Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Point de départ : arrivée dans l'ile

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 10:14

Mike a traîné le canot plus haut que la berge, j'ai vaguement aidé, même si une main posée sur le bois n'est pas vraiment de l'aide, enfin bon... Disons que je le soutenais moralement, même si il n'avait pas trop l'air d'en avoir besoin...

Le blond est toujours noyé dans la chevelure de sa compagne, les autres descendent peu à peu. Il y en a deux qui ne bougent pas.
Kheira et la femme rousse.

Elle pleure.
Kheira.

J'ai rien senti.
Trop fatiguée, trop occupée, ou le fait que je la sentais peu avant déjà, elle était inconsciente.
Là elle n'est plus inconsciente.

Elle est vide.

Ca me cogne comme un poing.
Mais ça vient pas de ce morceau de ma tête qui me pourrit la vie et qui m'envoie les coups d'habitude.
Ca me cogne d'ailleurs.
Putain de merde, on y était arrivés.
On s'en était sortis.
Pourquoi maintenant, c'est pas juste.
C'est pas juste.

C'est jamais juste.
D'habitude tu t'en fous.
Tu sais que ce sera toi aussi, un jour.
Et qu'ils seront peu à pleurer, au mieux.
Qu'est-ce qui t'arrive ?
Pourquoi est-ce que là t'as envie de hurler et de cogner sur quelque chose ?

C'est la faute à personne.
Y'a rien à cogner.
C'est pas juste.
Mais c'est comme ça.


Elle a mal.
Je sais.
Ca traverse, une information.
Là j'ai mal pour elle, et pas à cause d'elle.
C'est pas pareil.

C'est pire.
Oui peut-être.
Mais j'y peux rien alors ta gueule.

J'ose pas m'approcher.
Il faut que je m'approche.
On peut pas la laisser là.

Elle veut sûrement rester seule.
Elle veut sûrement pas que quelqu'un d'autre la touche.


Je m'approche, là où elle peut me voir sans être obligée de tourner la tête.
Je suis pas trop près, pas trop loin.
Pour quand elle aura besoin d'un coup de main.
Pour la porter à l'écart, là où elles seront tranquilles.
Ici ça bouge et ça s'active, ça crie de joie, ça danse sur la terre enfin stable.

C'est pas pour elles. Pas pour elle.
Ca va la blesser.


Alors si elle a besoin d'aide pour ça elle saura que c'est pour ça que j'attends un peu en retrait.
Oui elle saura.
Même si elle ne se doute pas du comment, elle saura.

Parce que tu marches dans les deux sens, toi ?
Evidemment...

J'attends.
En silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Baronne
avatar

Féminin Nombre de messages : 277
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 11:30

Et une et deux

Aïe une écharde !

Bon ça suffit on a avancé de trois mètres, terminé pour moi, comte continuez tout seul Johnny ne va pas tarder
Ohé Johnny ça va elle a compris la petite, va retrouver ta rame, on est presque arrivé

Toute fière de ma contribution à notre sauvetage en mer, et de ma blessure de guerre je me rassoie.
Un peu plus loin on aperçoit la côte de ce quelque chose vers lequel on avance, deux canots ont déjà accosté, hé bien il y a du monde .
Derrière nous encore un canot, à croire qu’on a tous survécu !
Quel soulagement, le noir me va si mal .

Hop hop, on s’active, je commence a en avoir assez de toute cette histoire

Et voilà le travail ! Bravo !
Quelqu’un pour m'aider à descendre ? non ?!!!

Une main sur l’épaule du comte et j’enjambe gracieusement la coque .
Avec les talons sur le sable ça ne va pas être du gâteau
J’enlève ? j’enlève

Mmm c’est chaud, j’en oublie mon vernis à ongle, ho hé, puis je pourrais toujours m’en remettre je l’ai pris avec
Ma valise ?!!!

Fiou elle est là, toujours personne pour m’aider biensure !
Je l’attrape et pied nus j’avance vers le grill-bar improvisé
Ohé me voilà ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte Mortenzen
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 31
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 12:51

Aie

Cette idiote ne mesure pas la portée de ses gestes..

Se levant d'un bond et foudroyant Marguerite du regard, il lui lance

Ne repose jamais ta main sur moi.

Son regard incendiaire s'éteind en même temps qu'il regarde les autres naufragés du canot.
Ce n'est pas de la sympathie que le comte éprouve, ni d ela gentillesse, seulement de la compassion.


Voilà notre sanctuaire chers compagnons, bientôt nous connaîtrons chaque grain de sable, et chaque magnifique coucher de soleil sur ce décor paradisiaque apportera son lot de desespoir face à la solitude et aux périples qui nous attendent.


Le comte fait un rapide inventaire de ce dont il dispose en tout et pour tout.
Une série de fioles, une boussole, un long couteau, une pierre, et des ustensiles étranges qu'il s'empresse de cacher.

Le ciel semble s'éclaircir, l'Aube devrait pointer sous peu.


Le comte ne s'attard epas sur la plage, il a mieux à faire pour le moment

[hrp] Pars dans la forêt[/hrp]


Dernière édition par le Mar 13 Mar - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Mâle de mer
avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 50
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 13:19

Ya du chahut à l'arrière de notre chaloupe, alors que d'autres canots ont surgi de la nuit pour s'échouer. Je me relève péniblement en prenant appui sur la barque. J'ai ris et j'ai pleuré d'être en vie, mais la detresse de Keira est touchante. Elle n'a pas bougé, tenant entre ses bras le corps d'une femme qui semble endormie.

" Le Sommeil et la Mort sont frères " Me disait un vieux libraire juif et bulgare qui lisait le grecque ancien comme d'autres épluchent les petites annonces. Je n'éprouve ni pitié ni tristesse véritable pour le corps qui ne respire plus. Un mort pour une vie, le vieil adage, si je regarde les canots arrivés, les survivants débarqués, Thanathos a prit un bien léger tribut à notre compagnie. Y en a surement d'autres, des morts. Mais, nous, on est debout ou presque, et c'est les vivants qui qui comptent.

Mais, corso est pas un fils de pute, enfin si ! Je suis le fils d'une Marie la bretonne et d'un marin Corse en garnison sur notre rocher, j'ai grandi dans un clandé entre les putes, un vieux pianiste arthritique et et ce libraire Juif, bulgare, Gnostique et fataliste, coktail détonnant de cynisme foudroyant, dont il m'a refilé le virus. Mais, la fille, celle qui berce une morte, detresse palpable et douloureuse... C'est elle qui m'a repérée la première, sans elle j'aurais rejoint le grand neptune au banquet des marins tombés en mer. Et je la plains... Mais, je peux pas faire grand chose de plus.

Sa copine s'approche, ca risque d'être douloureux. Je me recule, elles m'ont sauvé chacune leur tour de ce cercueil flottant. Mais, c'est des vivants qu'il faut s'occuper, on y changera rien.

Je titube sur le bord de la plage. Fataliste je jette un coup d'oeil autour de moi. Je connais personne ici. Des touristes en croisière de luxe... Quel merde ! C'est mon premier naufrage en 25 ans de bourlingue sur les mers, et je tombe sur une équipée de riches dilletantes, dont plus de la moitié doivent se soucier de leurs fringues, de leurs ongles manicurés et conneries du même style. Remarque, vu ce qu'il y a tiré des chaloupes, ce coin va bientôt se transformer en village vacance tout confort.

J'ironise. Corso doit regarder le bon côté de la situation, il devrait déjà être mort. Et puis si je fais le tour de ceux qui m'ont portés, trainés, sauvés, ils ressemblaient pas tous à des branques. Faudra que je dise merci, je pourrais être à la place de la pauvre fille que Kheira continue de bercer contre elle, ou déjà au fond de la baille. Mais, pour l'instant, je connais personne, je suis lessivé comme une vieille tanche, et je sers pas à grand chose.

Plus loin, y a un feu avec déjà du monde autour. Mais, j'ai pas l'envie de parler ni de voir d'autres gens. Je reste là comme un con, à moitié tremblant sur mes gambes, inutile, à regarder la tragédie se dérouler sans intervenir. C'est pas mon rôle...

Y a un truc qui me fait plaisir, j'imagine la tronche du grélé quand il me verra lui tomber dessus. salopard, t'aurais mieux fais de me coller une balle dans la tête de suite. Mon vieux Grélé, je vais revenir, et tu payeras. A l'ancienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny Guitar
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 38
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 15:10

Ouf, arrived!

J'avais repris les rames, after le coup de pouce de Marguerite, mais I was bien content de m'arrêter.

The beach, avec pour seul horizon the ocean, bientôt, when le dernier bout de la carcasse du boat disparaitra complètement underwater.

No idea combien de temps il va falloir qu'on reste là.
Someone must know, hein?
Ils vont envoyer some help, soon!
How bientôt?
Well, il va falloir s'organiser pour survivre quoi, quelques jours peut-être? a week? or two, au max...
Marguerite and the Count descendent.
Je reste là a few moments, l'oeil perdu.
Lentement, l'adrénaline begins to flow out, et je me rends compte que je tombe de sommeil, almost.
Ben yes, une nuit white, la précédente pas loin non plus.

Je descends, prenant la saccoche of my guitar, sur le dos. Je tends la main à Jenny to help her descendre aussi.

D'autres sont là, ils tirent leurs canots higher on the beach, good thinking. Je m'oblige à faire ça to ours, also, mais c'est trop lourd, heureusement someone vient m'aider.

Thanks man

Le feu, là-bas. I want to go there, et me coucher, pioncer...
J'aurai dû take une deuxième couverture...

But wait a minute, si on s'endors tous, comme ça, sur cette île que l'on ne connait pas, it could be dangerous...

Je m'approche du feu, salue the guys around.

Well, j'ai vraiment besoin de dormir. I'll take my turn, et quand vous voudrez dormir aussi, ben wake me up...

Je m'allonge à même le sable, it's fresh sous la peau, mais the fire helps à me sentir plus douillet.

bye bye...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louison
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 45
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 15:47

Enfin, nous y voilà! Nous y sommes arrivés tous ensemble sain et sauf.

Terre ! Terre !!!!!!…


Qu'est ce qu'il a gueulé comme ça lui, on est pas sourd et encore moins aveugle! A peine accoster qu'il me balance la rame et se tire
avec sa poupée chinoise. "Popey" à charge de revanche s'il ne avait pas menacer avec son look de mafieux. Je ne peux retenir
un fou rire en le voyant patauger dans l'eau. Pauvre costard... pfff au moins trois mois de salaire

Je prend monsieur trente six chandelles sur l'épaule en premier pour le déposer sur la plage Je retourne au canot, prend dans mes bras
la belle blonde puis au tour de sa copine! Une fois tout le monde descendu, je retourne au bateau pour le tirer au sec. La caisse
va attendre un peu, j’ai une chose plus urgente à faire, une cheville à soigner.

Je retourne voir mes petites protégées, m’agenouille devant elles tout retirant mon sac de sur mon dos.

Chose promise, chose due ! Faite moi voir votre pied !
C’est pas grave, juste un mauvais coup ! Tenez buvez ça, ça vous soulagera un peu !

Fouillant dans mon sac, je sors une fiole d’alcool et une bande.

Je vais vous faire un bandage alcoolisé pour éviter que ça gonfle plus et d’ici deux trois jours, vous pourrez de nouveau courir !

Merci pour la formation de secourisme du travaille au moins ce travail n’a pas été sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kheira Cruz
Lucky Lucy
Lucky Lucy
avatar

Féminin Nombre de messages : 1195
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 15:59

Clique ici : Remember

Tara est glacée. Je frottes ses bras, son ventre, son dos pour la réchauffer mais rien n’y fait. Ses membres, lourds, deviennent de plus en plus raides et je ne peux rien y faire. . Allez Tara, réagit ! Réveille toi !

Je la gifle. Je la secoue. Mais elle ne reprend toujours pas conscience. Je lui parle de tout et de rien car je sais qu’elle m’entend. Mais elle ne veut pas répondre.

Tara... Tara...

Non je veux pas y penser. Je ne veux pas le croire. Pas cette putain de dur à cuire que tu es. Tu peux pas partir à cause d’une entaille à la tête. C’est trop con. Tu peux pas me faire ça alors qu’on vient tout juste de se retrouver corps et âme...

Les larmes ne coulent plus. Mes glandes lacrymales sont vides. J’ai le visage raidi par le sel qui s’est déposé sur mes joues. Celui des embruns et celui de mes larmes.

Sanglots secs. Sentiment d’être abandonnée une deuxième fois... la fois de trop. Détresse. Désespoir. perte. Amputation de son âme...

Compréhension. Prise de conscience et que ça fait mal... si mal.

Baiser d’adieu sur ses lèvres gelées, pales.

Il te faut une sépulture Tara. Pas la mer. C’est elle qui nous a séparé définitivement.

Je jette des regard éperdus sur la plage et croise celui plein de compassion de Sybille. Elle sait. Ma gorge se serre ne voulant pas émettre le moindre son, se refusant à prononcer cette phrase.

Mais il le faut.

Je... Je... dois l’enterrer. Peux-tu m’aider à la transporter dans un joli endroit loin d’ici afin qu’elle puisse trouver le repos?


Dernière édition par le Mar 13 Mar - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miguel Cuevas
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 481
Age : 36
Localisation : Dans la cité du monde Ancien
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 16:00

Terre ! Terre !!!!!!…

*Mal au crane...Parle pas aussi fort joder !!!*

Ma jambe droite je la sens plus...endormie peut etre je sais pas..c'est mieux que mon bras gauche en tout cas, il me fait souffrir affreusement...
J'ouvre les yeux lentement..
Le ciel est bleu...c'est beau...mais je sais pas pourquoi ça n'envisage rien de bien.
Je tourne la tête légèrement à droite. Un canot du bateau se trouve à cheval entre la mer et le sable...
Le sable...
Mais ou est ce que je suis ? Que s'est il passé ?
J'essaie de me relever mais, j'ai encore trop mal au bras...je vois un gars plutôt en forme aidant des jeunes femmes à sortir du canot, il va pouvoir m'aider peut etre...

Hey monsieur !!! S'il vous plait...
Ma voix est tremblante, je sais pas si il va m'entendre...

J'essaie de bouger ma jambe endormie...quelques fourmis au bout des doigts...c'est bon signe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Gibson
Croisiériste
avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 63
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 18:17

Trop vite... tout c'est passé si vite...

On est déjà a terre et au loin le brasier marin s'enfonce...

La petite? Elle etait sur le canot...

Du regard, John parcours la plage des yeux... Le lapin et le petite fille sont un peu plus loin... blotit dans un coin..

Il entreprend de la rejoindre... il marche tranquilement et s'assoie pret d'elle...
Il rallume sont porte-clef torche et le lui tend.

"Tiens... d'apres les chimistes de chez GibsonTec... cette lueur eloigne les insectes piquant... et d'apres la legende... le composé chimique eloigné les esprits, et les croc mitaines..."

La petite prend la loupiote dans un sanglot...

"Ma grand mere disait... qu'il faut pleurer un peu... ca evite de faire pipi au lit"

John esquisse un sourire... cette vieille phrase est vraiment nul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kweecly
?
avatar

Masculin Nombre de messages : 538
Age : 67
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 18:27

La plage bordé de fourret bruisse...
Dans les sous bois, il se deplace... sans bruit... jamais... juste cette lueur rougeoyante qui se deplace...

L'observation a commencé... ils vont tranquillement s'installer... venez mes petits... venez satisfaire les grands projets qui sont miens...

La lueur s'eteint... Legere odeur de souffre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 20:38

Pas un mot.

J'essaie de ne pas croiser son regard trop longtemps.
Je ne veux pas qu'elle y lise de la pitié.
Je n'éprouve pas de pitié.
De la douleur, oui, mais pas de pitié.
Elle pourrait confondre.
Je ne veux pas qu'elle confonde.

J'acquiesce.
J'ai une boule dans la gorge.
Ils sont partis, se sont éloignés, à peine un regard, rien à foutre.
Aucun d'eux n'en a rien à foutre.
Chacun sa peau.
Je peux comprendre, oui.
Moi aussi, c'est ma peau.
Seulement ils sont tous un peu dans ma peau.
Leur soulagement me taraude.
Leur indifférence me griffe.
Leur attention polie et distante...pire encore.

Je me penche au-dessus du rebord.
A elle le buste, la tête, le côté du cerveau et du coeur, le côté noble.
Moi je glisse mes mains sous ses genoux.
Elle est encore tiède et ma chair se révulse, mais il y a le tissu et puis elle est morte.
J'essaie de rester neutre, un outil, la douleur est à Kheira, ce n'est pas la mienne, moi j'ai de la colère, mais pas de peine, la peine n'est pas à moi.
Je ne sais plus très bien au juste ce qui est à moi.
Si fatiguée, usée, érodée par tout ce qu'ils jettent autour d'eux, négligemment.
J'en peux plus.

Alors autant m'immerger dans la conscience enfuie d'une morte.
Autant plonger dans son néant.

J'assure ma prise.
Je la soulève.
A deux nous la sortons du canot.
Tout va bien.
Tant que je la touche, je ne sens plus rien.
Un coup d'oeil en arrière, il y a un coin par là, près de la lisière des arbres.
Un regard interrogateur, vers Kheira.


A toi de choisir...

Tant que je la touche je ne sens rien.
Je ne veux rien sentir.
Je redoute de la lâcher.
Le flacon dans ma poche, deux comprimés dès que je l'aurai lâchée.
Parce que je ne les supporte pas.
Je ne les supporte plus.
Je n'en peux plus.

A toi de choisir, Kheira. Ce coin, là, près des arbres, à l'écart...
Les rochers sont beaux, lisses, arrondis comme deux bras qui se ferment, et l'arbre qui penche au-dessus.
Moi j'aimerais dormir là...

A toi de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sushi
Cylindre & Piston
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Age : 36
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 21:21

Mmmh...magnifique.

Je sors du canot, la caisse pleine de bouteille de désinfectant dans les bras.

J'avance sur ce sable qui masse mes pieds nus, je sens la terre ferme sous moi, alors qu'il y a vingt petites minutes, je croyais y rester...

Trapp est parti devant.
J'ai tellement envie de...de danser, de tourner, de crier haut et fort cette joie d'être passée si prêt de la mort...

Je pose la caisse par terre, un peu en retrait.

Je souris d'une oreille à l'autre, m'avance sur la plage et cours derrière Trapp tout en tournant, les bras étendus, et en riant à la lune.

Je l'attrappe, le retourne vers moi et entame une danse folle et tournoyante...

Je suis heureuse, lui, moi et toute cette île inexplorée et en apparence déserte...
On peut aller où on veut, courir, sans aucun vêtement si on veut, sans limites ni frontières...

La liberté !

Ici, personne ne viendra me rechercher...

- Allez viens Trapp !! On va s'trouver un p'ti coin tranquille pour baptiser ce pâté de sable !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 22:10

Voilà, on est arrivé ... je regarde autour de moi.. Désespoir je ressens profondément ... Cet endroit m’inspire la crainte, pourtant ce lieu devrait être un rempart d’espoir, et non le contraire ...

Plongées dans mes pensées j’entrevois, l’homme costaud venir s’agenouiller vers nous ... Lyana à mal ... Il vient la soulager.

Une voix attire mon attention, c’est une voix que je n’ai jamais entendu en tout cas pas sur le Paquebot, qui maintenant offre un spectacle de feu et d’aboutissement final.

Je me tourne vers le son qui sonne à mes oreilles ... Je cherche du regard, il fait encore sombre ... Mais l’aube va bientôt pointer ...

Je vois alors cet homme qui était sans connaissances jusqu’à maintenant, il à eu de la chance, que Celui qui nous à aidé soit passer par la piscine pour se rendre aux canots de sauvetages ... Sans quoi.. Il ne serait peut-être plus là !

Je m’adresse alors à Louison ...

Ne vous inquiétez pas, je vais voir si je peux être utile à ce Monsieur.. Ca va pour moi, occupez vous bien de Lyana !

Avec un semblant de rassurance, dans la voix, j’espère qu’elle ira vite mieux !

Je m’avance alors, il appelle Monsieur, mais comme je ne suis pas trop amochée, je vais peut-être pouvoir l’aider !

J’arrive, comment ça va ? Vous êtes blessé ? Puis-je vous aider à vous relever ?

Je suis inquiète, j’ai l’impression que l’on nous guètes.. Ici ou là, pour moi ça revient au même.. Je ne suis pas sécurisée ...

Va falloir faire avec, je pense qu’ici on va rester un bon bout de temps ! Vivement que le jour se lève ! On y verra certainement plus clair, et verrons ou nous avons amerri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kheira Cruz
Lucky Lucy
Lucky Lucy
avatar

Féminin Nombre de messages : 1195
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 22:45

A la lueur des flammes, je les vois tous s'affairer à leurs petites occupations, à décharger leur canots de chose qui ne servent à rien.Chacals. Pas un regard pour le corps sans vie que Sybille et moi débarquons. Ils préfèrent tous se curer le nombril plutôt que d'affronter la mort. Ils me dégoutent. Je les hais. Et un jour ils paieront... mais pas en deniers... non... d'une toute autre façon.

Je regarde le visage de Sybille. Il y passe plusieurs expressions que je n'arrive pas à cerner. Elle est étrange, tendue malgré le fait quelle veuille le cacher. Mais, je lui dois une fière chandelle, car sans son aide, j'aurai abimé le joli corps de ma Tara en essayant de la trainer jusqu'à son dernier lieu de repos.

Son regard glisse, je le suis. Et je comprends. Oui c'est un bel endroit.Peut être encore trop près de la vermine qui vient de fouler cette plage. Mais après tout tant pis pour leur gueule si sa tombe défigure leur petit paradis personnel. Elle ne sera pas loin de moi.

J'hoche la tête envers Sybille, et je me dirige près des rochers, là ou l'arbre se penche. Un endroit qui sera marqué par l'ombre de cet arbre, lorsque le soleil se lèvera. Je dépose le buste de Tara en douceur sur le sable. Dernière caresse dans sa chevelure courte et flamboyante avant de commencer à creuser.

Ce n'est plus des sanglots chagrinés qui me prennent, mais des sanglots mus par une rage impuissante face à ce qui lui est arrivé, face à ce qu'il va m'arriver. A genoux, je plonge mes deux mains violemment dans le sable. mes doigts se crispent. J'ai envie de cogner, d'hurler. Je sers les dents. Tara mérite mieux qu'une crise comme derniers adieux.

Creuse. Jete... Ca me calme... Creuse. Jete.... J'évacue ma haine, ma rage... Creuse. Jette. Nan ça me calme pas du tout !

Qu'ils aillent tous en enfer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miguel Cuevas
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 481
Age : 36
Localisation : Dans la cité du monde Ancien
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 23:05

*Encore un effort et j'arriverais à bouger ma jambe...venga !!!*

Le jour ne vas pas tarder à se lever et je reste là allonger sur le sol.
Une silouhette fine semble s'approcher de moi. Ce n'est pas le grand costaud qui aidait les jeunes filles... au contraire c'est l'une d'elle qui s'avance vers moi... Elle arrive à ma hauteur et j'aperçoit son visage.

*Ne serait ce pas celle qui était au bord de la piscine...*

Les cheveux de la jeune femme, bien que mouillés, ressemblaient énormément à ceux d'une couleur d'or que j'ai remarqué sur le bateau. Moi qui voulait aller à sa rencontre il y a un jour, c'est aujourd'hui l'inverse qui va se produire...

D'une voix délicate elle me demande si je vais bien, elle est charmante...peut etre répondra t'elle à mes questions...tout semble si étrange ici...

Par ici mademoiselle !!
Je suis un peu blesser au bras et ma jambe me fait quelque peu soucis...mais que c'est il passé sur ce bateau ? Je ne me rappel de rien...


*Pero...je manque à tous mes principes là...*

Je m'appel Miguel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayana
...et l'autre
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 39
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 23:41

Là, enfin je le vois, je le distingue.. Il m’invite de sa voix à parcourir le chemin qui nous sépare.. Infime soit il ...

Je suis un peu blesser au bras et ma jambe me fait quelque peu soucis...mais que c'est il passé sur ce bateau ? Je ne me rappel de rien...

Attendez, je suis tout proche, voilà,

Je tâte un peu le sol pour savoir s’il n’y a pas d’éclats ou de branchilles qui pourraient me faire mal, je e sens rien, alors et me pose à ses côtés.

Oh, votre jambe, j’espère que ca va aller, je peux vous aider à vous relever si vous le désirez, à moins que vous ne préfériez restez ici quelques instants..

Je remarque un peu de tracas dans sa voix ... il veut savoir ce qui lui est arrivé ... Je comprends.. Bien que je ne veuille pas forcément repartir sur le sujet, mais je lui dois bien ça !

Eh bien, je dois vous dire que tout c’est passé très vite ... Je me souviens vous avoir croisé à la piscine ... Le soir même, de cette futile rencontre, un repas avait lieu pour le Réveillon ...

D’ailleurs, je ne vous y ai pas vu ... Donc pour ce passage là, je ne sais pas ce que vous avez fait ... Désolée.. Bref à peine minuit sonné, le bateau à heurter je ne sais quoi et la coque à commencé à se briser.. Puis enfin.. Voilà, L’homme qui nous accompagnait est passé par la piscine, puis vous ayant vu sans connaissance, n’a pas hésité à vous prendre sur ses épaules.. Puis vous a mis dans un canot de sauvetage..

Un soupir de rassurance s’échappe tout de même de ma bouche, même si ce lieu me donne la chair de poule, effectivement un petit frisson se glisse le long de mon corps !

Je vous avoue, que je ne suis pas très tranquille ici ... Nous sommes sauf c’est un fait mais.. enfin.. J’ai un mauvais pressentiment ...

Des choses étranges sont arrivée sur ce maudit bateau..

Me rendant compte que je parle beaucoup, je m’arrête un instant.. Et reprend mes dires

Je suis désolée, mais ca me fait du bien de causer avec vous, si je suis trop bavarde dites le moi, vous préféreriez peut-être plus un peu de repos ...

Je suis dans une émotion tellement étrange que je n’ai jamais vraiment ressenti, que je me retrouve perdue avec tout ce qui c’est passé.. Tant de choses vont encore nous arriver et ça, je le sens au plus profond de mon âme..

Espérance Esperance, on a besoins de toi ... Ne nous laisse pas tomber ... Un peu plus tard, j’aurai besoin de me retrouver avec mes lames ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Piston & Cylindre
avatar

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 47
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 13 Mar - 23:56

Je me précipite droit devant, pas question de perdre encore du temps dans ce merdier.
La mer, les poissons, terminé.
Je fouine un peu partout, je vois rien, je trébuche, et je me ramasse la gueule dans le sable.
Pas de lumière, pas de bruit de bagnole, rien. Du sable et des falaises.

Putain, mais où on est.
Je reste un moment assis dans le sable. Mille questions qui débarquent, un retour sur évènements, et je me demande comment on en est arrivé là.
J’entends les autres, Lady qui m’appelle.
Elle est la seule qui me rassure.

Je me redresse et je vais la rejoindre. Je ramasse la caisse de désinfectant, je me la colle sous le bras et j’embarque Lady.

Pas un mot, Lady.

Suis-moi..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylle
Mi-femme, mi-graine
avatar

Féminin Nombre de messages : 589
Age : 36
Localisation : Flou artistique
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 14 Mar - 0:00

Je la regarde s'attaquer au sable, à pleines mains.
J'hésite à la laisser seule.
Et puis je m'y mets.
Moi aussi j'ai envie de me venger sur quelque chose, alors éventrer le sol, c'est une putain de bonne idée.

Sa rage monte, elle me traverse, une information.
Sauf qu'au passage elle attise les braises de ma rage à moi.
Elle s'avive sans crier gare, et la flamme naît brusquement.
Puis le cri de Kheira.

J'ai envie de crier avec elle.
Je serre les dents, creuse, creuse.
Le trou est grand déjà.
Pas encore assez grand mais presque.
Assez pour que j'arrête de creuser.
Je ne vois plus rien de toute manière.
J'ai des larmes plein la gueule, et les boyaux qui font un noeud.
J'en peux plus.

J'en peux plus d'eux tous, ceux qui roucoulent et ceux qui dansent, ceux qui stagnent, ceux qui ne voient rien.
J'en peux plus de Kheira et de sa douleur comme une flamme bleue, c'est moi qu'elle brûle, j'en peux plus.
J'en peux déjà plus de cette terre, déjà laide, souillée par la mort, lieu de décomposition d'un corps que j'ai vu marcher il y a moins d'un jour.
J'en peux plus de moi non plus.

Assez.
Basta.
Je dis pouce.

Je me relève, j'ai les genoux qui flageolent.
Je me plonge les deux mains dans les cheveux, je me fous du sable partout, je m'en fous, je ferme les yeux très fort, j'en peux plus, j'en veux plus.
Un regard vers Kheira, je ne sais même pas si elle me voit, moi je ne vois plus rien, que du flou, je la laisse, pour l'ensevelir, je la laisse, c'est mieux, mieux pour elle, et moi de toute façon je ne peux plus.

Je tourne les talons, je m'éloigne.
Loin de la lumière du feu, je tourne le dos à tout et à tous, j'oublie mon sac sur place, je m'en fous, j'ai ma poche pleine de Diego, c'est tout ce qu'il me faut.

Là plus loin, c'est bien, quelques rochers, en creux.
On dirait la tombe de la rousse.
Ca me va.
Un comprimé, deux comprimés.
Oui je sais.
Pas plus d'un demi.
Trois comprimés.
Et si ça me crâme la cervelle, tant mieux.
Je me tasse contre les rochers, position foetale.
Mes trois comprimés dans une main, le flacon dans l'autre.
Hop, à sec.
Je les avale.

Flash.

Puis noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miguel Cuevas
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 481
Age : 36
Localisation : Dans la cité du monde Ancien
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 14 Mar - 0:07

La jeune femme me raconte le pourquoi de notre nauvrage, même si elle ne peut me donner les causes exactes de l'accident qui à causé les fissures dans la coque.
Je pense tout de suite à un iceberg...nan, le titanic c'est pas pour nous et puis sur celui ci les personnes sont mortes...

Les explications de la jeune femme étaient très claires néanmoins, on avait pris soin de me rapatrier sur un des canots et c'est donc cet homme à l'allure de popeye que je devais ma vie !

*Tendre que agradecerlo..*

Puis elle arrete de parler en me regardant dans les yeux, s'escusant presque de m'avoir parlé aussi longtemps.

Nan je vous en prie señorita c'est un plaisir également de vous entendre rassurez vous...Je vais vous dire maintenant ce dont je me rappel...
Après vous avoir aperçu, vous et votre amie, aux abords de la piscine j'ai du vite retourné à ma cabine ou j'avais oublié ma crème solaire...il puis il était trop tard pour me baigner j'ai donc décider de me préparer pour la soirée...après cela plus rien, nada !


Mon regard plongé dans le sable je tente maladroitement de bouger mon bras qui me faisait souffrir. Une tache de sang se laissait deviner à travers le blanc de ma chemise.

*Surement une déchirure..*

Si vous pouviez m'aider à me redresser peut etre trouverons nous de quoi désinfecter ma plaie au bras...
Mais comment puis je vous appeler ma chère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Mike
Falaise
avatar

Masculin Nombre de messages : 1160
Age : 56
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 14 Mar - 0:44

Enfer, ça a bougé là-bas… dans les buissons, entre chien et loups… ce qui ne trompe pas ce sont les deux points rouges… Lunettes de vision nocturne ? Visée laser… en tous cas, ça ressemble à du high tech… Je me rapproche sensiblement des tourtereaux, il serait déplaisant qu’on leur vole dans les plumes, et que le coquelet finisse plombé comme un faisan…

Donc, y a du monde ici, du monde qui n’est pas rescapé, du monde qui habite ici, et qui ne semble pas nous vouloir que du bien. Je vérifie mentalement le contenu de mon sac… Finalement, il va peut-être falloir que papa noël sorte de sa hotte quelques joujoux.

« Si monsieur tolère que je le dérange, monsieur accepterait-il de se déplacer de quelques dizaines de mètres dans cette direction, je crains que l’endroit ne soit pas suffisamment sur… »

Autour de nous, des femmes, des blessés, une camée et un macchabée… Ca fait pas des masses de renfort tout ça, va falloir compter sur ses ressources propres…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille Gastopoulos
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 52
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 14 Mar - 2:08

Enfin, la terre ferme.


En débarquant Achille aide du mieux qu'il peut Céli à descendre du canot. Et cacher ce qu'elle tient, ou plutôt ne tient pas dans son autre main.

"Mademoiselle Ch'éli, je ch'ais que les condich'ions ne ch'ont pas idéales mais je crois qu'il faudrait que nous trouvions un endroit où dich'kuter. Libre à vous de me dire ch'e que vous ch'ouhaitez. Mais je crois que ch'ela devra attendre que nous ne ch'oyons mieux inch'tallés."

Une fois Céli débarquée, Achille récupère ses deux sacs, et demande à Monsieur Robert de lui donner les médicaments.
Que fait ensuite Robert Casserondelle? Dieu seul le sait...

Puis il marche un peu jusqu'à trouver un endroit assez excentré du groupe sans toutefois s'approcher de la lisière...
Et il reprend:

"Donc je disais que nous allons devoir nous occuper de ch'urvie, et je crains que tout le monde ne ch'oit pas des plus coopératifs. Je plains le pauvre id.. heu optimiste qui tentera de diriger une quelconque organisach'ion.
Ch'ependant, j'ai fait quelques connaich'anch'es avant que nous ne coulions, et si vous le permettez je vais vous laich'er mes ch'acs ich'i. Prenez dedans ch'e qui vous plaira, mais n'oubliez pas que nous ch'ommes limités.
Nous parlerons ch'i vous le voulez bien aprés mon retour. et je vous en prie faites attench'ion à ch'es ch'acs, ch'e ch'ont les ch'eules choses qui me ch'éparent de Robinch'on...Voilà, je vous laich'e vous reposer, mais je ne vais pas loin ch'i vous avez besoin de quoi que ch'e ch'oit."



T'as la frousse? Hein? T'as la pétoche...Tu vois pas ce qu'elle tient hein? Ha si tu savais...
Ben dis moi, dis moi ch'e que tu vois et ch'ois utile!
Bah si c'est comme ça je dis plus rien.
Dis moi Achille, pourquoi n'es tu pas déja transi de peur?
Ch'i j'ai peur, mais ch'est nouveau ch'a, et puis un bateau de ch'e genre qui coule...on va nous retrouver à un moment, ch'est évident! Ch'a peut être amusant que jouer à la ch'urvie quelques temps.
Tu oublies la bête! Tu crois qu'elle va te laisser en paix?
Et bien oui, je crois que la jeune dame a plus d'un tour dans ch'on ch'ac...


Devisant intérieurement Achille chemine jusqu'à Gaëlle:
"Coucou, pitchoune, Tu vas bien? Tu as retrouvé ton parrain je vois? Ah Gibch'on? Ch'est vous ch'on parrain? Vous ne vous ch'ouvenez peut être pas, nous nous ch'ommes déja vu à un colloque ch'ur le marché des gros porteurs. Achille Gach'topouloch'.
Bon excusez moi mais je vais continuer à voir ch'i les gens vont bien.
Plus tard ch'i tu veux Gaëlle, on fera une cabane pour dormir dedans. Et n'oublies pas de garder ch'e que tu ch'ais pour toi hein? Ch'e ch'era notre ch'ecret."


Menteur! Tu comptes tes alliés.
Ch'ilench'e.


Puis il aperçoit le Comte.
"Cher Comte, ravi de vous ch'avoir en vie. Nous pourrions nous retrouver d'ichi peu? Je pench'e que nous aurions des choses à dich'cuter. Et une partie à finir", ajoute Achille avec un léger sourire.

Yes! on va lui piquer toutes ses parts de poisson et de racines gerbantes..Il va en pleurer. hihi, ces si bonnes racines, tu vas te régaler Robinson.
N'oublies pas Achille, ce ne peut être ton allié, un coopérateur peut être, un ami surement pas.


Enfin cherchant Tara, il rejoint Kheira.
Il la voit creuser avec acharnement, avec furie, une autre jeune femme est à ses cotés. Aussi triste qu'elle.
Achille se baisse doucement et touche le cou de Tara, qui semble toujours assoupie.
Elle est froide.

Aieue! Faut la faire cuire maintenant, le cochon ça se conserve mal! Si elle l'enterre tu pourras écrire: née vierge, rendue inutilisée...
Est ce cette répartie outrageante? La dure froideur de son visage? La mort , la mort, toujours recommencée.
Pour la première fois, la mort est proche de lui, pour la première fois ce n'est pas pour lui qu'il craint...Peut être même un sanglot noue-t-il sa gorge quelques secondes...

Achille, c'était une tueuse, Dieu reconnaitra les siens. Mais si tu veux, tu peux encore lui rendre les derniers sacrements.

Achille se penche, et d'un léger effleurement embrasse le front de Tara puis murmure, son accent curieusement aplani:
Ch'e n'est pas de moi, mais ce n'en pas moins l'ode qui me revient à regarder votre amie...
Rien n'est jamais acquis à l'homme. Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cœur. Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l'unisson

Puich'e Dieu accueillir votre âme en ch'a Jérusalem. Je regrette que nous nous ch'oyons rencontrés en ch'es ch'irconch'tanch'es...J'ai une dette envers vous. Puich'e Dieu ch'en ch'ouvenir à l'heure du jugement.



Puis se retournant vers Kheira, il attrape le plus doucement son bras et la retient:
"Offrez lui de dernières pench'ées plutôt, nous ne pouvons pas l'enterrer ici. Ch'e ne ch'erait pas digne pour elle. Son corps n'est pas dech'tiné aux charognard, ch'ela au moins je puis le faire pour elle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 28
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 14 Mar - 3:13



Les arbres d'ici sont bien différents de ceux de ma Bretagne...point de chênes et de sapins, rien que des étrangetés aux troncs ressemblant à des mosaïques. Aux feuilles immenses. Pour ce que je peux en voir dans l'obscurité. Mais le simple fait que je puisse les observer dans le noir prouve que je ne suis pas face à un marronnier.

Monsieur Achille veut que nous discutions. Celà vaut peut-être mieux. Il a les pieds sur terre, un peu trop parfois même, et je le sens...bon. Pas forcément bienfaiteur, mais bon au fond de lui. Son but n'est pas le mal.


Et bien...pourquoi ne pas aller par ce petit chemin qui part entre les arbres ? Peut-être pourrons-nous y être à nos aises ?

Je m'apprête à m'y rendre, mais Monsieur Achille, lui, ne part pas dans la même direction. Il va voir une jeune femme agenouillée, occupée à creuser le sable. Je m'approche.

Non...

Encore la mort...

Je n'avais qu'entraperçu la femme aux cheveux courts sur le bateau...

Mais je sais qu'elle était trop jeune pour mourir.

Comme moi.

Sauf que moi je ne suis pas morte, pas vraiment.

Qu'est-ce que ça veut dire, pas vraiment...je suis morte, Céli, tu es morte, tu es morte en...

Trou noir.

Aucun souvenir ne correspond à cette période...je creuse, je cherche, j'approfondis. Mais il n'y a rien. Quelqu'un, quelque chose me l'a fait oublier.

J'ai tout oublié après le bateau. Je suis morte, je le sais, mais je ne sais pas comment.

Par contre...lorsque je tente de me rappeler ma vie, ma non-vie plutôt, entre le naufrage et aujourd'hui...celà me paraît doux, confortable. Rien de désagréable. Cette jeune femme...doit être dans ce duvet de coton.

Où l'on est bien.

Je m'approche de l'agenouillée... Elle pleure, elle pleure pour l'âme de son amie.

Je ne sais pas quoi faire.

Je voudrais lui dire que son amie ne souffre pas. Ne souffre plus. Mais celà n'apaisera sans doute pas son chagrin. Ce qu'elle vit, je ne l'ai pas vécu. Ou alors...je l'ai oublié.

Alors je m'assieds. Et je lui prends la main.

Ma main morte, et qui vit pourtant.
Ma main qui a connu des bonheurs d'un autre temps, et qui est toujours aussi lisse.
Ma main qui est revenue inexplicablement de là où est partie son amie.
Ma main qui signifie peut-être, qui sait, que la même chose peut arriver à l'élue de son coeur.

Ma main pour qu'elle n'oublie jamais. Jamais. Mais pour qu'elle continue à vivre. Le repli sur soi n'est pas une solution. Je l'ai déjà vu il y'a peu.

Je ne peux pas lui ouvrir mon coeur. En voudrait-elle ? J'espère qu'elle comprendra. Je ne peux faire plus.

Je me relève, et tourne les talons. Un regard vers monsieur Achille, il sait où aller. Je monte vers les rochers.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kheira Cruz
Lucky Lucy
Lucky Lucy
avatar

Féminin Nombre de messages : 1195
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 14 Mar - 8:12

Des mains partout. Deux qui creusent au même rythme que moi, rageuses, déterminées. Plus rien. Une main pâle, délicate, féminine qui s'ancre à le mienne, rouge vif par les abrasions des grains de sable. Plus rien. Les derniers sacrements. Une main qui me prend le bras doucement. Ma rage me quitte et je me sens vide.

C'est un regard hébété, embué qui se pose sur Achille. J'ai l'impression d'avoir régressé, d'être redevenue cette petite chose fragile, si facile à briser... qu'on a brisé il y a bien des années. Et les tessons qui avaient été si dur à retrouver, recoller, sont de nouveaux éparpillés au quatre coin de mon être.

De ma main libre, j'essuie mes larmes. Du sable se colle à mon visage. Les paroles d'Achille m'atteignent tout comme la compassion et l'aide de Sybille et de cette main éthérée, toute deux disparues.

Parce qu'il a raison, parce qu'elle mérite ce qu'il y a de mieux, je me relève, me dirige vers sa dépouille, me penche vers elle, l'agrippe de nouveau sous les aisselles et d'un regard muet, je quête l'aide d'Achille. Ce vieux qui finallement ce révèle être une épaule amicale et solide en cas de malheur. Par deux fois, il aura été là dans les pires moments pendant ce voyage.

Je vous suis... Me... Merci...

Pas de sybille en vue. Pas de remerciement... enfin pas de suite... mais plus tard. Une silouhette éthérée que je perd au détour d'un rocher. A elle aussi, je devrais des remerciements. Et les autres ? rien à foutre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausto Alumbrado d'Este
Missionnaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 14 Mar - 12:53

J'arrive sur la plage à la pique du jour, alors que le soleil termine son lever . Dans peu de temps, il ardera et provoquera grand dommage. Il va falloir que ces gens trouvent refuge à l'ombre.

Je m'approche lentement du groupe, pour montrer que je ne cherche point chamaille.

Des hommes et des femmes, vies et bagues sauves. Etranges pourpoints, drôles de cotillons. Quelques nobles du Royaume de France, probablement. Ou des Vénitiens.

Certains ne me remarquent pas, continuant de clabauder, d'autres s'accoisent brusquement. Pourvu que je ne sois pas tombé sur naufrage de huguenots.

Intimidé, je reste a quelque distance d'eux, mon outre à la main.
Je songe à la jeune demoiselle à l'air fort déconforté que j'ai croisée lors de ma descente. Malgré son salut, elle n'a point fait cas de moi et la bienséance m'a empêché de la déranger sans son consentement.

Comment vont réagir ces gens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Mâle de mer
avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 50
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 14 Mar - 12:58

Corso, tu trembles sur tes quilles ! T'as regardé les deux femmes drapées dans la douleur sortir le corps sans vie. Tu n'as pas esquissé un geste, pourtant, ce sont elles qui t'ont sorti du bain. T'arrives tout juste à te porter tout seul, t'es pas dieu, et on a arrêté la fabrication des héros, y avait plus de moule.

Je les regarde se dépatouiller du corps, elles vont tenter de l'enterrer au abords de la forêt. Il est temps de s'occuper de moi. Milles plaies avivées par le sel se rappellent comme autant d'aiguillons persécuteurs. Autour c'est la cohue, on dirait une bande de naufrageurs, ca sort des caisses, ca se bécaute, ça crie son bonheur de respirer encore. Il sera tamps de voir quand il fera jour. A voir ce bordel, je me dis qu'on aura du mal à s'entraider sur cette putain d'Isla.

chacun pour sa peau. Je traine les pieds entre les groupes. Un loup blessé, affaibli, je rentre la tête, faire discret. Mais, qui je suis pour tous ces gens, rien. Je me sert dans ce que je trouve sur le sol. A boire, à manger, Une cartouche de clope traine à côté d''une caisse éventrée. J'en aurais rêvé... Je garde contre moi le sachet de médocs et pommades que m'avait refilé Kheira.

Je suis un genre de loup solitaire, décharné, rincé... j'erre entre les couples, les groupes, les blessés, les survivants. Drôle de colonie de vacance, je vous jure. Il est temps de me trouver une tannière où je pourrais dormir, me soigner, bouffer. Faire du gras, parce que je vais en avoir besoin, je le sens. Le jour se lèvera bientôt... Je me dirige vers l'orée de la forêt, à quelques vingt pas du feu de camp où ca braille. J'ai le feu dans ma ligne de mire, mais je me cache derrière un buisson.

J'ai rampé pour m'y planquer, à genou, je sors les pommades et le désinfectant. Je vire mes fringues trempées et en loques que j'étends à côté de moi. Heureusement que j'ai récupéré une couvrante. Je grelotte... Je sombre après avoir dévoré une boite de corneed beef. Mon estomac a tenu envers et contre tout. Content Corso...

Je sais que ma nuit sera brève, peuplée de cauchemards et de morts mais si au moins mon cerveau pouvait s'arrêter de tourner cinq minutes. Le visage du grélé qui ricane au dessus de moi, j'ai du sang dans les yeux, il m'a balancé un coup de crosse sur la tempe. Je lui crache à la gueule. Tu parles d'un pirate, le Grélé c'est une lavette, il va s'empresser de retourner auprès d'Agonie, la Belle la supllier de les prendre sous sa protection et mon beau voilier qui servira à ces deux salopards ! J'en chialerais. allez vous faire foutre. Bonne nuit Corso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Point de départ : arrivée dans l'ile
Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» Arrivée dans le calme...En êtes-vous sûr? [Rp Adonis T. Nightsprings]
» Mon arrivée dans un nouveau lycée
» La meilleure chose qui m’soit arrivée dans la vie c’est toi, mais tu sais quoi ? Le problème c’est que c’est aussi la pire !/Célio\
» Quelle est votre part de responsabilité dans l'échec haitien ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: L’île-
Sauter vers: