Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn

anipassion.com
Partagez | 
 

 Un dernier Passage... ou l'histoire d'une âme torturée

Aller en bas 
AuteurMessage
Sirharina
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Un dernier Passage... ou l'histoire d'une âme torturée   Sam 23 Juil - 14:27

Se réveillant brusquement, Sirharina ne peut retenir le cri rauque et étrange qui s'échappe du plus profond d'elle-même. Un cauchemar... encore un... Et toujours le même. Toujours cette ombre, cette ombre derrière elle qui grandit, s'intensifie, jusqu'à la happer antièrement. Elle ne peut rien faire, elle suffoque, elle étouffe et chaque fois se réveille avant la mort qui lui parait pourtant inévitable. Cette ombre... elle ne la connait pas, elle ne veut pas la connaître, mais elle sais tristement de quoi... ou plutôt de qui il s'agit...

Sirharina est assise sur son lit, le désordre des draps évoque sans nul peine la confusion qui règne en elle-même. Elle jette un rapide coup d'oeil à sa droite, il n'est pas là, encore... Mais elle ne lui en veut pas, elle ne lui en veut plus.... elle l'aime... Un sourire fait de mélancolie éclaire avec finesse le doux visage de la demi-elfe, sentant que les bras de Morphée ne l'acceuilleraient plus cette nuit, elle se lève, prend rapidement le court haut de cuir noir et la jupe qui s'y accorde et les enfile en silence. Sur la chaise trônant à côté de la porte, elle attrape sa grande cape noire, faite d'un savant mélange des arts humains et elfique, lui assurant ainsi chaleur et discrétion. Aspirant à changer d'air au plus vite, elle se dirige sans un bruit vers les jardins du Palais. Toujours apte à monter jusqu'aux cimes les plus hautes, elle avance vers l'arbre qui surplombe tous les autres, un magnifique chêne, qui lui rappelle Itharmiworn, son ami d'autrefois.

Premier quartier de lune, le ciel est nuageux, les ténèbres sont partout. Malgré cela Sirharina grimpe agilement sur le chêne et s'assoit sur une large branche, le dos posé contre le tronc de l'arbre. Et elle reste ainsi une heure durant, puis la suivante, plongée dans ses pensées, ou dans d'autres qui ne lui appartiennent pas. Elle reste ainsi prisonnière de toutes les choses qui la hantent, s'enfermant dans un cercle de pensées infranchissable par autrui. Elle qui arrive si bien à pénétrer dans l'esprit des autres, elle ne parvient plus à sonder le sien.

Et la lutte intérieure qui la ronge chaque jour chaque jour un peu plus se poursuit cette nuit encore. Elle sait que cela continuera jusqu'à sa perte, elle tente de résister, mais la longue déchéance qu'elle subit ne s'arrête pas. Levant les yeux au ciel elle chercher l'Etoile Eärendil, comme pour se donner du courage, elle puise ainsi les forces qui lui permettent de se lever chaque matin, et de vivre encore chaque jour. Il s'en suit un long moment de prière intérieur, comme une faible opposition à l'enfer qui l'attend.

Soudain, alors qu'elle devient étrangement pâle, ses yeux s'ouvrent subitement, révélant une inhabituele couleur ébène. Une voix plus grave que celle de Sirharina sort alors de sa bouche :

"Tu dois souffrir, tu dois payer"

Ces paroles sonnent comme une sentance, une irrévocable peine. Devant elle s'oppose la voix de Sirharina, plus douce et tout aussi posée, bien qu'un peu apeurée.

"Non... jamais !
- Ne refuses pas ton destin
Tu dois souffrir, tu dois payer.

-Je... je n'ai rien fait. Non, je ne vous appartiens pas.
- Tu apportes malheur et peine autour de toi, tu sèmes la mort.
Fille d'innomable, maudite engeance. Tu dois souffrir, tu dois payer.

- Non, je ne veux pas.
- Vouloir ou non n'est pas de ton ressort.
Tu as tué Ishtar, tu as causé la mort de ta propre fille.
Tu dois souffrir, tu dois payer.

- Une morte ne provoque pas la perte des vivants... pas comme ça...
Le sacrifice de ma digne fille m'a sauvé, mais le chagrin de l'avoir abandonné n'a pas de pareil.
La douleur qui m'anime est une peine suffisante.

- Tu n'as pas à décider. La vie ne devait pas t'être redonné.
Tu vas souffrir, tu dois payer."


Tout à coup les yeux la demi-elfe changent et reprennent un colori vert nuancé plus... normal. Elle respire bruyamment, se dégage doucement de sa cape. La belle demi-elfe est en sueurs, toujours aussi pâle de frayeur, malgré la chaleur qui l'animé. Doucement, elle se sent partir, fiévreuse, elle a des vertiges, prudemment elle descend avec difficulté de l'arbre, arrivée sur l'herbe, elle prend appui sur le tronc et essaye de reprendre ses esprit. Mais la tête lui tourne, elle vacille et se laisse glisser le long de l'arbre. Minute après minute, la fièvre fait son effet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirharina
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Un dernier Passage... ou l'histoire d'une âme torturée   Jeu 28 Juil - 16:00

Et cette voix qui tourne toujours dans sa tête... cette voix qui s'ajoute à son éternel cauchemar... L'ombre grandit, les ténèbres s'emparent d'elle, elle suffoque et la petite voix, étrangement grave se fait entendre :

"Suis-moi... Viens avec moi... Suis-moi..."

Et l'ombre l'entoure, et l'ombre l'étouffe.

"Viens avec moi... Tu dois souffrir, tu vas payer..."

Elle a chaud, la demi-elfe est en sueurs lorsqu'elle ouvre difficilement les yeux. Espérant avoir échapper à son cauchemar elle se lève avec peine et observe le décor qui l'entoure. Nerveuse, elle ne reconnait plus les jardins du Palais, subitement inquiètes, elle cherche des yeux la fontaine d'eau claire qui reflétait il y a quelques heures encore la faible lumière qui émanait de la Lune. Mais il n'y a rien, seuls quelques arbres ça et là, et plus devant elle, s'ouvre un profond sous-bois. Elle reste ainsi immobiles quelques instants, complètement chamboulée par ce qu'elle venait de vivre, par ce qu'elle ne pouvait voir. Et la voix reprend à nouveau son sinistre manège :

"Tu dois souffrir, tu vas payer !"

Et elle se répète ainsi, telle une morbide litanie jusqu'à ce que dans un élan de courage, Sirharina lui réponde, hurlant malgré elle.

"Jamais !!!
- Si, Maman, si, tu dois.
- Maman ?... Ish... Ishtar... ma fille, ma chair, mon sang... que veux-tu ?
- Je veux que tu payes maintenant, à cause de toi, je n'ai ni vie ni mort... je ne connais pas la paix intérieure qui m'est nécessaire... par ta faute... tu dois souffrir, tu vas payer."

A peine la voix a-t'elle fini de se faire entendre que de douleureuses marques ensanglantées apparaissent par dizaines sur tous son corps, de ses déchirures s'écoulait déjà le liquide pourpre qu'est le sang. Sirharina a peur, son corps tout entier est secoué de spasmes, et elle voit l'ombre revenir. Effayée, elle se met à courir, s'enfonçant dans le sous-bois, slalomant entre les arbres afin de fuir l'ombre et la voix, mais pénétrant malgré elle dans des ténèbres encore plus grand. Elle accélère toujours,s e défilant face à une force invisible, les branches fouettent douloureusement son visage déjà couvert de blessures, les ronces la griffent ça et là, s'aggrippant à sa cape noire. La demi-elfe a toujours aussi chaud, le fond de 'lair est moite, pesant, et elle coure encore, haletant, n'arrivant plus à respirer correctement. Au loin, elle peut dicerner la pâle lumière du jour qui commence à percer à travers les arbres. L'aurore s'annonce. Ne pouvant plus continuer, elle s'arrête afin de reprendre son souffle. Sirharina est exténuée, sa dernière nuit de sommeil est désormais très loin derrière elle. Mais elle sent déjà l'ombre qui revient derrière elle, alors dans un dernier effort, elle repart, avec le mince espoir de retrouver un jour la lumière qui lui fait tant défaut. C'est ainsi qu'elle sort du sous-bois, pour déboucher sur une clairière verdoyante, où la rosée scintille sur l'herbe fraîche du matin. Irrésistiblement attirée par la douceur du matelas vert émeraude, Sirharina ne peut faire autrement que de s'y allonger. L'humidité de l'herbe rafraichit peu à peu le corps de la demi-elfe, elle s'en trouve reposé, temporairement libérée, et s'endort d'un sommeil sans rêves, et surtout sans cauchemars...

A son réveil, elle décide d'examiner ses blessures, elle grimace à la vue de toutes ces entailles, certaines très profondes dans la chair, d'autres plus superficielles, tendant l'oreille elle devine la présence d'un cours d'eau. Elle choisit donc d'aller laver ses plaies. Arrivée au dessus du ruisseau, elle mouille un bout de sa cape avec l'eau cristalline qui s'écoule, puis soigneusement elle humidifie et nettoie avec attention chacune de ses plaies. Puis décidant qu'elle est maintenant propre, elle cueille plusieurs plantes aux vertus cicatrisantes et les appliquent sur ses blessures après les avoir préparés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirharina
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Un dernier Passage... ou l'histoire d'une âme torturée   Jeu 11 Aoû - 11:09

A ce moment, elle a presque oublié pourquoi, comment elle est arrivé parvenu jusque ici, elle reprend ainsi conscience de sa mystérieuse situation. Tout d'abord, elle est étonnée, l'ombre et la voix ont disparu à son arrivée dans la clairière, puis... elle est comme perturbée par l'intense aura magique de ce lieu. Elle pressent plus ou moins justement l'enchantement des fées de la Nature.

Ainsi elle s'en retourne vers la clairière, Sirharina est curieusement paisible. Arrivé au centre de l'étendue d'herbe, une fée minuscule vient à sa rencontre. La petite créature s'assoit sur l'épaule de la demi-elfe, comme pour mieux se faire entendre, puis elle lui dit tout ce que Sirharina avait alors besoin d'entendre. Le visage de la demi-elfe se fait triste et grave.

Ce que lui a proposé la fée... C'est loin d'être évident à accepter, mais elle sait que c'est la seule et unique solution. Elle se met alors à regretter d'être revenue sur ses Terres, d'avoir braver la mort. Puis ses dernières pensées se tournent vers Poppu tout d'abord, Poppu qu'elle aimerait à tout jamais, même si elle sentait, à tord ou à raison qu'elle ne lui manquerait pas tant que ça... Puis Helen, son amie de longue date.... Sokar à qui elle doit tout sur ces Terres, Jarjar et Rena qui s'en sont alléseuxi aussi, et qu'elle rejoindrait le coeur léger... Et tous les autres, vivants, et morts...Elle se perd alors en souvenirs, mais pas en regrets, à part celui de ne pouvoir offrir l'aide qu'elle avait promis à Anyah et Ihrizzlee.

Dans un dernier sourire, elle tend la main à la fée qui virevolte désormais devant elle. Celle ci l'attrape, et Sirharina n'est plus qu'une lueur, une lueur qui s'élève dans el ciel. Elle s'en va ainsi rejoindre sa fille, son unique, à qui elle n'a su offrir ni la vie, ni la mort. Elle part lui offrir la paix intérieur qu'elle a tant cherché, qui lui a tant fait défaut. Elles se rendront ainsi main dans la main, jusque dans l'eau delà.

C'est ainsi disparait celle qui fut Lussika, une guerrière, haut-elfe de Valinor, puis qui a revécu en tant que simple Shamane... Elle disparait en envoyant une dernière pensée à tout ceux qui auront toujours une place dans son coeur... Quoi qu'il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dernier Passage... ou l'histoire d'une âme torturée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dernier Passage... ou l'histoire d'une âme torturée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arn, le dernier Templier
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: Archives du forum :: Role play général :: Role Play des joueurs-
Sauter vers: