Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Un point d'eau potable

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Johnny Guitar
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 38
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Mer 21 Mar - 17:03

Le sharkling et la jap' batiffolent gaiment et bruyament.

Marguerite qui me demande la map.

I take it out de ma poche, ou je l'avais enroulée.

Have a look. Tu crois que tu arrives à dire where we are, dessus? Not évident hein? But if you have un peu d'inspiration, n'hésite pas à nous faire partager tes trouvailles!

Et puis tout à coup, like that, hop, ça remue, ça crie, ca se trémousse.

What, le gobelin?

You want un autre trou dans l'épaule, pour faire plus symmétrique?

Hey, tu crois qu'il se mange?

Alright, go! Mais c'est pas gagné, you think qu'il a encore son rifle, le dwarf?

Hop, on est parti, je follow les deux zouaves, et j'entraine Marguerite with me. Faut pas qu'on se sépare in the forest, nos chances de survie serait réduite à nothing.

Par où, par là?

Hey, wait a minute...

Encore un truc qui n'a pas l'air natural. Mais with less machinerie, cette fois-ci. It's not pour me déplaire, d'ailleurs.

It reminds me of Stonehenge... sorta... mais plutôt de la taille du dwarf, you see?
Vous croyez qu'il voue un culte to the sun?
Ca a dû lui taper sur le crâne, all this heat.
Alors after les dwarfs, on va rencontrer des druides?


Je pars dans un grand éclat de rire, more to reduce la pression qu'autre chose, d'ailleurs.

It doesn't look d'être du tout le même style que l'autre construction que l'on a vue.
Alors il y aurait several types de personnes par ici?
With or without le gobelin?

Mon oeil est attiré par une rugosité on one of the erect rocks.
Des symboles, des gravures...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Mer 21 Mar - 17:32

Je fais l’avion accroché à la main de Lady… VROUM !
On suit Johnny… et…
Il s’arrête.
Mais pourquoi ?
Signe ?
On s’en fout des signes !
Tu parles les signes toi ?

Johnny.. On fonce !

Lady… putain, j’ai la pêche !!!!!!!!!!
J’ai… non rien.


Je sais pas ce qu’elle a foutu dans la tisane, mais j’ai une de ces gaule moi !
Alors je cours.
Mon père m’a toujours dit, poussée d’hormones, tu cours.
Mon surnom ? Forest.

Et je cours…
Et cette fois, c’est Lady qui joue les delta plane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Mer 21 Mar - 17:54

Le chemin de pierres vous conduit à une arche de pierre sous laquelle se trouve suspendue une grosse cloche…



Vous passez sous l’arche et continuez à marcher jusqu’à…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sushi
Cylindre & Piston
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 36
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Mer 21 Mar - 18:00

Ooaoaaawwoouuhooaaohhhoouuououhh

J'adore ce cri, pas vous ?

Vous savez, celui qui monte, qui transforme les paroles en dégradé de sons, qui grandissent et qui gonflent et qui enflent avant d'atteindrent leur plein, et qui après se dégonflent, et rapetissent, et meurent...

Moi j'adore.
J'fais l'avion, quoi !

T'as la patate mon chou, profitons-en !
Y'a un buisson là...
Non, sale démon, sors de ce corps, on ne fera pas ça maintenant, et ni lui ni moi ne criera : " On baise ??? "

Bon bref, en attendant d'être un peu seuls tous les deux, j'vais t'apprendre la "hard-valse".

Je lui attrape les mains, et tourne, tourne, tourne...

J'y vois plus rien...

Ca touuurne...

touuurne...

...Dans tous les sens.

Je...j'vais tomber là...

POUM

Et merde.
Je veux un sac à dos qui fais airbag.
Marre de me cassser la gueule chaque fois qu'je fais un malheureux pas.
Trapp...

Je lui bondis sur le dos, passe un bras de chaque côté de son cou.
Et Adada !

- Allez Trapp...Autant qu'ta pêche serve à quelque chose !

Mais...Kézaco ?
Des pierres qui...volent ??
Faut s'tirer, ça va tout nous tomber sur la gueule !!!!

- Heuu...Trapp...c'est moi qui devient complètement tarée ou bien y'a des pitons de pierre qui s'baladent dans les airs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny Guitar
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 38
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Mer 21 Mar - 19:43

What, what, ben vas-y, fonce gars!

I don't have le droit d'une petite minute de nostalgie, en repensant à ma perfide Albion à moi, qui m'a vu naitre, et que j'ai bien l'intention de laisser me voir dying, mais dans longtemps?

Ha, Stonehenge, c'est pas de la shit hein? Et c'est pas chez les Yankees qu'on va trouver ça, alors peanuts hein!

But au loin, dans la direction où ils courrent, je distingue un truc... something... giant.

Un coup d'oeil médusé à Marguerite, qui me le give it back.

Je regarde à peine l'arche, d'où pend un gong, because ce que je vois derrière me cut la chique.

C'est... c'est un temple? Cut dans la roche. Enorme. Majestueux.
Beau like a song!

Et partout, des signes... des gravures...
I have seen that déjà quelque part.
Des marques dans des corn fields, laissés par des flying saucers.
Bloody hell, on se prépare une rencontre of the third type, là, or what?

Marguerite, you think ce que je pense, ou pas?

Le Sun commence à serieusement me taper on the head, là, je vois comme des montagnes qui flottent in the air.

I'd better me mettre à l'ombre, ou sinon je vais y passer.

Je monte les escaliers, the inside du temple doit être bien frais!
Oh, the dream!

Je pose the hand sur la pierre, fraiche. et je go in...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Jeu 22 Mar - 10:28

Marguerite, you think ce que je pense, ou pas?


Ah non, je ne croit pas non

Quel con mais quel con !
Ça va pas mon Johnny ? C’est le mal du pays surement, vient voir tata Margot que je te foute une bonne paire de claques, histoire de te remettre les idées en place.

Mais qu’est ce qui te prend de vouloir entrer à l’intérieur de ce machin toi ?!!!

Tu vois pas les grands cailloux qui volent ? c’est pas normal ! c’est un mirage je te dis !
Regardes les deux zouaves là bas, et bien ils nous arrivent la même chose mais en plus classe, je me jette pas sur toi moi, je garde mon calme !

Tssssssss

Mais reste là bon sang ! je vais y aller moi, toi tu risques encore d’y croire !
Un pas, deux, bon tu te décides à disparaître saleté ?

Johnny tu restes là j’ai dit ! en plus tu n’as même pas ton déguisement Indiana Jones sur toi, ce que je trouves bien triste d'ailleurs .
Il touche la pierre et vous savez quoi ? et bien rien, pas de disparition instantané, ni de gémissement de british déçu, rien

Non j’y crois pas, on nage en plein délire ! Il s’enfonce à l’intérieur et disparaît de ma vue, comme si de rien n’était comme si tout ceci existait .
Je me frotte les yeux au cas ou, non parce que je sais pas, mais ce machin et bien il ne veut toujours pas disparaître …

Et je le suis

Johnny attend moi, me laisse pas avec eux

Oui, surtout viens me chercher parce qu’il fait noir la dedans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Jeu 22 Mar - 11:11

C'est beau n'est-ce pas ?

Quel étrange endroit...
Mélange de réalités anciennes et de l'inadmissible.
Deux énorme rochers suspendus dans les airs.
Sustentation parfaite des éléments...

L'endroit est paisible, calme, reposant.
Parfait pour s'y attarder et découvrir ses secrets...
De l'eau, de la vegétation, et encore des signes, des symbôles qui vont sont inconnus.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Jeu 22 Mar - 12:55

La, je m’arrête tout net. Le cul en reste suspendu comme ces deux gros cailloux.

Putain Lady, mais t’as foutu quoi dans la tisane, des allus ?

Je me frotte les yeux, on sait jamais hein.
L’endroit est magnifique, incroyable.
Jamais vu un truc pareil.

Johnny s’engouffre déjà dans ce qui ressemble à un temple, et moi…
Pour être honnête, j’ai la trouille qui me serre le ventre.
Un truc inexplicable qui saisie de l’intérieur et qu’on explique pas.
Peut-être est-ce lié à la magnificence de cet endroit.
Tout est si… merde, ça impose le respect un truc pareil !

Délicatement, un jeu de discrétion, je prends la main de Lady.
Sans un mot, je marche au milieu de la place.
Inquiet d’abord, et puis… la richesse du lieu, la sérénité qui s’en dégage et cette vie qu’il y a eu ici. C’est évident, beaucoup de vie, peut-être des morts.
Sûrement oui, des morts.

Je laisse de coté les fanfaronnades. Ce serait désuet et finalement ridicule.
Je serre toujours sa main, la tendresse au bout des doigts.

Devant l’immense escalier qui conduit au temple, quelque chose en moi, me dit de ne pas aller plus loin. Cette étrange petite voix qui vient parfois guider les pas, et éviter les piège des hasards douteux.
Certains la nomment sixième sens, d’autres instincts.
Moi, je préfère ne pas nommer ce que je ne connais pas.

Je me tourne vers Lady, toujours lumineuse, le regard noir et cette petite étincelle qui irradie de son iris.

Je me sens soudain idiot.
J’ai toujours été un loup solitaire, guilleret et fanfaron parce qu’il le fallait, parce que je voulais être différent, et je devais survivre.
Chacun sa façon, chacun sa survie. Et la mienne..
Oui, ici je me sens perdu, il faut apprendre à nouveau, s’adapter.

Je serre Lady dans mes bras.
Le temps d’un instant, un peu d’oublie contre sa peau, son parfum d’Asie, sa brume d’épices.
Enivrement nécessaire.
Je respire le parfum du courage qui me manque.
Maintenant, je peux. Même si mes jambes sont en coton, et que mon estomac reste noué.

On les suit, Lady.
Il ne faut plus se séparer, et il va falloir trouver les règles du jeu.
Un jeu auquel toi et moi, n’avons jamais joué…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny Guitar
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 38
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Jeu 22 Mar - 17:08

Je m'engouffre inside this temple dévoué à un dieu que je ne connais pas.

Malgré le sun ambiant, à l'intérieur, c'est le noir.

J'avance à moitié à tâtons, until my eyes s'accoutument à l'obscurité.

J'entends des footsteps derrière moi.

Marguerite.

Et derrière encore, des pas, les deux autres.

The inside parait encore vide, à mes yeux habitués à la lumière de dehors.
A big salle, haute, taillée in the rock.

Au centre, une forme, un altar.

Here, Marguerite, give me ta main.

Wouaw! super acoustique here!
Ca ferait un hell of a concert, si je chantais ici!

I'll have to essayer... but peut-être later. Il y a un dwarf quelque part aux alentours, not worth l'attirer par ici en ce moment.

J'entraine Marguerite, softly, vers le centre.

Nous approchons de l'autel, I can almost distinguish des signes, dessus.

Quel rite peut bien s'être développé here?
curiosity...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sushi
Cylindre & Piston
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 36
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Jeu 22 Mar - 21:21

"On les suit, Lady.
Il ne faut plus se séparer, et il va falloir trouver les règles du jeu.
Un jeu auquel toi et moi, n’avons jamais joué…"


Ca, c'est sûr.

Même pas dans mes rêves, même pas dans mes songes, même pas dans mes délires je n'aurai osé imaginer vivre ça un jour.
On se croirait dans un endroit où rêve et réalité se mêlent, où il n'y a plus de frontières temporelles ou matérielles et où on peut se permettre de tout, tout faire...

S'envoler, portée sur le sein d'un remous d'air, puis atterir sur un de ces piliers, légère et presque diaphane...
Peut-être que la roche nous happera comme l'autel a engloutit le pied de Johnny, peut-être aussi pourrons-nous fouler une roche plus dure et compacte que n'importe quel minéral...

Je souris à moitié.
S'il me voyait à présent, cette langouste décérébrée de boss...
Il se dirait que je suis foutue, perdue pour sa baraque stupide...

Cette perspective me fait sourire encore plus, ça me réchauffe le coeur, je suis heureuse, vraiment...

Et pourtant, cet aperçu du passé que j'ai eu dans le laboratoire de l'îlot, en lisant ce vieux grimoire, continu de me tourmenter.

Je n'ai pas compris, encore, ce que signifiait tout ça, les flash-back de bâteau sombrant dans les abysses...

Brrr....mon coeur s'assombri à ce souvenir.

Tout à l'heure, je pensai aux pouvoirs que ce lieu pouvait exercer sur nous...

Pourquoi ne pas essayer ?

Je reviens sur mes pas, jusqu'à l'arche.
La cloche de fonte me domine de sa majesté. Elle a l'air si vieille, et si imposante, indestructible, elle n'a pas l'air de pouvoir bouger d'un pouce. Pourtant, en la regardant bien, on dirait qu'il suffirait d'un souffle de vent pour l'ébranler...

Alors, très lentement, je lève la main et donne trois légers coups de mes doigts repliés sur la cloche...

Eh bien...Quelle cloche surprenante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Ven 23 Mar - 0:28

L'intérieur du temple..



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Ven 23 Mar - 13:55

On entre à tâtons dans le soi-disant temple, et il fait noir, et ça j’aime pas.
Elle commence à me taper sur le système cette histoire !
Non mais pour qui elle se prend cette île ? pour le nombril du monde ?
Ma choute faut que je t’explique, il n’y a qu’une place pour miss univers et c’est moi qui l’occupe .
Alors tu prends tes jolies arbres et tu vas voir ailleurs !

Non mais c’est vrai quoi ! On n’arrive, on ne lui demande rien et elle nous traite comme des vauriens !
Une chose étrange qui enlève l’une d’entre nous, un petit machin qui tire a tout va, et le plus important, j’ai faim, j’ai soif, mon brushing j'en parle pas et en plus il fait noir !

Recensement ! il nous faut un leader !
Johnny ? mouais un coup de pied au cul et il pourrait faire l’affaire
Trapp ? non laisse tomber, beaucoup dans la gueule, rien dans le froque
Lady ? émancipation de la femme au Japon ? je crois pas non

Personne d’autre aux alentours ? et ben on est bien partit dites-moi !
Booooooon

Prêtes ma jolie ? j’arrive !!! enfin on arrive je ne vais tout de même pas les laisser tout seul !
Mais pour bien commencer une nouvelle chose il faut régler ces comptes .

Trapp, you turn me on, i turn you on et on se déteste, on est bien d’accord ?

Je me retourne, bouillante, Johnny ne regarde pas, quelques pas et je me retrouve face a face, non pas avec un ange mais, avec un goujat de première classe

Vous l’avez tous reconnu ? je n’en doute pas
Le poing serre, je regarde sa compagne s’éloigner, dommage

Pour la suite ce n’est plus tellement jolie, parce que tout compte fait j’ai plus de mal que lui, mais bon, il aura peut-être un bleu au moins .

Johnny on avance, on ne va pas rester la à se regarder dans le blancs des yeux toute la vie !!!

J’arrive au centre, en tirant mon british derrière moi, et je vois ...
Ça aurait pu être une baignoire par exemple, ou une douche ça m’irait tout aussi bien
Mais non, juste une sorte de machin en pierre en forme circulaire, mouais
Oui je sais Johnny - oh que c’est beau et étrange je me demande bien quelle civilisation peut bien en être l’auteur ?

Je m’en fout royalement !

Un livre, encore ... sur une île inconnue on peut tomber sur tout et n’importe quoi et nous bien sure c’est la deuxième fois qu’on tombe sur quelque chose et les deux fois il y avait un livre dans l’histoire tssss

Oui je le prend ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny Guitar
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 38
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Ven 23 Mar - 13:58

L'autel, strangely rond, des symboles dessus.

Sur le pourtour du altar, des signes, répétés... and there, un à l'envers...

Maybe si j'étais allé to the university, quand j'étais plus jeune, et que j'avais fait de l'archeology, or something comme ça, j'aurais pu reconnaitre à quelle culture, to which people, à quels dieux correspondaient ces symboles.

Mais là, skin de balle!

I see Marguerite retourner en arrière, l'air décidé. What's going on?
Paf!
Ow, sûr si c'était le moment, but he deserved it!

Un patch plus clair, là, au sol, something like... un bouquin?
J'aurais dû me faire librarian...
Maybe je vais le laisser à la japonaise, hein?

Look Marguerite, un book. You think qu'il pourra nous en dire plus que le previous one?

Marguerite le prends, j'essaye de jeter un coup d'oeil.
Tu speak!

Dans cette pénombre, moi, j'y see que dalle! Alors pour read le bouquin, pollops!

Mais maybe Marguerite a des meilleurs yeux que me.

And over there... un autre patch, plus sombre celui-là. Like un couloir qui continue.
Un corridor? Yavait pas l'air d'y avoir un couloir in the temple, quand on voyait de dehors...

Fronçant slightly les sourcils, je m'avance vers ce couloir.
Dark.

Is that une lumière que je vois au bout, or just une illusion de mes sens abusés?

Wait here un moment, I'll have a look.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sushi
Cylindre & Piston
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 36
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Ven 23 Mar - 16:59

Johnny et Marguerite étaient partis devant.
Trapp était un peu en retrait derrière eux, il m'avait lâché la main quand je m'étais dirigée vers la cloche.

Au premier coup, une note grave et inquiètante, semblable à un gong, fut produite par celle-ci.

Au deuxième coup, un son cristallin et précieux retentit, comme si une pluie de diamants étaient tombée dans le lit d'une rivière.

Au troisième coup, le son clair et vibrant d'une véritable cloche emplit l'air.

Je retirais ma main de la fonte, la cloche était immobile mais continuait à carilloner.

Une note grave.
Une note cristalline.
Une note claire.

- Comment ça s'arrête, ce truc...

J'attrappai la cloche à deux mains, comme pour la maintenir immobile, mais le son continua, imperturbable.

Je reculai, un peu impressionée.

Une note grave.
Une note cristalline.
Une note claire.

Bizarre...

En regardant bien, je crois que la cloche est dépourvue de carillon, ce morceau de fonte qui se balance à l'intérieur de celle-ci pour produire le son.

Je m'approche à pas hésitants.

Une note grave.
Une note cristalline.
Une note claire.

Et là...

La cloche cessa de tinter.
Je posai une main dessus, en faisant attention de ne pas la faire sonner, reflexe stupide.

La cloche m'engloutit le bras, comme si je n'avais pas de consistance solide.
Sauf que...

...j'arrive pas à ôter mon bras.

-Traaaaaaaaaapppp !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Ven 23 Mar - 18:12

Et ça continue.
Même pas le temps d’entrer dans le temple, une petite mélodie vient broyer le silence.

Une note grave.
Une note cristalline.
Une note claire.


Manque une note et c’est rencontre du troisième type.
Spielberg ? Mon héros !!!! T’es la ? Ou qu’elle est la soucoupe, les lumières !
Oulla, the fatigue.
On colle ça sur le dos de la fièvre vomitive et on pousse le chapitre un peu plus loin.

Je regarde au loin, donc…
L’arche, la cloche, la mélodie du bonheur carrément inachevée.
Et Lady…

Quel talent mon p’tit soleil d’Asie !
Quel doigté…

« -Traaaaaaaaaapppp !!!!! »

Oui, c’est moi !

Pendant un instant, très très court l’instant, j’ai cru à la note manquante et aux p’tits zommes verts. J’ai réajusté la chemise, remonté les grelots et je me tenais prêt à accueillir la rencontre du troisième type.
Mais non, j’ai rencontré la corde vocale de Lady. Le son qui tue, tout droit sortie d’un Dojo de karaté, le KIAI qui fout n’importe quel adversaire par terre. Sauf que la, c’est mon tympan qui vient de s’effondrer raide foudroyé.

Quand faut y aller, faut y aller.

Je descends les marches d’abord quatre à quatre, et le reste sur le cul. Maladroit Trapp.
Je cours vers elle, et…

OUAOW !

Je fais le tour de la main de Lady planté dans la cloche.
Etrange… on dirait que la main est soudée dans le métal.
Je regarde a l’intérieur de la cloche, même topo.

Lady… Faut couper !

Et la je sors mon canif suisse cinq en un, position ciseaux à ongles.

Décoince ! Je déconne.

Booon. Doit bien y avoir un mécanisme quelque part. Bouge pas Lady, je vais trouver.


Ça se confirme, on est dans la merde.
Un mécanisme…
Putain mais c’est quoi ce foutoir ! Ça existe pas des trucs pareils.
Ça ressemble à de la magie…
Je sais ! Je suis encore malade, j’ai une fièvre à 40° et je délire. Voilà, c’est ça, je délire.
Mais alors, quel putain de délire !
Pince toi, tu vas te réveiller.
Aïe..

Curieux…
Y a des moments comme ça, où on panique, on envisage le pire, la fin, la débâcle, et le découragement vous envahie, et vous commencez à voir défiler votre vie…
Mais voir Lady pendue par le bras, elle a comme un petit air de reviens-y.. la cuisse qui tente…
Trap… Sors-toi ça de suite de la tête !

Je vais trouver comment sortir ta main de la, te sauve pas surtout..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sushi
Cylindre & Piston
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 36
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Ven 23 Mar - 18:39

Non mais...
HE !
C'est bien un couteau, c'que j'vois là ?

Non, Lady, t'es nulle, c'est un phacochère.

Bon, et ben on va mettre tout de suite les choses au clair...

- Trapp, si l'idée de m'amputer te semble séduisante, je te promets que j'suis encore en assez bon état pour m'servir de mes jambes et attention, tu sais que je sais viser !

Hrremh.
Désolée, Trapp, mais on est jamais trop prudent, hein ?


"Je vais trouver comment sortir ta main de la, te sauve pas surtout.."

Merci mon ange.
Qu...
Me SAUVER ??
Non mais tu vois bien que j'suis en mesure de tout faire, sauf de me sauver !!!

Lady...
Tu sais bien qu'il déconne, comme toujours.

Je tire un peu sur mon bras, histoire de le faire sortir par on ne sait quel hasard et...

ça marche.

Vous y avez cru ?
Ce serait trop beau.

Désolée Trapp mais je crains que tu ne doives encore te tortiller pour ta Lady...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Sam 24 Mar - 0:50

Musique

Lady…

Je…


(…)

Je me réveille trempé de sueur… qu’est-ce que je fous ici ?
Au-dessus de ma tête l’arche, la cloche est à sa place. Pas de Lady suspendue et en train de jouer les sonneurs.
Un rêve… tout ça n’était qu’un rêve.

Elle est allongée à deux pas de moi.
Je me jète près d’elle.
Sa respiration est haletante, son corps est secouée de spasmes.
Sa tête roule à droite, à gauche et je la prends entre mes mains, j’ai peur qu’elle se blesse.

Réveilles-toi !
Lady…


Je la secoue, je la prends dans mes bras.
Elle se réveille pas.
Je caresse son visage mouillée, transpirant.
J’ai la trouille, je sais pas quoi faire.
Lady, putain… réveilles-toi.
Me laisse pas…

Sa respiration se calme, elle dort je crois. Mais elle se réveille pas.
Pourquoi tu te réveilles pas, hein, pourquoi !
J’enrage d’être aussi impuissant, et je prends son corps contre ma poitrine, je la berce, je la protège, j’ai peur, n’ai plus peur petite fille, ne tremble pas, je suis là, je te lâche pas, tu le sais, je te lâche pas ma fleur d’Asie, je te lâche pas…

Je sais pas combien de temps on est resté là, au milieu de rien, mais j’ai bercé son corps, j’ai essuyé la sueur de son visage, si fragile elle était. Une visage d’enfant qui fait un cauchemar.
J’ai attendu qu’elle se calme, longtemps, j’ai attendu.
Maintenant, le soleil se cache derrière les rochers immenses.
Je ne sais pas ce que font les autres, je m’en fous, je bougerais pas sans toi, ma fleur.
Rappelles-toi Chinatown.
Moi, je me souviens pour toi.
Laisses-moi te raconter les souvenirs, écoute ma voix, et reviens.
Reviens, Lady…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sushi
Cylindre & Piston
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 36
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Sam 24 Mar - 1:16

Où suis-je...
Un corps entier, je suis vivante, je dors mais ne me réveille pas...
Pourquoi.

Disloqué, mon esprit, il s'est dispersé partout et nulle part comme des lambeaux palpitants de brumes dans le matin.

Glacées, mes joues. Le sang n'y afflue plus, et pourtant, j'ai si chaud, mon sang hurle et bouillone dans mes veines, je transpire, il me semble, toute l'eau accumulée depuis vingt-cinq ans dans mon corps...

Fanées, mes paupières. Flétries comme les pétales d'une fleur avant sa mort. Elles pendent négligemment, agitées parfois de tremblements, tentent de s'ouvrir, mais les cils fins qui les décorent sont trop lourds pour pouvoir se soulever...

Inerte, mon corps. Comme une poupée de chiffon inutile, mes bras ballottent au rythme des mouvements de Trapp, ils me font mal, surtout le droit, et mes jambes raclent le sol poussièreux comme il me hisse dans ses bras.

Fatigué, mon coeur. Las de toujours devoir toujours supporter cette dose infernale de pression, il a failli à son devoir, va s'endormir, il est fatigué et sera mieux blotti au creux des coussins moelleux d'un cercueil...


-Réveilles-toi !
Lady…


Il m'appelle...
Trapp...
Je dois remonter.
Revivre.
Ouvres les yeux...

Non.
Ecoute ton coeur, sa lassitude.
Ecoute-le.
Il veut mourir.
Dors.

Trapp !!
Je n'arrive pas...
Désolée, Trapp.
Je veux ouvrir les yeux, voir ton visage.
J'essaye, je te promets que j'ai esayé, de tout mon coeur...

Chut...
Plus de pression, Lady.
Plus de lassitude.
Plus de peur.
Dors, Lady.
Tout est bientôt fini.
Laisse-toi donc faire...Shukeï.
Tu n'avais pas le droit de poser ta main sur cette cloche.
Tu vas mourir.
Tu dois mourir.
Laisse-toi emmener...
Ton coeur a trouvé son poison.
Laisse-le finir la coupe, elle n'est pas encore vide.

Je prends la coupe, la renverse.
Non pas dans ma bouche.

J'ouvre difficilement les yeux.
Articule d'un murmure pâteux.

- Trapp...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 46
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Sam 24 Mar - 12:28

Musique

Elle ouvre les yeux, à peine un battement de cil
Quelques mots que je ne comprends pas.
Chut, ne dit rien
Je suis la, tout va bien, Lady.

Je passe mes bras sous ses aisselles, je la traîne sur le pavé, péniblement jusqu’au bord de l’eau.
Je suis si fatigué.
Je déchire un pan de ma chemise, le trempe dans l’eau claire et fraîche.
J’essuie son visage, elle est belle. Je crois qu’elle dort.
Je sais plus.
Je ne sais plus rien.

Je me souviens d’être devant l’entrée du temple, elle a crié, j’ai couru.
Plus rien, le vide.
Et puis…

La nuit tombe.
Dormir, on va dormir Lady.
Dort ma princesse asiatique, dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sushi
Cylindre & Piston
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 36
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Sam 24 Mar - 16:45

Froid...
Soif...
Faim...
Mais en vie.

Je sens qu'on m'applique un linge mouillé sur le front.
Ca va mieux, mais j'ai froid.
Si froid...
Un spasme parcourt mon corps affaibli.
Mouvement convulsif de mon bras droit.
Mais je comprends plus rien.


Flash-back, j'essaie de me concentrer...

Je suis sur le dos de Trapp.
Joyeuse, voir euphorique, je m'agrippe à lui et il marche vers le temple, à la suite de Marguerite et Johnny.
Je me retourne...
Je...
Je sais plus.


Concentre-toi, Lady, concentre-toi...

Je...Oui, c'est ça, je saute de son dos, j'aperçois la cloche, et je...
...Je cours vers elle...
Je crois...
Je la fait sonner...
Je me souviens avoir pensé...Quoi...
Qu'ais-je pensé, déjà ?
Ah oui, que c'était vraiment une cloche étrange, de par le son qu'elle produisait...
Et ensuite, je...je...


Trou noir.
Concentre-toi, Lady, tu a remonté jusqu'ici, vas-y Shukeï, tu peux le faire...

Non.
C'est fini.
Un grand trou noir, ou blanc, je sais pas, un vide en tout cas, une partie de mes souvenirs effacés, gommés.
Je suis dans les bras de Trapp, et il y a deux secondes, je faisais sonner la cloche...

Ma langue pointe entre mes lèvres, se tend pour essayer de recueillir l'eau
fraîche qui coule, goutte à goutte, sur mon visage.
Mais non, c'est au-dessus de mes forces.

Flash-back. Encore plus loin dans le temps.


Jeudi 28 octobre 1999.
Je suis assise à une table dans un coin obscur de l'As de Trèfle, un grand café entre les mains, et j'attends.
Je redoute ce que je vais devoir lui dire, mais on doit en passer par là. Pour notre survie.
Je le vois, mon coeur bondit.
On a beaucoup parlé, beaucoup gardé le silence, mais on a pas pleuré, car on se devait d'être forts, et ne pas pleurer...ne pas pleurer.
Trois quarts d'heure plus tard, tout était réglé.
Il est parti, j'ai fixé son dos qui s'éloignait.
Et là, j'ai réalisé que je l'aime, ce mec.
J'ai posé mon café, à peine entamé.
C'était surtout pour empêcher mes mains de trembler.
Je me suis levée, je suis sortie du quartier du Poker, comme on l'appelle ici.
Et puis, j'ai pleuré.
Pleuré toute mon angoisse, mon amertume se déversait en larmes de sang, ma tristesse, tout est sorti d'un coup. Les larmes, c'est incontrôlables.
Ca l'était.
On devait pas se revoir de sitôt...
Deux mois...ça allait être long.
"Rendez-vous sur le Pacific Princess", qu'il m'a dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Dim 25 Mar - 1:02



Course effrénée, je suis mon petit frère, qui semble connaître les lieux comme sa poche.
Mais je ne vois pas passer les mètres, je ne pense pas à la distance à parcourir, tout juste si je prête attention aux lieux que je traverse.

Papa...il est venu ici, il lui est arrivé quelque chose...

Qu'est-ce qui lui est arrivé, Ben ?

Je ne comprends pas, je ne comprends rien, et ça ne s'arrange pas avec l'arrivée sur les lieux.

Je vois tout d'abord la cloche qui sonne, qui sonne étrangement. J'avais toujours pensé que seule une note était possible, mais celle-ci semble se prendre pour un vibraphone, et joue des harmoniques. Le son est désagréable, lancinant. Mais je passe outre.

Près de la cloche, Ben me montre les deux corps inconscients. Je les reconnais, je les avais vus sur le bateau...c'est le type à l'air superficiel, et son amie orientale.

Ils semblent dormir, mais leur sommeil n'est pas naturel. On ne peut pas somnoler avec un tel bruit de cloche. Je m'approche de l'homme et je le secoue, empoignant sa veste entre mes mains.


Réveillez-vous ! Réveillez-vous !


Je me tourne vers mon petit frère.

Qu'est-ce qui leur arrive, Ben ? Qu'est-ce que je dois faire ?


Cette question, je la pose telle quelle.
Mais elle a un tout autre sens.
Bien sûr que j'aimerais aider les beaux à la cloche dormante.
Evidemment, j'aimerais comprendre ce qui leur arrive.
Mais surtout...
Je veux savoir ce qui est arrivé à mon père...

Je continue à secouer l'homme, attendant un signe, une petite réaction, qui montrerait qu'il est conscient de ma présence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P'tit Ben
Entity
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 98
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Dim 25 Mar - 1:17

Papa, il a touché la cloche
Après il est tombé malade, comme eux.

Il bougeait plus
Pis moi aussi, j’étais malade après
Et toi Céli, tu te souviens plus ?
T’as tout oublié ?

T’étais la, pis maman, pis les autres…
Et pis…
Moi, j’étais encore à la traîne
Tu sais, je jouais avec le filet à papillons
Mais je les ai vu, tous, y sont tombés par terre.
C’est la musique !
Elle rend tout le monde malade
Tout le monde
La cloche…

Elle fait apparaître des choses bizarres…
Là…
Dans le contrebas, regarde Céli !
C’est tout pareil que l’autre fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Dim 25 Mar - 1:31



Grand coup de poing.

La phrase qui tue.


M...m...moi ?

Non...ce n'est pas possible ! Je...je croyais être au clair avec mes souvenirs ! Je m'étais rappelé tout, mon enfance, mon adolescence, les derniers jours avant de prendre la mer, le bateau, ce qui s'était passé dessus...

Mais après ça, rien, le black-out, le flou absolu.

Et il n'est même pas question de voile, cette fois. Pas de souvenirs cachés derrière une muraille invisible. Non.

J'ai tout oublié. Tout. Tout ce qui se rapporte à cette île.

Ben, lui, il sait, il se souvient.

J'ai peur. Peur de ce qu'il peut m'apprendre et de ce que je peux découvrir.

Totalement décontenancée, je jette un coup d'oeil en contrebas.




Un amas étrange de roches. Un Stonehenge anarchique. Mais, plus étrange encore, des flammes qui dansent dans l'air, au-dessus des rochers. Du feu volant.

Ben...qu'est-ce que c'est ? Et...pourquoi...

Inutile de continuer. Je connais la question, et sa réponse. Pourquoi cette fois ne sommes-nous pas malades ? Et la réponse : parce que nous sommes morts, nous sommes des fantômes.
Le maléfice ne touche certainement que les vivants. Ou alors...il ne peut toucher les gens qu'une fois.
Et dans ce cas...

Les pensées recommencent à se bousculer. Peut-être que...que c'est à cause de ça que...que...

Que je suis morte.

Pas une seconde à perdre, je me rue sur la fille, plus légère, et de toutes mes forces je la traîne sur le pont en pierre, je l'éloigne de ce bruit maudit le plus possible. Tout en ahanant, je demande à Ben.

Le truc, en bas...on peut l'éteindre, on peut l'arrêter ?


Un millier d'autres questions se bousculent à mes lèvres, mais je dois parer au plus pressé. Après avoir éloigné la jeune asiatique d'une dizaine de mètres - et avoir ruiné sa robe - je m'attaque, tâche bien plus ardue, à déplacer l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P'tit Ben
Entity
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 98
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Dim 25 Mar - 13:00

Musique

Mais où t’as mis ta tête toi ?
Toc toc, y a quelqu’un !

Tu te souviens plus ?

On était tous ici, et on était malade
Oh oui, malade
Apres il est arrivé
Moi, j’ai tout vu
Parce que j’étais encore avec mon filet à papillon et que je crois que j’étais trop loin de la cloche.
Il a sauvé tout le monde
Sauf papa

Il me manque papa

Son visage, il était tout blanc
Tout dur après
Et je voulais pas, moi !
Céli, je voulais pas !

J’ai tapé sur sa poitrine comme maman m’avait montré une fois
Bougeait plus, papa
Non, il bougeait plus papa.

J’ai pas pleurer tu sais, j’ai fait tout comme les grands
Mais j’avais quand même les yeux qui piquaient
Alors je suis allé là, dans le coin derrière le mur
Je me suis assis par terre
Et pis, j’ai mis ma tête dans mes mains
J’avais quand même les yeux qui mouillaient tu sais..

Tu diras rien, dit !
Croix de bois ?

Viens ! Suis-moi !

(…)

Regarde Céli, faut entrer dans le trou.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   Dim 25 Mar - 14:23



Si je mens, je vais en enfer.

J'y retourne, plutôt...

Faut-il, en cet instant précis, que je sois soulagé, ou que je sois meurtrie ?
Deux nouvelles, une bonne et une mauvaise...
La bonne : je viens sans doute de sauver deux vies.
La mauvaise : quelque chose, quelqu'un a tué mon père.
Serait-ce une nouvelle rancune, une de plus ?

J'essaie de rester impassible devant ces révélations. Deux vies pour le prix d'une, je devrais même être plutôt satisfaite. Mais je n'y arrive pas. Sur cette île, il y'a la cause de la mort de mon père. Il y'a aussi un gobelin qui m'a humiliée. C'est beaucoup. Je me demande d'ailleurs si le gobelin et le contrôleur du dispositif infernal ne sont qu'une seule et même personne. Mais j'écarte l'hypothèse. Il doit falloir une certaine capacité intellectuelle pour ce genre de mécanisme. Kweecly ne semblait pas les avoir.

Puis Ben me montre le trou. En moins d'une heure, c'est déjà la deuxième entrée secrète qui m'est offerte à la vue. C'est beaucoup. Surtout que jamais, auparavant, je n'avaie eu l'âme d'une exploratrice. Mais sans doute ma nouvelle condition a-t-elle changé la donne ? On devient bien moins prudent lorsque l'on sait qu'on est - à priori - insensible aux armes à feu. Ou alors sensible, mais pas de manière conventionnelle.

Entrons, alors. Je passe devant, mesure ridicule, puisque Ben craint encore moins le danger que moi, et qu'il connaît, lui, les lieux. Mais je veux tout découvrir de mes propres yeux, l'émerveillement et le plaisir de la découverte sont parmi les rares émotions qui me restent, je ne veux surtout pas éviter de les éprouver.




Nous entrons dans un lieu étonnant. Celà me rappelle la fois où papa m'avait fait visiter un sous-marin. C'est métallique, partout, et assez étroit - moins que dans le navire des profondeurs, évidemment. Face à moi, un couloir qui oblique rapidement. Alea Jacta Est. J'y vais. Qu'ai-je à craindre, de toute façon ?

Je marche. Je me retiens de demander à Ben LA question. Qui est ce "Il", qui est arrivé, et qui n'a pas sauvé notre père ? Je sais que je ne tiendrai pas longtemps, mais je me mords tout de même les lèvres, pour travailler mon self-control.

Nous arrivons enfin devant un lieu étrange. Beau et mystérieux, deux qualités qui souvent vont de pair.




Je suis tentée de m'approcher, mais peut-être une faute de ma part pourrait-elle avoir de graves conséquences. Je me tourne vers Ben.

Qu'est-ce qu'il faut faire, de toutes ces couleurs...?

Cet endroit doit être magique. L'homme ne sait pas faire de telles choses. C'est de la magie, ou de la sorcellerie, il n'y a pas d'autre explication possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un point d'eau potable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un point d'eau potable
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» A Saut D'eau il n'y a pas d'eau potable
» Ministère de l'environnement: controle de l'eau potable et des déchets.
» Les broderies au point compté de la souris
» valeur en point

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: L’île-
Sauter vers: