Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 La cabine des MJ - Be Happy

Aller en bas 
AuteurMessage
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: La cabine des MJ - Be Happy   Lun 26 Fév - 16:43

Vous croyez être les seuls à vous amuser, à vous envoyer en l'air...

Tssss

Erreur gravissime, les coulisses sont chaudes and the show must go on again and again. Depart pour une visite guidée des rideaux.

Yes !

MJ' prête pour le grand plafond ?

Ton silence est doré, porteur de songes érotiques.
J'en tombe mon froc !






La cabine des MJ, eh eh, c’est la plus belle, la plus grande, la plus confortable et ouais, elle est carrément au plafond de vos rêves les plus fous. C’est du dix étoiles pour SM et toutes tentatives d’en ressortir encore vierge serait vaine et sans intérêt.

MJ’
OouCh ! C’est la championne du fantasme, reine des nuits, mais propre sur elle.
Elle sent bon la couette, et même après ébats ses parfums les plus enfouis draguent la pièce et le lit, sous couverture et avec les draps.

Caduc pour mineur, intempestifs rêves entrelacés, la folie des grandeurs ne fait peur ni à l’un ni à l’autre, pourvu que le plaisir, luxure et débauche soient de la partie. De jambes en l’air et où seule, l’apesanteur devient un obstacle, et encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ'
Mais si, elle est gentaaaAAAARRRRGH !!!
avatar

Féminin Nombre de messages : 1143
Age : 45
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: La cabine des MJ - Be Happy   Mar 27 Fév - 0:38

JOURNEE DE MERDE !!!!!

Ah non franchement, des comme ça, je demande grâce, je crie pouce, infligez-moi n'importe quoi, mais pas une deuxième dans le genre avant au moins 23 ans... Pitié !

Les godasses-projectiles, les fringues en vrac, hop, virons toute cette merde poisseuse de laborieuse sueur créatrice, douche parfumée, serviette pelucheuse...
Et enfin, mon kimono, mon préféré, le rouge en soie à moumoute... Celui qui me glisse sur la peau comme des petites mains inhumaines, toutes fraiches, et qui s'échauffent doucement, doucement... Celui qui devient tellement tiède que je ne le sens même plus, que je ne sais même plus de quelle épaule il glisse... Ma peau amovible... Toute fine... Tellement souple...

Ca y est, là je suis prête...
Remontée à bloc...

Vite vite vite, larguons les amarres, amarres larguées, en avant toute !

Je me tape sur le lit, de tout mon long, côté droit, la tête sur la main, le coude dans l'oreiller ! Elle est là, la zappeuse. Comme un diamant dans son écrin de draps rouges... Posée, petite chose noire et tentatrice, si tu savais comme je me délecte rien qu'à t'effleurer du doigt...

Frôler, attendre...
Laisser monter...
Non, j'peux plus, là, y'a urgence, j'en ai trop envie !

ZAP !

L'embarcadère...
Héhéhé, y'a des nouveaux...
Mignon, çui-là...
Dommage qu'il s'annonce tapette...
J'en aurais bien fait le quatre heure de... Mais qu'est-ce que je dis, moi ?
N'importe quoi, ma grande, tu t'égares, là, laisse ces jolies petites choses à leurs camarades de jeu, non mais ! Tu serais fichue d'inventer une bombe irrésistible rien que pour le tester, ma parole !!! T'es une coquine.
Ah tiens, çui-là, pas mal non plus... A voir...
Bien, bien, ça se peuple...
Tiens, et au bar, qu'est-ce que ça devient ?

ZAP !

Waôw, Elliot, t'emballes sec mon chou ! Comme quoi le charme sombre, ça les excite à mort !!! Les ? Qu'est-ce que je dis, moi ? Ca nous excite à mort !!!! Soyons un peu honnête nom de Dieu !!!
Plaf !!! Ah bravo ! Il est impayable ce Tom ! Première baignade de la partie !!! Magnifique. Ah mais non mais non... Candy t'as coiffé au poteau, mon chou... Aaaaah, désolée... Tom éternel second ? A voir... En attendant, t'as une super excuse pour aller la frictionner ailleurs, ta ptite demoiselle bleue, heine, ptit cochon ? Oui oui oui... On dit ça... C'était joliment manoeuvré...
Bon, et la baronne, qu'est-ce que ça devient ?

ZAP !

???
Eeeeeeeeh ben mon salaud...
T'es un rapide, toi...
Note on aurait tort de te laisser tout le bénéfice. La partenaire est efficace aussi, dans le genre... Mais t'es une belle allumeuse, Margot !!! Yeeeeah, ça c'est du jamais vu !!! Embarquement plus une heure, et tu te fais déjà visiter les dents de sagesse ?
Tas de ptits cochons... Je me doutais que ça se précipitait pas pour jouer le remake de la ptite maison dans la prairie... D'ici qu'ils nous sortent un concours à celui qui s'enverra en l'air le premier...

...

Mais c'est que ça joue sur mes hormones, vos batifolages, mes ptits loups...
Ca chauffe, là-dessous...
Vous savez que vous êtes...
Mmmmmh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Contre toute attente
avatar

Masculin Nombre de messages : 2180
Age : 512
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: La cabine des MJ - Be Happy   Mar 27 Fév - 12:31

MJ’ sur le lit qui se fait des vidéos de nos petits aventuriers.

Pas besoin de faire des longs discours, je pose mes petites affaires, direction le plumard.
Je m’allonge derrière elle, sens inverse.
Sur le coté, je pourrais renifler ses pieds et tomber dans les pommes, mais elle sent bon.
Elle a le pied fin, pas de ceux qui restent enfermés dans la chaussure et qui étouffent de ne jamais prendre l’air.
Les siens, ils connaissent la terre, le caillou qui se plante dedans et qui fait mal, mais qui fait aussi la corne.

J’observe ses pieds, longs, fins. Les orteils qui ne s’écrasent pas, rétrécis les uns sur les autres. Ils sont libres, ils ont la souplesse des marches sans la contrainte des cuirs trop rigides.
Des beaux pieds, sensuels et qu’on à envie de toucher, de masser. Sucer chaque orteil, dépecer chacun d’eux comme on effeuille.

Elle rit.
C’est amusant de la voir rire. Chaque secousse de sa poitrine libère un peu plus sa peau, du tissu du peignoir. Et je suis le spectateur de ce strip vaguement involontaire.

Elle zappe, et plus elle zappe, plus elle rit, et plus elle rit, plus son corps se déshabille, et elle m’excite.
Mais nous avons tout le temps, le film… VOTRE film ne fait que commencer, et la séance va durer encore longtemps, très… longtemps !

Alors je joue avec son pied. Chatouille pour une plante bien creusée, caresse sous la voûte qui se creuse. Elle retire son pied, je vais le reprendre.
Jeu de mains et de pieds, duel de doigts, jeu pour les grands au final.

J’admire la courbure de son mollet. Superbement arrondi, une certaine finesse, mélange de tendresse et de fermeté. Il n’est pas parfait, ce serait dommage, la perfection est ennuyeuse.

Sa peau est hâlée. La lampe à bronzer. Gaffe au cancer de la peau Maîtresse.
Mes doigts jouent avec le tissu du peignoir. Petit jeu de doigt, pour une approche tout en sourdine, espièglerie d’adulte, un rien juvénile. Un soupçon d’innocence dans le bout des doigts.
Flottement du tissu étiré entre deux doigts, index et pouce, duo inévitable. Parfois discourtois.
Pas cette fois.
Ils tirent et le tissu dégage la peau. Plus loin, plus haut.
La cuisse se profile.
La hanche résiste.
Les deux s’harmonise dans un tableau charnel et sensuel.
La cuisse, la hanche, le tissu qui joue de ses effets. Couleurs et satin, suave et rondeurs.
Mes doigts qui courent sur sa peau.
Mon regard qui la déshabille.
Anticipation de l’inéluctable.
Je croustille d’avance.

Ne bouge pas.
Rien a commencé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ'
Mais si, elle est gentaaaAAAARRRRGH !!!
avatar

Féminin Nombre de messages : 1143
Age : 45
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: La cabine des MJ - Be Happy   Sam 3 Mar - 2:08

Tiens tiens tiens...

(qui est le malveillant qui a dit "voilà du boudin" ? OK, deux ongles incarnés pour le malveillant, ça vous apprendra à persifler en sourdine...)

Pas un bruit, quelque chose de nouveau dans la saveur de l'air...
Un mouvement léger, vu du coin de l'oeil.
Froissement d'étoffe.
Tu arrives à point nommé...
Moi je souris sans tourner la tête... Sans tourner les yeux. Je préfère...
Et puis je m'en voudrais de rater la suite des événements. C'est qu'il a l'air d'embrasser plutôt bien, ce petit Trapp.
Mouvement sur le lit, oscillation légère...
Et ta chaleur juste là.

Ah non !
Pas les pieds, tu sais bien que je suis chatouilleuse, monstre !
Evidement que tu le sais.
Tu le fais exprès pour que je me tortille !
Eh bien puisque c'est comme ça je ne bouge plus.
Non m'sieur.
Je me mordille la lèvre, mais ça ne compte pas, j'ai pas bougé !
Pas un frémissement.
Rien.
...
(C'est insupportable, je vais craquer, je vais demander grâce, là... )

Ouf...
Mmmmoui, là, je préfère...
Ces petites caresses du bout des doigts... J'adore... Ca me met des frissons partout, et ça me hérisse les petits cheveux de la nuque... Notamment.

Le kimono qui glisse...
Coïncidence ?
La robe de Marguerite qui glisse au même moment...
On dirait bien que le hasard n'existe pas...

Son sein émerge, et ma hanche...
Il la caresse, tu m'effleures...
J'ai les yeux à moitié fermés, la tête qui penche.
Elle a fermé les yeux, incliné la tête...
Je frémis, en attente...
Elle...

Non mais quelle petite conne !

Je l'crois pas ! Elle lui a mis le feu, et puis elle se barre ? Salooooope !
Je la regarde claquer la porte, les yeux écarquillés.

La tronche de Trapp... Un poème.
J'éclate de rire...

Puis je me redresse sur le coude, je te regarde. Je ris toujours, doucement...
A mon avis, tu as raté toute la scène !
A mon avis, c'est moi que tu suivais des yeux.
J'en suis sûre...
Et ça me met du feu dans le sourire, dans le regard.
Parce que j'adore ça.
Je raffole de ça...
Rien qu'avec la petite flamme que tu as dans le coin de l'oeil, je me chaufferais pendant deux ou trois siècles...

Je tends la jambe, le pied. Je trace, très lentement, une ligne de la pointe de l'orteil, depuis ta gorge jusqu'à ton nombril, la jambe peu à peu repliée, très haut. Je sais ce que je dévoile, je sais ce que je ne dévoile pas encore...
On a le temps... Tout le temps...
Tout le temps de rester une ou deux secondes immobiles...
Je relève les yeux, qui avaient suivi le trajet de mon pied...
Décharge électrique.
Non je détournerai pas les yeux la première.
Et oui je continuerai à te fixer même si ça me fait vibrer de partout, et que ça m'accélère le pouls, le souffle...
Et non tu auras beau rester d'un calme olympien, ce demi-sourire aux lèvres et les cils à moitié baissés, je ne romprai pas. Les fers sont engagés, tu me titilles de l'oeil, tu testes la fermeté de mon regard à moi. Petit choc vers la gauche, vers la droite, comme de la pointe du fleuret...
Et je craque, évidemment... Au moment où je me rends compte que je ferme et rouvre la main droite pour la troisième ou la quatrième fois, passant mes nerfs excités sur la boule de drap froissé...
Je craque... Je dévie vers ta bouche, et je la vois se retrousser un peu.
T'es fier, hein ?
Et moi j'enrage. Encore raté... Je me mordille la lèvre à nouveau...
Un jour j'arriverai à soutenir ce regard-là !
Un autre jour...
Pas tout de suite.

Ca monte trop vite...
Regarder ailleurs...

L'écran... Tiens, y'a plus personne chez Marguerite...

ZAP !


Direction le bar !

Allez, approche !
On a encore des tas de choses à découvrir !
Hop, un pivot sur la hanche, quart de tour à gauche.
Je me retrouve en travers du lit, la tête vers l'écran.
A plat ventre, redressée sur les coudes et les chevilles croisées qui se balancent.
Oui je sais, c'est provocant.
Ca me fait un creux de reins absolument intolérable.
Et alors ?

Tu viens ?
Sourire, invite.
Viens plus près... Quelque chose me dit que la fête ne fait que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cabine des MJ - Be Happy   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cabine des MJ - Be Happy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Cabine TIM
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: L'île (Terminé) :: La croisière :: Les cabines-
Sauter vers: