Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Dans les souterrains

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Dans les souterrains   Dim 6 Mai - 18:25

Le pont de bois se termine par une ouverture au travers de la roche.
Une faille étroite, un long couloir au plafond bas.

L'obscurité et le silence, le froid saisissant, les parois humides et suintantes...




Après une marche interminable, vous apercevez de la lumière...
Votre marche aveugle se termine ici.




Un immense souterrain...
Mais pas n'importe quel souterrain, il est aménagé et pavé, batis de pierres taillées.
Des couloirs, des escaliers...
Attention à ne pas vous perdre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Sam 12 Mai - 17:58

Petit.. si petit et déjà la rage de ne pas ressembler à la pourriture des trottoirs, le moisie du pavé, le bas déchirée, la plaie du maque ça se voit pas sur le cul des putes.
Celle là, elle me plaisait, elle me décoiffait en riant de ma bouille de môme plus futé que mon age, et du haut de mes dix ans, je regardais déjà dans la bonne direction, élevé au milieu des putes et des trottoirs qu’elles usaient en rayant du talon aiguille, moi je regardais au-dessus des bagnoles sans mine et des toits trop vieux pour aimer la pluie.

La porte claque, on dira que le vent l’a poussé.

Si petit et déjà comprendre comment la terre tourne, comment va le monde.
C’est l’erreur de celui qui marche dans une merde de chien, et lui ce con de chien qui chie sur le trottoir avec la fierté d’arroser crotte faite, les pieds de son maître, crétin pendu a l’autre bout de la laisse.
On voit tout de suite qui est le maître, et c’est rarement celui qui ramasse la merde.

Ça gueule au fond du couloir, la porte claque et c’est encore la faute au vent.
La version officielle, suicide.
Les flics on pas l’habitude de se raviner la cervelle par ici. La conclusion est conclue dans les circonstances de l’acte.
Apres tout c’est qu’une pute, et une pute tout le monde s’en fout.
L’état civile d’une pute c’est quoi ?
Moi je résume son état civil à sa caresse dans mes cheveux, sa façon bien à elle de décoiffer ce que je m’acharnais à coiffer le matin, cette foutue mèche rebelle, et ces petits sourires en coin, son regard qui ressemble à celui d’une mère, sauf que c’est pas ma mère, et qu’elle, le seul enfant qu’elle aura c’est celui des autres.

La porte a claqué, la boite de medoc s’est renversée sur la moquette qui sent la pisse et le porte-monnaie vide. La solitude qui décore les murs.

Son corps froid doit moisir dans un cercueil en pin sans poignée dorée.
Le vernis grand cirage, c’est pas pour les putes.
Moi, je regarde dans les cimetières où les tombes sont pas rangées par rangs de dix, là où les caveaux de famille sont plus grands que les deux pièces où meurent les putes.
Fallait que je me tire de là, loin des vents d’été qui puent la pisse.


Mes mains tremblent et je lis l’histoire de mes dix ans dans un livre imaginaire.
Reste encore des pages blanches à noircir, et cette île me fait louper des chapitres.
Faut que je me tire d’ici, je sens les relents de merde de chiens qui me rattrape.

Je me redresse, le regard pas décidé à se laisser éteindre par une putain d’île.
Faut rester du bon coté de la laisse…

On passe devant

Je prends la main de la baronne et je l’entraîne dans l’obscurité du souterrain…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Lun 14 Mai - 2:21

Je m'aventure dans ce souterrain, tout a l'air si calme ici.. Je ne sais pas si les autres me suivent se qui m'importe c'est que j'tiens la main de Rayana...

A peine entrée et je lui offre la seule chose que j'peux en cette instant... Un sourire... enfin c'est se qui me semble car en y réfléchissant ça devait plus ressembler a une grimace... Je lâche sa main et j'aperçois Trapp et sa baronne ramené leurs fesse près de nous...

Sans un mot il passe entre Rayana et moi puis il nous balance
On passe devant

Ce type m'énerve et j'vais pas pouvoir me retenir encore longtemps je pense... Y en a marre de ses mecs qui pensent a jouer les durs devant leurs conquêtes...


- Trapp!! Penses tu qu'on est stupide? D'après se que j'ai vu tu veux protéger ta nana non? et tu pense que c'est vraiment judisciable de passer avec elle devant au lieu qu'on ne sait même pas sur qui ou quoi on va tomber?

Ça serait plus sur qu'on avance tous ensemble et j'pense qu'il en manque encore quelques uns...


J'essaie d'adoucir le ton de ma voix mais j'ai beaucoup de mal alors j'essaie de l'adoucir d'un léger sourire...

- Je suis l'une des premières a vouloir déguerpir vite de la, mais une chose est sur si quelque chose nous tombe dessus la dedans tu seras le seul a pouvoir te défendre sur quatre... et n'avoir rien pour protéger Rayana ou moi me fait légèrement douter de se qui pourrait arriver...

Putain de merde Lyana demande lui directement c'est pas en lui parlant comme ça qu'il va te donner quoi que se soit... Il va plutôt vous laisser ici toi et Rayana...

Je me retourne vers Rayana, je lui murmure a l'oreille pour savoir comment elle va puis me retourne vers le couple..

- As tu une autre arme... revolver .. couteau n'importe quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 37
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Lun 14 Mai - 10:01

Nana ?

Elle a bien dit nana ? et avec un pronom possessif devant en plus ?
Interloquée, choquée et j'en passe je la reluque de haut en bas.

Visiblement elle a bien dit nana, mais de qui parle t-elle ?
telle est la question, un petit penchement, en arrière, histoire de voir ce qui se passe de l'autre côté de Trapp, ah ben non, personne d'accroché à son autre bras.

Un geste interrogateur de la main vers ma personne, eh oui c'est de moi qu'elle parle.

Non mais ça va bien !!!!!! t'es qui toi en plus, on se connaît pas a ce que je sache alors tes nanas tu peux te les mettre la où je pense non mais !!!

Alors réponse- oui vous êtes stupide !!!

Ma main qui se crispe sur celle de Trapp, on respiiiiiiiiiiire 1...2...3
Boooon on me refait le coup et je me fait alliée de l'île ! non mais ho bande d'ingrat !!!

Trapp tu lui donne quoi que ce soit je te bouffe sur place et sans ketchup en plus !
On avance, tu l'ignores complètement la tête haute le geste hautain, voilà comme ça !
On avance j'ai dit !!!

Pfiou c'est qu'il fait noir dans ce trou ! et en plus ça pue, Trapp t'es sur de vouloir y aller ? non parce que bon hein, c'est pas parce que l'autre greluche a dit que tu veux me protéger que c'est forcement vrai, je doute ? mouais instinct de survie quoi pas de quoi en faire une histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Lun 14 Mai - 10:28

- Trapp!! Penses tu qu'on est stupide? D'après se que j'ai vu tu veux protéger ta nana non? et tu pense que c'est vraiment judisciable de passer avec elle devant au lieu qu'on ne sait même pas sur qui ou quoi on va tombe

Alors ça c’est nouveau. Et elle me gueule dessus la grande tige !
J’hésite entre une baffe qui calme et le mépris qui énerve…
Et une arme… ben voyons et pourquoi pas un petit coup vite fait tant qu’elle y est.
Oh ! Y a pas marqué service du pauvre et des désespérés !

Sauvé par les ongles de la baronne qui s’enfonce douloureusement dans ma chair.

Ouille…

En même temps, la menace vient plutôt de nos arrières, alors nous on va devant.

Vous suivez ou vous attendez que les créatures vous arraches le ventre et fassent des osselets avec vos vertèbres ?

Rayana ?

Doucement maaaaaaaargot…


Ah ben oui, fait sombre, fallait me laisser le temps d’allumer mon zippo.

Zippo allumé, ça arrange pas vraiment nos affaires, on est dans un trou de balle et je parierais qu’on sera obligé de ramper dans pas longtemps.
En attendant, le goulot s’étrangle dangereusement, on voit pas grand chose parce qu’il y a rien a voir et je me demande ce que je fous la.
Juste un long trou sombre et glacial…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 37
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Lun 14 Mai - 14:07

On descend, ah ben oui vous avez pas vu tous ces petits escaliers, tout mignons, tout glissant ?

Héhé sont pas cons les constructeurs, tu veux pas entrer dans le souterrain ? hop escalier glissant, tu te casses la gueule et tu n'as plus vraiment le choix
Et bien non ! ça va pas se passer comme ça, moi je descend les escalierS en toute confiance, je me casse pas la gueule et je veux entrer dans ce souterrain !

Un pas, deux ... eh ben ça glisse hein

Trapp, fait attention ça glisse un peu la

Euréka !!!! Einstein en personne que voilà pffff, non mais bon si il glisse il atterrit sur moi et ça, c'est pas marrant. Et puis vaux mieux prévenir que guerir.

Arrivé en bas, sa main toujours dans la mienne, ah oui c'est lui que me tient la main pas le contraire, non,non !

Fait noir non ? fait noir et fait petit je trouve, trop petit et puis il manque un peu d'air tu trouves pas.
Et le tunnel là, ben il m'inspire pas vraiment confiance il est très étroit, on y passe à peine l'un derrière l'autre, et ses ouvertures, béantes, sur les cotes non plus, et je tremble, oui je tremble en passant à côté et noyant mes yeux dans leur obscurité total. Fait petit...

Trapp, je....

De l'air !!!!!!!

Panique à bord, messieurs dames, je ne garde plus mon calme et le Trapp qui me bouche le passage vers la sortie, les pans de son costard dans mes poings serrés, furie dans les yeux, sueurs froides au front...

Trapp bouge ! je sais pas fait quelque chose, je veux sortir !!!

Le tissu de sa chemise qui me frotte la joue, respiiiiiiiiiiiiiiire, respire, respire, tout va bien chuuuuut , respire .
Une plaine, n'importe, un espace ouvert, du vent tout plein ,une brise, une tempête pas grave, du vent, de l'air qui s'engouffrent dans mes narines,
ce parfum de frais .... qui se transforme en fumée noir, tres noir, ca brule la bas, ca brule ?

Mes cheveux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Trapp bordel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Lun 14 Mai - 14:22

Sombres pensées, sombre sortie ... Tout n’est qu’ombre ... réalité qui se fait de plus en plus sournoise.. Une pression, sur ma main, Lyana m’emmène, devant cette embouchure sordide ne sachant que faire, elle prend les devants et on s’engouffre dans la noirceur de cette entrée, la mort, la vie ... Qu’est-ce qui nous attends de l’autre côté de ces vagues souterrains ? Lente agonie de ce qui reste en nous d’espoir ? Folie qui veille en chacun de nous.

Notre avance n’est pas régulière, on sait même pas ou on va, et ce qu’il y a la au bout ... Lyana lâche sa pression et me redonne ma main.. Perdu on l’est toujours ! Comment se repérer si il fait si noire, a mois d’avancer à l’aveuglette.. On n’a pas vraiment le choix, oui attends là, comme des blaireaux ... Le problème c’est que l’attente risque de durer, en plus.. Peut-être bien qu’on va tomber sur ses démons, ils sont tellement vicieux, qu’ils nous traînent un chemin pour mieux qu’on se perde..

Pas le temps d’attendre quoi que ce soit, maintenant, c’est marche ou crève ! Quand à moi, si je devais choisir.. Enfin bref ... Je sais très bien de quel côté penche mon choix.. Mais en y réfléchissant, laisser Lyana seule face à tout ça, la mort en soi, quand on l’a choisi c’est égoïste ... Alors ... Autant se perdre dans les abîmes de ce chemin.. On verra bien ce qui va nous attendre à la sortie, enfin, si on la trouve cette sortie..

Elle me chuchote mots et me sert un sourire, je l’entends au son de sa voix, qui se fait crispé, elle aimerait me rassurer, elle en a pas besoin, moi, je sais que si je fini ma vie ce sera le bout de mon voyage, que l’ont m’a choisi ... De la répartie, elle s’en prend à Trapp, malgré tout, elle à pas forcément tout tort ! Ils veulent passer devant qu’ils le fassent donc ... Je m’en fou !

Petit entremets, c’est les nerfs que se jouent de nous ! Etincelle de lumière même avec un zippo, on y vois pas grand-chose de plus.. Les odeurs qui se déversent en ce lieu sont proche de rats crevés.. C’est nous les rats.. Il faut avance c’est évident les émanations qui affluent dans l’air à elles seule pourraient nous faire passer à Trépas !

Rayana ?

Maintenant il m’appelle ... Ce n’est quand même pas moi qui vais décider tout ce petit monde à avancer ? Si ?

Je prends alors une grande inspiration, en même temps, j’ai pas forcément envie de tenir un théorie, on va faire bref..

Moi, ce que je peux vous dire, c’est que si on reste plantés là, on va y passer, là, on est bien d’accord ? Ensuite, il vaudrait peut-être que nous resterions groupés ? Non ? Lyana à pas tort, nous on est sans défenses, si ca en tenait qu’à moi.. Mais seule les deux..

Donc soit Lyana et moi, on attends ici les autres au risques de le regretter, soit, on vous suis jusqu’à ce qu’on retrouve un semblant de lueur quelque part..


Je me tourne alors vers Lyana .. On est tous épuisé, on en à tous marre de cette situation.. Autant marcher ensemble un bout..

Qu’en penses-tu Lyana ? La, c’est notre ultime chance, on ne sait pas ce que font les autres, et on ne sait pas si ils sont toujours là.. On reste derrière eux, et au pire.. Si une créature se sent le besoins de bouffer, je veux bien me porter volontaire comme appât.. On est bon comme ça je crois !

Bien, je crois que tout à été dit, maintenant il ne nous reste plus qu’a avancer dans ce souterrain, avec déjà ce que l’ont à croisé.. Franchement, je vais commencer à être vacciner ! Les deux autres sont déjà parti d’ailleurs.. Mieux vaut les rattraper !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Lun 14 Mai - 19:21

Play Musique

Je manque de me péter la gueule, je me rattrape comme je peux. En même temps, c’est étroit, très étroit, alors faudrait le faire exprès de se rompre le cou.

Je suis tranquille moi, je me fais une petite promenade pépère dans un endroit qui pue le moisie et la flotte qui dégouline sur les parois, le petit escalier pittoresque, une vraie promenade touristique.
Chier.
Merde.

Une chose guide mes pas et me pousse à marcher sans réfléchir sans regarder devant, juste poser un pied devant l’autre et écouter, écouter le moindre bruit suspect.
Une seule et unique chose pour laquelle je crèverais n’importe qui ou n’importe quoi.
Elle me tient la main, elle s’accroche a ma veste.
Ouais pour elle, j’irais au bout de ce tunnel, et plus loin.

Elle panique, elle crie, me bouche les oreilles.
Ça pue le cramé !

Je retire ma veste et l’encapuchonne, de quoi étouffer n’importe quel feu qui se rebiffe.
Je retire doucement la veste.
Je rallume le zippo pour voir l’étendu des dégâts.

Toujours aussi belle, juste un peu la mèche crépue, pas de quoi appeler le SAMU.

Je pose le zippo sur un bout de roche saillant.
Elle tremble, je passe ma veste sur ses épaules nues, les mains autour de sa taille, un regard pour lui raconter ces histoires qui finissent toujours bien, un sourire pour la rassurer.
Une main sur sa joue, l’autre qui reprend la sienne. Nos doigts s’agrippent, se mélangent et ne se lâchent plus.

Je reprends le zippo, je reprends ce chemin trop étroit où transpirent les murs, et qui voudraient se dérober sous chacun de nos pas.
Maintenant, j’entends le pas de Rayana, les autres aussi nous rejoindrons.

Le zippo s’éteint à bout de flamme.
Le noir, cette obscurité pesante et angoissante.
Rien a foutre, je dois… pour elle.

Je hâte le pas.
Je sens sa main qui me serre, son angoisse que je lis au bout des doigts.

N’ai pas peur…
Je tiens toujours mes promesses.


Je réfléchis pas.
J’avance.

Au détour du goulet, une faible lumière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Lun 14 Mai - 21:20

J'hésite suivre l'autre abruti ne m'enchante vraiment pas, rester la non plus... Je sais que les autres ne tarderont pas et Rayana souhaite suivre le gigolo...

-Bon ok, rayana je viens mais c'est loin d'être pour eux... Mais j'veux pas qu'il t'arrive quelque chose car il serait trop occupé ailleurs...

J'emboîte le pas a mon amie, l'humidité a recouvert toutes les parois a croire que tout ceci était plonger sous l'eau avant... Je caresse le mur et un fin filet d'eau vient chatouiller le bout de mes doigts...

Trapp qui fait son malin devant la baronne avec son zippo devant et rayana et moi derrière... J'fouille dans mon sac et en extirpe mon paquet de clope j'en propose une a rayana et je m'en allume une pour moi...


-Dieu qu'ca fait du bien...


Et voila que le don juan glisse et crame la tignasse de sa belle, je souris et ne bouge pas d'un pouce après tout ils sont assez grand pour se défendre face a un petit briquet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 37
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mar 15 Mai - 13:27

Ah Trapp tu sais y faire quand tu veux, oui bon tu veux pas vraiment souvent mais alors quand tu veux, c'est pas du n'importe quoi !
La veste, le regard, la main sur la joue, ah ben quand il y va c'est toutti quanti manque plus que....... ses lèvres

Non le compte y est ça va on peut continuer la route.........ses lèvres

C'est doigts entre les miens, je me fous du reste, elles nous suivent tant mieux elles nous suivent pas et bien c'est encore mieux voilà !
Petite lumière dansante qui éclaire presque rien, presque rien sauf.....son visage
Oui juste de quoi voir les contours quoi.

Après s'être enfin décidé, le voilà qui me tire à travers ce quelque chose sous terre.

C'est pas que ça me dérange, mais on ferrais peut-être mieux de sortir non ? c'est qu'on étouffe dans cette humidité et ce qui me reste de cheveux va bientôt se mettre a frisoter et ça ! je veux pas !

Donc on avance a peu près tout droit, va savoir pourquoi ça tourne a certain moment ce tunnel enfin on fait avec, quand soudain bouh ! fait noir

Traaaaaaaaapp bordel t'as pas pris de recharge en plus je suis sur ! c'est malin !

Ses bras...

J'ai peur du noir ? moi ? ah ben oui
Et là, je sais pas pourquoi il me sort ça, j'ai pas serré trop fort pourtant, juste une petite crispation instinctive, impossible qu'il l'ai sentit voyons.

N'ai pas peur...
Je tiens toujours mes promesses.


J'ai pas peur moi monsieur ! et puis on est bientôt sortit alors hein !
Le petit claquetis de l'eau présage bien un extérieur ?
M'en fout ça peut être n'importe quoi tant que .... c'est a l'extérieur !

Pour ma plus grande joie le voilà qui presse le pas, pas besoin de me tirer cette fois je te suis Trapp, n'importe où je te suis ! enfin oui jusqu'à la fin du tunnel quoi !

N'empêche qu'à chaque pas y'a cette angoisses qui me resserre le ventre un peu plus, résultat quand il s'arêtte, dans le trou qui sert de sortie, je ferme les yeux, eh oui.

De l'eau oui, ça c'est sur y'en a, un petit vent frai aussi, pas de doute on est ressortit, alors qu'est ce qu'il attend pour bouger ?

Trapp ?

Bon j'ouvre les yeux dans ce cas !
Euh ? quoi ? qui ? comment ?
Maman ?

Laissez moi deux secondes bordel ! Alors de un, oui il y a de l'eau, mais c'est pas ce que vous croyez ! c'est pas de l'eau en plus c'est un truc immonde qui coule le long des murs, non je ne veux pas savoir !
Et pour l'air frai c'est raté aussi ! un courant d'air oui, avec tout plein de poussières et un parfum de renfermé en plus !

Oui bon d'accord c'est plus vaste, plus civilisé mais c'est toujours sous terre !
Et puis j'en ai rien a faire moi des jolies pavées sous mes pieds ! c'est pas ca qui va me donner de l'air quand je vais me mettre a suffoquer !

Je suis pas contente, mais alors pas contente du tout !
Si,si rouge pivoine et tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mar 15 Mai - 15:19

Je suis assez dans les mêmes idées que Lyana à dire vrai.. Elle à pas forcément envie de suivre ces deux là, mais avons nous le choix ? Hélas, je ne le crois pas ! Encore une fois, marche ou crève.. De toute manière plus vite on sera sorties mieux on se portera, même si c’est pour faire face à quelque chose de pire.. Est-ce possible seulement ? Crainte du moment, c’est certain !

Je sais bien Lyana, on est obligée d’y aller, je pense ! Mais étranges, on dirait qu’il y a plusieurs chemins qui se séparent au loin, il me semble distinguer, un petite lueur plus à gauche.. Tu vois ?

De mon doigt, je lui désigne la direction ou mes yeux semblent se porter..

Je ne sais pas ce que tu en penses, quel chemin on va suivre ?

Nous avançons de quelques pas, l’odeur de moisissure se fait pesante.. Franchement, ou tout cela va-t-il nous mener ? Je n’en sais, rien et vaut peut-être mieux que je n’y pense pas !

Léger clapotis de l’eau qui s’écoule le long des parois.. Presque enchanteur malgré tout, mais oppressée je me sens, non par l’obscurité, non plus par la claustrophobie, un je ne sais quoi qui traîne dans l’air.. C’est tout de même inquiétant, je vais pas tarder à presser le pas..

Odeur âcre qui survole mes narines, Lyana me propose une clope, et je ne la refuse pas ! Oh que non !

Merci.. Volontiers..

Juste devant nous, un entend un crépitement.. Mais que font-ils encore là-bas ? C’est le moment de jouer à qui est le plus incongru possible ? Bref, on ne va pas chercher, mais grand dieu que peuvent-ils bien fabriquer ?

Légère pause, on est bonne pour repartir Lyana et moi ! Juste attendre qu’elle me dise ce qu’elle pense de ce labyrinthe.. Ensuite, on décidera quel chemin on prendra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mar 15 Mai - 23:58

Tien…
Le petit chemin dans la roche débouche sur un autre beaucoup plus grand, bati, et de mieux en mieux, il est éclairé…
Pas logique ça.

Ouais… sur le coup je me dis que je devrais arrêter de penser, c’est idiot de parler de logique, quand on est plongé dans un truc où rien n’est logique.
Donc, je ne suis pas surpris, il y a de la lumière, des murs en pierre, un sol dallé et tout à l’heure je me convertie au catholicisme. Mieux ! Je deviens un putain de cureton et je vais dire la messe en robe de tarlouze, jupon assorti et petit bonnet pour faire encore plus naze.
Je sens que je vais tater du cul de nonne.
Et la, il va me tomber dans les bras une foutue petite nana roulée comme un camion et aux pare choques grands modèles.

C’est à ce moment précisément, que je reluque la baronne…
Elle râle.
Elle peste et moi, je matte ses cuisses.

Fait pas ta coincée baronne, ici c’est pas le salon du Carlton, mais on respire et on y voit clair.

Et elle râle encore…

Je sais pas, mais je fais un truc sûrement dingue. On va pas s’attarder sur ce genre de petit détail. En bref, en gros et en clair, je lui colle un baisé fourré aux senteurs des pays humides de trapp. Du sur mesure pour baronne enrhumée et qui peste et finie par assourdir.

Ça coupe le souffle hein baronne !

Et ça permet un silence notoire.
Un petit plaisir mesuré, dosé et…
Un souvenir à ne pas oublier, avec un arrière goût de revenez-y…
Si je re-tente, c’est la baffe assurée.

Laisse tomber trapp…
Coupe lui l’herbe sous les pieds, trouve un truc et pense à autre chose.

On attend la grande tige et on se fait un pique nique avec Rayana ?

Et pour éviter les remontrances et le toutim…

Araignée !
La !
Enoooorme !!!

On appelle les pompier ou tu me persuades de lui faire la peau avant qu’elle tisse sa toile dans ta chevelure et y installe sa smala, rejetons à gogo ?


Je sais, je suis affeux.
Mais, je vais quand même pas lui dire que la vie prend une saveur si particulière avec elle, que je lui tisserais bien un chemin jusqu'à l’étoile que j’aurais nommé Marguerite.
Continue d'endosser le costume de goujat, c'est bien mieux pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mer 16 Mai - 0:02

J'suis contente Rayana a l'air d'aller bien mieux et de plus elle pense comme moi, j'me sens moins seule tout a coup...

Un peu plus loin il me semble distingué que le tunnel semble se separer et j'en ai ma claque de suivre Mister Superman... Alors je regarde Rayana elle ne dit rien mais elle aussi a remarquée...

J'acquiesce d'un signe de tête je pense qu'on a la même idée a cet instant précis laissez tarzan et jane allez sur leurs gauche et nous suivront le tunnel de droite...

De toute façon j'suis presque sur qu'ils se fiche qu'on les suivent ou non et j'ai comme l'impression que j'me sentirais plus en sécurité simplement en compagnie de Rayana et moi même... Allez savoir pourquoi p'tet car Gaston viens de cramer la tignasse de sa compagne et que j'me dit qu'il manquerait plus qu'il glisse de nouveau et appuie malencontreusement sur la détente...

De toute façon l'île a beau être grande on les recroisera bien assez tôt...
Je ne sais pas ce que tu en penses, quel chemin on va suivre ?

Je m'approche d'elle et doucement j'lui murmure a l'oreille " On prend a droite ok?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mer 16 Mai - 1:39

Réflexions l’espace d’un court instant, il nous faut prendre bonne décision ! notre vie est en jeu, elle et pour l’instant elle le sera toujours.. Messes basse, il est évident qu’on en va pas servir de chandelle en cet instant, pas le temps au plaisirs, plus le temps à la recherche.. Mon essence s’est arrêtée, au fond de moi je sais pourquoi..

Nous avançons à pas de loups dans ces tunnels sinueux, l’eau, on l’entends, elle coule non loin.. Le chemin qu’on arpentera sera peut-être le bon, peut-être pas.. A mes yeux ça n’a plus d’importance.. Mais pour Lyana , je vais essayer de survivre à cette situation, je le dois, promesse qui s’est fait loin dans ma tête .. Je sais, il m’a guidé malgré lui..

Choix est fait, nous prendront le chemin de droite.. Il nous faut se préparer à toute éventualité.. Ou cela va bien nous mener ? Chuchotement au creux de mon oreille, la voix de Lyana qui se fait décisive.. Juste un regard, et nous nous sommes comprises toute les deux, c’est donc sans remords apparent qu’on va laisser là Trapp, et la Baronne..

D’une voix calme et posée je réponds tout doucement..

Très bien Lyana, allons-y, on va suivre cette voie là, on verra bien..

On approche, on avance, devant nous un vaste chemin de l’eau en son centre, mais au fond.. une lumière, elle nous appelle, elle nous demande de la suivre.. Piège ou sortie ? De toute façon, c’est là, qu’on va se diriger, moi, cette sortie je la ressens, il faut qu’on passe par là !

Lyana regarde, il semblerait qu’au bout du tunnel l’air nous appelle.. Te sens-tu prête à traverser ? A continuer sur notre lancée ?

Je la regarde avec un air mi soucieux, mi rassuré.. J’attends, je sais qu’ensemble on va parcourir cette distance !


Dernière édition par le Mer 16 Mai - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 37
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mer 16 Mai - 12:50

Et quoi ? on va rester là comme ça à attendre les deux autres qui se font une surprise party, loin derrière ?
Il doit bien finir quelque part ce machin non ?
Si ? alors allons y merde quoi !

J'étouffe moi ici, je sais bien que tu en as, strictement rien à faire, mais quand même !
Asphyxiée, bleu-vert, je suis pas très attirante tu sais !

Bon, je reprend la tête du peloton dans ce cas ! Allé pousse toi, voilà, j'avance sur de moi et tout et là boing étirement du bras et vas y que je t'écartèle...
Qu'est ce qu'il y a encore ?

Trapp mhmhmohmmpmgmmgmdmd

Oulaaaaaaa c'était quoi ça ? je me suis évanoui c'est ça ? et je me suis fracassé la tête en tombant parce que Trapp n'a pas eu la sublime idée de me rattraper, c'est bien ça ?

...Rayana...

Hééééééé c'est moi que tu tripotes là, et d'après ma matricule, je ne m'appelle pas Rayana !!!!
Rien a foutre moi, de ton araignée !!!

SSSSSSBBBBBAAAAAAAAAAFFFFF

Et merde à chaque fois j'oublie que le baffeur a mal aussi, rhaaaa ça pique !

Les apparences sont gardées,
Ma crise de jalousie c'est fait,
La baffe c'est fait,
Les sourcils froncés et la gorge nouée c'est fait,
Boooon je peux me remettre à ma mission initiale
Sortir !!!!!

Ce qu'il y a de bien quand tes jaloux, c'est que tu deviens aveugles et sourd, tu peux marcher des heures sans fatiguer le ciel peut te tomber sur la tete, c'est pas grave tu continues...
Moi j'dis une crise de jalousie de temps a autres, ça fait pas de mal !

Donc, telle une petite furie au corps parfait, je me dirige droit devant oubliant tout le monde autour, j'en oublie même que je manque d'air c'est tout vous dire.

Je me rend même pas compte du moment ou je suis plus dans le tunnel
Ca doit être parce que j'y suis encore en fait..
Mais il a changé ! et oui encore

Trapp tu viens ?



Mais c'est quoi ca ? tu joue a quoi ? Trapp tu viens gniagnia gni gniagnia gnia, pfffffffffff, pathétique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rick
Trait d'union
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 33
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mar 29 Mai - 19:41

Putain de bordel de merde...

Après le trekking, la spéléo...
Dans une semaine ou deux ils se décideront peut-être à entrer, là-bas derrière...
Ca va être quoi, ce coup-ci??? De la claustro???
"Oh ben nan alors, ah ben moi j'rentre pô là-d'dans, hein..."
A ce train-là, j'aurai rattrapé les autres tordus avant que la dream team ne soit entrée à chauve-souris-land, puutain.

Tiens, d'ailleurs, y'a pas une seule chauve-souris, ici...
C'est même vachement clean, pour une grotte.

Et merde.

C'est pas une grotte.
Enfin, c'en est plus une. L'entrée est naturelle, mais là, je me rends compte que c'est pavé au sol, et devant, c'est même maçonné.
Il devait y avoir plus ancien que les soi-disant "anciens", manifestement. Ces branquignoles vivent dans de cabanes en bois dans les arbres, comme pour se rendre encore plus vulnérable, et ils utilisent pas ces super souterrains... Et ils s'autoproclament "anciens"...ben tiens!

Et...bingo. Le labyrinthe commence. Tout droit...ou à gauche?
Pile ou face?



Fuck!

Tant pis, je laisse dix minutes aux joyeux compagnons du tour de l'île pour rappliquer, après, je prends à gauche...

...ou tout droit, on verra.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kweecly
?
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 67
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mer 30 Mai - 16:13

Il cour il cour le furet!!!!!
Il roule il roule, le gobelin!!!!!

"Gné gné gné, l'a touché les nénés a la p'tite crotte le Kweecly!!!!!"

Brooooaaaaaarr plein de gens!!! Cour Kweecly, cour!!!!

"Pfiou... BANDE D'HUMAIN PAS PROPRE!!!!!!!!"


Cour Kweecly cour!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rick
Trait d'union
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 33
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mer 30 Mai - 22:23

C'est quoi ce bruit?
Ca doit être...ben non, pas les autres, ça vient de l'autre côté...

Alors c'est Trapp & Co que j'entends là...
Je les croyais plus loin, tiens...
Ils ont sans doute eu aussi un ou deux soucis hystéro-bordélique qui a fait foirer leur progression. C'est vrai ça, 'pas de raison qu'ils soient mieux lotis que nous, après tout. Avec les deux inséparables, et Miss Trapp, ils font une fine équipe aussi, eux.

Je les appellerais bien, tiens...
Ou pas... c'est peut-être pas eux après tout...
Dans un souterrains, ça pourrait être...
ceux d'en bas
Oh putain.


"....pas propre"...

...c'est quoi, ça?

Bon dieu l'odeur, mais qu'est-ce qui pue comme ça?

WAAAAAH! C'est quoi ce truc???

Bordel, une tortue ninja!!!

Yo mon frère. Cool!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Mer 30 Mai - 23:01

Un temps d'obscurité...

Le passage est étroit, je me colle contre le flanc de Corso...
J'ouvre les yeux tout grands, je cligne des paupières, et je tâtonne du pied...
Les pas derrière moi, probablement James qui porte toujours Céli...
Et Kheira veillera sur Mike.
Sa voix était douce...
Elle ne le laissera pas en arrière, et puis de toute façon si on ne les voit pas arriver...

De la lumière, loin devant.
Faible.
Mais présente...
Et ça s'accroît.
Ou bien est-ce moi qui m'habitue ?
Sans doute aussi...

Du dallage.
Facile de le sentir, à pieds nus...
Du dallage, ici, sous terre...
J'y comprends rien...
La lueur éclaire des murs.
Pas des parois de grotte, des murs.
Et des portes.
Et Rick.
Debout, indécis, regardant devant, au loin et ...

Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?
Ca parle ?
Ca...
Ca pue !!!!

Oh merde...
Encore une tuile...


Corso...
C'est quoi ?


Chuchottis d'enfant effrayée...

Mais qu'est-ce qu'il lui prend, à Rick ?
Il ne le sent pas, que ce truc suinte la malveillance ?


Rick !!!
Oh merde...
C'est tout près de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kweecly
?
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 67
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Jeu 31 Mai - 9:23

PROUuuuuT

"GNEGNEGNEéééééééééééééé"

*continu de courir loin.... tres loin....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Jeu 31 Mai - 12:28

Course poursuite lancée. J’ai lâché la main de Reyan, je ne sais pas vraiment à quel moment. Le blair aux aguets, je le piste à l’odeur. Je l’aurai. Je l’ai perdu.

Des gens. A voir leurs tronches déconfites, ils l’ont vu. Et l’ont senti. Je stoppe ma course. Le menton haut, et la main levée, ma posture va les rassurer, c’est sur. Les pauvres, ils ont du avoir la trouille. Mais Jenny est là maintenant.

Dites, z’avez pas vu passer un gobelin vert? Vous savez, un truc qui ressemble aux petits monstres qu’on trouve dans les BD nippones, mais avec l’odeur en plus…

Tiens, ça me fait penser… Il court vite, le petit machin. Je risque d’avoir besoin de beaucoup de munitions pour en venir à bout.

Si vous avez quoi que ce soit que je puisse lui envoyer dans le crane avec ça, je vous l’échange contre ces morceaux de barbaques encore tièdes.

Après farfouillage dans la poche, je sors une poignée de vivres périssables enfouis par erreur dans mes poches. L’aspect n’est pas terrible, mais ça peut servir, si quelqu’un a un petit creux tellement grand qu’il pourrait avaler un rat mort cru même pas dépoilé. Je tends la main pleine de gourmandises comme on le ferait pour faire approcher un animal sauvage…

Heu… Finalement, j’ai besoin de ça.

Mes doigts se referment et repartent se cacher dans mon pantalon. Je vais l’attirer. Je vais lui tendre un piège. Et quand je l’aurai à distance, je le marave.

Bon, vous savez dans quelle direction il a filé? Il prend de l’avance, c’est pas bon ça!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kweecly
?
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 67
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Ven 1 Juin - 14:35

Un recoins sombre planqué sous un rocher plat... le gobelin scrute!!

La petite cochonne le suis... il a deja le kiki tout dure le bougre!!

"Gnéhéhéhé... "


Il bondit tel un goélan des mers du sud-ouest arctique( variété tres particuliere de goélan s'il en est!) et atterit prestement derriere Jenny...

Et là... c'est le drame... les deux mains bien appuyer sur les petites fesses potelé.... et....

"Gnaaaaaaaaa pouf pouf...."

Et c'est la fuite....

il cour il cour... le gobelin!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Ven 1 Juin - 14:54

C’est comme si mes fesses et mon visage étaient reliés. Au moment où une chose (qui pue, faut-il le préciser?) me malaxe le postérieur, un effet très étrange se produit. Je le sens, j’ai les yeux qui s’exorbitent, j’ai les sourcils qui se froncent, j’ai la haine qui monte à m’en faire fumer les oreilles. C’est lui, c’est le machin vert! Là, il ne me reste plus que mon moi très intérieur qui ne soit pas traumatisé. Et il ne l’aura pas, mon moi intérieur. Il va surtout avoir mon pied dans…

Bordel de balai à chiotte! Il se frotte le zguègue sur ma jambe, en plus!!!

Pas le temps pour des excuses sur mes écarts de langage, pas de politesses futiles, il faut que je le choppe, c’est mon honneur qui est en jeu.



A l’assooooooooooooooooooo!!!!

Il court, il court, le gobelin, le gobelin des souterrains. Il est passé par ici, il est passé par là, il repassera pas sur moi.




[suite: là où le gobelin me mène...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Sam 2 Juin - 6:17

Un masque hideux hante mes cauchemars. Celui que j'ai vu de l'autre côté du ravin.
Ca ne doit pas, ça ne peut pas être Ben. Il a du se téléporter, ou bien disparaître, Pouf ! Comme il sait le faire. Pas d'autre possibilité...non, pas d'autre...
Si. Une atroce. Abominable hypothèse.
Si j'étais la créatrice de cette horreur. Si cette vile vue vérolée venait de la vigueur de ma vindicte ?
De ma...folie ?
Je suis toujours plongée dans les ténèbres. C'est un second habitat, pour moi.
Un refuge, et une torture. Dualité terrifiante et nécessaire.
J'y suis, j'y reste. J'expie en silence et en inconscience.
Enfin, juste un peu en conscience, pour voir où je suis.

...

Je suis bien, dans ses bras.

_________________
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable lui-même.

I know that I'm dead...
But it seems that I still have some tears to shed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Mike
Falaise
avatar

Masculin Nombre de messages : 1160
Age : 56
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Dans les souterrains   Sam 2 Juin - 19:06

Une caverne qui n’est qu’un tunnel vers une destination inconnue. Bon sang mais qu’est-ce qu’on fout là ? D’accord, on a pas bien le choix quant à une destination vu que la forêt brûle et qu’il n’y a plus de pont, mais je ne vois pas comment s’enfouir sous terre par ces boyaux étranges va nous rapprocher d’une porte de sortie.

J’avance, en automate à la queue de la troupe. Les sens en éveils malgré la douleur qui devient de plus en plus lancinante. Je ne me fais pas d’illusion, je ne serai pas capable de tenir plus d’une douzaine d’heure dans cet état là et il faudra bien que je trouve un moyen de prendre au pire un peu de repos, au mieux des antiseptiques pour en badigeonner ma plaie. Et puis, y a pas à dire, avec deux yeux on voit mieux qu’avec un…

Une torche, j’ai ma mag-lite dans le sac si je me souviens bien. Je farfouille un instant et retrouve la lampe métallique.
Fiat lux.

Et lux facta est.

Je n’ai jamais été optimiste de nature, mais les temps actuels me font découvrir des tréfonds dont je ne soupçonnais pas l’existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les souterrains   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les souterrains
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 3/5 - Combat dans les souterrains
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: L’île :: La Cité des Premiers :: Les souterrains-
Sauter vers: