Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Sortie de gauche

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Sortie de gauche   Mer 16 Mai - 13:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 17 Mai - 11:40

Musique

Je me frotte la joue encore marquée…
Cogne dure la baronne.
Mériterais que je t’en balance une !
Ouais, sauf que je frappe pas les dames.

"Trapp tu viens ?"


Je fais que ça…

Alors le sable et maintenant la flotte, et au prochain virage ce sera la piste aux étoiles et je vais trinquer avec bozo le clown.

"-Un Rat !!"


Bordel ! Ça c’est un cri qui vient du cœur, il a traversé tout le souterrain pour venir se fracasser sur mes tympans !
Alors la, bravo !
Et merci la grande tige !
Un putain de rat et ça hurle à la mort.
Pourvu qu’elle rencontre pas la taille au-dessus, les murs tiendraient pas le choc.

"Aie !!"

Les miracles existeraient-ils… ce serait-elle assommée… la grande tige !

Allez trapp marche…

Flap.. flop… flac…

Putain !!!
Merdeeeeeeeeee !
Marre et merde bordel chier !


J’ai les pompes qui font arrosoir, je pue et j’ai l’estomac qui me supplie de lui injecter un peu de bouffe, n’importe quoi, même un rat…

Mes clopes !

Putain, mais alors dans la série des conneries, je me pose là.
Pourquoi j’ai filé mon paquet à Corso ! Et il est où lui encore !

Et la baronne ! Elle marche plus, elle sautille. Le talon aiguille ça résiste aux intempéries mieux que mes groles.
Moi je continue a éponger l’eau, encore un peu et je l'assèche cette foutue rivière.
Marche derrière moi baronne, c’est sec maintenant…

Floc… Flac… Fliiiiiiiiic

Et ça pèse en plus.
Mais alors ça pèse !
C’est drôle, je sens plus trop mes jambes la.
Et puis, je vois pas grand chose
Et… ça tourne
Et…
Margot…

SPLACHHHHH


(mort de faim ou en cours)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Ven 18 Mai - 12:35

Arrivée a bon port, je respire enfin !
Un coup d'oeil rapide et c'est ... Beau pour pas dire ouaaaaoooww

Tiens une rivière, qui dit rivière dit eau douce et qui dit eau douce dit baignade autorisée yes euh !
J'espère que les petits cailloux sont pas trop glissant, car me voilà en route pour l'aventure et puis si je me casse la gueule pas grave de toute façon je suis à deux doigts de sauter dans l'eau, d'ailleurs je vois vraiment pas ce qui me retient .
Pudeur ? non mais vous rigolez ?!!

Par contre juste un truc, faudra que je demande à quelqu'un pourquoi le ciel est orange et c'est quoi les roches qui sortent des nuages ?Mais bon c'est un détail on est pas à ça de près par ici.

Le Trapp qui passe devant, bien sur et moi qui en profite pour virer mes talons
Ououououou c'est froid

Mais pourquoi il râle, ça lui plait pas ? et bien il n'a qu'a aller voir ailleurs
Il va tout de pas s'amuser a me casser mon ambiance baignade quand même !
Oui c'est ça vas-y, continue sans moi, je reste là, va, file je vais te rejoindre plus tard.

Hop plus de robe, oui enfin ce qu'il en reste de ma robe, non je vais pas pleurer !
J'ai dit que je vais pas pleurer !
Viiite dans l'eau, voilà c'est pas des larmes, c'est de l'eau.

Bordel que ça fait du bien, un plongeon et me voilà en quête de trésors enfoui quand soudain venant de loin un petit bruit

Margot...

Beuh ?!!!
Suivit d'un SPLASH
Trapp ?

Pas contente là , pfffff qu'est ce que tu me veux encore toi, on peut pas rester deux minutes tranquille sur cette île c'est pas possible !!!!
Bon je ressors a contrecoeur et.... Plus de Trapp

Trapp !!!!!
Foutue eau ! pas le temps de jouer a qui est la plus forte !
Lâche mes jambes !!!!

Trapp, Trapp réveille toi ! Réveille toi je te dis !!! C'est pas marrant réveille toi !

C'est pas ma gifle de tout a l'heure quand même ?
A genoux dans l'eau, je soulève sa tête et la dépose sur mes genoux

Voilà que je m'amuse à faire la maman maintenant, une main posé sur son front, de l'autre je cherche sa main
C'est juste un coup de fatigue, tu vas bien, ouvre les yeux, viens on sort de l'eau, là bas plus loin sur terre ferme, on pourra se reposer
Trapp réveille toi...

Le petit balancement qui m'anime ce fait plus appuyé, mes bras sous ses aisselles je ... je le... je le berce.
Mes lèvres perdues dans ses cheveux, un petit murmure inquiet

Trapp.... Réveille toi

Rien...

Assise dans l'eau froide à moitié nue, son coeur entre les bras, elle pleurt, elle oublie tout ce qui l'entoure, sa robe déchiquetée, ses ongles cassés, ses cheveux brulés, elle se balancent sur elle-même, perdue, dans chaques gestes qu'il ne fait pas, dans chaque mot qu'il ne dit pas, chaque regard de ses yeux clos.

Pour la première fois de sa vie elle voit autre chose, quelqu'un d'autre que soi, et elle sen veut , elle s'en veut tellement, elle ne peut rien faire elle le sait, ses bras son trop faible pour pouvoir le porter jusqu'à terre,alors elle reste là résignée ... soudain un derniers espoir illumine ses yeux


Les autres..

D'abord un semblant de voix, noyer de larmes, un piaillement

Quelqu'un ?

Elle n'abandonne pas, son balancement cesse, elle se redresse, bien droite, les yeux en alerte, elle cherche, guette, écoute, une grande respiration soulève sa poitrine...
C'est décidé elle le sauvera !


A l'aiiiiide quelqu'un !!!!!!

Si personne ne vient, elle y arrivera, ses bras sont toujours faibles mais sa volonté ... plus maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Ven 18 Mai - 17:04

Musique

Je suis mort ?

Le flou remplace la lumière, la lumière revient et m’enlace, tourbillonne et enlace mes jambes, elle freine brusquement mon regard, cisaille les paroles que je tente de prononcer, ces quelques mots pour me rassurer, mais non !
Le sol s’enfonce.
C’est la chute.
Les bras en croix, jésus sans croix je tourne et tourne comme une crêpe emportée dans un courant de lumière, je vois rouge, putain je vois rouge comme le sang et… Margot ! Pourquoi tu t’éloignes !
Me laisse pas Margot ! Me laisse pas… j’aime pas l’odeur du sang, ça pue ! Ça colle aux narines, pas moyen d’oublier cette saleté d’odeur, ça poisse dans les organes des sens, ça se tient là où on classe les odeurs suaves qui font rêver.
Ça pue le sang ! Ça empeste à la première rencontre et on l’oublie plus, c’est gravé, estampillé mort.

Je tombe encore, et je tourne, et je ne suis plus que cette minuscule feuille avec laquelle le vent joue et s’amuse à la faire tourbillonner, elle vole, s’envole, tombe et s’écrase, et soufflée elle re-décolle, et tourne, tourne, tourne… le pantin des frissons, l’os à moelle pour les dents dures.

Et j’ai mal, et j’ai chaud, et j’ai froid. J’aurais du bouffer, ça va pas du tout là.
Margot !
Margot…
Pourquoi tu réponds pas, Margot ?

T’es la pourtant, je sens ta main…
Elle est douce tu sais, ta main
Fait froid ici
J’ai un peu chaud
N'enlève pas ta main

Bercé.
Je suis petit enfant dans les bras de sa nourrice, la mère doit être très occupée pour ne pas bercer son enfant. C’est triste un enfant qui n’est pas dans les bras de sa mère.
Elle est ou maman ?

Ton cœur bat trop fort Margot.
Pourquoi ?
Pourquoi tu cries ?
Quelqu’un est mort ?

Je sens cette goutte qui viole mon délire, mon temps de présence dans ce temps s’écourte, je fuis vers elle, elle m’attend, je dois y aller, la rejoindre et lui dire, lui parler un peu, à voix douce, réconforter ses larmes qui coulent sur mon front, prendre ses sanglots pour les miens, rendre un sourire à ses larmes tristes, je les garderais pour moi, égoïstement pour moi.
Je veux goûter leur sel, un peu d’elle sur le bout de mes lèvres.


J’ouvre les yeux sur les siens plus beaux que les miens.
Elle est belle la baronne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Lun 21 Mai - 23:48

Speaker Trapp…
Monsieur costard à la langue si bien pendue
Ou devrais-je dire, à la QUEUE bien pendue !

C’est pas la grande forme on dirait.
Mou, très mou !
Margot va t’arranger ça, j’en suis sur
Mais…
Hâtez-vous…

Ça approche…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Mar 22 Mai - 10:52

Personne,
Dernier espoir,
L’espoir fait vivre,
Dérisoire...

Sa tête s’écroule sur celle de Trapp,
Roux et blond un Van Gogh de pacotille, le balancement reprend, rythmé par les mouvement de l’eau, les bras autour de son cou, elle chante, une petite chanson sans paroles, juste une mélodie...

L’eau glacée frappe douloureusement contre ses reins, elle ne la sent pas, le visage enfouie contre celui de Trapp, elle abandonne peu a peu…

Le froid s’insinue partout. Sur sa peau, les gouttelettes d’eau deviennent tortures, mais elle ne bouge pas, les yeux clos, sa respiration devient de plus en plus calme, presque inexistante..
laisser le froid prendre le dessus, se laisser mourir tout contre lui.

Il ouvre les yeux, elle ne le remarque pas, pas tout de suite,
Il bouge un peu, elle fronce les sourcils
Qui ose, qui ose la sortir de sa torpeur ?!

Elle y était bien, juste elle et lui, loin de tout ça, de cette île, alors pourquoi ?!

Les yeux grand ouvert, furieuse, elle cherche la prochaine victime de sa vague de colère.
Personne...

Elle sourit


Trapp ?

Trapp espèce de poivron vert ! regarde dans quel état tu m’a mis avec tes conneries !
On c’est fait un petit bobo et on en fait toute une histoire c’est ça ? tu devrais faire acteur !
Rhaaaaaa il m’enneeeeeerve
Allé hop ça suffit hein ! deux trois mouvement, quelque peu brutal, et me revoilà enfin libérée.
Arrête de me regarder comme ça j’ai rien fait, arrête j’ai dit !

Bon mon cher je sais pas toi, mais moi je m’active, c’est qu’on caille par ici, allé on bouge fait pas ta limace.
J’m’en fout que t’es vert et ta pas trop l’air bien, tu m’auras pas cette fois, non,non !
Ah ben si...

Pfffffffff, allé viens par la que je te donne un coup de main en souvenir de mon talon casse, dépêche toi bon sang, j’ai froid !
Son bras autour de mes épaules le mien sur sa taille, on a l’air fin tout les deux, heureusement que j’ai enlever mes chaussure pfffff.

On avance, oui ho, on avance comme on peut quoi !
Quoi on dirait deux canards aveugles ? oui bon ça va hein !
Donc on avance et puis….rien
Mais quand je dis rien c’est vraiment rien ! c’est vrai que ce n’est pas vraiment bruyant cette endroit mais alors la, plus rien.

C'est tellement rien que je presse le pas et force l'autre à faire de même, je sais pas pourquoi ... je fuis, qui , quoi, comment ?
Vous croyez vraiment que j'ai que ça à faire ? me demander pourquoi je suis presque en train de laisser tomber Trapp et courir à en perdre haleine pour aller je ne sais où ?
Non pas vraiment.

Je sais pas pour Trapp mais moi je sens à peine les cailloux s'enfoncer dans mes pieds quand on arrive enfin sur terre ferme.
Son bras atour de moi me rassure à peine, à vrai dire, un peu quand même mais pas suffisamment, pour en parler
Alors pourquoi j’en parle ? tssssss

Enfin on bouge c’est ce qui compte, par contre commence a peser lourd l’autre poivron vert.
Et il traîne des pieds en plus, j’vais pousser ma gueulante moi je sens !

Trapp, ça va ? regarde la bas, je crois qu’on y sera tranquille

Ouais super, oscar pour la meilleur gueulante de l’année !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 24 Mai - 0:26

Musique

Son visage penché sur moi, ses cheveux coulent et s’écroulent en vrac, glissent dans mon cou, sur mes épaules. Ça chatouille un peu, quelle importance.

La baronne a perdu ses airs d’un autre monde, pas le mien ou bien celui dans lequel je triche la place.
Elle, habituée au faste d’un monde plus cruel que le mien, mais où on ne montre sa férocité que par des sourires hypocrites et tellement sincères qu’on pourrait y croire.
Les apparences sont inutiles, il n’y a personne à duper.

Elle chantonne et berce, souvenir d’enfant, je m’y sens bien dans sa mélodie, encore ailleurs, en retrait dans les délires de l’hypoglycémie.

Elle recule
Reste, il fait bon dans ta mélodie

Je voudrais avoir la force de te montrer que mon monde n’est pas bâti dans les tas d’ordures, que les trottoirs ne font pas qu’user les semelles des chaussures, et que ta main posée sur mon bras, tu pourrais m’apprendre ta mélodie.

Mais tu fuis déjà, tu reprends tes airs et la mélodie s’enlise dans la boue des caniveaux.

Le naturel trompeur, tu resserres la démarche, tu reprends ce déhanchement presque ridicule dans cet endroit, et je te pardonnes.
Je me laisse porter encore un peu, je rattrape quelques notes de cette mélodie avant qu’elle ne sombre au fond de la boue.
Je m’y accroche et c’est un pas en avant, le suivant je le ferais en rêvant les autres notes, celles qui surnagent avant de sombrer, et de note en note, je refais ta mélodie, je marche.

Oui Marguerite, ça va…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 24 Mai - 9:04

Là-bas..
Derrière ce brouillard presque opaque, c'est étrange le brouillard est toujours synonyme de peur, de dangers cachés, pas pour moi.

Brouillard, rideau de petites perles d'eau, caresse d'humidité, secret,

Oui Marguerite, ça va...

Je n'attendais pas de réponse, perdue dans mes pensées et surtout vu son état.

La nuit commence à tomber, enfin je crois on ne voit pas vraiment le ciel par ici juste ces nuages et cette lumière ambiante, rassurante, sans réel source.
Qu'importe.

Encore quelque pas, Trapp je sais...
Fait les pour moi, fait les..
Le brouillard nous entoure déjà tu vois, je pourrais y rester moi, suspendue entre deux mondes, celui de derrière et celui de devant, tu es la c'est tout ce qui compte.

Mais tu dois te reposer, et quand le brouillard se dissipera tu dois te trouver dans un endroit propice, serein, et pas là en plein milieu de ce secret, de toutes ces questions sans réponses..

encore quelque pas

C'est à contrecoeur que je ressors de cette bulle humide, j'y laisse une partie de moi, la meilleur, la pire qu'est ce que j'en sais...

Une chute d'eau..chaude à en croire le brouillard.
Et cette envie pressante de m'y plonger dedans et tout oublier, tout complètement, tout avant cette île...

Avant Trapp..

Qu'est ce que tu peux être conne des fois ma jolie, tout avant Trapp, et tout le bordel de l'île tu en fais quoi ? tu le gardes dans ton album photo en guise de souvenirs que tu pourras raconter à tes petits enfants autour d'un feu de cheminée un bol de chocolat en main ?

Oui...non

Oublier tout, m'oublier moi, effacer tout sauf...Trapp

Laisse moi rire, Trapp il reprend des forces et hasta la vista baby qu'est ce que tu crois ?

Non...je sais que non, plus maintenant

Son bras glisse de mon épaule, c'est pas se font plus long, arrête un peu tes conneries Margot !

Cherche, cherche et trouve !
Adossé contre un arbre, je le regarde inquiète, qu'est ce qu'il a, ça peut pas être seulement un coup de fatigue..

J'ai encore faim moi merde, c'est l'air frais qui me fait ça ou quoi ?
Faim...
Quelle conne !

Je reviens

Boon alors, avec un peu de chances c'est des arbres fruitiers ça,
Héhé chanceuse la Margot
Des bananes en plus le fruit le plus calorique ! yes
Je vous passe les détails de mes sauts plus que gracieux, c'est le résultat qui compte !

Une jolie grappe de bananes en mains je reviens vers Trapp

C'est pas vraiment un festin de star mais c'est tout ce qu'il y a

Mange..


Mon ange...

Quelques peau de bananes lancées un peu partout autour, ma tête sur son épaule, je respire à nouveau, la chaleur de l'eau se propage jusqu'à nous, le chant de la cascade...

Moi j'arriverais pas a dormir, je veux pas me réveiller, alors je peux pas m'endormir

Toi dors, dors repose toi, je suis là ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Ven 1 Juin - 11:39

J’ai eu ce délire de croire que j’étais quelqu’un de bien, la sublime prétention d’imaginer que je puisse anoblir l’histoire de mon enfance qui n’a rien d’enviable, plutôt passable et misérablement ordinaire, en narguant le beau monde et l’industrie du déballage outrageux de la richesse acquise par naissance ou pire, parce que ces derniers ont au moins cette excuse, ceux qui l’ont arraché à d’autres.
Le principe des vases communiquant.

Comme c’est étrange… je pense avec le cul rétréci et le petit doigt tendu comme si une érection inappropriée venait soudoyer son indifférence, tout comme ces rombières que j’apprécie presque autant que la merde du chien dans laquelle on plaque la semelle de sa godasse fraîchement neuve ou assimilée.

Moi, l’imbu des Lions club, le prince des tables de poker si la chance est là, sinon l’As du coup au destin par un biais de triche, je m’entends penser comme celui qui dort la gueule coincée entre le dico Larousse grand format et l’Universalis tous volumes confondus et soigneusement alignés en cercle fanatique.

Diable ! Je me fais peur ! Encore un peu et je vais me mettre à parler dans la même logique, suivant l’irascible du cul serré et de la cravate qui gratte par faute de goût ou par obligation de séance.

Oh puuuuuuutain !

Ah ben voilà !
Bordel que ça fait du bien !

Je me suis fait peur, nom de dieu !
Encore un peu, et j’allais me payer un dico pour traduire ma pensée.

Je suis où la…
Grotte…
Chute d’eau…
Margot…
Banane…
Banane !!

Eh oh ! la !

Banane ??? Mais c’est quoi ce goût de banane qui me colle au palais !

Je peste à perte mais avec plaisir, quand je sens une mèche venir me chatouiller le nez…
Un parfum gommer les effluves de banane…
Et le tout venant… enfin pas le tout-venant hein mais le tout venant de…
La superbe et sculpturale baronne.

J’émerge donc, frais comme un gardon et tendu… comme au petit matin… dans l’ordre des choses.
Elle est belle quand elle dort.
Et ce petit morceau de banane, juste là, au coin de la bouche.
C’est t’y pas mignon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kweecly
?
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 67
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Ven 1 Juin - 15:30

Il cour il cour le gobelin... le gobelin des souterrains!!!!!

Il lui tripotera les doigts, il lui tripotera les bras!!! Et les doigts, et les bras! Et les reins, et les seins!!! Et le cul et...

"Merde... y a quoi qui rime avec cul..."

Le gobelin s'arrete... songeur...

"Cul... cul ... cul... ANU?!!... nan... meme chose..."

Et voila qu'il s'appercoi enfin...

"AHHHHHHH encore des humainssssssssss!! COUR KWEEC COUR!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Ven 1 Juin - 16:28

Virage à droite, virage à gauche, tout droit. Enfin presque. Parce que ça commence à bien tourner dans ma tête. Du coup, je cours en diagonale.

J’entends le gob, le gob’lin, le machin vert, j’entends le machin vert courir…

Je ne dois pas faiblir. Je jetterais mes dernières forces dans cette poursuite s’il le fallait. Il ne doit pas m’échapper. Là! Je peux l’avoir, je peux l’avoir!

Comment vous expliquer… Imaginons que le boullette-time existe ici. On est donc au ralenti. Je prends quelques pas d’élan, puis un bon appui, et je m’élance. Les deux bras bien tendus vers l’avant, ils me font gagner quelques centimètres non négligeables. Les yeux fermés, ça, c’est pour l’aérodynamisme. Trèèèès important, l’aérodynamisme. Les jambes, elles, elles font gouvernails. Et ça, j’y avais pas pensé. Du coup, en plein vol, je dévie de ma trajectoire. Sans vraiment m’en apercevoir, parce que si vous avez bien suivi, j’ai les yeux fermés.

J’t’ai eu ! J’t’ai eu ! Tu vas regretter d’avoir tripoté Jenny, spèce de sale…

C’est bizarre. Je ne me rappelle pas avoir vu des cheveux sur le crane de ma cible. Oh non! Ne me dites pas que c’est… Je ne veux pas ouvrir les yeux, mais il le faut. Courage. De toute façon, t’es bonne pour une psychanalyse à vie. Alors que la période de sûreté soit de 30 ans ou de 35, hein, on va pas chipoter.

Sabordage! Y’a un gars qui s’est mis entre moi et mon gibier! Ben tiens, tu l’as bien mérité ton tirage de cheveux, toi! Un petit coup de plus, et je m’écarte. Un sourire très très con à Trapp, en semi-excuse, et je scrute les alentours à la recherche du gon des souterrains. Y’a bien un truc qui y ressemble, mais c’est comme s’il avait changé. Comme s’il avait muté… Il est couleur caca d’oie, comme s’il avait rougi par-dessus son teint vermoulu. Et il a un kiki devant, et... et un autre derrière!

Oups… Dans mon envol, je crois que j’ai lâché mon lance pierre. Et par un fabuleux hasard inexplicable, il lui a atterri dans le fondement. Là, j’vous l’dis, c’est une vision d’extase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kweecly
?
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 67
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Ven 1 Juin - 16:46

"hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii"


Pas se laisser tomber sur les fesses... ca pourrai empirer les choses...

Comment ce truc a pu atterir dans le truc a Kweecly...

Non pas que ca fasse mal... ni que ce soit completement desagreable.... mais quand meme... y a du monde quoi... c'est génant!

C'est dans ce genre de situation qu'on remarque une chose tres étonnante... les proportions chez un gobelin...

C'est petit, trappu...les jambes assez courtes... et les bras aussi... tellement qu'un gobelin ne peu pas se gratter les fesses... alors pour sortir un bout de bois du fond de son p'tit nanus... j'vous racontepas la scene...

Un seul mot dans la bouche du gobelin...

"VENGENCEEEeeeeee............."

Un bout de bois dans l'cul, le gobelin se jete sur Jenny, elle meme sur Trapp (Non c'est pas une partouze!!!)!
La rage le guidant, il attrappe le fond de la culotte de la pauvre petite et souleve jusqu'a pouvoir lui attaché sur la tete!

Le buit du tissu craquant satisfaisant son egaux... le gobelin se met à courir titubant... un baton de sourcier planté dans le nanus....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Ven 1 Juin - 17:11

Aîîîîîîîîeuh!!!! Il m’a ramoné la raie ce con! Et il m’a rendu aveugle! Je suis sure qu’il m'a envoyé une giclade de phéromones dans les yeux… Ah non, la raison de tous mes maux est unique. Il m’a mis ma culotte sur la tête. Sauf que ladite culotte, je la porte. Donc forcément…

Pif pof, je libère mon front de l’élastique. Non sans dégât, ça va de soit. Façon, au point où j’en suis, avec ou sans culotte, ça fera pas de différence. Je me libère également du Trapp, qui malgré ce qu’il voudrait faire croire, semble prendre plaisir à mon crêpage de chignon. Et je le vois se remettre à courir, l’aut’con, là. Il en a pas marre?

Là, je vais avoir du mal à le suivre. Parce que d’un, j’en ai ma claque de lui galoper après. Parce que de deux, le voir pencher à cause de sa prothèse, ça me file un fou rire énorme. Et difficile de tenir une respiration digne du marathon de New York avec un fou rire.

Heureusement, si on peut dire, quand j’entends mon rire raisonner dans les souterrains sans le reconnaître, ça me fout la trouille. Du coup, j’ris plus. Et je cours plus vite. Je l’aurai. Et je lui pèlerai le jonc.



[suite: vous savez où. Non? Ben moi non plus. Z'avez qu'à demander à celui que je suis. Non, pas celui que je suis, celui que je suis!
Pfff... Laissez tomber, façon, ce qui va suivre sera de pire en pire...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Mike
Falaise
avatar

Masculin Nombre de messages : 1160
Age : 56
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Mer 6 Juin - 18:49

Le couloir fait rapidement place à un tunnel plus large aux parois moins travaillée. L’eau suinte de toutes les anfractuosité et des champignons aux allures difformes. Dans le faisceau de ma lampe, les flaques reflètent la lumière d’une manière étrange, comme si du gas-oil traînait en longue bandes miroitantes sur la surface.

Cette île défie les lois de la normalité, tant par la végétation que par les personnes qu’on y rencontre. Rien de ce que nous avons rencontré jusque là n’est habituel ou connu. Le temps semble suivre un cours différent, la physique elle-même semble déformée.

Mais je ne suis pas un scientifique ni un chercheur. Je veux sortir, partir d’ici, j’ai des choses à faire dans la vraie vie. Je dois réussir à filer. Et Rick doit me suivre. Vivant.
Si d’autres suivent… et elle ?
Pfff… te monte pas la tête, tu as bien vu qu’au premier nombril qui passe…

Je traîne la jambe, mais pas de sipensaire de brousse en vue, ni de clinique privée. Alors on fera avec. C’est pas la première fois que je suis blessé et je sais que plus on y fait gaffe, plus la blessure devient importante. Alors en avant. De toutes façons, ici, il n’y a aucun espoir de guérison.

Je jette un œil en arrière… personne ne semble vouloir suivre. Funérailles… au moins Rick quoi… Tant pis, il faut que j’aille voir au bout, si on doit rebrousser chemin, il vaut mieux savoir pourquoi.

Au loin, un bruit sourd et continu me parvient, un brouhaha régulier, sans doute une chute d’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 14:18

Putain !!!

Mais…
J’ai cru voir passer un truc vert avec un…
Il avait pas un truc dans l’cul ???

La baronne me répond par un léger ronflement qui devient terriblement sexy au fil des respirations..
Et son parfum…
Putain, son parfum…
Je sais pas comment elle fait, elle devrait puer la sardine et la coquille saint jacques, et non, elle sent bon !
Qui a dit que j’ai des goûts douteux…
LAyna peut-être… (au fait ma poule, t'as bouffé ton rat ?)

Kssssssssssssssssss

Vadé rétro satanas !!

N’empêche, elle m’excite.

Ah ben fallait s’y attendre hein.
Margot bordel, arrête de me souffler dans le cou…
Et ses seins qui se soulèvent à chacune de ses inspirations et qui frottent mon torse…
Booordel !

Mais non, je suis pas comme ça.
Enfin la…

Je me lève sans faire de bruit, ne pas la réveiller et calmer la putain d’envie qui tend mon froc sur douze heure.
Direction la chute d’eau, tout dans la discrétion.

SPLAAAAAAAACH…

Eh oh, ça va !
J’ai glissé.

Et voilà trapp barbotant nu comme un ver, et se frottant le…
(Bande de vicelards va…)
Le dessous de bras !

tssssss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 14:52

J'émerge du sommeil comme on sort du bain : c'est nécessaire, mais on aurait envie d'y rester plus longtemps. J'étais bien au chaud, blottie dans mes songes, et me revoilà paumée dans une grotte en compagnie d'une bande d'aventuriers qui ferait se poiler le dernier des trésors aztèques. Pas que mon cas soit désespéré, non, pas vraiment, par exemple, il pourrait faire moins huit mille dans les souterrains que je ne le sentirais pas, ou à peine.

Non, c'est ce que j'entreprends qui est désespéré. Et ce que je fais qui est desespérant. A mon actif, pour le moment, un frère supposément transformé en monstruosité, une main massacrée, une forêt brûlée. En trente minutes. La huitième plaie d'Egypte. La prochaine fois que je passe devant un lac, je regarde si je peux faire s'écarter l'eau.
Quoique...c'est pas terriblement divin, ce que je fais, ni ce que je suis. Peut-être diabolique, mais rien de mieux.
Si tant est qu'il y'ait Dieu et Diable. Pour l'instant, je n'ai vu que des monstres.

Un petit sourire d'excuse sur les lèvres, je me remue et je m'écarte des bras de James.


Merci.

Ben oui, merci, il m'a quand même portée comme un fardeau sur...sur...sur longtemps.

Et quand on parle d'eau, un bruit se fait entendre. Nettement moins fascinant que le crépitement des flammes, mais attirant. Si je suis morte, je peux tout aussi bien être la réincarnation de Moïse. Ca serait marrant.
La cascade s'inscrit au beau milieu de la grotte. Un havre féérique au milieu de l'enfer. Le créateur des lieux devait être notablement schizophrène...

Cascade en vue. Lac itou, un type dedans, pas reconnu.
Je tends le bras droit, le gauche courbé au-dessus de la tête. Une posture magique, ça doit compter, et j'ai pas de bâton sous la main.

Pas reconnu...?

Si. Reconnu. Il aurait peut-être mieux fallu que non.
Je fais quoi. Je cherche un caillou pour lui balancer ? J'essaie de le noyer ?
Hein ?

Sibylle...où t'es ? Y'a le réservoir d'énergie à guérison qui se lave...

Demi-tour, pas vue, pas prise. Sibylle...ton bidule rond...


_________________
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable lui-même.

I know that I'm dead...
But it seems that I still have some tears to shed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'onde
Tante-à-cul'
avatar

Masculin Nombre de messages : 32
Age : 108
Localisation : Surface +1 :)
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 14:52

Un bruit incessant et toujours le même, un fracas lointain, permanent, sans surprise, devenu la base du silence, à force...

Puis... quelque chose d'autre...

SPLAAAAAAAAAAAACH...

Quelque chose d'autre...
... vivant...
... jambes...
... fesses...
... hanches, taille, buste...
... sexe ému mais décontenancé, à l'évidence, par la froideur de l'eau...
Quelque chose de mâle...
Enfin...
Quelque chose...
Quelque chose qui m'appartient...

Un contact, si léger d'abord qu'on peut douter l'avoir réellement senti.
Puis un peu plus précis...
Un peu plus insistant...
Ca glisse en douceur, autour de la jambe gauche...
Ca s'enroule lentement, sensuellement, vers le haut, le genou, la cuisse...
Ca s'enroule et ça étreint...
Et une caresse aussi douce le long de l'autre mollet, creux de la jambe, frôlement de découverte, hardi et décidé, sur le galbe de la fesse...

Quelque chose que je veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 15:09

L’père Dupanloup monte en bateau
Mais il avait l’système si beau
Qu’il avait bien cent mille grenouilles
A lui sucer la peau des couilles.


(…)

Chanson intérrompue par...

hum…
ça chatouille merveilleusement…

roooooo
Margot !

Mais…
Putain, elle me chatouille les oursins !
Ahhhhh, les fesses…

Tu vas pas jouer les effarouchés, alors laisses-toi ballotter les noisettes
On se retourne pas Trapp, on garde les yeux fermés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 15:13

Nan.

Je peux pas.

Je lui tourne le dos. Première erreur, ce type, il faut toujours le voir, sinon on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Et je le quitte alors qu'il est toujours en pleine santé. Je ne l'ai même pas fait souffrir. Je ne peux pas. C'est plus fort que moi. Il faut qu'il paie. De n'importe quelle manière. Je plonge, je l'entraîne au fond, je lui arrache une oreille, n'importe quoi. Qui soit douloureux.

Ou pénible.

Par exemple...par exemple...par exemple déchirer méthodiquement son faux costard Kenzo. En trois ou quatre. Et le reste, idem. Faire de la charpie avec ses frusques. Un beau tas de coton bien uniforme. Broyé. Ce serait une forme de synecdoque, ou de métonymie, j'ai jamais su. Je charcute le contenant en pensant m'attaquer au contenu.

Bonne idée, Céli.

Le pas se fait décidé. Sa nouvelle conquête (mais qu'est-ce qu'elles lui trouvent ? Il les paie ?) ronfle comme un sonneur ou peu s'en faut. Tant mieux. Direction vêtements. J'attrape tout ça. Petit test, d'abord, la chemise, CRAAAC, oui, ça se déchire bien. Parfait.

Une bonne vengeance n'est efficace que quand la victime ressent toute la haine ou la rancoeur accumulées. Là, ça ne suffira pas, je me demande même si le tuer suffirait. Mais ça va être particulièrement jouissif.

Je me plante devant le petit point d'eau. J'étale les deux bouts de la chemise bien à plat, je m'assieds dessus, il faut faire gaffe à ne pas se salir. Et je le regarde.

Et le pantalon suit le même chemin que sa soeur du haut.

Mais c'est bizarre...il ne bouge pas, et l'eau...étrange. Elle vit.

C'est moi ?

J'arrête mon entreprise de destruction. Après la veste, sinon le travail serait inachevé. Tout bien découpé en quatre, quand on force dans le sens de la couture, ça vient tout seul. Et je le regarde aux prises avec l'eau du lac.

Peut-être qu'il s'imaginera par association d'idées que c'est moi qui ai fait ça. Bien que, pervers comme il est, si ça se trouve il y prend du plaisir.

Mais peut-être pas.

Ce serait bien qu'il souffre en pensant à moi. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me satisferait. Un peu.

_________________
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable lui-même.

I know that I'm dead...
But it seems that I still have some tears to shed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'onde
Tante-à-cul'
avatar

Masculin Nombre de messages : 32
Age : 108
Localisation : Surface +1 :)
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 15:22

Il sent, il sent, et il laisse faire...
Il aime...
J'aime aussi...
J'aime beaucoup...
Je veux encore...
Je veux plus...

L'étreinte devient plus ferme autour de la jambe gauche, plus possessive...
Et la caresse également, qui court de la fesse au creux des reins, virevolte, se glisse en un frôlement plein d'impudeur le long du sillon profond, vers l'avant et les deux jouets délicats, agace et chatouille, contourne et soupèse, et finalement...
... se saisit délicatement du membre à la fierté hésitante...
... et entreprend de le flatter, pour lui rendre tout son orgueil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 15:39

Roooooooooooooooo ouiiiii….
Ah mais ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Booooooooooooordel !
C’est bon laaaaaaaaaaa !


Je me retourne lascivement, la bouche en cul de poule et fin prêt à recevoir les baisés envenimés de la baronne, popol au garde à vous et les mains fiévreuses d’impatience à explorer les monts et merveilles de la baronne…

Putain, la c’est le soufflé qui retombe FLOCCCC POUF

Alors d’une y a personne qui me flatte le tisonnier et de deux y a fantomette qui me reluque le costume trois pièces.

Oh putain, mais je suis maudit !
En même temps c’est qui qui me tâte les yoyos…

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

(imaginez un saut ? hum… y a de l’idée)

je me retrouve le cul assis sur le bord de l’eau, loin, treeeeeeeeees loin de ce qui m’a touché les fesses…

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Ah non ! Pas fantomette !

Dilemme…
Ouais… ouais… ouais… pigé.

Alors comme ça gamine, on veut jouer avec popol…
Approche…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 15:49

Mon dieu...

Stade 2-5 ans, assimilation des organes génitaux à une personnalité propre. Il doit encore tirer dessus pour faire la tour Eiffel lorsqu'il est tout seul. Pas fini, loin de là. Il s'imagine certainement m'impressionner en faisant le monsieur avec son grand manteau à la sortie de l'école, sauf que, justement, sans grand manteau, l'effet est moyen réussi.

Jouer avec son machin...


Tu veux VRAIMENT que j'approche ?

Le zéro absolu tourne autour de -273,15°C, là je suis certaine que je suis encore en-dessous question chaleur de la voix.

Mais je veux bien m'amuser avec son petit truc...bien serré, est-ce que ça peut devenir violet ? Et si on l'écarte au maximum des machins en dessous ? Qu'est-ce qui lâchera en premier ?


Très bien, j'approche.

Je crois que même un autiste aurait perçu la menace sous-jacente, mais je suis face à Billy-chuis-l'plus-fort, il est peut-être pire ?

Un mètre. Je tends le bras, et il perd sa virilité peut-être à jamais.

Un pauvre petit mètre.

Mais je suis soit pudique, soit miséricordieuse.

J'arrive pas à franchir le dernier palier. Lui poser la main sur le petit ange et tirer un bon coup.

Et on verra qui a la voix la plus aiguë.

_________________
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable lui-même.

I know that I'm dead...
But it seems that I still have some tears to shed


Dernière édition par le Ven 8 Juin - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 15:57

Holla…
Je crois que j’ai foutu en rogne le seul glaçon qui fonde pas dans le whisky…

Aie aie…
Sa chnite menotte qui approche de popol…
Rétraction
Contraction
Rupture d’élasticité
Hop ! in the coquilles bien au chaud

Plan A.
Je me tire la queue entre les jambes.

Plan B.
Je crie.

Putain de putain de putain… une idée.. vite…

Ok gamine. Bute-moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'onde
Tante-à-cul'
avatar

Masculin Nombre de messages : 32
Age : 108
Localisation : Surface +1 :)
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 16:20

Il s'est éloigné, mais pas beaucoup.
Il parle avec l'une des autres...
Il est toujours dans l'eau.
Il est toujours à moi...
A moi !


L'eau lui monte encore aux mollets.
Alors c'est à la cheville que le contact revient.
Nettement plus impératif cette fois.
Toujours tendre, mais implacable.

Viens.
Viens, près de moi, viens.
Tu es à moi.
A moi...


Un coup, sec, puissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Sortie de gauche   Jeu 7 Juin - 16:31

OuaaaaaaaaaaaaaaaaOW !

Je me fais bouffer par la flotte moi !!!

Un dernier regard vers fantomette avant de sombrer dans les bras de l’eau.

Putain mais pourquoi c’est pas dans ces moments la, que le réveil se met à sonner ?
Et pourquoi je me réveille pas dans un lit, un vrai avec des draps de soies et la femme de mes rêves allongée près de moi, tout contre moi. Elle et sa peau tiède, un rayon de soleil qui feutre la douceur de ses courbes, le drap qui glisse sur sa poitrine, aspirée par une expiration.
La courbe de sa hanche, suave et faite pour y poser une main, y saupoudrer une caresse légère, furtive, sensualité d’un instant volé.

Mais non, moi je sombre dans cette eau, quelque chose veut jouer avec moi
Quelque chose qui ignore que respirer ça aide à vivre
Alors, je me laisse couler dans les flots
Je ferme les yeux
Et je respire, tant pis
L’eau s’engouffre dans mes poumons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie de gauche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie de gauche
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» DE LA DROITE A LA GAUCHE REACTIONNAIRE , ILS SONT DE VENUS CRAZY !
» Wyclef, la peur et les élites, la gauche du populisme
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Conflit gauche droite... du cerveau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: L’île :: La Cité des Premiers :: Les souterrains-
Sauter vers: