Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 La grande maison : la chambre de Dellah

Aller en bas 
AuteurMessage
MJ'
Mais si, elle est gentaaaAAAARRRRGH !!!
avatar

Féminin Nombre de messages : 1143
Age : 46
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: La grande maison : la chambre de Dellah   Sam 7 Avr - 15:36

Exiguë et assez sombre, elle renferme une étroite couchette et quelques meubles de bois, très simples. Le plancher est à peine couvert de quelques petits tapis colorés.

Une table, quelques chaises et un fauteuil de bois sculpté. Des lampes à la lueur basse. C'est tout.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Jeu 12 Avr - 18:41

Elle a refermé la porte derrière elle et aussitôt ses épaules se sont affaissées, son visage creusé.

L'air soudain exténué, elle est allée s'asseoir dans le fauteuil qui doit être son favori si l'on en croit la forme creusée des coussins. Elle renverse la tête, ferme les yeux, passe les mains sur son visage.

Immobile un long moment, elle finit par soupirer et ramener la tête en avant. Son regard tombe sur un petit cadre de métal. Elle le prend, l'amène devant ses yeux, le contemple.

Elle sourit.
Puis son sourire tremble.
Puis les larmes coulent.
Larmes de vieille femme, silencieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 28
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Jeu 12 Avr - 22:52

Je frappe.

Je ne sais pas quoi dire.

"Bonjour, je suis morte, vous pouvez faire quelque chose pour moi ?" Un brin abrupt. Une tige même, presque un tronc abrupt.

Cette femme respire la sagesse, mais semble aussi diriger le village. Sans une bonne raison, sans doute ne voudra-t-elle pas me parler.

A dieu vat.

Je re-frappe.


Excusez-moi, madame. Puis-je vous parler ? J'aimerais le faire...en privé.


La voix aurait pu être plus assurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Jeu 12 Avr - 23:01

Le bruit la fait sursauter.
Elle lève précipitemment la tête, un peu effarée.
Le bruit, puis la voix.
Elle repose le petit cadre, essuie son visage avec un coin de châle.
Puis elle se lève, inspire profondément.

Elle marche jusqu'à la porte, l'ouvre.
Puis elle s'efface pour laisser entrer la jeune fille.

Elle lui sourit.
Mais pas trop.
Trop tôt encore.
Juste un sourire qui remplacerait quelques mots d'accueil.
Trop tôt encore pour ça aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 28
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Jeu 12 Avr - 23:16

La femme ouvre, un léger sourire sur les lèvres. Un sourire neutre, qui peut encore vouloir dire tout et son contraire. Elle me fait signe d'entrer, et je n'hésite pas une seconde. Tout ce monde, et tous ces petits soucis, ça ne me met pas à l'aise.

Je fais quelques pas, je me retrouve rapidement au milieu de la chambre. Plutôt spartiate que luxueuse, d'ailleurs. La Mère ne doit attacher qu'une importance secondaire aux soucis matériels qui pourtant animent constamment un certain nombre d'entre nous.

Je jette quand même un coup d'oeil approfondi à la salle, à la fois par curiosité, et parce que je ne sais pas par où commencer. Un peu de temps gagné, pour me remettre l'esprit en place.

Pas grand chose de parlant pour une étrangère pour moi. Le moindre des objets et bibelots doit pourtant avoir son histoire, sa signification. Sinon, il ne serait certainement pas resté longtemps en place.

Je l'ai dérangée. Je ne dois pas l'avoir fait pour rien. Mais les questions se cousculent à mes lèvres, et il faut que j'y mette de l'ordre.

A-t-elle déjà eu vent d'histoires pareilles à la mienne ? A-t-elle connu mes parents ? Peut-elle faire quelque chose pour moi ? Sait-elle qui est-ce qui a construit toutes ces machines bizarres, que j'ai vues près de la cloche ? Connaît-elle Lavoisier ?

Un ordre. Il me faut un ordre.

Une logique.

Faire une petite suite. D'une réponse, suit une autre question. Mais par quoi commencer ? Quel est l'évènement déclencheur ?

Je ne vois pas bien.
Mon visage prend un air penaud. J'ai un peu honte, honte de ne pas trouver mes mots et de ne pas profiter de l'occasion.

Allez, Céli. Lance toi. Sans doute ne te veut-elle aucun mal.

Le bateau, c'est trop récent. Remonter à ma propre origine. Le bateau...d'avant. L'Antarès.

Papa.
Maman.
Et Ben.

C'est là que tout à commencé, pour moi.


Je ne sais pas par quoi commencer...je suis déjà venue sur cette île...il y'a plus de soixante années. Années terriennes. En 1931.

J'y suis de retour.

Et entre temps...je suis morte. Etrange, non ?

L'ironie était de trop. Pas besoin d'en faire usage avec cette femme, c'est superflu.


Excusez-moi...

Je pensais donc que vous pourriez m'éclaircir un peu sur le sujet, vous qui vivez ici. Et pourquoi pas...


Allez, dis-le.

"M'aider à revivre".

Mais ça, ça sort pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Ven 13 Avr - 0:16

Elle reste immobile près de la porte, le visage neutre.

Puis elle revient calmement vers son fauteuil, s'y installe, désigne à Céli une chaise auprès de la table de bois. Accoudée, le menton posé sur les doigts joints, elle reste silencieuse, longtemps.


Etrange...
Rien n'est étrange, ici, petite.
Ou plutôt, rien n'est pas au moins un peu étrange...
Venue, morte, revenue...


Elle réfléchit, profondément, les yeux fixés sur Céli, mais le regard dans le vague.

Dis-moi un peu, petite...
Sais tu comment tu es morte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 28
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Ven 13 Avr - 1:05

Je saisis la chaise, et m'y assieds, précautionneusement. Tout est étrange, ici, j'avais plus ou moins remarqué, mais je ne pensais pas qu'on pouvait en devenir détaché à ce point.

Puis vient le moment de l'interrogation.


Je...

Je l'avais totalement mis de côté, ce souci. Ecarté. Zou, hors de la zone vive de mes pensées.
Pourtant, je n'ai aucune idée sur la question. Rien.
Réfléchis, Céli.
Tu es sur le bateau. Il sombre. Il y'a toi, il y'a Ben, il y'a Papa et Maman.
Trou noir.
Et ensuite, tu es sur un fauteuil, et là, il n'y a que Papa.
Re-trou noir.
Enfin...tu arrives sur le quai. Devant le Pacific Princess.
Pour le moment, pas de troisième période d'oubli. Heureusement. Je sais ce qui s'est passé depuis ce moment.

Je n'en ai aucune idée. Tout ce dont je me souviens, c'est le moment du naufrage, et...

A chaque fois que je repense au film, le Lacrymosa semble vouloir prendre le dessus. Mais il faut que je me contrôle, un peu, que je paraisse crédible, forte, déterminée à faire quelque chose. Pas en train de bêtement pleurer sur mon destin funeste.


...et ensuite il y'a ces images que j'ai vues, près de la cloche, où je suis attachée sur un fauteuil, avec Papa qui essaie de m'aider.


C'est taquin une larme. Ca force le passage, ça veut couler sous la paupière, on la retient tant bien que mal. Alors la larme semble renoncer, elle arrête de se faire pressante, les muscles se détendent. Et c'est à ce moment qu'elle place son offensive, et qu'elle passe en force. Bon, pour ses copines, c'est grillé, je suis attentive la fois suivante. Mais j'ai quand même une réfractaire qui glisse doucement sur ma pommette. Revers de main. Elimination de l'intruse.

Après, je me souviens être apparue près du bateau sur lequel nous sommes venus jusqu'à ici, et qui a coulé. C'est tout.

La bienséance et la politesse, unies, me disent que je dois me taire, que je n'ai pas à en dire plus. Mon interlocutrice à compris, il n'y a pas de doute. Mais mon impatience gagne une fois de plus la partie.


Vous...vous savez comment...

J'ai mangé les pissenlits par la racine ? Je me suis retrouvée six pieds sous terre ? J'ai rejoint mon Créateur ?

...j'ai été...tuée ? Parce que je suppose que...que ça ne s'est pas fait...naturellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Ven 13 Avr - 1:27

Elle reste pensive...

Jusqu'au moment où Céli parle de la cloche.
Là son regard retrouve son acuité.
Elle suit les explications de Céli avec intensité.


La cloche.
La cloche près du Temple.
Les images dont tu parles, est-ce que tu les a vues dans une machine qui était sous terre ?
C'est bien ça ?


La réponse est évidente, Dellah replonge un instant dans ses réflexions, mais elle a perdu son expression vague...

Si ces images te montrent là en bas, captive, attachée dans un siège, il se peut, oui, que tu aies été...

Elle s'interrompt. Puis reprend de sa voix bourrue.

Je suis une grosse brute, pardonne-moi, petite.
Je ne sais pas ce qui t'est arrivé, aux juste, mais si ces images existent, c'est probablement là ce qui t'est arrivé, et le moment où tu... as changé est sans doute lié à ça...

Mais je ne sais pas comment il se fait que tu sois revenue...
Même si ça ne me surprend pas vraiment... Ceux d'En-Bas ont une science bizarre et tortueuse et...


Son visage est parcourru d'un frémissement de dégoût, qui transparaît dans sa voix...

Ils sont bien capable de ça, oui...

Elle s'interrompt à nouveau.
Son visage est durci, ses yeux sont deux pierres noires et tranchantes...


Ils sont capables de tout...

Elle soupire, plus de colère, plus de dégoût... Il reste énormément de lassitude en elle, et c'est tout.

Je n'en sais pas plus, jeune fille... Si les réponses existent, elles sont en bas, autant dire qu'elles ne sont pas... En tout cas pas pour une enfant seule, même ne craignant pas la mort pour l'avoir déjà subie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 28
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Ven 13 Avr - 12:58

J'ai l'impression de marcher sur une toile d'araignée. C'est étrange. Chacune des indications est un fil. Fin, solide, mais très fin. Qui en vient inévitablement à se rompre. Et, à ce moment, la toile est tellement bien faite, que je peux poser le pied sur un autre fil. Tout aussi ténu.

J'avais acquiescé, lorsqu'elle avait parlé de la cloche. Oui, il y'avait un temple, mais je préfère ne pas en parler. Encore frais. Toujours frais, même. Et toujours aussi douloureux.

Je ne comprends pas tout ce qu'elle me dit. Ceux d'En-bas...en-bas où ? Sous la terre ?

Un flash. La porte scellée dans la grotte de Kweecly. Derrière ? Ils vivraient derrière ? Il faudrait que j'aille voir là-bas ? Mais il doit bien y avoir d'autres entrées.

Mais elle finit par conclure sur une note peu encourageante. Sous-entendant que seule, je ne pourrai rien faire.

C'est certain. Contre des monstres à la Kweecly, je ne pourrais rien. Je ne pourrai rien leur faire.

Cependant, il y'a une chose que même son infinie sagesse ne peut envisager. Ce que c'est qu'être...morte. Et ce que l'on ressent.

Elle parle de succès, ou d'échec. Mais quoi qu'il arrive, ce ne pourra être qu'un succès, que je vive, ou que je disparaisse, rien ne peut être pire que mon état. Je n'ai absolument rien à perdre.

Quant à l'idée d'emmener quelqu'un...faut-il vraiment que j'y pense ? Oserai-je guider quelqu'un à l'abattoir uniquement pour assurer ma protection, et éventuellement ma propre résurrection ?
Le pourrais-je ?

Je n'ai plus de coeur, mais ma conscience me crie que ce serait une abomination, du sang contre du sang.
Si je dois le faire, je dois le faire seule.

Ou plus certainement...échouer seule.

Je lève la tête, les yeux légèrement rougis.


Je vous remercie. Mais sachez que quoi qu'il arrive...


J'inspire un grand coup. C'est à ce moment qu'il me faut prendre ma décision.


...je ne peux pas réellement échouer, quoi qu'il arrive.

Puis je la salue respectueusement. Je me retourne, et je me dirige vers la porte.
Mais lorsque je mets la main sur la poignée, un affreux doute m'assaille.
Est-ce que je souffre assez pour réellement souhaiter disparaître ?

Pleure pas, Céli, ça résoud rien.

Un dernier regard, triste, pour la Mère, et j'appuie la poignée. Je sors, je ferme la porte, et je m'adosse juste à côté, tentant de reprendre un peu mes esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Sam 14 Avr - 9:35

La jeune fille est partie.
Dellah reste immobile, elle sait qu'elle n'a pas eu le temps, pas pris le temps de bien lui expliquer qu'elle risque bien plus, bien pire que de perdre ce qui lui reste de vie, là en bas...

Elle reste assise, fatiguée, vieille.
Sa main retombe sur le cadre de métal, un geste qu'elle fait sans y penser, un geste devenu automatique. LA jeune fille n'a pas compris, ne peut pas comprendre. Elle ira probablement, peut-être seule, peut-être pas... Qu'y faire ? Elle aura beau l'avertir, elle manque de faits, de choses solides. De preuves.

La jeune fille ira sans doute et elle n'ira pas seule. Et peut-être... peut-être...

Dellah caresse la surface de cadre, absordée, absente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 28
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Mer 18 Avr - 23:08

J'entre en coup de vent dans la pièce principale, l'air déterminé. Je me précipite vers la porte que je connais.

J'hésite. La politesse me crie d'attendre, d'être patiente, mais vues les circonstances, je n'y arrive pas.

Je frappe. Et j'entre.

L'air un peu penaud. Après tout, je fais irruption dans l'intimité de la Dame. De la Mère. C'est très mal élevé.

Mais il le faut. L'occasion est trop belle pour la laisser bêtement passer.


Excusez-moi ce manque d'éducation...mais j'ai absolument besoin d'une information. Vous m'avez parlé d'en-bas. Je vais y aller. Mais...par où y rentre-t-on ?

Le regard se fait suppliant. Je veux savoir. Cela compte tellement... La fin de mes souffrances est peut-être suspendue aux lèvres de cette Dame.

Je retiens ma respiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Jeu 19 Avr - 21:55

Elle a sursauté violemment à l'entrée de Céli, comme si on la tirait d'un rêve. Elle a l'air très vieille et un peu perdue, très loin de l'image de la femme pleine d'autorité qu'elle a montré jusque là.

Elle fixe Céli un instant, la bouche bée, puis elle se reprend. Elle repose le cadre sur la table, se redresse dans son fauteuil, rassemble les mains dans son giron. Elle est à nouveau la Mère, le masque est retombé.


Petite, je t'indiquerai le moyen.
A deux conditions seulement...
D'abord tu dois t'entourer de gens capables de faire face au danger...
Ensuite, attends le jour.
Ils sont plus forts, la nuit, je ne sais pas pourquoi mais c'est ainsi.
Et aussi, je ne sais pas si tu ressens ce besoin, mais tes compagnons sont épuisés et ils doivent prendre du repos, sans quoi leur présence ne t'aidera en rien. Et risque même de te causer des ennuis supplémentaires...

Attends demain matin, et choisis des alliés sûrs.
Et je te conduirai à l'entrée.
Je te le promets.


Son regard a glissé vers le cadre sur la dernière phrase. Un seul coup d'oeil, si rapide qu'il est à peine perceptible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 28
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Ven 20 Avr - 22:11

Très bien, Mère.

Des alliés. J'en trouverai, enfin...j'espère. J'en ai déjà un, à la vie à la mort, je l'emmènerai. Et s'il refuse pour une raison brumeuse, je rends sa chinoise folle à lier. Même si ça sera pas de gaieté de coeur. Je préfère m'entourer de personnes dont la vie m'importe peu.

Mais la Mère a parlé de personnes de confiance. C'est vrai que je ne peux compter sur Trapp. Sur d'autres, je peux. Sur Sibylle, j'en suis sûre. Sur Kheira...peut-être, elle n'est pas venue, mais peut-être avait-elle autre chose à penser ?

Très bien. La campagne de recrutement commence. J'ai déjà une duchesse et un...une chose sur les bras. Il me faudrait une ou deux autres personnes.

Par exemple...Kheira.
Ou Sibylle et son coup de foudre comme on n'oserait même pas en faire dans une bluette de chez Harlequin.

Je verrai. Peut-être ai-je faux. Sans doute même.

Mais il faut que j'essaie, et c'est sur eux que je dois compter, en premier lieu. Quand ils auront reparu.

Enfin, avec tout ça, je vais devoir encore supporter de voir un festin, dans lequel chacun se régale, chacun festoie, chacun se plaît à tout goûter. Alors que moi non.

J'en peux plus. Mes yeux se baissent, je voudrais me reposer, éternellement, mais je ne peux pas.

Il faut que je continue, que je vive ma mort.


Merci, Mère. Je viendrai vous trouver aux premières lueurs du jour.

Talons tournés, marche mécanique vers les lieux du festin. Automatique. Il ne faut pas se poser de questions, par moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Sam 21 Avr - 18:21

Lentement, je grimpe de nouveau vers la Grande case, commençant a sentir en ma membrature la lassitude des lieues parcourues.
une des indigènes m'a indiqué que Dellah se reposait céans.

Arrivé devant l'entrée de la case obscure, je m'arrête, accoisé. La salle semble vide. Seul un rai de lumière filtre d'une porte.

Je m'avance vers la source lumineuse et pousse la porte.
La vieille et noble dame me tourne le dos, les épaules basses.
Lorsque je toussote pour lui signifier ma présence, elle se retourne vers moi, la mine chagrine, les traits tirant vers le bas et l'oeil humide.

Sans pensement aucun, je m'approche ed'elle et lui pose la main sur l'épaule, comme un réconfort.
Et mon regard tombe sur le cadre qu'elle tient entre les mains....

Dieu tout puissant.....
Jamais n'avais vu si adorable garcelette. Des yeux rieurs sous des boucles brunes, tressées en nattes et protégées par un bonnet en dentelle.
Bouche mutine, regard pétillant, transpirant fraicheur et joie de vivre...

Je sentis brusquement mon coeur frapper ma poitrine et ma gorge étrangement se serrer...
Etrange émotion comme jamais n'en avais jusqu'alors ressentie...

Dellah... Tant triste vous paraissez. Eprouvez quelque chagrin? Quelque amertume que je pourrais soulager ?
Est-ce la jouvencelle dont le portrait orne ce cadre qui vous provoque remument de l'ame ? Qui est-elle donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Sam 21 Avr - 18:48

Elle le regarde d'un oeil vide et égaré.

Après le départ de Céli, elle est restée longuement plongée dans la contemplation de ses mains croisées, immobile. Puis son regard est revenu sur le cadre, l'objet qui capte aussi bien son attention qu'il semble absorber sa force et sa volonté. Elle l'a repris, les mains tremblantes, et en a caressé la surface de ses doigts fripés.

Elle s'est levée, est allée vers la fenêtre, l'objet à la main, et est restée là à contempler la nuit. Elle n'avait même pas entendu Fausto, tant elle était perdue dans sa morne solitude.

La main du prêtre sur son épaule semble la surprendre, mais elle ne fait pas mine de se dégager. Puis elle suit son regard. Elle entend ses paroles. Elle élève un peu l'image qu'elle tient, l'image qu'elle chérit... Etrange image aux couleurs sourdes, tellement vivante, pourtant... Tellement vivante...






Elle ne pleure pas, Dellah, mais ses lèvres tremblent. Et sa voix forte et ferme n'est plus qu'un coassement de vieille...

Ma petite-fille... Nellah...

Sur la fin du nom la voix se brise, et les digues aussi. Les sanglots roulent en torrent sur ses joues ravinées, secouent son corps fatigué et amaigri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Dim 22 Avr - 18:17

Ah, c'est grande tristesse de voir ainsi cette vieille femme tant et tant abattue.

Je la prend par l'épaule, tentant, avec les maigres moyens à ma disposition, de lui prodiguer quelque réconfort.

Elle n'est point ici, parmi les votres, n'est-ce pas ? Est-elle défunte ? Ne laissez point le désespoir vous submerger. Les desseins du Seigneur sont impénétrables... Croyez en l'homme distance...

Ceci dit pour essayer de lui procurer quelques amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Dim 22 Avr - 18:39

Elle ne relève pas la plaisanterie, qui lui passe apparemment à plusieurs coudées au-dessus de la tête... Les sanglots la secouent comme un arbre en pleine tempête. Elle ne répond pas tout de suite, mais pose sa vieille main sur celle de Fausto. Et s'y cramponne...

Quelques secondes plus tard elle semble reprendre quelque empire sur elle-même. La tête basse, elle inspire profondément. Sa main retombe. Puis elle relève doucement les yeux. Elle a le teint gris et les yeux noyés encore.


Elle n'est plus ici, non. Et elle est peut-être morte. Je n'en sais rien. J'aimerais savoir... Je donnerais n'importe quoi pour savoir...

Elle avale sa salive avec difficulté... Les sanglots ne reprennent pas. Mais ils affleurent encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Dim 22 Avr - 19:40

Parfois, un peu de chaleur humaine est suffisant quand le parler ne sert à rien. Je m'accoise et me contente de réconforter la vieille dame par ma seule présence.

Elle a disparu ? Sur cette île ? ...

Non, Fausto, non !
N'y pense pas.
Ne pense point à la femme du portrait.
Tu sais que cete île est dangereuse


Puis-je vous aider d'une quelconque manière ? point ne connais les lieux, Je suis bien plus souvent désemparé que sûr de moi en cette île aux maléfices mais .... Je n'apporterai que minusculissime aide mais....

Fausto... le diable a parlé par ta bouche..... Tu t'en repentiras....
Je voudrais que vous supportassiez un peu ma folie ! Mais aussi supportez-moi. Car je suis jaloux à votre égard d’une jalousie de Dieu ; car je vous ai fiancés à un seul mari, pour vous présenter au Christ comme une vierge chaste. Mais je crains que, en quelque manière, comme le serpent séduisit Eve par sa ruse, ainsi vos pensées ne soient corrompues et détournées de la simplicité quant au Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Dim 22 Avr - 22:55

Elle le regarde toujours.
Puis lentement elle lui fait complètement face.
Son regard a changé.
Quelque chose a chassé la détresse, mais ce qui y brille est tout aussi intense, tout aussi fiévreux.
Elle le regarde, les yeux profondément plantés dans les siens.
Reste silencieuse après les derniers balbutiements du prêtre.
Puis elle parle.
Et sa voix se charge d'une vibration particulière. Du genre qui vous attrappe à la dernière cervicale et ne vous lâche pas avant d'avoir quitté les doigts de pieds, en hérissant au passage tout ce qu'elle trouve comme pilosité...
Elle parle et elle a retrouvé une force qu'on ne pourrait soupçonner dans son corps usé. Ses yeux sont deux brasiers d'ombre.


Elle a disparu. Il y a quatre mois et douze jours. Pendant la nuit. Au matin son lit était vide, les draps arrachés, et les meubles brisés. Pas de trace de sang.

Elle fait une pause, porte la main à sa poitrine. Son souffle est court.

Elle a disparu, je ne sais pas qui l'a enlevée, ni pourquoi.

Homme-Distance, tu vis loin de nous.
As-tu vu quelque chose ?
Sais-tu...


Elle s'interrompt pour reprendre sa respiration, ferme les yeux pour se calmer. L'émotion tremble dans sa voix, dans la main qu'elle vient poser sur son épaule à lui, geste symétrique au sien.

Que sais-tu ?
Où serait-elle ?
Qui...


Trop vieille... Trop usée par le chagrin, l'angoisse... Trop de poids sur ses épaules usées... Sa lèvre frémit. Sa voix se casse à nouveau. Presque aussi douloureux que la peine, l'espoir, insensé. Il lui gonfle la poitrine, et chasse à nouveau l'eau de ses yeux.

Mais l'intensité reste aussi forte. Elle le tient pas les yeux, sa main sur son épaule est une serre, une griffe.


Dis-moi.
Tout ce que tu as vu d'étrange, tout ce que tu sais.
Fausto.


Elle l'a presque rugi, son nom. Et la voix rauque, les larmes. Elle ferait presque peur, la vieille...


Tout ce que j'ai, je le donnerai pour elle.
Tout.
N'importe quoi.
Dis-moi.
Je veux savoir, alors dis-moi tout, par pitié.


Sa voix l'a trahie. Sur le tout dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Lun 23 Avr - 8:34

Sa fille enlevée, victimes des créatures de l'ile...

Et elle pense que je je sais quelque chose.....
L'automate....
Les démons aux yeux rouges, oui.
Peut être.

Je murmure
Le danger qui vient de dessous la terre....Les yeux de sang.....
Et la gratitude..... peut être est-ce l'explication. Nellah
Elle m'a ouï de bonne manière, je la sens se tendre, trembler et me jeter un regard désespéré.

Les démons de l'ile.... Jamais n'ai vu votre fille avant aujourd'hui mais... j'ai eu un contact hier avec l'ange de métal... peut être...

Je lui narre alors sans rien celer ce que le géant m'a annoncé. Peut être cela peut l'aider.
A la fin de mon récit, je contemple mes mains. Rouges....
Un signe

J'irais à sa recherche. Je vous la ramènerai

Pourquoi es tu si sûr de toi, Fausto ? Et Pourquoi cette décision ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dellah
Ancien
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 108
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   Lun 23 Avr - 22:03

Elle écarquille les yeux...

"L'Ange de métal" ?
Tu...
Tu as vu le Gardien ?


Elle l'écoute la bouche bée, une émotion indéfinissable lui fait trembler les mains. A la fin de son récit, elle secoue légèrement la tête, à la fois abasourdie et un peu déçue...

Le danger, oui... Nous connaissons ce danger. Nous le connaissons bien... Mais ces monstres s'enhardissent. Jamais ils n'auraient osé auparavant quitter le sol et monter dans les arbres...

Mais tu as vu le Gardien... C'est un signe de grande chance... S'il vous a approché une fois, il le refera peut-être, et alors... Enfin... Nul ne sait quels sont ses desseins... Il est rare que l'un de nous le voie, et l'approche encore moins... MAis jamais il n'a causé de mal, alors que les autres... Enfin...


Elle soupire...
Elle le regarde, et un sourire las vient éclairer son visage ridé.


Des Donneurs, et celui qui a parlé au Gardien... Peut-être que la chance est avec toi, et avec tes compagnons... Peut-être que tu y parviendras. Oui... Peut-être que tu me la ramèneras.


Son sourire se fait plus chaud...
Son expression a changé, elle a repris espoir.
Puis elle repose le portrait sur la table, un dernier effleurement du doigt sur le cadre, et elle se tourne vers Fausto.


Viens, il faut manger, te reposer.
Allons rejoindre tes compagnons.


Elle l'entraîne par le bras, vers l'extérieur de la maison, et vers les feux qui brillent en bas, au Festin. Elle a repris confiance, et s'est redressée. Elle arbore à nouveau un port de reine. Seuls ceux qui y prêtent réellement attention peuvent voir la lueur qui vacillent encore dans ses yeux noirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande maison : la chambre de Dellah   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande maison : la chambre de Dellah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GM d'Izard
» [PM]I'm so lost without you... (Pupuce et Minou ?)
» Un homme, une femme, une rue, une maison, une chambre, un trou noir crépitant. [pv Angel Dust]
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)
» Maison de Nara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: L’île :: La Cité des Mondes anciens-
Sauter vers: