Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Une entrée secrète

Aller en bas 
AuteurMessage
Graceella
Larme fatale
avatar

Féminin Nombre de messages : 142
Age : 30
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Une entrée secrète   Ven 18 Mai - 22:21

Quand la lumière du jour s’abaisse, quand la nuit s’infiltre dans les pores de la peau, vient contaminer le sang, choisit d’élire domicile dans le cœur, quand la lumière s’éteint, il n’y a plus rien à faire que de suivre le chemin, tout droit, sans bifurquer, sans poser de questions, sans but ni raison.

Elle marche seule dans le noir, elle marche et s’enfonce dans les ténèbres, là où la lumière du jour n’est plus, là où elle ne peut passer les feuillages trop épais, là où plus rien n’existe et pourtant où tout reste si réel.

Tout chemin mène quelque part, celui là aussi s’est arrêté, face à une porte, une porte close, logée dans la roche, inviolée depuis des années. Des blocs de pierre jonchent le sol autour de l’entrée, et la végétation est brûlée sur des centaines de mètres. Et derrière, derrière la porte, une lumière rouge, aveuglante, qui s’échappe, qui laisse entrevoir ce qu’il y a de l’autre côté… Est-ce cela l’enfer ?

Quelqu’un l’appelle, peut-être pas, qu’importe, cela n’a pas d’importance. Elle s’approche hypnotisée, une main tendue, happée par la lumière, sans peur, sans doute. Elle est venue pour elle, c’est là que tout s’arrête ou que tout commence, là qu’elle a rendez vous avec sa destinée, là où elle attend des réponses à ses questions, des solutions à ses problèmes, la fin de son cauchemar, un début de vérité.

Sa main se pose sur le lourd manteau d’acier, elle ne tremble pas elle pousse, cherche à ouvrir le passage, pour pouvoir rentrer, savoir enfin ce qu’elle fait là, pourquoi elle est là, quelle est sa raison d’être.

De larmes il n’y en a plus, son cœur s’est asséché, et c’est résolument qu’elle tourne la poignée de la porte, mais elle résiste, elle est fermée et elle est déçue, déçue de ne pouvoir rentrer. Elle tourne les talons, lentement, résignée, perdue, ne sachant plus que faire. Elle est arrivée au bout du chemin et elle n’a pas la clé pour continuer.

Ses pas, ses pas qui s’éloignent, ils se font en silence, tête baissée, les bras ballants, les yeux rivés sur le sol, le sol brûlé.

C’est un bruit derrière, un bruit sourd, une porte qui s’ouvre, qui lui fait relever la tête, se retourner brusquement, la surprise dans le regard.

Devant elle, la porte s’est ouverte. Un entrebâillement, un simple filet mais il n’y a plus de lumière, un serpent se dresse à l’entrée et elle est subjuguée.



Elle n’a pas d’autre choix que de s’approcher. Ce serpent, elle le sait, est le gardien de l’entrée, et il la laissera passer.

Son cœur tressaute un peu, mais ses pas restent sûrs, sûrs d’avoir raison, de la conduire là où elle doit aller, le seul endroit qu’il lui reste, le seul chemin à suivre, ce territoire que personne n’a profané depuis si longtemps, c’est là qu’elle doit aller.

Le serpent se place de côté, la regarde pendant qu’elle vient à lui, et il la laisse faire.

Elle pousse légèrement la porte et elle joue sur ses gongs dans un bruit sinistre, un grincement qui rompt le silence pendant quelques secondes avant de mourir avalé par les ténèbres.

A l’intérieur, il n’y a rien, on n’y voit rien, la porte derrière elle est fermée et elle sent le serpent qui frôle ses jambes comme pour lui intimer l’ordre d’avancer.

Alors, elle marche à tâtons, dans le noir, les mains devant elle, guidée par le sifflement du serpent qui lui montre le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Une entrée secrète   Lun 21 Mai - 23:45

Mais que fait-elle toute seule…
Petit chaperon rouge…
Attention
Le loup n’est pas loin !

Ça approche…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graceella
Larme fatale
avatar

Féminin Nombre de messages : 142
Age : 30
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Une entrée secrète   Sam 2 Juin - 16:49

La nuit omniprésente transporte le silence, sans bruit ils avancent, sans voir le bout du tunnel, sans savoir s’il y a même une issue à ces ténèbres sans fin.

Elle sent contre ses chevilles la peau froide du serpent qui ondule entre ses jambes sans jamais la faire trébucher. Elle n’hésite pas, n’a plus besoin de ses mains pour la guider. Ils traversent l’obscurité pour aller … pour aller où ?

Devant, la nuit…

Non il n’y a pas que cela…

Devant il y a l’espoir, un avenir peut être, une lumière au fond qui se cache encore à leurs yeux grands ouverts, une lumière qui rougeoie, qui guide leur progression depuis l’instant où ils ont pénétré dans ce qui sera leur tombe ou peut être bien leur seul espoir de vie.

Et la lumière jaillit, sans savoir d’où elle est née. Aveuglante, effrayante, si soudaine, que Graceella s’arrête et protège de ses bras ses yeux agrandis par la surprise.

Et la nuit reprend ses droits, mais elle a laissé un sceau, un passage, une porte, une porte que Graceella ouvre en effleurant de ses doigts le scorpion sculpté dans la roche.



Un autre tunnel, un autre chemin, et au bout la lumière. Différente … La lumière du jour peut être, peut être bien qu’ils sont arrivés là où tout s’arrête, là où la voie n’est plus tracée que par les seules pensées. Peut-être bien a-t-elle rêvé tout cela, peut-être est-elle encore dans la clairière au fond des bois, peut-être n’a-t-elle pas encore ouvert les yeux, et peut-être sommes nous en train de suivre une chimère, une illusion, une vision.



Et si tout cela était réel ?

Et si ce qu’elle voit maintenant n’était que la vérité ?

Alors … Alors … Serait-elle en danger ?

Mais qui se soucie d’elle ….

Tous l’ont déjà oublié, elle n’a que cette lumière qui l’appelle, encore un pas et elle y sera et ce pas, elle l’a fait sans même savoir que c’était le dernier.

Elle est entourée par l’obscurité et pourtant devant ses yeux, elle voit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Une entrée secrète   Dim 3 Juin - 17:07

La porte s’ouvre et crisse sur le sol, résonne et brise le silence.

A ses pieds, le serpent s’enroule autour de sa cheville
D’abord petit et fin, il devient pesant, poids enchaîné à la cheville, lourd et alourdissant, ralentissant son pas.

Il serre et enserre
Il siffle

Ssssssssssssssssssss

Le serpent relâche sa prise, il se déroule et libère la cheville fine et fragile qu’il aurait pu broyer, mais il ne le fait pas, il ne l’a pas souhaité.
Il se faufile et glisse sur le sol, se fraye un chemin sans la moindre gêne, jongle entre les obstacles, dans la nuit des fonds.

Le serpent arrête sa danse ondoyante et se redresse devant Graceella prenant forme, une autre forme…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freddy Krueger
ça sent le cramé !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1
Age : 118
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Une entrée secrète   Dim 3 Juin - 17:31

Graceella…

Hmm…

Créature égarée…
Aimes-tu ma forme ?
Mon visage te plait-il ?

Je peux changer, je peux être ce que tu veux
Bien que j’affectionne particulièrement cette apparence, pour toi je peux devenir autre chose, ce que tu veux…

Viens avec moi… Graceella…

Les autres se fichent de toi !
Les entends-tu se soucier de toi ?
Non.
Pas un seul ne se préoccupe de toi
Ils ne pensent qu’a eux, à leur misérable petite existence
Sans intérêt tout ça !

Ils forniquent et s’abreuvent au pie de la peur
Celle que je génère et qui se propage
Celle qui les gagne et va les dévorer
Putride et infime petites choses
Ils sont si faibles.

Rejoins-moi Graceella…

Je t’offre puissance et ta vie prendra le sens que tu cherches depuis si longtemps
Sois ma chienne ! Ou ma reine.
Et je te récompenserais
Tu pourras jouer avec eux, ensuite…


Crissent les lames de sa main, sur le rocher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graceella
Larme fatale
avatar

Féminin Nombre de messages : 142
Age : 30
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Une entrée secrète   Lun 4 Juin - 12:27

Le serpent s’enroule autour de ses chevilles et l’enserre dans l’étau de son corps visqueux. Pourtant, elle ne lui offre pas même un regarde de surprise. Aucune peur en elle ne vient la détourner de son but, un but qu’elle ne connaît pas, mais qu’elle attend comme un renouveau.

Des chaines, elle a l’habitude d’en porter, elle a l’habitude d’être entravé dans ses mouvements, mais ces chaines là, celles qui se lovent autour d’elle, elles ne la blessent pas, ne viennent pas entamer sa peau. Au contraire, après avoir ressenti une sensation de froid, elle sent une douce chaleur monter le long de ses jambes, comme une protection, un film invisible qui recouvrirait sa peau trop fragile, monterait dans ses veines et lui fournirait une vitalité nouvelle.

Enfin il desserre son étreinte, elle retrouve la liberté de ses mouvements et pourtant n’esquisse aucun geste, ni pour avancer, ni pour reculer.

Devant elle, le serpent s’est transformé en un être horriblement laid, au visage déformé, déformé par la souffrance, par la brûlure du feu, mais elle ne voit pas sa laideur, ce qu’elle voit c’est qu’il est différent, différent des autres.

Il la voit lui, il la regarde, il lui parle, lui dit de venir à lui, et au fur et à mesure qu’il parle son visage se transforme, les cicatrices se lissent, ses yeux perdent leur cruauté, deviennent doux, comme sa peau qui prend les formes du visage de sa mère.

Elle tend une main tremblante vers elle, sans pouvoir l’atteindre, sans oser le faire, de peur de la voir disparaître dans les ténèbres qui les entourent. Les mots continuent à franchir ses tympans, mais ils ont une autre consonance, une autre signification pour elle. Elle la retrouvé enfin, elle la sent près d’elle, elle va l’aider, l’aider à se venger.

Un mot passe ses lèvres, un mot murmuré, une simple syllabe, trois lettres collées l’une à l’autre pour les réunir toutes les deux.

« Oui »

Ce mot à peine prononcé, cet accord si peu audible, c’est son corps qui l’entend, c’est son cœur qui le dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une entrée secrète   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une entrée secrète
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recettes d'entrées en vidéo.
» A l'une des entrées de la catacombe...
» La recette secrète..
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Hall d'entrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: L’île :: La Cité des Premiers :: Les souterrains-
Sauter vers: