Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Le lagon

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Le lagon   Dim 18 Mar - 11:01

En explorant la plage, vous découvrez un petit escalier dans la roche.

Après plusieurs marches taillées dans la pierre, vous débouchez sur un lagon bordé de sable blanc avec en son centre un ensemble de rochers sur lesquels se prélassent deux mammifères marins. Ils émettent des grognements assez caractéristiques dont vous devrez vous souvenir plus tard. Une fois en bas des marches, allez tout droit, sur le sable.






Vous avez la possibilité de longer le lagon par la gauche ou par la droite. Une fois au bout, tournez sur votre gauche et vous constatez alors que le rocher a une forme d'animal (une forme de tortue) Par ailleurs, une bande de sable permet d'y accéder.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 45
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Dim 18 Mar - 21:59

Demoiselles, nous y voilà. Ainsi que je vous disais, ce n'était point fort éloigné. Demoiselle Lyana, n'êtes vous pas trop fatiguée ? Souhaitez vous que nous fassions halte avant de descendre ? il y a là gros fruits juteux et rafraichissants.

J'ai découvert cet endroit il y a de cela quelques temps mais je n'y suis jamais rendu. Il y a comme étrange vapeur étherée... Je ne saurais décrire semblable impression mais.... bref, je ne sens pas l'endroit dangereux mais... Ah, les mots me manquent !!! Point ne suis assez savant pour exprimer mon sentiment.

Peut être devrions nous nous y rendre. Il y a ci bas recoins rocheux ombragés. Qu'en dîtes vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Dim 18 Mar - 23:46

Apres quelques minutes de marche on atteind enfin l'endroit indiquer par le pere... Je ne comprend pas vraiment pourquoi Rayana l'appel ainsi car il me fait penser a tout sauf un curé..

Je le regard de dos durant tout le chemin... Je dirais qu'il est assez bel homme mais je ne sais pas encore si nous pouvons avoir totale confiance... Pour le moment j'examine on verra ensuite

Deux etranges animaux au milieu du lagon emmette quelques bruits.. J'aime pas trop ca mais cela contraste totalement avec le cadre idyllique qui s'offre a mes yeux...

Demoiselle Lyana, n'êtes vous pas trop fatiguée ? Souhaitez vous que nous fassions halte avant de descendre ?


- Ca va bien je vous remercie


Ma cheville me fais casiment plus mal et guidée par la faim je n'y pense pas et esquisse une sourire a mes deux compagnons...

J'ai découvert cet endroit il y a de cela quelques temps mais je n'y suis jamais rendu. Il y a comme étrange vapeur étherée... Je ne saurais décrire semblable impression mais.... bref, je ne sens pas l'endroit dangereux mais... Ah, les mots me manquent !!! Point ne suis assez savant pour exprimer mon sentiment.

Peut être devrions nous nous y rendre. Il y a ci bas recoins rocheux ombragés. Qu'en dîtes vous ?


- Je pense que vous semblez connaitre les lieux beaucoup mieux que nous je serais d'avis de vous suivre, Rayana qu'en pense tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Lun 19 Mar - 0:23

Nous marchons pas longtemps, notre guide me semble toujours aussi étrange ... Mais je ne sais pas pourquoi, il me rassure quelque part ... Peut-être parce qu’il ce dit Missionnaire et au nom De Dieu.

Qu’importe les croyances finalement ... Lorsque qu’on est confronté à des situations plus que bizarre ... Au final on s’en retourne à lui ... Dieu ; Allah ; Shiva ; Bouddha, Tellement de divinité vers qui on peut se tourner ... C’est un peu rassurant pour les croyants ...

Je suis dans mes pensées tout en avançant, je recueille quelques fruits ... Je crois que bientôt nous y sommes, la démarche un peu plus empressées je m’active pour arriver à leur hauteur ...

Demoiselles, nous y voilà.

J’observe les alentours, j’en reste bouche bée ...

Ça alors, quelle vue depuis ici ... c’est impensable, rien à l’horizon, que du bleu, mais ou somme nous tombés ...

Au milieu de ce lagon sont positionnée deux mammifères, mais depuis ou je suis, j’ai de la peine à les distinguer nettement ... Il Grogne, ils parlent ? Ils émettent des bruits bien curieux ...

Mon Père, mais que sont ces animaux ? Les aviez-vous déjà aperçut auparavant ? Ils sont si étranges ... Et ce drôle de rocher ... J’ai un drôle de ressentiment ici..

Il est vrai que ce n’est pas en restant sur le haut de la falaise qu’on va avancer ... Judicieux, nous allons donc descendre..

Lyana ca va aller pour descenre ? C’est assez abrupt ...

Je lui dit ca dans le ton de l’inquiétude, machinalement j’y tends un fruit que j’ai recueilli..

Tien ca va te faire du bien !

Au passage, je lui souris puis y envoie un clin d’œil ...

Bien si tout le monde est d’accord allons y ... Il me tarde de découvrir ces fruits si juteux ... Et d’apercevoir ce que cache se Lagon si majestueux ...

Pourquoi une oppression m’envahi ... Toujours un mélange de sentiments.. Je regarde avec un soupçon d’inquiétudes mes comparses ... Boon il faut se lancer maintenant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 45
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Lun 19 Mar - 12:50

Les drolettes paraissent rebiscoulées. Les bêtes sur la plage ne semblent pas si dangereuses. En tout cas, semblant pataudes, elles auront bien grande difficulté à nous poursuivre dans l'escalier.

Allons, Homme de Dieu, le seigneur t'a en sa sainte garde.... Tire donc, d'Este !

Je m'engage donc sans delayement sur les étroites marches taillées en la pierre.

Parfois, je sens la demoiselle derrière moi prendre appui sur mon épaule. Pour l'instant nous nous accommodons plutôt bien ensemble et ceci est agradant
Nous arrivons en bas avec soulas où des flots bleus circondent un étrange rocher.
Nous demeurons cois quelques instants, reprenant notre souffle.
L'air est pur et un léger zéphire nous rafraichit. Les bestioles, ne font point cas de nous.
A front de nous, la plage et le rocher.

Escaladons de suite cette roche ou musardons nous quelques insatnts afin de profiter de cet endroit joli ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mar 20 Mar - 1:38

Lyana ca va aller pour descenre ? C’est assez abrupt ...

-Oui pas de soucis ca va aller


On commence a descendre un peu sans plus preter attention au mamiferes etranges a priori ils sont dans leur monde et mieux vaut pas les deranger...

Ma cheville failli a quelques moment et en le touchant a peine a plusieur reprise je m'appuis sur Fausto...

Mes joues rougissent quelques peu car je venais juste de dire a Rayana que la descente se ferait sans soucis... j'essaie de prendre un air degagée et je lache mon plus beau sourire au pretre ainsi qu'a Rayana...

Escaladons de suite cette roche ou musardons nous quelques insatnts afin de profiter de cet endroit joli ?


Bon ca me ferais pas de mal d'admirer le paysage surtout que ma cheville me lance un peu j'en profiterai pour me reposee un peu...


- J'aimerais beaucoup m'arreter quelques instant si cela ne vous derange pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mar 20 Mar - 2:38

Nous commençons notre descente, et mesure que je m’enfonce dans ces roches pour atteindre le sable, mon pressentiment me trouble ... Je n’arrive pas à me débarrasser de cette oppression.. Mais le Père qui se tient devant nous m’apaise quelque peu ...

Avec plus d’assurance il gravi les marches ... Lyana doit souffrir des escaliers si étroit ne doit pas l’aider dans sa progression, sa cheville elle doit la sentir ... Effectivement, de temps à autres, elle prends appui sur l’épaule du missionnaire..

Enfin nous touchons le sable ... Avec quelques hésitations, j’observe ce qu’il nous entoure ... C’est de toute beauté, il faut se l’avouer, si nous n’étions pas naufragés, en quête de nourriture, je m’arrêterais volontiers et plongerais dans cette eau aux couleurs turquoises c’est réellement tentant ... Mais pour l’instant autre chose nous attends ...

Je reprends peu à peu mon souffle ... Il semblerait que le Père veuille escalader les roches ... Lyana devra peut-être se reposer un peu à l’ombre avant d’amorcer cette grimpette qui s’avère tout aussi épic que notre descente, si ce n’est plus ...

Le Dilemme s’arrêter un instant pour savourer ce paysage féérique, ou monter directement ... Lyana à tranché, j’acquiesce, elle veut rester un court moment pour regarder et se reposer, ca ne me fera pas de mal non plus ...

Eh bien comme le Dit Lyana profitons encore un tout petit instant de ce magnifique paysage..

Pendant que Lyana se repose ... Je fais quelques pas, puis me retrouve face à cette roche aux allures étranges, je reste la devant et l’observe minutieusement ...

Incroyable on a la possibilité de se rendre tout prêt de ce rocher on distingue bien là une forme d’animal ...

Je me retourne alors vers mes compagnons ...

Dites, je vais emprunter ce banc de sable ... Il mène tout droit sur le rocher ... J’aimerais aller l’observer de plus prêt ... J’aimerais voir ce que sont ces animaux ... Peut-être aussi trouverais-je quelques coquillages à récolter pour notre repas ...

Une pensée me traverse l’esprit ... Tout à coup, je ne sais pas si c’est une bonne idée de se diriger là, et seule ...

Avec un mouvement de la tête je chasse cette idée, après tout, il faut bien qu’on trouve à manger, et ce n’est pas en restant sur le sable que je risque de récolter des crustacés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Mâle de mer
avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 50
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mar 20 Mar - 13:34

On se dirigeait vers cette faille, lorsque dsans la roche, Corso avise un escalier qui gravit la falaise. Une tape amicale sur l'épaule de Mike, j'ai comme l'impression qu'on allait se planter. Je grince vexé comme un pou qu'aurait pas sa ration cappilaire de toison pubienne. Quitte à être une vermine, je préfèrerais largement finir dans la culotte d'une demoiselle.

" Autant pour mon esprit de déduction, Mike ! On dirait bien que les dessins que j'ai vu ressemblent plus à ça. "

Je montre l'escalier qui découpe la falaise et nous permettra de de la gravir. Y a pas des masses de marches, mais les peintures sur la roche montraient aussi une porte ou une entrée, reste plus qu'à en trouver le bout du nez. J'espère juste qu'on va retrouver notre belle enlevée avant d'avoir fait le tour complet du site.

Sur la plage, à mes pieds, y a une espèce de racine qui traine, du bois flotté que la mer a lissé, lustré. Ca fait comme une grosse branche avec un bulbe au bout. a l'envers, on dirait une masse ou un beau gourdin. J'ia la facheuse tendance à croire aux signes du destin, je ramasse l'engin, pour l'instant, je m'en sers comme d'une canne, mais, j'en ai marre de me sentir à moitié à poil. Merde, mike a son flingue gros comme un canon de 70. Mon baton, c'est pas le pérou, mais ca me rassure de sentir le poli du bois sous mes doigts. Que les saloperies qui trainent par ici, se le tiennent pour dit, on ne se laissera pas tous cueillir comme des fleurs.

C'est surement illusoire, mais, l'homme se berce d'illusion, alors j'attaque les marches ragaillardi. Je commence à plus trop me sentir de la fatigue, mon corps passe en mode automatique, comme quand je dois garder le quart 24h00 d'affilé.

Ca grimpe, ça grimpe et tout d'un coup, on débarque dans une photo pour vacanciers fortunés. Le genre de lagon sorti des rêves de tous les pégrello de la terre. Y a déjà trois personnes ici qui discutent. Je les hèle d'une voix rauque.

" Vous êtes là depuis longtemps ? On cherche le moyen de gagner le haut de la falaise.

Merde qu'est-ce que je pourrais leur dire d'autre ? Que le truc qui a enlevé Sibylle avait pas grand rapport avec le genre humain et que c'est à vous foutre les foies ! Et que c'est après ça que l'on court... J'en reconnais un, le gars, il a surgi de la fôrêt tout à l'heure, il était terrifié et ne voulait pas qu'on se sépare. Il doit connaître l'Ile ety il parle comme au temps des dames du temps jadis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Mike
Falaise
avatar

Masculin Nombre de messages : 1160
Age : 56
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mar 20 Mar - 18:57

Toute cette histoire commence à me courir lourdement sur le haricot, je vais pas rester à crapahuter comme ça jusqu’à la St Glinglin. Voilà que nous descendons vers un paradis genre Harpic WC avec du sable autour… Corso repère tout de suite trois zigues qui hantent déjà le coin. Aucun d’eux ne fait partie de ceux que j’ai rencontré, il doit encore s’agir d’autres naufragés… mais on était combien sur ce rafiot ?

Alors que je descend rapidement les marches pour aborder le groupe, mon regard est attiré par un rocher en forme de tortue. Une tortue qui aurait un bijou métallique circulaire incrusté dans une patte… Qu’est-ce que c’est encore que ce truc-là ?

Sans prévenir personne, je m’y dirige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mar 20 Mar - 20:11

Je m'assoie un peu sur un rocher, ma cheville me lance un peu et rien qu'a l'idee d'escalader j'ai deja peu de ne pas arrivée a les suivre...

Rayana admire un peu le paysage et souhaite se diriger vers le banc de sable.. j'ai bien envie de la suivre car au moins c'est sans risque pour moi...

Deux mecs viennent d'arrivé ils ne sont pas encore a nos cotés mais l'un deux s'adresse nous
" Vous êtes là depuis longtemps ? On cherche le moyen de gagner le haut de la falaise."

Je tourne la tete vers lui et lui repond..


- Non mon amie et moi venons juste d'arriver en compagnie de se pretre qui a l'air de connaitre le chemin peu etre pourrait il vous en dire plus que nous..


Je regarde toujours Rayana avancé sur le banc de sable... Je ne veux pa la laisser seule... L'un des hommes qui viens d'arriver semble se diriger vers le rocher bizarre... Je n'y prete pas trop attention pour le moment et appel Rayana...


-Rayana !! tu veux que je t'accompagne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 45
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mar 20 Mar - 20:14

Tout en laissant la jolie vacillante se rebiscouler aisément assise, je garde un oeil sur la bachelette qui se décide à crabes chasser.
Etant fort attentionné à ce qui se pssait, je fus le premier a entendre des btuits dans l'escalier.
Me tournant, je vois arriver deux hommes. Il me semble reconnaitre un des deux, un ruffian toujours s'accoisant, taiseux et patibulaire...Un membre de la soldatesque de leur navire, probablement.
Il passe par devers nous, toujours aussi chiche face de paroles. L'autre ribaud s'approche de notre compagnie et ci devant nous adresse la parole.
Point de fiance ils m'inspirent mais leur déportement semble pacifique.
Discrètement, j'espinche le gourdin du parleur.

Remonter la falaise ? Cet escalier-ci doit le permettre, il me semble. Mais apparemment, votre compère a d'autres projets. Voilà que le galant escalade le rocher. Espérons que point de patiment il ne subisse.
Vous êtes, il me semble, compagnons de fortune des deux demoiselles, non ?
Mais... Pourquoi les étranges créatures ont- elles cessé leurs soufflements ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mar 20 Mar - 21:33

Dans mon avance, j’entends une espèce de voie lointaine ... Je cherche, mais ne trouve rien ... Je ne vois pas grand-chose d’où je suis ... Mais cette voie porte bien, ce doit être un homme ...

Je vois d’un coup arriver un Monsieur style guindé, sans même un regard il me dépasse.. Non mais Bonjour ; Au revoir ... On peu pas dire qu’il soit aimable ... m’enfin ...

Il m’intrigue tout de même, je vais regarder de loin ce qu’il va faire ...

Dans ma concentration, j’entends la voie de Lyana me parvenir ... Je lui crie ensuite cette phrase ...

Euh Lyana, c’est comme tu veux, si tu n’as pas trop mal, tu n’a cas m’accompagner !

Je ne sais pas vraiment de quoi ils parlent là-bas, je fais alors quelques pas en arrière pour voir ce que font mes compagnons ... Un autre homme est à leurs côtés..

Je me ré avance et reprends mon chemin et mon inspection ...

Tien que fait il là, lui ... Il me semble qu’il a découvert quelque choses ...

Tout doucement je m’approche ... je suis à présent derrière lui ...

Hum, Bonjour, vous avez trouvé quelque chose d’intéressant ? ... Qu’essayer vous donc de faire ???

Il à quand même un drôle d’allure ce Monsieur ... Il se comporte étrangement ... Il a l’air un peu stressé on va dire ...

En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il y a une drôle de chose sur ce rocher ... D’ailleurs, les mammifères qui se prélassait dans le coin ne semble plus être là ... Quelque chose me dérange ici..

Plus ça va de l'avant plus, je me sens vraiment pas bien dans tout ce qui nous entoure. Je repense alors au Père, lu il à bien vécu ici quelques temps et avant nous... Je ne dois pas trop suivre mes émotions ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Mâle de mer
avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 50
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mer 21 Mar - 2:54

Corso se prend à songer à la mer, aux embruns qui fouettent par grand grand vent quand son voilier fend les ondes par dix noeuds toutes voiles dehors. Il songe et son regard vire au noir d'encre de chine, que d'ici deux jours, ses marins acosteront sur la côte mexicaine. La cargaison d'armes américaines sera livré aux guerilleros et le grélé se goinfrera du pognon de Corso. Pire, il a mutiné l'équipage... Et c'est comme ça que Corso s'est retrouvé comme une planche condamné à mort au beau milieu de l'océan. Ruminer n'a rien de bon. Décidément, cette île lui file le bourdon, la rage.

Je souris à la brune qui m'a répondit, mais le coeur n'y est pas. Cette île pue la mort pire qu'un abattoir à heure d'affluence. Je lui fait un clin d'oeil et j'allume un de mes clopes. y a deux ou trois choses qui me turlupinent, et ca commence à m'échauffer sévère de servir de potiche. amoins que ce soit les humeurs de mike qui détaignent sur moi. J'inhale la fumée et la recrache par la nez en fermant les yeux, une espèce de mantrat personnel.

corso laisse errer sur ses traits burinés un sourire de loup de mer. La fille a l'air plus inquiète pour son amie que pour autre chose. Mais, le marin doute que Mike courre après les vertues des demoiselles à l'heure actuelle. Tout ce après quoi ils courent c'est leur survie. Il ya une chose qui rapprochent Mike et Corso, ce sont des survivants. Comme les loups ou les félins, ils ont conscience de leur territoire. Un instinct de survie et de conservation qui fait que l'enlèvement de Sibylle passe pour une déclaration de guerre. ce ne sont ni des poseurs, ni des gentils sauveteurs. Si on les attaque, ils ripostent aussitôt. Le seul problème, ce n'est pas leur territoire, et les règles changent sur cette île.

Je n'ai pas envie de continuer à tourner en rond, j'ai besoin de réponses, du coin de l'oeil, je vois Mike foncer vers l'espèce de torue stylisée en pierre, bon, j'ai bien une minute avnt que la terre explose sous coup de colère. Je regarde mes deux colocuteurs; La fille assise sur son rocher qui a l'air de souffrir de la cheville et son compagnon, le prêtre. Celui-là, il détient forcément quelques clés, tout à l'heure sur la plage... Il était déjà dans l'ile avant nous et depuis combien de temps. Je me racle la gorge. Rester calme et poli, j'attaque par la donzelle. J'ai besoin de réponses.

" Je m'appelle Corso. Votre navire m'a récupéré hier, mon bateau a fait naufrage quelques jours avant le votre, une veine, hein ! Dites, votre ami le prêtre, ca vous parait pas bizarre qu'il parle le français de Rabelais dans le texte ? Sans rire, même à québec, ils ne doivent plus dire galant ou patiment, depuis un siècle ou deux ! "

et puis, Corso se retourne vers l'homme, il a un mauvais sourire. il ne cherche pas la bagarre, mais des réponses. Tout à l'heure, le prêtre a débarqué sur la plage après que corso ait vu la chose enlevé Sibylle, mais à part, des cris de trouilles pour empêcher les gens de partir et des suppliques digne d'un missionnaire, il ne s'est pas vraiment expliqué. Il est temps maintenant.

" C'est vrai, mon père ! Vous avez l'air d'être là depuis un moment ! Et vous me diriez que vous êtes contemporain de Rabelais ou du siècle de beaumarchais, je n'en serais pas plus surpris ! Cette saloperie d'île nous réserve des surprises bien moins réjouissantes...

Mais, si vous êtes là depuis un moment, alors vous avez du voir la chose qui a enlevée Sibylle. elle n'est pas humaine ! Alors, si vous savez quelque chose, ce serait un bon moment pour balancer la sauce, avant qu'on y reste tous. Et tant que vous y êtes, ce serait mieux de nous mettre au courant du genre d'autres viselardises qu'on risue de rencontrer. "


le ton n'est jamais monté dans la voix de corso, il est froid et glacial. Et ses yeux ne sourient pas. Cet homme est sans doute une des clé de survie de cette île, et corso ne compte pas le laisser filer;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 45
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mer 21 Mar - 14:08

Que voilà que le sieur tente de me jouer quelque algarde... Ces paroles sont étranges... Contemporain de Rabelais ? Ma foi, Rabelais est mort voilà presque 50 ans ! Quand a Beaumarchais, je ne connais point ce roturier... Sans doute un gascon... Quant au Quebec, il n'est, à ma connaissance que peuplé d'indigène qui point ne parle le François.

Point n'apprécie sa figure, ni sa manière de s'amalir...
Et ce bec jaune va voir ce qu'il s'en coûte de s'adresser de semblable grossière façon à un jésuite....

Suivre les Evangiles....
Aider son prochain

Demoiselle Lyana, vous sente vous bien ? Votre cheville vous procure telle encore quelque souffrance ?

Ne point répondre au maloneste... Qu'il patiente... Continuons de clabauder plaisamment avec la mignonette. Je m'agenouille

Laissez moi mirer votre douleur. J'ai quelque science en l'anatomie....

C'est alors que j'ai sa cheville gracile en main que je me rend compte de mes dires...Voilà qui peut sembler dévergogné .... Malgré moi, la rougeur mon front envahit.... Je n'ose garder la cheville...ni la poser... C'est en cette posture délicate que je me décide a parler avec le maroufle.

Vous avez là étrange langage et façons fort morgantes... Voilà paroles outrecuidés dont point ne vous en tiendrais rigueur...
Rabelais, pour votre gouverne, est décédé il y a déja 50 ans, mon brave. Grand gentilhomme quoiqu'un peu trop paillard pour Notre Sainte mère l'Eglise...

Et ils lui dirent : Déclare-nous à cause de qui ce mal nous est arrivé ? Quelle est ton occupation ? et d’où viens-tu ? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu ? Jonas I-8.

Le géant qui a enlevé votre compagne n'est en effet pas humain. Et je doute que votre gourdin, aussi solide soit-il, parviendra a lui faire quelque misère que ce soit... Laissez moi vous dire ma ratelée : l'île est maléfique. Et elle attire d'étranges individus... Dont vous faites partie. Elle réagit bien plus à votre arrivée qu'elle a reagi a la mienne. Il y a là atmosphère de vileté céans...
L'ile tente de vous réganier et vous envoie ses infernales cohortes....

L'iles, certes je connais étant là depuis plus longtemps que vous. Ravalez votre morgue et je vous montreai chose prodigieuse sises près d'ici. mais il va falloir prendre chemin escarpé et la demoiselle a la cheville pour l'instant fragile. Rappelez donc votre ami peu jasant et je vous montrerais alors quelque secret de l'île sans tenter de vous emberlucoquer...


Tout en devisant, j'avais mignonné sans pensement aucun la jambe de la jeune demoiselle. Délicatement, je la reposais alors sur le sable.
Comme le lis entre les épines, telle est mon amie entre les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Mike
Falaise
avatar

Masculin Nombre de messages : 1160
Age : 56
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mer 21 Mar - 14:55

Les conversations se lient là-haut. Unr midinette me rejoint et me questionne. J’observe le rocher et cette grosse rondelle étrange (nan, je parle pas de Rayana). Aucun signe, rien… c’est pas comme ça qu’on va avancer. Je commence à en avoir par-dessus la casquette de ce truc-là, faudrait voir à trouver une solution pour réussir notre opération de sauvetage. Le temps est compté, Rick va bien se déventouser de sa pouff un moment…

« Non, rien, si ce n’est cette pastille sur la roche. »

Je m’approche encore et parcours la chose (non, pas rayana j’ai dit) du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mer 21 Mar - 16:04

Hum, Lyana me donnant pas réponse doit être prise dans une conversation bien intéressante ... L’homme que j’ai questionnée me réponds en vain ... Ca à bien l’air de pas l’arranger ce qu’il à trouvé là ...

Une pastille vous dites ? Tien je crois que nous pourrions peut-être en faire part au Père qui noua accompagne Lyana et moi ... Il est là depuis bien plus longtemps que nous !

Je n’attends pas vraiment une réponse de sa part ... Je scrute ensuite quelques recoins ... C’est tout de même bizarre ici ... Point Maléfique de toutes forces à mesure que ca avance, je nous crois réellement plongé au milieu d’entités diverses qui hantent l’île ...

Il touche ce drôle de machin qui est incrusté dans le rocher ... Je regarde attentivement ...

Alors ... rien de plus ?

Bien si vous n’y voyiez pas d’inconvénient, je retourne vers le Père, je vous dit, il va peut-être pouvoir vous aider ...

Bon, ce n’est pas tout ça, mais on était descendu ici pour recueillir quelques denrées alimentaires ... Mais pourtant je reste aux côté de l’individu encore un instant ...

Ne sachant que faire d’autre à part le regarder ... Je me décide à tourner les talons et d’aller à l’encontre de Lyana et des hommes.

Sur, le chemin du retour je vois un arbre aux feuillages vert foncé, je m’arrête un instant recueillant quelques beaux fruits accroché sur cet arbre don je ne connais vraiment l’existence ... Ca ressemble grandement à un Orangers en tout cas..

Hop, un, deux ... , bon forcément, je n’ai pas assez de mains pour prendre bonne quantité, alors je les remplis comme je peux, puis reviendrai pour en prendre d’autres ...

Marchant avec prudence pour ne pas faire une dégringolade de ma cueillette, je m’en retourne vers Lyana doucement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mer 21 Mar - 17:58

Le pere Attrappe delicatement ma cheville ignorant totalement l'homme qui c'est ramener et s'adresse d'un ton sec a lui... Il l'examine, je frissonne quelque peu...

Laissez moi mirer votre douleur. J'ai quelque science en l'anatomie....

Je le fixe tendrement du regard, comme pour le remercier de s'occuper de moi...

Je commence bizarrement a sentir la douleur qui s'envole... Mais comment fait il cela...
Ses mains sont delicates, apres ses quelques mots il semble genee et n'ose plus regarder ma cheville, ni la reposer...

Il commence a discuter avec Corso, et ses doigts caresse doucement ma cheville comme ci cela le calmait...

Il pense que je n'arriveait pas a grimper par le chemin et j'avoue que j'en suis pas persuadé non plus mais au moment ou ma cheville atteind le sol je n'est plus mal...

La douleur c'est envolé...

Je me leve et me tiens a sa hauteur...


-Merci beaucoup...

Je lache ses quelques mots d'une voix douce et viens deposer un tendre baiser sur sa joue...


-Je pense que des que Rayana nous aura rejoint nous pourront reprendre notre chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 45
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mer 21 Mar - 20:30

L'île de la tentation.... Voilà qu'un baiser me prend sans vert... Mettant à quia la quiétude de mon âme immortelle....
Je ne dois point laisser une pastourelle me biscotter de la sorte....

Ahem... Votre navrure est, je pense, guérie... Et heum.. votre amie qui s'en revient parmi nous... Le revêche gautier saura nous rejoindre, j'en suis sur. Allons, par la grâce de Dieu, je vais donc vous montrer, messire, objet qui va vous esbaudir...
Demoiselles, si vous le voulez bien, je me permet d'ouvrir le chemin.
Quittons la place et cuidez bien vos pas, la sente est quelque peu escarpée...


J'envisage une dernière fois la jeune brunette qui semble mieux allante puis, m'en retournant, je m'engage sur la plage.

Après quelques toises sur la plage, nous contournons la roche en forme de reptile. Le morgueux nous jette coup d'oeil maussade. Une fois le rocher contourné tout à plein, je montre à mes compagnons espèce de chanlatte mise en la pierre



Il va nous falloir maintenant grimper... Je vais débuter, ne pouvant, évidemment, monter après les demoiselles en jupons...Le moussu au gourdin, je suis sûr, ressent grande impatience...Il me suivra donc. Puis viendrons les nobles dames.

Attendons nous le galapian ou commençons nous la grimpée ? C'est en haut que ce trouve ... ah, par le sang du Christ, vous verrez bien....


Voilà qui devrait les asouager quelque peu...

Et j’ai encore vu sous le soleil que, dans le lieu du jugement, là il y avait la méchanceté, et que, dans le lieu de la justice, là il y avait la méchanceté.
J’ai dit en mon coeur : Dieu jugera le juste et le méchant ; car il y a là un temps pour toute affaire et pour toute oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Mike
Falaise
avatar

Masculin Nombre de messages : 1160
Age : 56
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Mer 21 Mar - 23:51

Mais c’est disney-land ce truc… Voilà qu’il y a une via ferrata qui escalade le rocher… Ca sera plus simple que la varappe. On va monter là-dessus, des fois que la vue d’en haut apporte quelque renseignement…

Je jette un coup d’œil à Corso qui continue à jouer les jolis cœurs. S’il veut suivre, qu’il vienne. Le cureton semble vouloir ouvrir la voie. S’il hésite, j’y vais moi. Je vais pas commencer à poireauter devant les salamalecs d’un type en robe. En évitant toutefois de le bousculer, j’agrippe le premier barreau et commence l’ascension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Jeu 22 Mar - 0:29

Je l'ai surpris par mon petit baisé de remerciement bon va faloir que j'fasse attention moi ca se faisait p'tet pas a son epoque... Ce type m'intrigue j'aimerais bien en savoir plus sur lui...

Bon pour le moment je le suis aux cotés de Rayana, on contourne le rocher en forme de tortues pour voir sous nos yeux apparaitre une espece d'echelle..

Fausto indique l'ordre d epassage mais ca n'as pas l'air de plaire au mec en costard qui s'empresse d'attrapper le premier barreau et de commencer a grimper...

Je regarde Rayana je sens que le pretre ne va pas apprecier et je ne sais pas trop quoi faire...

Je reste un peu en retrait mefiante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Jeu 22 Mar - 0:33

Voyant les autres commencer à s’agiter, je précipite le pas ... Lyana est à présent debout.. Elle a l’air de bien mieux se sentir ... Je suis contente de le voir..

J’arrive enfin à leur hauteur.. Ne sachant que faire de mes fruits recueillis, j’en prends un et le déguste tout en suivant le petit groupe que nous formons ...

Arrivé au pied d’une espèce de rocher, j’entends qu’il va falloir grimper ... Je suis prête à le faire.. Lyana, je pense n’aura pas trop de difficulté vu l’aisance qu’elle a à marcher maintenant..

Le Père se propose d’ouvrir la marche, ensuite les hommes et pour finir nous... Ca me dérange pas trop à vrais dire ... C’est peut-être plus prudent..

Le Monsieur qui s’était approcher du rocher vers lequel j’étais ne semble pas être d’accord de l’organisation proposée.. Il dépasse tout le monde comme un rustre, puis commence la grimpette ...

Je regarde ensuite Lyana l’air de dire ... Enfin elle comprends je suis sûre ce que je pense.. Je ne vais donc pas émettre son, après tout.. Je l’observe grimper..

Lyana se fait méfiante tout de même , je le sens ... Elle n'a pas tout tort, cet homme au costard sombre ... Il n'aime pas attendre ...

Je sens bien que la haut on va découvrir quelque chose ... Finissant mon fruit, je dépose les autres à même le sol ... J’ai besoin de mes deux mains pour monter tout de même..

Bon Allez-y, on vous suis en dernier avec Lyana .. A moins que vous préfériez faire autrement allons –y !

J’attends que Corso, et le Prêtre débute leur grimpette, ensuite je grimperai en dernier, si Lyana doit faiblir de sa cheville, au moins je serai en dessous d’elle pour amortir ou empêcher une chute quelconque ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 45
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Jeu 22 Mar - 1:48

Voilà que le malotru coiseux décide de passer devant. Il en est certains qui se sentent obligés de montrer virile attitude devant jolies garces.

Point me chaud cette rufferie. S'il est démon qui en haut nous espèrent, je préfère tout autant que ce soit sa tête qui soit décollée tout à trac....

Pardonnez moi seigneur, pour ces mauvais pensements....

Nous débutons ainsi l'escalade, le muet ci devant, moi même le suivant , puis venant le galant et les deux drolettes.

Arrivé en haut, tout escumant, le maraud, rebelute, est bien obligé de m'attendre...

Comment s'y retrouverait-il en effet ? Dans un lacis sombre de roches et de pechs nous nous trouvons. Ce n'est que début de sentier à travers la falaise...
Sans prier aucun d'eux d'opiner, je me met de façon abrupte en chemin, signifiant ainsi ma désapprobation. Tout en cheminant, je mirais ma compagnie qui, l'oeil tout à plein écarquillé, épiait alentour avec appréhension et étonnement.

Je décidai d'une halte, moins pour laisser les demoiselles reprendre souffle que pour agacer le reitre à la langue coupée.

C'est véritable labyrinthe que l'endroit en lequel nous nous trouvons. Il y a là milliasses de chemins à travers les rochers et les a pics. Pour qui ne connait point le chemin et veut jouer les chevaliers, c'est perte et désespoir assurés.... continuai-je l'oeil rieur...

Demoiselles, si vous êtes apazimées suffisamment, nous allons poursuivre. Nous ne sommes plus fort loin. Tenez prenez donc chacune mon bras pour poursuivre. le chemin à partir d'ici grimpe quelque peu et devient fort grandement caillouteux.


Et ainsi clabaudant avec les commères de galante et plaisante façon, nous poursuivîmes notre chemin, les deux maroufles se paonant en arrière garde.

Enfin nous arrivâmes. L'air soudain rafraichi me prévint à l'avance de notre proche arrivée.

Au détour d'une sente, nous débouchâmes alors sur un petit lac perdu entre de hautes falaises d'albâtre. L'onde d'un bleu sombre et profond, miroite sous l'ardent soleil. Des pans d'ombre contrastent avec des plages scintillantes sous les rayons de l'astre diurne.
Et au milieu du petit lac. ...
L'habitation que je souhaitais leur montrer...




Nous voilà tout de gob parvenu enfin. Je suppose que lla soldatesque en avant veut se lancer ? Le pont qui mène à la masure se trouve juste céans...

car voici, des jours viennent, dans lesquels on dira : Bienheureuses les stériles, et les ventres qui n’ont pas enfanté, et les mamelles qui n’ont pas nourri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Mâle de mer
avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 50
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Jeu 22 Mar - 3:33

Les yeux d'un noir d'encre de Corso ont viré au gris acier depuis longtemps, changeant les yeux comme le vent. Il tire sur son clope à l'envie avec un méchant sourire. Les religieux l'ennuient avec leur morale et leur promesse d'enfer eternel. Ils ont ravagé le monde et continuent à nous les briser menus. Mais, en plus s'en fader un qui sort tout droit du passé, et qui parle comme un vieux livre poussiereux... C'est plus qu'il n'en faut au marin gogenard.

Je m'écarte un moment, en riant à la face deu ciel. y a des putains de journée où on devrait rester coucher. Je sorts mon couteau tout terrain et commence à tailler en pointe mon baton le temps que Mike revienne et que le prêtre arrête de tripoter la demoiselle.

Enfin, monseigneur se décide à se bouger les miches et nous fait découvrir un passage genre chemin de grimpette tout tracé. Un bon point pour lui ! Et de là-haut, on a un superbe panorama, je me grouille de rejoindre tout ce beau monde. Le Jésuite a l'air de croire qu'on fait safari, vu qu'il aggrippe au bras ses compagnes et papote comme une pie. Lui qui nous racontait que cela ferait vilain et qu'il fallait jouer profil bas.

Corso regarde l'étrange cabane sur le lac, au pied des falaises. Il jette un oeil à Mike. Cela ressemble plus à un décor de féérie sorti des délires d'un scénariste sous acide. Regard vers Mike, puis le prêtre. Corso en a assez de courir après du vent, voilà quelque chose de concret, qui le rassène. Il se marre vilain.

" Au fait, Berger des brebis égarées aux mains balladeuses, tout à l'heure, tu me disais qu'on se trouvait 50 ans avant la mort du père de Grandgousier. Mais, il se trouve que y a rien qui dit que c'est pas toi qui a fait le grand saut en cette aube du XXIème siècle, monde joyeux où nous vivons. t'as pas trouvé nos fringues et nos manières bizarres ? "

Pour ce que j'en sais, on pourrait aussi bien se trouver sur Mars où dans la 99 ème dimension, mais, que le jésuite digère l'information un moment. Ca lui apprendra à nous faire lanterner quand ça urge.

A Mike, Corso fait un signe de connivence et il se met en route. Droit sur le pont à pas de géant. Je ne suis ni bienveillant, ni bienséant, mais, je n'ai pas de raison de reculer, si ce n'est que j'ai vu cette saloperie sur la plage. A présent, c'est trop tard. Je mets un grand coup de pied dans la lourde et je laisse le passage à mister bazooka et son artillerie à main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Jeu 22 Mar - 10:37

A l'intérieur la lumière est verte comme au fond d'une eau peu profonde.
Et quelque part dans cette pénombre marine, elle dort.
En tout cas, elle est allongée, et elle a les yeux clos.
Et elle respire.

Enroulée dans une étoffe souple et douce, emmaillottée comme un nouveau-né.
Immobile.
A part sa poitrine qui se soulève, doucement. Régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Mike
Falaise
avatar

Masculin Nombre de messages : 1160
Age : 56
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Le lagon   Jeu 22 Mar - 10:58

Et on dira que les voies du seigneur sont impénétrable. On dirait pourtant que le curé vient de le mettre bien profond. Il vient de nous mener directement à l’objet de nos recherches. A croire que c’est lui qui…
Ouais. Voilà le truc.
Je passe devant Corso pour entrer dans la pièce. Je lui glisse rapidement quelques mots.

« Le cureton, là. Il nous mijote quelque chose. Tiens-toi prêt à lui mettre dessus… »

Je m’approche de l’endroit ou repose la dormeuse du val. J’observe un instant plus précisément les lieux. Rien ne semble vouloir faire obstacle à ce que nous récupérions notre colis. Je me baisse et prends le plus délicatement possible le paquet de linge blanc dans mes bras. Franchement, avec cette souris, j’aurai passé mon temps à jouer au déménageur. Va falloir que ça cesse c’t’histoire.

Enfin, je l’ai. Ne traînons pas ici. Je sors des lieux et m’arrête juste devant corso. La crosse de mon produit Magnum dépasse dans mon dos. Je guette d’éventuelles réactions du rital d’outretemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lagon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lagon
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» Agent Lagon à l'attaque
» Malédiction ! (DC Lagon)
» Retrouvaille inattendu [Rosier, Petit Lagon, Patte d'Energie et Patte Précieuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: L’île-
Sauter vers: