon cœur est froid comme ton âme et desséché comme fut le tien. Comment pourras-tu m’atteindre…

Ça n’en sera que plus distrayant !

Oui… en bas de cet escalier… ta ruche…

La cave… je hais cet endroit, il empeste comme tu as vécu… tu as infligé le mauvais partout.

Je ressens tous ceux que tu as fait souffrir… leur douleur… cette femme…. cette robe noire… Pourquoi, pourquoi as-tu fait ça, ce n’était pas nécessaire, elle ne méritait pas un tel châtiment.

Jessaryn…

Pourquoi elle !

Je saurais te faire payer, je te détruirais. Elle lui ressemble tant…

Je sentais la colère m’envahir, le mépris de l’hôte, la souffrance, les tortures, l’humiliation, tout de cet endroit réunissait l’abject.

Milles tortures et j’ai survécu sans fardeau. Je n’ai plus de sentiment, je ressens les souffrances mais elles m’indiffèrent, je vois la douleur et je m’en détourne.
Je me nourris sans faim, je bois sans la soif, je dors sans fatigue, la foi en l’unique, c’est tout ce qu’il me reste, tout ce qui me garde de l’au-delà.

Quant à toi, démon, tu vas payer. A ton heure…

Je n’obéis qu’à lui, tu n’es rien d’autre qu’une putréfaction au crépuscule d’un monde, perpétuant le mal par de la ta mort, tu es maître en ce domaine.

Il m’a envoyé pour elle. Toi, tu seras un encas !

La… derrière cette porte…

Jessaryn… je sais que tu m’entends, rejoins moi. Il est encore temps… Je te guiderais.

Dépêches toi !

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessaryn
Oeil de lynx
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Là où souffrance et plaisir sont réunis.
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mar 23 Aoû - 19:22

Heureuse de quitter le nid de poussière qui fait état de grenier, Jessaryn redescend avec hâte les nombreuses marches de l'escalier.

L'hôte... qui est-il... pourquoi tant ce mal...

Elle voudrait comprendre, mais s'y refuse obstinément.

Ce ne sont pas tes affaires... Ne t'en mêle pas...

Sans crainte, elle repasse par le petit salon qu'elle connait désormais bien, et emprunte le passage dévoilé jusqu'à la Salle des ortures, elle y entre, ne s'occupe pas de qui est là, qui n'y est pas... Au mur, une longue épée... des armes tranchantes... Ces flammes... Elle ne s'attarde pas.
Jessaryn fouille sans ménagement, remuant des masses de poussières d'ustensiles brisés, dérangeant les araignées dans leur sale besogne... Enfin elle toruve ce qu'elle cherchait, le sublime poignard qu'elle avait vu. Et il était négligeamment posé à terre...

Elle le prend, emprunt ou vol, elle n'y accorde que peu d'importance, et l'accroche à sa cuisse gauche, de la même manière que l'autre.

Enfin... elle ressent, un appel silencieux, un murmure, un ordre...

Elle sait.... Exorkisein encore...
Il attendra, elle le sent, elle sait où il se trouve...

Quittant la salle des tortures, elle se dirige nonchalamment vers la Salle Commune, y pénètre sans un regard pour personne, se dirige vers la table. Attrapant une choppe de bière déjà pleine, elle la boit sans plus de cérémonie.

Puis sans se retourner, elle sort comme elle est entrée, et prend des escaliers descendant.

Enfin, elle arrive dans ce qu'elle pense être la cave.
Avec précaution, elle descend les marches qu'elle sent glissantes.
Il est là... Exorkisein... Elle ne le voit pas encore, mais elle le sait....
Silencieusement, elle s'avance, de son oeil de félin, elle le voit bien avant qu'il puisse à son tour l'apercevoir.
Sans un mot, elle s'approche de lui.
Et à une certaine distance, elle s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis
Démon mineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 30
Localisation : Dans les ténèbres...
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mar 30 Aoû - 18:22

Le nudiste était assis sur les fesses. Il venait de dévaler les escaliers, d'une violente façon. Il se dit à lui même, sans prendre la peine de parler tout bas:

- Je suis vraiment trop maladroit moi...

Il essuya son corps dégoulinant de bave (la même que celle qui semblait se trouver sur les marches) avec ses mains, puis se dirigea vers des lucioles qui semblaient se mouvoir lentement.

Soudain! Une lumière s'alluma à quelques mètres de lui! Il vit une silhouette, dans l'obscurité, encore plus prêt de lui.
Sans prendre la peine de lui adresser la parole (la tête de cet étranger semblai lui faire peur), il se dirigea vers ce flambeau, symbole de protection et de chaleur pour lui.

A quelque pas de "l'homme à la torche", il lui adressa la parole:

- Bonjour.

"L'Homme à la torche" se retourna, et sembla essquisser un sourire.

- Mon nom est Genesis. Je suis moi aussi invité, mais je me trouve actuellement...
En rougissant, il annonça l'évidence:

- ...tout nu. Vous auriez de quoi m'habillez? Nous pourrions faire plus ample conaissance et se tenir les coudes dans cet environnement hostile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savage
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 55
Localisation : Suivez les lignes bleues...
Date d'inscription : 27/08/2005

MessageSujet: Re: La cave   Mar 30 Aoû - 19:22

Descendant l’escalier avec prudence, je me laisse guidée par des voix provenant de plus bas. Soudain, une substance visqueuse sur les marches me fait glisser, mais je parviens à me rattrapper et me receptionne à la manière d'un chat malade sur le sol de la cave. Le son des voix me guide jusqu'à une porte dissimulée.

(suiste dans les catacommbes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis
Démon mineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 30
Localisation : Dans les ténèbres...
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: La cave   Ven 9 Sep - 9:25

Tout à coup, un puissant vent se leva. Un vent tellement fort, qu’il éteignit le flambeau de l’homme.
Il n’avait plus le choix, il devait utiliser sa magie :

-Ilma

Son corps se mit à scintiller. Le mot elfique, signifiant « Lumière des Etoiles », fit briller son corps, chaque partie de son corps…
Sa surprise fut grande lorsqu’il découvrit que l’homme à la luciole avait disparu. Il ne restait aucune trace de l’homme, pas même la torche ou un morceau de vêtement pouvant lui servir à couvrir certaines parties très intimes de son anatomie.
Sous l’effet de l’excitation, dut à l’utilisation à proximité d’une magie qui l’intéressait, un endroit de son corps situé en dessous du bas ventre se mit à briller d’une lumière nettement plus intense.

- Bon… Essayons de trouver une chambre ou un placard, histoire de cacher tout ça.


Il avança encore un peu plus et tomba enfin sur une porte, après une longue ligne de tonneaux. Une porte bien bizarre, car aucune poigné n’apparaissait.

- Je vais faire quoi moi….

Une voix se fit entendre, venant de nul part :

- Je crois qu’il suffit de pousser la porte, elle n’est pas fermer à clé.

Ce qu’il fit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galahad
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Là où l'Etoile Céleste guidera mes pas
Date d'inscription : 24/06/2005

MessageSujet: Re: La cave   Ven 16 Sep - 0:23

Tout à coup, un puissant vent se leva. Un vent tellement fort, qu’il éteignit le flambeau du paladin.

*Evènement N°5*

Un bruit sourd se fit entendre, une douleur fulgurante au sommet du crâne… le noir le plus complet.


...........................................................................................................


Quelques minutes, quelques heures plus tard, qui sait, le jeune homme revint à lui au sol.

« Aïeuuux, ça fait mal. »

Posant la main sur la tête, il perçu dans la peine ombre une pierre de taille qui s’était décelée du plafond. Elle avait terminée sa course derrière un tonneau.

Se relevant avec difficulté, il compris que quelque chose clochait. Non ce n’était les carillon dans sa tête, mais ses mains, ils ne les voyaient plus, ni même ses pieds… à bien y regarder, il était devenu invisible.

Pris de vertiges, il se dirigea avec mal vers la parte massive qui diffusait par son ouverture une lumière blafarde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cave   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cave
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» floriam's cave boss
» gros cave
» Enigma in the Cave... - En rapport avec l'Event. [PV Jolie Minette]
» Le cave: Ma poupée. | [PV] Hentaï ?
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: JDR à accès restreint (terminé) :: Le Manoir-
Sauter vers: