Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Point de départ : arrivée dans l'ile

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Louison
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 45
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Lun 19 Mar - 0:16

Miguel est d’accord pour venir avec moi. Je remplis mon sac de quelques fruits pour la route. C’est qu’on n’a toujours pas manger
avec tout ça. Miguel s’éloigne, il va dans la direction de Céli. Mais qu’est ce qu’il fout encore, on a pas de temps à perdre !

Bon ! il l’a fait courte pour une fois et revient avec notre pêcheuse de crabes. On va pouvoir partir. Je jette un dernier regard aux filles.
Le prêtre arrive avec son bois, elles ne resteront pas toutes seules, tant mieux. Trêve de plaisanteries, on se bouge, on a besoin
de nous sur cette île.

[Direction la faille avec Miguel et Céli]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcello Della Cavale
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Age : 53
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Lun 19 Mar - 16:10

Toujours en train de s'affairer sur ses vêtements pleins de sable.

Il entreprend d'arracher méticuleusement les parties de la soutane qui ne masquent aucun signe extérieur de débauche.

Il commence tout d'abord par raccourcir le pieu habit. En-dessous, un pantalon, qu'il roule façon pêcheur de moule.

Il enlève ses chaussures afin de les faire sécher au soleil. Le sable chaud glisse entre ses doigts de pied. C'est agréable.
Il enfonce ses pieds dans le sable chaud de façon à atteindre une partie plus humide, pour protéger ses pieds du soleil.

Ensuite, il arrache la manche gauche de sa soutane. La manche manquante laisse apparaitre une manche de t-shirt au niveau de l'épaule.
Finalement, il entrouvre le vêtement. L'air de la mer vient se glisser entre son t-shirt et sa peau. Il sèche la sueur accumulée.
Ce moment est presque parfait pour Marcello. Ce d'autant plus que sa comparse ne semble plus lui prêter attention.

Et le prêtre d'opérette semble s'en aller avec un petit groupe sans qu'il ne l'ait aperçu, les choses tournent bien..

Quand soudain, il voit un mort!

Le passager complètement stoïque du pont inférieur, au moment d'embarquer sur le canot.
Marcello est sûr de l'avoir vu sombrer dans les flots avec le paquebot.
Les choses se compliquent, il va finir par croire que le seigneur Dieu existe bel et bien car il ne fait pas de doute: ce type là revient d'entre les morts.

Et là, il se dirige vers les naufragés encore présents à proximité des canots.

Marcello, assommé par la vu de ce mort qui semble bien se porter, s'avance à sa rencontre. Mais il faut se ressaisir, il a un rôle à jouer. Et lorsqu'un miracle se produit, il va de soi que le prêtre se doit d'être le messager.

Il parle, en bredouillant:


Un miracle! C'est un miracle! Dieu le miséricordieux a entendu nos prières. Il a trouvé ses raisons justes et nous l'a rendu. Qu'as-tu vu entre ciel et terre? Parle-nous mon enfant. Nous te croyions perdu à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwen Eldwen
Naufragé
avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 39
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Lun 19 Mar - 19:07

J'étais monté à bord du bateau par les cales. J'avais suivi le chemin emprunté par le personnel du paquebot pour monter les provisions à bord. Étant très "discrète" personne n'a remarqué ma présence. Pendant la durée du voyage, je suis restée dans les cales en me baladant ici et là, en prenant toujours garde de ne pas me faire remarquer. Pour me nourrir, j'allais chercher des provisions dans la cuisine quand l'équipage et ses passagers dormaient. Cela c'était avérer dangereux dans le sens où je ne devais absolument pas me faire prendre.
Hé oui !! Étant monté clandestinement à bord, qu'allait faire le capitaine du navire s'il me trouvait en ces lieux sans y être "invité"...
Bref passons.
J'avais de quoi me nourrir, de m'hydrater mais malheureusement rien pour m'égayer. J'entendais parfois la musique qui venait sûrement d'un beau salon de danse où des femmes et des hommes devaient s'amuser...Cela m'attrista légèrement, mais je n'avais guère le choix, je ne devais pas me faire montrer...
Tout aller donc pour le mieux quand soudain un vacarme, le choc, ma tête heurte un poteau, je suis à moitié dans les vapes, l'eau monte....vais-je mourir ?
Je ne le sais pas, mais je sombre dans un sommeil, je lutte mais je ne peux me réveiller....

Quelques jours après...

Je me réveille, sur une plage...sur une plage ??? Bah si c'est ça le paradis j'aurais dut me faire mourir bien avant !
Bref,
Je me réveille donc sur cette plage, je me relève lentement, ma tête tourne encore. Je regarde droit devant et je vois l'océan, à droite une longue plage, à gauche une longue plage aussi et derrière moi, une forêt tropicale. Quel chemin prendre pour trouver quelqu'un. Si j'étais un ange ou le bon dieu où je me cacherais ??
Je vais prendre à droite, nous verrons bien....

Me voilà donc partie pour trouver la présence de quelqu'un. Je longeais la forêt qui elle même longeait la plage. Avec ma vue on ne peut plus claire, j'arrivais à apercevoir des arbres fruitiers qui bordaient la forêt. Je prend quelques fruits pour me nourrir.
La nuit arriva vite, il fallait que je trouve un abris pour dormir en sécurité. Par chance, en bordure de forêt il y avait un arbre, avec des feuilles assez larges. J'en arrachèrent quelques unes pour me faire un nid douillet que je disposa en dessous de l'arbre; comme çà si la pluie devait tombé, je serais à l'abri.
La nuit se passa sans encombres. Je me réveilla avec quelques courbatures....des courbatures ??? Mais si j'étais morte, je n'aurais pas de courbature, je n'aurais aucune douleur !! Et quand j'y pense, le nuit tombe au paradis ?? Bizarre...

Bref, les courbatures sont bien réelle. Je décide de me "laver" au bord de la plage, ce n'est pas une salle de bain trois étoiles mais ça ira pour le moment. Ma toilette terminée, je prend quelques fruit pour mon p'tit déj' et je vais en cueillir quelques uns pour la suite de mon "voyage".
Je me remet en route dans l'espoir de trouver quelqu'un ou quelque chose qui me dira où je suis exactement.
Je marche depuis longtemps, le soleil est à son zénith, il doit être midi ou pas loin en tout cas. Bref le moment de manger.
Mais je ne sais pas où je suis, je ne sais pas non plus s'il y a beaucoup d'arbre fruitier. Je dois me restreindre, faire des réserves. Je mangerais ce soir.

Mes pieds traînent dans le sable chaud, la soif se fait ressentir. Boire l'eau de l'océan n'arrangerait pas les choses. Si je mange un fruit cela m'étancherais un p'ti peu.
Je décide donc de manger ce qui ressemble à une mangue. Heureusement pour moi le fruit était très juteux, j'ai pu donc assouvir ma soif...

Je continue de marcher. Soudain que vois-je !! Des canots !! Cela même qui étaient sur le paquebot où j'étais à bord.

Qui dit canot, dit naufragés.
Je continua d'avancer prudemment et là que vois-je ?? Les naufragés !!
Si naufragés il y a, vivante je suis alors !!
Je vais les voir ou pas ?
Oui, mais ils ne savent pas que j'étais à bord ! Ils vont me prendre pour une habitante de l'île !
Ou alors, avec le choc du naufrage, ils croiront que j'étais une passagère, comme eux !
De toute façon je vais pas rester là à glandouiller !
Je m'approche....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Callahan
Individu
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 38
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mar 20 Mar - 2:00

Tiens tiens tiens...
Voilà le dernier visage que j'avais vu sur le rafiot...
Il avait essayé de m'emmener avec lui sur un des canots.
A un endroit ou je n'avais pas ma place.
Il fallait que je fasse la paix avec moi même avant.
C'est pas encore gagné, mais je dois m'accrocher.
Les dernières paroles de ma soeur...
Je dois vivre.
Regard dans les yeux.
Léger sourire.
Content de voir qu'il n'y pas que des égoïstes sur ce bateau.
Tiens tiens...
Un prêtre...
Jamais j'ai pu les comprendre.
Les religions ont fait tout de même quelques milliards de morts.
Je peux pas les voir avec leur morale, mais je vais faire un effort...
Il tremble et semble tout retourné...
C'est vrai qu'en y repensant j'ai eu un bol monstre.
Bon il va pas nous faire une syncope quand même...

- Calmez vous Monsieur... Je ne suis pas le messie que vous attendez.
Jusque quelqu'un qui a eu beaucoup de chance dans son malheur.
J'ai survécu, c'est tout ce que je peux vous dire...
Et perdu, je le suis encore, comme nous tous si je ne m'abuse.
Je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, mais je ne suis pas croyant, alors je doute que ce soit votre créateur qui m'ai sauvé de ce mauvais pas...
Pour l'instant nous ne pouvons compter que sur nous.


Un sourire léger pour le rassurer.
Il me prend pour le divin enfant ou quoi ?
Tiens, un jeune femme un peu déboussolée approche.
Peut être devrais-je aller lui parler...
Hum James...
Tu changes.
Laisse la venir.
Si elle a besoin de quelque chose elle viendra.
Un léger sourire tout de même.
C'est pas si mal d'être vivant en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwen Eldwen
Naufragé
avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 39
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Mer 21 Mar - 15:14

Je m'approche des naufragés...
Un homme me sourit, je lui souris également.
Je m'approche de lui, je décide de lui parler.


Heu....Bonjour ! Je suis Erwen Eldwen, j'ai échoué sur cette plage après le naufrage du paquebot dans lequel je me trouvais.

Raaahhhh !!! Mais pourquoi je lui ai dit çà ?!
S'il me demande où j'étais pendant l'accident, que vais-je lui répondre ?!
Je ne vais pas lui dire que j'étais dans les cales... Il se poserait des questions, enfin je verrais bien !
La bourde est faite à présente...

Je regarde autour de moi.
Des petits groupes c'étaient formé sur la plage,
Un campement d'infortune jonchait la lisière de la forêt,
J'irais sûrement y faire un tour tout à l'heure,
Pour faire connaissance avec les autres naufragés.
Mais pour l'instant je suis là,
Assise à côté de cet homme.
Il m'est inconnu pour le moment, mais j espère faire sa connaissance très vite.

Il fait chaud.
Une légère brise marine vient caresser mon visage,
Ça fait du bien.
Mes cheveux noirs volent au gré la brise.
Mes yeux bleus, couleur de l''océan, parcourent l'horizon.
Il n'y a que de la flotte, de la flotte et toujours de la flotte !

J'attends que l'inconnu se présente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Callahan
Individu
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 38
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Jeu 22 Mar - 0:28

Nouveau sourire à la dénommée Erwen.
Je lui tend ma main.
Vaut mieux rester cordial si on reste en groupe pendant un moment...
Un regard au prêtre, puis je me présente :

- Je m'appelle James. Je crois savoir que nous sommes tous les naufragés du Pacific Princess... Vous n'avez pas été blessée ?

Coup d'oeil vers la lisière de la fôret.
Où est ce qu'ils partent tous ?
Peut être qu'il le sait lui...

- Monsieur, savez vous où vont les autres survivants ?
Il faudrait trouver un point d'eau...


Oui... D'après ce que j'ai entendu dire par l'équipage nous avons perdu le contact radio depuis un moment...
Merde qu'elle idée d'être parti lors du réveillon...
Les experts avaient prévu ce fameux Bug de l'an 2000...
James, tu as encore prouvé ta grande connerie...
Ma main gauche passe sur mon visage et redresse mes cheveux collés par la mer.
J'ai besoin d'un bon décrassage...
Surtout pas dans la mer... Autant s'arracher la peau au couteau.
Mais un lac ça serait l'idéal... Rêve toujours James.
Sourire timide.
Je vais pas non plus leur saper le moral à tous les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Jeu 22 Mar - 18:25

('tention, on arrive du bateau échoué!)

Comment ai-je pu croire qu’il allait me décevoir, qu’il allait m’abandonner ? Non, il est là, et il me montre la pierre. Elle est belle, dis donc. Pis douce, en plus. Et… Birk, je crois qu’il reste un peu de cervelle, là. C’est parti, demi-tour, on repart vers le point de départ. J’espère qu’il reste du monde là bas. Et puis si y’a personne, on y sera, NOUS. Alors qu’on marche sur le sable qui devient de plus en plus frais, que le cri de mon estomac affamé couvre le bruit des vagues, je glisse ma main dans la sienne. Pourtant, j’aimais pas ça, donner la main. Mais là, j’me lâche.

Tu crois qu’on va trouver à grailler? J’ai la dalle…

Je vois des gens. Oui, il y a encore des gens près des radeaux. Trois. Je tire Sven pour qu’il accélère le pas.

Hey, la compagnie! Z’avez fait des trouvailles? Z’avez pas un truc à becquer ? J’ai une de ces fringales, moi!

Tiens, c’est quoi ça, là, juste à coté du radeau? On dirait un gros élastique. On sait jamais, ça peut servir. Hop, dans la valise! C’est trop cool, quand même. Je suis sur une île trop space, avec un super héros, et j’ai même une boite à trésor… Le pied! Bon, y’a quelques trucs pas très ragoûtants, mais on peut pas tout avoir non plus.

La valise posée dans le sable, j’en fais un siège. Et je les regarde, eux. Je ne me souviens pas les avoir vus sur le bateau. Le bateau. Kiki.

Kiki!!! T’es où???

J'ai repris la posture que j'avais à mon arrivée. Les yeux fixés vers sur l'horizon, vers là où devrait être le bateau. Finie la bouille rieuse, retour aux tristes mines.

Sven, aide-moi. Faut retrouver Kiki…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille Gastopoulos
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 51
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Jeu 22 Mar - 23:13

Achille arrive de partout, il ne s'est investi dans aucune activité, il s'est contenté de faire un carte, de la recopier, d'écouter les cris des gens, des tracer des traits dessus. Il a même fait une petite sieste dans un endroit reculé de la plage.

Il a récupéré son barda, et revient s'assoir auprés du feu, le nourrissant d'un peu de bois qu'il a ramassé.

"Bonjour à touch'
Y a t-il des bléch'és? Ou peut être avez vous faim?"

Achille s'assoit et sort de son sac son premier jambon avec un grand couteau, coupe plusieurs lamelles et en propose à ses compagnons.

Ouf!
t'as l'air content p'tit gars.
Oui ch'a m'a pris du temps mais une carte et une copie ce n'est pas rien. Quant on rentre dans le monde du prévisionnel, on ne peut rien négliger, et tous ch'es aventuriers vont revenir, il n'y a qu'à coté qu'il y a de l'eau potable.
Il me ch'uffit d'écouter ch'e qu'ils veulent bien raconter et de déduire ch'e qu'ils ne voudront pas dire. Ainch'i je n'ai pas rich'qué ma peau et mon cerveau, comme mes muscles ne sont pas épuisés.
Mais tu as quand même raté certaines découvertes.
Parle pour toi andouille, t'as vu la poulette, ça en fait une belle de découverte!
Tiens ch'est vrai, il y a une perch'onne inconnue de pluch'.


S'adressant à Erwenn:

"Mademoiselle. Nous étions, nous auch'i ch'ur le même bateau.
Avez vous faim, froid, mal quelque part?
Ah;veuillez excuser mon impolitech'e : je me nomme Achille Gach'topouloch'."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rick
Trait d'union
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 33
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Jeu 22 Mar - 23:57

C'était bon, chaud, je voulais que ça dure toujours. Je sentais chaque centimètre carré de mon corps contre chaque centimètre carré du sien, comme si j'avais des milliers d'yeux, qui étaient aussi des milliers de mains qui exploraient sa beauté et sa douceur. C'était comme...la chose que je devais avoir connue, la sensation pour laquelle j'étais la à attendre, depuis vingt deux ans.

Maélia et moi, étions ailleurs, nous avions décollé, tout avait disparu autour de nous.

Combien de temps nous sommes restés, là, à nous embrasser? Je n'en ai aucune idée, j'étais dans un état tel que le reste de mon existence n'avait que peu d'importance, peu d'épaisseur, de goût, de texture. Je...je convergeais vers cet instant, vers cette sensation unique.
Le dernier homme et la dernière femme du monde, ou les premiers?

Mais la magie dut se suspendre.

Nous étions debout, dans une chaloupe de sauvetage échouée sur une plage inconnue à l'aube, nous étions des naufragés et nous n'étions pas seuls.

Nos bouches se quittèrent, se retrouvèrent, s'évitèrent, se pricipitèrent encore l'une vers l'autre comme si une éternité les avait séparées, nos yeux se croisèrent à nouveau. Mes entrailles se remplirent d'un essaim de papillons frénétiques quand je la regardai, si belle, perdue et terrifiée. Une angoisse démesurée engagea la lutte avec une plénitude inaccessible au fond de moi.

Je me délectais de sa beauté et je vis un masque horrifié se peindre sur son visage parfait. Je tournai la tête et une boule de glace me remplit la gorge. Une femme était morte pendant le trajet, je ne m'en étais même pas rendu compte.
Mon dieu...
J'ai dit "Mon dieu", je ne dis jamais ça...
Ven...viens...on...on va se mettre à l'abri.

Je me souviens avoir pris Maélia par le bras alors qu'elle tentait d'étouffer un sanglot avec sa main plaquée sur sa bouche. Je l'ai aidé à descendre de la chaloupe. La plage était bordée d'arbres du genre tropical, dans mon souvenir, il y a des palmiers.

Je me souviens à peine d'avoir marché en la soutenant un peu, jusqu'en dessous de ces palmiers. On s'est couchés sur le sable. Peut-être qu'on s'est assis un peu avant, je ne me souviens pas, trop fatigué, plus aucun souffle ni de force.
On a dormi.
On a merveilleusement bien dormi.

Toute une journée apparemment.

J'arrive à ouvrir un oeil. Je vois Maélia qui me regarde d'au-dessus, appuyée sur un coude. Elle a l'air d'aller bien. Mieux qu'hier. Et aussi belle.

Le soir tombe.

Il faut qu'on se regroupe, je crois que c'est le mieux. V... tu vas bien? On a dormi une journée entière, moi, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Larrson
Déplaisancier
avatar

Masculin Nombre de messages : 480
Age : 43
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Ven 23 Mar - 12:53

Effectivement, un peu de monde... Des canots de sauvetage échoués, et je réalise que j'ai un une chance inouïe de ne pas me noyer...
Sont dans un drôle d'état les naufragés.. Je suis rassuré, à priori pas de leader né à nous montrer comme il a de la prestance en pareille situation, les gens que je vois là ont l'air aussi paumés que moi..

Hé hé, j'aurais presque l'air normal ici moi !

Je balaie la plage du regard, pas d'Elena, nulle part, et je suis à nouveau pris de cette boule au bide qui me brûle, et ces putains de scrupules qui me renvoient à ma lâcheté, à mon égoïsme..

La petite Jenny ne se démonte pas elle, hé hé.. c'est vrai que moi aussi j'ai comme un creux.


Bonjour.
Ne nous laissons pas abattre.
soyons courageux, tout va bien se passer.

...

au pire on crèvera de faim d'ici une semaine pendant que les secours quadrilleront une zone à 500 km de là.
Chic.

Il n'y a pas des rations de survie dans ces canots ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Ven 23 Mar - 14:56

Kiki… Jambon !

Non, je ne traite pas ma Kiki de jambon. C’est juste qu’une championne régionale junior d’avalage de jambon-beurre à la minute qui a le ventre vide saurait reconnaître cette odeur avant même que le paquet soit ouvert. A quatre pattes, tel un petit renard par l’odeur alléché, je me dirige vers la source de l’odeur. Etrange…

Ça a l’odeur du jambon, la couleur du jambon, mais c’est pas en tranche dans un truc en plastoc impossible à ouvrir… Après tout, m’en fous, j’ai la dalle.

Et bonjour, Monsieur Achille. Que vous êtes gentil ! Que vous me semblez aimable ! Sans mentir, si votre jambonnage se rapporte à son odorage, ce sera l’élixir de mon ventrage !

Quelques remontées scolaires… J’ai jamais rien compris à ce langage zarbi, mais j’espère que ça va lui plaire, et qu’il va me filer une bonne tranche. C’est vrai, quoi, depuis combien de temps on est là? Pis faut se rappeler qu’avec la cuite que j’ai prise, j’ai pas avalé grand chose les dernières heures où j’étais sur le rafiot.

Pourquoi Sven se met à dire qu’on va crever la bouche ouverte ici ? Nan mais il a pris un coup de lune ou quoi ? Pas question que je cane avant d’avoir connu le grand amour, moi. Bof, quoi que… Ça me dit trop rien, de devenir une obsédée du zizi sexuel…

Boooon… Elle vient cette tranche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcello Della Cavale
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Age : 53
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Ven 23 Mar - 17:45

Apparemment tout le monde se retrouve sur la plage.

Un certain nombre de personnes reviennent de leur expédition dans les environs de la plage.

Marcello écoute le dénommé James lui expliquer qu'il n'est pas croyant. A lui! C'est pour cela que Marcello n'avait jamais adhéré à l'idée de Francesco. Il aurait pu trouver autre chose qu'un prêtre.

Parce que là, va falloir le convaincre que Dieu y est pour quelque chose et franchement, il est à court d'arguments. Il se hasarde tout de même à répondre:



Messie, non bien sûr.
Mais faites comme vous semble, que vous l'appeliez chance et moi Dieu m'importe peu. Il est clair qu'une volonté plus forte a souhaité que vous ne mouriez pas mon enfant.

J'ai travaillé avec des jeunes en difficulté pendant des années, vous verrez bien avec le temps qu'être reconnaissant envers son divin Créateur est la seule solution.

Quand je nous vois, tous à errer et chercher de la nourriture, je me dis qu'avec la foi, nous serions bien plus proches du salut.



Pfff, elle vient de loin celle-ci!

Là je commence réellement à atteindre mes limites. Espérons qu'ils ne m'écoutent pas trop. Enfin, pour l'instant ça m'a l'air de passer plutôt bien. Heureusement que je ne suis pas tombé sur un rafiot truffé de folles et fous de la messe, j'en aurais chié!


Marcello observe alors autour de lui les gens s'affairer.

Il voit ce type qui apparemment se prénomme Sven qui semble donner dans le dépressif chronique façon Marilyn Monroe. Mais il n'est pas dénué de bon sens le bougre se dit Marcello.

Il faudrait peut-être penser à mettre en place des signaux afin d'attirer l'attention des secours probablement alertés suite à l'interruption d'émissions radio en provenance du paquebot.



Ce monsieur a raison, cherchons dans les canots si l'on trouve de la nourriture.

Il faudrait aussi aller chercher du bois et tenter d'allumer un feu, à moins que les canots ne contiennent également des balises de détresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille Gastopoulos
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 51
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Sam 24 Mar - 12:22

"Et bonjour, Monsieur Achille. Que vous êtes gentil ! Que vous me semblez aimable ! Sans mentir, si votre jambonnage se rapporte à son odorage, ce sera l’élixir de mon ventrage !"


Qu'est ce qu'elle te fait la naine? Elle a la gueule de bois mauvaise, elle. J'vais finir au chomage si vous continuez à dégénerer comme ça les gars.
Bah laich'e faire, elle veut faire de l'humour, ch'est pas grave, ch'est de ch'on age. Et puis il se peut qu'elle meure jeune, faut pas l'ennuyer pour si peu.
Ouais t'as raison, ce qui me gonflerait c'est qu'elle soit rendue inutilisée à son créateur, ce serait du gachis, elle a du potentiel.
Tais toi, monstre! le cannibalisme est un péché.
Ah ouaip..bien sur, le cannibalisme, t'en fais pas pour sa chair tendre hinhin...
Bon ch'a faisait longtemps, mais vous recommench'ez à me pourrir la vie là.


Se tournant vers Jenny Jane, et lui coupant une grosse tranche, davant son regard affamé:

"Tenez jeune mademoiselle, prenez en autant que bon vous semblera, mais je vous en prie évitez donc les ch'irconvoluch'ions, nous ch'ommes touch' dans le même ch'ituach'ion. Vous avez vu des choses intéressante pendant votre explorach'ion?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilda Blust
Naufragé
avatar

Féminin Nombre de messages : 106
Age : 39
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Sam 24 Mar - 17:08

Un vent !

Damn !

Elle m’a mis un vent ! Complètement ignorée…

Transparente, voilà ce que je suis !

J’ai couru vers elle, j’ai voulu l’aider, j’espérais rattraper cette « chose », un animal ? Ca n’avait rien d’humain… qui emportait une passagère, j’ai demandé de ces nouvelles, j’ai refusé d’abandonner à nouveau, j’ai lutté…

… et elle m’a tout bonnement ignorée. Pas un regard en coin. Pas un détournement de tête. Pas un signe vers moi, elle a continué son chemin et est reparti avec d’autres.


Désemparée, Mathilda reste plantée là quelques minutes qui lui paraissent des secondes. Abrutie par le choc du naufrage, par celui de l’enlèvement, elle ne réagit même pas à l’indifférence qu’elle reçoit en pleine figure de Céli. En d’autres circonstances, elle aurait explosée, hurler sa rage, se serait effondrée sous les sanglots… Elle aimerait explosée mais elle ne peut pas. Les récents événements défilent les uns après les autres en boucle dans son esprit, posant plus de questions que la raison ne peut apporter de réponse.

… Comment un tel navire a-t-il pu faire naufrage ?

… Pourquoi l’équipage a-t-il été si défaillant à tout point de vue ?

… Cette île est-elle habitée… dangereuse ?

… Une femme vient-elle de se faire enlever sous mes yeux ? Est-ce vraiment arriver ou ai-je déliré de fatigue ?

… Qui est cet homme sorti tout droit du Moyen Age ? Un fou, échappé d’un asile ?

… Pourquoi ces putains de secours ne sont-ils toujours pas arrivés ?


Mathilda aurait certainement continué comme cela des heures entières, si un revenant ne lui était pas apparu sous les yeux. James est là, en chair et en os, il se tient à ses côtés… Bouche bée, ses yeux s’emplissent de larmes, elle s’avance mécaniquement vers lui et le serre dans ses bras…

« You’re alive… You’re alive… VOUS ETES VIVANT !

J’ai cru… je… vous avoir abandonné… c’est… ça m’a… ohhh… Vous êtes vivant… C’est tout ce qui importe… »


Les pleurs ont disparu, le visage creusé par la culpabilité s’est transformé… Ses yeux s’égarent pour se poser sur Marcello… Ils ne s’étaient pas parlés depuis le départ en canot, à peine un regard pesant… pourtant, il méritait mieux… sans lui, qui sait ? Se serait-elle attardée jusqu’au point de non retour pour tenter de sauver James ?

Mathilda libère James de son étreinte pour plonger dans les bras du prêtre…

« Et vous aussi vous êtes vivant… vous aussi… thanks God ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Sam 24 Mar - 17:25



Tous les visages ne me sont pas inconnus, sur cette plage du débarquement. Ainsi monsieur Achille, James, la miss Jenny et le déprimé déprimant, je les ai déjà vus. Mais certains autres, non. Ils ne peuvent pas être plus nuisibles que la boule puante couleur haricot de toute façon.

Je m'approche d'un pas rapide vers le petit campement. On discute autour de charcutaille. Je n'ai pas faim, je n'ai plus faime maintenant. Tant pis, je n'ai pas l'intention de m'éterniser, je n'ai qu'un petit message à annoncer.


Monsieur Achille ! Allez-vous bien ?


Je m'approche de lui.


Mademoiselle Jenny...James...


Petit signe de tête poli.


Je...je viens chercher quelques personnes courageuses. Miguel, Kheira et Louison ont trouvé un endroit que je considère comme inquiétant, et j'ai peur qu'il ne leur arrive malheur si personne ne va les aider. Moi...je ne suis pas assez forte pour ça.


Quel beau mensonge, Céli ! Tu as surtout bien plus envie de faire la peau au gobelin et à l'immense chose, plutôt que de jouer les exploratrices en sous-sol.
Je glisse discrètement à l'oreille de Monsieur Achille un message que je souhaite motivant. J'ai peur pour Kheira, elle est trop courageuse. Avec quelqu'un de raisonné comme monsieur Gastapopoulos, elle sera en sécurité. Ce n'est pas le gentil bodybuilder qui l'aidera.


Si vous y allez, vous pourrez demander à Kheira qu'elle vous explique mon petit secret...je lui ai tout expliqué...mais là, pour le moment, je veux retrouver Sibylle.

Et le pet de mouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcello Della Cavale
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Age : 53
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Sam 24 Mar - 19:12

Tout d'un coup, Marcello voit une femme fondre sur lui et se jeter dans ses bras.

Tiens! Mon étrange passagère de canot. Elle semblait perdue tout à l'heure. Apparemment, elle vient de réaliser ce qu'il se passe.

Tant mieux, sauver des zombies est toujours plus difficile que sauver de gens qui peuvent aider.


Marcello la serre dans ses bras. Elle sanglote. Elle n'est sûrement pas dans son état normal se dit-il.

Le choc est dur. D'abord cette arrivée chaotique, puis son attention accaparée par un buisson, et voilà que l'inconnu du pont inférieur resurgit d'outre-tombe.
Forcément, ces petites choses sont fragiles!


Calmez vous mon enfant. Tout va bien. Nous sommes encore en vie, c'est le principal. A croire que le Tout Puissant a décidé que notre heure n'est pas encore venue!

Il est clair que face à cet accès de faiblesse, les mots de Marcello auraient habituellement été moins tendres. Mais ce n'est pas le moment.

Puis il y a ce drôle de personnage que Marcello n'avait pas encore aperçu, ni sur le paquebot, ni sur l'île.

Je...je viens chercher quelques personnes courageuses. Miguel, Kheira et Louison ont trouvé un endroit que je considère comme inquiétant, et j'ai peur qu'il ne leur arrive malheur si personne ne va les aider. Moi...je ne suis pas assez forte pour ça.


Pour une fois, l'idée de Francesco va m'être utile. Les prêtres n'ont jamais le rôle des courageux dans les histoires.

D'ailleurs, elle se rapproche de ce type louche au fort accent.

A la bonne heure!


Marcello décide tout de même de s'enquérir auprès de la menue personne des raisons qui l'inquiètent.

Excusez moi de m'immiscer dans votre conversation, mais qu'a-t-il d'inquiétant cet endroit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P'tit Ben
Entity
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 98
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Sam 24 Mar - 20:08


Qui c’est le monsieur ?
J’peux jouer avec lui, Céli ?
Pas l’temps !
Vite !

Céli !!!
Ecoute moi !
Le monsieur…
La dame…
Vont mourir

Faut arrêter la machine
Les éloigner…
Vite Céli !
J’veux pas qu’ils leur fassent comme à papa
Pis maman, elle me manque
Tu sais Céli…
Cherche dans ta tête, y a tout dedans.
Toc toc, y a quelqu’un la dedans !

Viens !
Suis-moi !
Je connais des tas de raccourcis !
Y a des trous partout ici, et en moins de deux on y sera.
Pam pam tralala

Vite ! j’te dis !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Callahan
Individu
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 38
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Sam 24 Mar - 20:33

J'acquiesse aux paroles du prêtre.
Il semble moins bornés que ceux qu'on a en Irlande...
Bon pas le temps pour philosopher sur la métaphysique de l'existance humaine...
Un groupe arriva alors.
Quelques visages me semblent familiers...
D'ailleurs on m'a aussi reconnu.
A en juger la jeune femme qui me serre dans ses bras...
Sourire gêné.
Visiblement pour beaucoup je suis un fantôme...
C'est pas faux non plus.
Je crois que c'est une deuxième vie que j'ai eue.
Bon c'est pas tout mais il faut aller chercher de quoi manger.
L'anglaise me lâche enfin.
Mais Céli arrive.
Elle semble toujours aussi triste et désemparée.
Visiblement elle cherche du monde pour l'aider...
Voyons voir comment ça se goupille, je suis pas super branché pour y aller...
Mieux vaut faire le plus urgent d'abord.
Je m'écarte un peu du groupe, et je pose mon sac à terre pour voir l'étendue des dégâts...
Bon les tubes de médicaments effervescents... Foutus...
Au final qu'est ce qui nous reste...
Deux boîtes d'antibiotiques.
Deux bouteilles d'anticeptiques.
Quelques bandages détrempés, de la gaze, du fil et des aiguilles.
C'est vraiment pas glorieux...
Je me redresse, puis je les observe, tous.
La nuit tombe lentement
Vaut mieux s'activer si on veut pas se coucher le ventre vide...

- Si je puis me permettre, nous aurons tout le temps de discuter de l'étrangeté des lieux... Mieux vaut aller chercher de quoi manger.
Nous sommes là pour un bout de temps alors mieux vaut nous organiser un minimum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céli
Cadavre exquis
avatar

Féminin Nombre de messages : 876
Age : 27
Localisation : Qui la connait ?
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Dim 25 Mar - 0:47



Ce qu'il a d'inquiétant ?

Cet homme paraît intéressé par ce que je dis, mais plus pour y trouver les arguments qui lui permettront de ne PAS aller aider les autres que dans un simple but informatif.

Rien dans son architecture, mais je considère tous les tunnels creusés sous le sol et fermés par une porte blindée cachée dans une grotte qui est elle-même la tanière d'un monstre psychopathe comme inquiétants. Mais je suis une jeune fille, un rien m'impressionne sans doute...

Céli, calme-toi. Tu ne pouvais pas non plus tomber sur une troupe de sauveurs qui se jetteraient à la rescousse de Kheira. L'héroïsme n'est pas une vertu courante. Mais tout de même, la curiosité...
James se relève alors du sac dans lequel il farfouillait pour déterminer ce qui était encore utilisable ou non parmi ses produits de soin.


Si je puis me permettre, nous aurons tout le temps de discuter de l'étrangeté des lieux... Mieux vaut aller chercher de quoi manger.
Nous sommes là pour un bout de temps alors mieux vaut nous organiser un minimum...


Il a raison. Ca m'énerve, mais il a raison, il faut s'organiser. Mais Kheira, je ne peux pas la laisser...

Vous avez raison, James.
Mais...


Respire. On inspire, on souffle. Et ensuite seulement on parle.


Mais Kheira est quelque peu affectée par les évènements récents...elle a perdu une personne qui était plus qu'une amie pour elle...il faut l'aider. Moi, je suis impuissante, mais parmi vous, il est des hommes et des femmes dans la force de l'âge ! Elle n'est accompagnée que de deux personnes, dont une pour laquelle, si je ne remets pas en doute les prouesses physiques dont elle est capable, j'émets tout de même une certaine réserve sur ses capacités intellectuelles.


Bien parlé ! Comme quoi, se calmer peut toujours servir. Je me détends un peu, satisfaite de ma harangue. Digne de Mirabeau, celui auquel était toujours accolé un épithête désagréable au pensionnat. C'est peut-être ça qui m'a conduit à m'intéresser à lui ?
Ce n'est qu'à cet instant que je m'aperçois que Ben est là.

Une dame et un monsieur...Il m'en avait déjà parlé, mais je n'avais pas compris, j'avais mis ça sur le compte de la plaisanterie...apparemment non...

Qu'ils leur fassent...comme à papa...

C'est où, Ben ? Je te suis, je te suis tout de suite...


Les pensées s'entrechoquent. Mon père...il est parvenu sur cette île, et...et il lui est arrivé quelque chose d'horrible. Je ne veux pas que ça se reproduise. Et je ne sais même pas qui est la dame dont il parle...


-> Vers le point d'eau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille Gastopoulos
Naufragé
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 51
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Dim 25 Mar - 11:44

Céli.


Que dit elle? ch'auver des gens? Hola douch'ement ch'i ch'e dangereux je crois que je vais ch'urtout continuer à me ch'auver moi. Zut il y a kehira dans le lot, je l'aime bien ch'ette petite. Enfin je l'aimais bien disons...
Achille, ce sont des compagnons, des frères humains...
Oui ju'chtement, je me souviens du loup qui dit à l'agneau: ch'i ch'e n'est toi ch'est donc ton frère...Et j'ai pas la vocach'ion Pach'cale...
T'as raison mon gars, t'as qu'une vie alors qu'il ya plein de survivants et...


Céli lui sussurre une courte phrase.


Et cependant tu risques de rater des infos qui paraissent vitales, n'oublie qu'elle est la seule à savoir ce qu'est l'entité, à part nous mais on ne compte pas t'en parler...Va falloir apprendre tout seul.
Et si c'est pour la laisser mourrir, cela ne valait pas la peine de lui faire tous ces salamalecs pour la réconforter aprés la mort de Tara. Tu dois y aller.
Ha attench'ion, la compach'ion, ch'a je connais, mais je ch'ais aussi faire la différence entre l'effort et le réconfort, et... Mais attendez, comment ch'a ch'e fait que vous voulez tous les deux que j'y aille?
Ce serait mieux oui.

Achille se tourne vers Céli:
"Mademoiselle Ch'éli, évidemment que je vais les aider, et de ce pas même. POurriez vous m'en di..."

Ha elle est déja partie. Enfin je vais rech'ter prudent et puis voilà, ch'est l'occasion d'agrandir ma carte et jeter un oeil n'engage à rien. La faille dans la falaise donc.

Achille se lève et donne ensuite le jambon entier à Jenny:
"Tenez jeune fille, je vais voir ch'e que mes maigres moyens peuvent pour ch'es malheureux, je vous ch'ède le jambon, rach'ionnez le tant que nous n'avons rien d'autre à manger. Je vous fais confianch'e."

Bon allez et au galop, mais avant passage par un des canots, il y a toujours un pich'tolet fusée la dedans non?
oui t'aurais pu y penser plus tot, ça tire qu'une fois, mais quel style! Mais tu y vas seul? C'est pas ton style.
Ch'i juch'tement, la discrétch'ion de groupe ch'a marche rarement autant que quand on est tout ch'eul. Et je veux pouvoir battre en retraite dich'crètement ch'i besoin.


Achille part en courant avec tout son barda vers la faille aprés un passage dans un canot, une grosse tranche de jambon dans la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Larrson
Déplaisancier
avatar

Masculin Nombre de messages : 480
Age : 43
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Lun 26 Mar - 12:38

Booon.. Ben il y a de la vie ici, même du jambon dis donc.. Je comprend pas tout ce qu'il dit le monsieur, mais il a l'air rompu aux techniques de survie les plus élaborées.. Jenny est déjà sur le coup, quelle réactivité, un vrai kit de survie aussi, elle.

C'est drôle, on a tous l'air de plus en plus persuadés qu'on est là pour un moment..
Aaaah, un cureton, ça aurait été dommage, échoué sans un cureton, hé hé, un autre type, beau gosse, genre j'assume ma nature tendre.. Une femme.. Précieuse.. qui étreint les deux mâles..

Une jeune fille, celle du buffet, miss joie de vivre an 2000.. Elle a l'air agitée, perturbée.. ça file froid dans le dos. Des évènements bizarres.. Tu m'étonnes.. Si tout le monde se retrouve à fouiller des cervelles en putréfaction, la panique collective n'est pas loin loin.


Elle file soudain avec hâte.. Le monsieur jambon en fait de même...
Et nous on reste comme des cons, la nuit tombe, j'ai des crocs pas possibles...


Booon... hum.. Je vais fouiner dans les canots, doit bien y avoir quelques rations de survie.. Faudrait penser à bivouaquer.. Des fois qu'on se mange une bonne tempête tropicale dans la nuit..

Je m'appelle Sven Larrson.
Et je ne sert à rien, cherchez pas.

Le caillou je le laisse là, mais pas touche, Jenny tu surveille le caillou, si y'en a un qui s'approche, tu mords, hein.


Je pose alors ma pierre en forme de croix trouvée tout à l'heure et file fouiller les canots..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilda Blust
Naufragé
avatar

Féminin Nombre de messages : 106
Age : 39
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Lun 26 Mar - 14:54

« Calmez vous mon enfant. Tout va bien. Nous sommes encore en vie, c'est le principal. A croire que le Tout Puissant a décidé que notre heure n'est pas encore venue ! »

« Hum ?! Oh yes, of course… oui… »

Mathilda ! Un peu de tenue, voyons !

Qu’est-ce qu’il me prend de me jeter ainsi dans les bras de gens que je connais à peine, hein ?

Bon, oui d’accord, les événements traumatisants rapprochent mais ce n’est pas une raison pour laisser mes sentiments s’épandre de cette façon et en société qui plus est !

Allez, ressaisis-toi, ce n’est pas digne !

Alors Mathilda se ressaisit et comme il faut parce que Mathilda reprend d’un coup du poil de la bête. L’apparition de James l’a comme sortie de sa torpeur, de cette culpabilité qui s’était abattue sur elle comme une chape.

Elle desserre son étreinte sur Marcello, le libère en reculant de quelques pas, un léger sourire de convenance au passage pour masquer sa gêne de s’être ainsi jeté dans ses bras sans prévenir et un coup d’œil aux alentours pour évaluer la situation de manière calme et réfléchie comme elle a coutume de faire…

Tiens ! la blondinette qui m’a ignorée il y a peu, demande à présent de l’aide… ben voyons… comme cette femme asiatique sur le paquebot qui m’a lâchement abandonnée et qui est venue supplier ensuite qu’on vienne sauver son ami ! Certains ont un de ces toupets tout de même !

Que raconte-elle ?

Des sous-sols ? Une porte blindée ? Hé hé, ICI ?... et un monstre psychopathe… ? Mais elle a perdu la tête la pauvre petite ! Sûrement le résultat d’un choc au crâne ou le délire post traumatique… qui sait ? La voilà qui parle toute seule, dans le vide… à… un certain… Ben ? C’est malheureux de la voir ainsi l’esprit dérangé !

Bon, elle repart… cet homme à l’accent grec aussi…

Okay ! Voyons voir… Que reste-il ? Une adolescente dévouée corps et âme à un jambon, le prêtre, le revenant et cet homme, habillé étrangement… Sven Larrson… qui… ne sert à rien… hum ! Voilà une étrange manière de se présenter…

En tous cas, son initiative est bonne… il nous faut trouver de la nourriture, ce jambon ne suffira pas et aussi du bois pour relancer le feu… et VITE ! La nuit s’avance à grands pas !

« Bien… bien… je crois aussi qu’il est temps de se présenter mutuellement et de s’organiser… Enchantée monsieur Larrson et vous autres... »

Petit signe de tête envers tous…

« Pour ma part, mon nom est Mathilda Blust… Je vais vous accompagner monsieur Larrson… j’ai en effet apporté un sac, il doit encore être dans un des canots… j’y ai de l’eau et quelques barres céréalières… je sais que ça n’est pas grand-chose mais si d’autres peuvent aller cueillir quelques fruits, du bois pour le feu ou trouver un abri en bord de plage, non loin, alors cela devrait faire l’affaire pour cette nuit… Je suis persuadée que dès demain, nous verrons des secours arrivés et mettre un terme à cet enfer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Mâle de mer
avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 50
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Lun 26 Mar - 16:03

Corso marchait en tête, il ouvrait le chemin tandis qu'un brouillard fantomatique transformait la nuit en un décors troublant de fimlm d'horreur. Le chemin qu'ils avaient pris à l'aller ne se ressemblait plus vraiment. Mais, le marin, pied sur et arme au poing ouvrait la voix pour ses quatre compagnons. De loin en loin, les soupirs et les sanglots de Sibylle coupaient le silence nocturne. Entre les bras de M%ike, elle se laissait aller. Douleur, stress, horreur de l'opération subie ? Elle avait craqué, mais sans hurlements hystériques, juste ces sanglots retenus...

Je retrouve sans trop de difficulté le chemin de la plage. Rayana entraîne son amie qui ne voulait pas quitter le prêtre. Mike ne semble même pas sentir le poids de celle qu'il transbahute depuis un moment. Je me rends compte, que je n'ai grignoté que quelques biscuits depuis ce matin, que je suis mort, rissolé, rétamé. On entends sur la plage les voix des autres naufragés. Esperons qu'ils se sont un peu organisés.

" On arrive ! Tout le monde va bien ? "

Je ne demande pas dans le vague, les filles et nous, on a crapahuté toute la journée pour retrouver Sibylle et quand à elle... Je m'approche du feu de camp qui a été dressé la veille. Il y a du monde autour, ca discute. mais, dans la pénombre, je ne cherche pas à distinguer quiconque. On a réussi notre mission sauvetage, mais je me vois mal le crier à tue tête. Je reste debout à l'entrée de la zone dégagée pour le feu. La pétoire de mike au bout du bras, je me dis qu'on a eut du bol que cela ne se passe pas plus mal.

Comment leur dire à tous que y a rien de naturel sur cette île, que le cauchemard du docteur Moreau, c'est rien face à ça. Des engins bizarres, des constructions inconnues, et un être inhumain qui a décidé de pratiquer une trépanation sur une pauvre fille. Ca vous réjouis ? Pas moi.

A la lueur vaccillante des feux, les yeux de Corso virent du noir à l'or liquide, contemplatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Jane
Pestouille
avatar

Féminin Nombre de messages : 644
Age : 28
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Lun 26 Mar - 16:58

Je ne sais pas si c’est l’effet hypnotique qu’a le jambon sur moi, mais je capte rien de tout ce qui se passe autour. Je comprends juste que le gars qui cause drôle se barre en me confiant plus que ma tranche. Et que Sven, lui, veut que je prenne la surveillance des canots. Ok, ok, mais là, j’vais avoir du mal, parce que la nuit tombe super vite, et le feu s’affaiblit. Et il est trop loin, en plus.

Tu vas assurer, Jenny, t’assures toujours!

C’est parti. Ma valise au trésor, dans un canot. Le jambon, dans mes bras, la tranche déjà coupée, dans ma bouche. Non, elle y est plus. Avalée. Un pas, un coup d’œil aux radeaux. Un pas, un coup d’œil sur le feu pour me diriger. Un coup d’œil aux radeaux, un coup d’œil au feu pour me diriger. Un coup… Et puis merde, ça me fait tourner la tête ces conneries! Petit sprint vers le feu, je ramasse quelques branches qui n’ont pas encore servi. Chiotte, j’ai les bras pris. Retour aux canots. Je pose le jambon. Re sprint vers le feu.

Et voilà la mer qui s’agite. Le radeau va se faire la male. Pas question de perdre mes trésors! Allez, tire Jenny, tire!!! C’est super lourd c’truc! Mais là, à part un ras des marais super géant de trois mètres au garrot pourrait venir l’emporter. Et c’est reparti. Une course contre rien s’annonce, juste pour déplacer le feu de quelques mètres. Et puis non, finalement, je vais plutôt me reposer un peu, j’suis crevée. Allongée dans mon lit super class, un peu dur mais class quand même, la tête sur ma valise et enlaçant le jambon, je me laisse entraîner par Morphée. Va falloir qu’il assure, le marchand de rêve, pour faire mieux que la réalité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyana O'Brien
L'une et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1068
Age : 37
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   Lun 26 Mar - 20:59

[Viens du lagon (mici rayana de m'avoir attrapée :p) ]


Encore une fois je n'ai pas servi a grand chose.. Rayana m'avait appelé pour examinée Sibylle et je n'avais pas bouger...

Pourquoi je ne sais pas en meme temps la blessure de son cou et se qu'elle avait sur la nuque etait vraiment pas habituel je pense pas que j'aurais pu faire quoi que se soit...

Mais j'aurais pu essayer mais j'avais l'esprit ailleur je n'avais presque pas entendu mon amie... Le pretre etait plongé dans ses pensées, et moi j'avais toujours cette sensation bizarre dans la p'tite maison, cela me glacait le sang...

Rayana m'avait accroché le bras et tirer afin de suivre la petite troupe, on devais rejoindre la plage au plus vite... La nuit tombait rapidement et a mit chemin j'apercevais deja a l'horizon un epais brouillard arrivé...

Ca ne me rassurais en rien, deja que passé la nuit sur cette ile n'avait rien de rejouissant mais bientot si le brouillard continuait de suivre cette direction nous serons tous plonger dans un decors de cimetiere...

Grrr

Mon estomac me fais savoir son mecontentement... Depuis mon arrivée je n'ai rien avalé et j'commence vraiment a pas me sentir au mieux... Je fouille dans ma saccoche et m'allume une cigarette...
Ca me coupera un peu la faim en attendant d'avoir quelque chose a croquer...

Enfin j'apercois le feu de camp de la plage, je ne distingue pas vraiment qui est autour mais je les entends deja discuter...

Corso qui ouvre la marche leur demande si tout va bien.. Et pour le moment aucun ne repond.. J'aime pas ca, que va t il encore se passer...

Je racle ma gorge et reprend la phrase prononcé par corso esperant avoir une reponse...


- Tout le monde va bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Point de départ : arrivée dans l'ile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Point de départ : arrivée dans l'ile
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» Arrivée dans le calme...En êtes-vous sûr? [Rp Adonis T. Nightsprings]
» Mon arrivée dans un nouveau lycée
» La meilleure chose qui m’soit arrivée dans la vie c’est toi, mais tu sais quoi ? Le problème c’est que c’est aussi la pire !/Célio\
» Quelle est votre part de responsabilité dans l'échec haitien ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: L’île-
Sauter vers: