Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Pont Inférieur (ouvert!)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Comte Mortenzen
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 31
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Pont Inférieur (ouvert!)   Lun 12 Mar - 21:17

Calm down, girl, tout va bien. we will bientôt atteindre la terre ferme. And Kiki...euh, this Candy, I am sûr qu'elle va bien, elle a dû prendre un autre canot, plus loin, et helped par les adultes qui étaient avec elle.
You'll see her encore, très bientôt, don't worry!


Aussi crédible qu'un arracheur de dent ce Johny, ce dramaturge en direct est tellement poignant..

Si j'avais à parier mon chapeau sur la personne ayant le moins de chance de survivre..
Mais bon, plus j'avance dans les expériences et plus je me dis que la destinée est dotée du second degré, peut être Candy sera-t-elle la seule à survivre de ce périple puisqu'elle n'est pas sur ces canôts.. Il suffirait de peu de choses, un récif, un banc de requin, et nous voilà à jamais inscrits sur la page des faits divers.



Si tu es si inquiètes pour Candy, nous reviendrons sur le lieu du naufrage une fois marguerite et John déposés. Une fois que la plage sera habitée et qu'un feu y sera allumé, il nous sera facile de nous repérer, mais il faudra faire vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse Iris De Loncourt
Naufragé
avatar

Féminin Nombre de messages : 138
Age : 35
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Pont Inférieur (ouvert!)   Lun 12 Mar - 23:16

A peine le temps de poser son Ducal postérieur dans le canot que déjà Iris se voit entourée de visages inconnus. Un joyeux remue-ménage accompagne la mise à l'eau de l'esquif. La Ducesse demeure à l'avant, immobile, toujours tremblante de sa noyade heureusement avortée.

Parfois, elle jète un regard au couple que la jeune femme qui l'accompagnait a fuit. Etrange…

La soie de son habit frotte contre le bois rude de l'embarcation alors que la Duchesse cherche une position plus confortable. Ses mains se joignent, se serrant l'une contre l'autre pour faire cesser le tremblement qui les agite. Les doigts s'entrecroisent, blanchissant ses phalanges.

Mais…

Un manque… un vide… l'annulaire gauche… Oh mon Dior!

Là où aurait dû se trouver son alliance et l'imposant diamant qui l'accompagne, il n'y a qu'une légère empreinte de peau légèrement blanchie de n'avoir jamais vu le soleil.

"Ah!"

Un ultime son s'envole de sa bouche alors que sa main droite vient le rattraper, se plaquant contre les lèvres. Les yeux rivés sur la main dénudée, la Duchesse demeure comme prostrée. Le tremblement qui l'agite semble avoir redoublé d'intensité. La pupille dilatée semble vouloir vomir des larmes qui ne viennent pas.

Engloutie… la récompense de mon plus grand combat… disparu… quelle infamie… dans les flots…

Les pensées confuses se bousculent dans l'esprit d'Iris. Statue de cire ébranlée, elle ressemble à une figure de proue sur une coquille de noix, sombre visage.

Elle ne voit plus, n'entend plus rien d'autre que le son de son cœur tambourinant contre sa poitrine jusqu'à lui rompre les côtés, prêt à plonger dans les tréfonds pour retrouver le précieux objet.

Même le spectacle de la terre qui s'approche peu à peu ne parvient à l'arracher à sa terrifiante contemplation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Pont Inférieur (ouvert!)   Mar 13 Mar - 0:14

Combien de temps cela fait il qu’on rame ?? Je n’en sais rien, tout ce que je sais, c’est que mes bras me font mal ...

Lyana doit aussi subir ces maux, la pauvre en plus elle était bléseé, j’espère qu’elle ne force pas trop !

Un petit point lumineux au loin qui devient de plus en plus grand.. Nous touchons au but, enfin, on y arrive !! Encore quelques coups de rames, puis on sera prêt à débarquer !

Alors mes yeux se pose encore un fois sur le point lointain.. Oui, c’est bien ça Alors, d’un mouvement calculé et tranquille je me lève, Je suis ébahie par ce que je vois il est si proche !

Je tends le doigt vers le lointain / proche !

Voilà, regardez tous, On y arrive allez bougez vous les fesse, encore quelques coup de rame ! Puis ça y est ! On gagnera enfin la Terre ferme !

Je suis heureuse enfin on parvient plus ou moins à s’en sortir ... Mais toujours ce mal-être, il m’envahi à nouveau, aurait t-on changer un âne contre une Bourrique ? J’en ai bien peur !

Ce n’est pas le moment de voir les choses si négativement, pas maintenant, nous y somme presque, il faut déjà se réjouir de ce que l’on nous présente et ce dès maintenant ! ...

Enfin, la bateau fait un Poinngg ... on a heurté le fin bord de plage! ou quelque chose se rapprochant... Aucune certitude pourtant !



(Suite sur Le point d’arrivée de l’île à qui veut ! Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Callahan
Individu
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 37
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Pont Inférieur (ouvert!)   Mar 13 Mar - 1:56

Comment peut on rester ainsi ?
Attendre sa mort...
Je me suis toujours demandé pourquoi les oppressés, souvent bien plus nombreux que les oppresseurs refusaient de se soulever...
Se battre contre un ennemi, même si il est fort ensemble.
Cette réponse c'est la peur.
Pas forcément de sa propre mort, mais ce qui pourrait arriver aux autres.
La conscience que chacun de ses actes à une conséquence, voilà un problème bien humain.
Agir et risquer un nouveau problème dont on ne sait si on parviendra à le résoudre.
Ou rester stoïque, et se plaire dans une certaine dépendance à autrui, et rester un enfant toute sa vie.

Emmanuel Kant avait une phrase qui résumait à la perfection cette idée :

"La sortie de l’homme de sa minorité dont il est lui-même responsable. Minorité, c’est-à-dire incapacité de se servir de son pouvoir de penser sans la direction d’autrui, puisque la cause en réside non dans un défaut de l’entendement mais dans un manque de décision et de courage de s’en servir sans la direction d’autrui."

Se soumettre à plus fort que soi ou essayer d'approcher la liberté ?
Pour moi la choix n'est pas encore fait...
C'est la première fois que je suis dans un tel état...
Un zombie.
Je n'arrête pas de pleurer...
Pendant ce temps le bateau sombre peu à peu...
Allez, je me lève, qu'au moins que je sois autre chose qu'une loque...
Les muscles engourdis, comme ceux d'un mort.
Je tremble de tous mes muscles.
Mais j'arrive à me redresser tant bien que mal.
Faire face à la mort, debout, comme un homme.
Après mettre frotté les yeux, je m'approche de la rambarde.
Au loin, les canots partent vers ce qui semble être une île.
Je dois être le dernier maintenant...

Un homme tout à l'heure a dit qu'on ne pouvait plus rien faire pour moi...
C'est donc si évident ?
Un grand bruit.
L'arrière du bateau vient de sombrer.
Voilà on y arrive, la fin du voyage.
Amy, je suis désolé...
Pardonne moi...
J'arrive.
Soudain, la coque se déséquilibre, et l'avant se cabre.
Encore accroché, je ferme les yeux...
Si je lâche, ma mort est plus que probable...

Et je l'ai fait.
Mes mains lâchent peu à peu leur étreinte.
Une chute de quelques secondes...
C'est agréable, l'air qui vous siffle près des oreilles, le vent sur votre peau.
On se sent léger.

Douleur aïgue à la tête...
Mon crâne n'a pas explosé ? On dirait pas...
Le noir...
Les idées de moins en moins claires...
Plus rien.
J'ai perdu connaissance.
Je suis sur le dos, mais étant donné l'endroit, je vais vite me noyer...
Plus rien n'a d'importance.
Adieu la vie.
Ne bouge pas petite soeur, j'arrive...

[HRP: Le bateau n'a pas tout à fait coulé mais c'est tout comme.
Je peux toujours éditer si jamais ça ne convient pas hein ! Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilda Blust
Naufragé
avatar

Féminin Nombre de messages : 106
Age : 38
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Pont Inférieur (ouvert!)   Mar 13 Mar - 3:10

« Venez mon enfant, il est trop tard. Quelles que soient ses raisons, bonnes ou mauvaises, il a décidé de rester ici. Dieu le miséricordieux sera le seul juge de son acte, puisque cet homme s'en est remis à Lui. »

« FOR GOODNESS’ SAKE ! NOOO !! »

Les mots sont sortis tout seul, directement des tripes jusqu’à la gorge… une gorge à présent tenaillée dans un étau d’amertume et de colère !

Elle veut bien hurler à présent, elle veut pester contre tout ça… cette fichue croisière, cet équipage à la noix, ce maudit naufrage et toute cette merde ! Ces flammes qui se font un peu plus menaçantes à chaque seconde, qui crépitent de bonheur à l’idée de les rôtir vifs sur le pont et cet océan de malheur, froid et noir, qui les attend en retour…

Et lui ! LUI ! Cet idiot qui ne réagit pas, qui veut mourir, qui en a fait un choix comme l’on préfère le fruit au dessert mais ça n’a rien d’un choix ! C’est de la lâcheté ! De la lâcheté se dit-elle d’abandonner ainsi, même si ce qui les attend est pire que l’enfer !

Elle se retourne vers l’homme de dieu et lui adresse un regard de supplicié… Il y a peu, il lui est apparu comme un signe et maintenant il devient bourreau ! Elle l’implore de ses yeux de faire quelque chose, d’en appeler aux grandes instances, d’invoquer le Patron !

For Goodness’ sake, no…

Les mots martèlent sa tête mais rien ne sort plus… elle est muette, muette de consternation, indignée de ce destin qui se joue d’eux… ses yeux ne pleurent plus, ils sont secs à présent, vidés, ils n’ont plus rien à donner…

Comment vivre en paix en laissant derrière soi un homme qu’on pourrait tenter de sauver ?

« PUTA MADRE! IL VA FALLOIR DONNER TOUT CE QUE L'ON A ! »

Impossible de savoir si c’est la surprise d’entendre un homme pieu employer un langage aussi vert ou si c’est un dernier sursaut d’instinct de survie qui l’anime, mais le fait est que Mathilda reprend ses esprits…

Alors elle vend son âme au diable, elle lui laisse tourmenter sa conscience pour le reste de ses jours à vivre en abandonnant Callahan sur le pont inférieur…

Sans un mot, sans un regard, elle monte à bord du canot de sauvetage que Marcello finit de détacher du paquebot en ruines. Elle empoigne fermement sa rame, s’y accroche comme si c’était la seule chose au monde qui lui restait et l’enfonce dans les eaux…

Dans un silence de plomb, l’embarcation s’éloigne, rejoignant le sillon formé au loin par le troisième canot…



[HRP> chronologiquement, on peut considérer ce post antérieur à celui de James Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Callahan
Individu
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 37
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Pont Inférieur (ouvert!)   Ven 16 Mar - 3:40

[HRP : Grrr je suis en colère... Radioblog marche plus. Pas de musique donc...]

Je suis bien là...
J'avais mal partout et là je ne sens plus rien...
J'étais tendu et complètement affolé, maintenant je suis détendu.
Plus rien n'a d'importance.
Tiens, c'est drôle, j'ai l'impression de m'envoler.
C'est une sentation étrange...
Je peux voir mon corps au sol, gisant sur un bout de coque.
Ah c'est pas mal ça... Au moins je suis pas mort noyé.
J'aurai pas la gueule d'une poupée gonflable quand on me retrouvera...
Si on me retrouve un jour...
Mais je suis pas venu pour rien...
Je n'ai pas fait l'aller simple, juste pour faire un coucou à l'autre monde.
De toute mon âme, car c'est ce qui me reste j'hurle son nom.

- Amy !

J'espère que je la trouverai...
Je n'en doute pas.
C'est ma soeur, quoiqu'il arrive je la trouverai.
Tout deviens noir autour de moi, je m'élève encore un peu plus.
La tête dans les nuages, je file vers les cieux à toute vitesse.
Elle m'attend déjà là haut...
Je pense qu'elle devait se douter que je la rejoindrai.
J'aurai fait pareil.
Son âme flotte à quelques mètres de moi.
Elle me sourit.
Pourquoi ?
J'aurai préféré qu'elle m'ignore...
C'est affreux...
Tant de culpabilité, et de haine contre moi même.
Impossible de la regarder plus longtemps.
Détourner mon regard...
Les larmes n'existent plus...
Ma peine ne peut plus s'exprimer librement.
Je voudrais m'excuser mais je n'y parviens pas.
En face de mon juge, j'attend ma sentence.
Elle prend ma main et la serre fort.

- Grand frère c'est pas ta faute. J'ai vu maman tout à l'heure, elle pense pareil. Elle nous regarde tout le temps elle m'a dit.
Elle dit que tu es un bon grand frère...
Tu essaies de faire le bien, même si tu es maladroit parfois...
Tu penses un peu trop je crois... hi hi.


Je tremble encore...
Soulagement ?
Rage ?
ou simple joie ?
Mon esprit est embrumé.
Elle rit alors qu'elle est morte. Par ma faute.

- Arrête de faire la tête James... Je suis avec Maman.
Elle va s'occuper de moi. Toi par contre tu n'es pas à ta place ici...
T'es trop bête tu sais.
Allez, reviens à toi maintenant.
Ne m'oublie pas.
Réveille toi et vis !
Tu dois continuer à te battre grand frère.
Tu vas me manquer, mais on se reverra, j'en suis sûre...


Encore et toujours le même sourire...
C'est de l'amour, tout simplement.
A présent, un chant triste résonne dans ma tête.
Une complainte qui me rapelle en bas.
Ici et maintenant je dois faire le choix.
Ma soeur me serre dans ses bras.
Deux âmes s'enlacent.
Un lien plus fort que tout au monde nous unit...
Seuls quelques mots me viennent.

- Prend soin de toi petite soeur... On se retrouve plus tard... Embrasse maman pour moi.

Notre étreinte cesse.
Sans que je puisse faire quoique ce soit je m'éloigne d'elle.
La mélopée guide toujours mes pas.
Je retrouve les nuages puis j'apperçois la mer.
Enfin le bateau de mes déboires, qui achève lentement d'être englouti par l'océan.
Me voilà.
Au fur et à mesure que je réintègre mon enveloppe, la douleur se fait plus fort dans ma tête.
Sur le dos, les yeux clos je reprend connaissance.
La vie est belle... Faut souffrir pour être beau... Je comprend mieux maintenant...
J'entrouve légèrement mes paupières.
La lumière du soleil couchant m'éblouit.
Bonne chose, au moins j'ai pas perdu la vue.
Je suis cassé de partout...
J'aime mieux ça que de ne rien sentir du tout...
Tant bien que mal je me retourne.
J'ai les jambes dans l'eau.
Le Destin ne voulait pas ma mort aujourd'hui...
C'est étrange je me rappelle de tout.
Amy était là.
La Paix est faite... Je crois...
Ma soeur sera mon souffle de vie.

J'ai dérivé loin de l'épave que j'apperçois à peine...
Intérieurement, je jure de survivre à cet enfer.
Le rivage d'une île se dessine au loin.
Les autres naufragés doivent être là bas...
Il faut que j'y aille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pont Inférieur (ouvert!)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pont Inférieur (ouvert!)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Pont Inférieur
» T'es qu'une aime-air-dé mais j't'inférieur à troiiiis [Ethan]
» Le taux de criminalité en Haiti inférieur à celui de plusieurs pays de
» La honte n'est pas d'être inférieur à l'adversaire, c'est d'être inférieur à soi-même ? Abigaïl
» Cœur ouvert, cadenas fermé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: La croisière-
Sauter vers: