Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Une journée ordinaire dans un clan peu ordinaire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Genesis
Démon mineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 29
Localisation : Dans les ténèbres...
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Une journée ordinaire dans un clan peu ordinaire...   Mer 30 Aoû - 19:10

Chapitre 1: Genesis, ou comment se lever de bon matin


Il était une fois, un étrange clan, ou plutôt devrais-je dire, une étrange famille. Cette famille réunissait des individus aux mœurs bizarres, aux maladresses reconnues et d’une grande bonté pour son prochain, venant de nulle part et partout à la fois. Et cette communauté d’hippie, d’ours mal léché, de ménagère attentionnée, de beaux parleurs, de vieux et autres parias vivait ensemble, dans une agréable vieille bâtisse. Mais comment pouvait vivre ce zoo, sans que sa population ne s’entre déchire ? Voilà peut être une première explication, avec le zigoto le plus abrutis de cette volière…


4h30. Le soleil n’est pas encore levé sur les terres glacées de Dusso. Par contre, un mage au corps magnifique, à l’intelligence resplendissante, à la sexualité désinhibé et au charisme envoûtant ouvre les yeux. La chair de poule se dessine ses avant-bras. Ses yeux se referment, fatigué du peu d’exercices qu’ils ont fait. Il se rendort…

6h30. Genesis pose enfin le pied gauche, puis le droit, sur le sol. Le parquet grinçant propage son odeur de moisit dans l’atmosphère nauséabonde, mais encensé de la chambre. Il se gratouille l’endroit qu’il utilise le moins de son anatomie, et esquisse une moue triste… Et oui, c’est pas encore aujourd’hui qu’il pourra se faire appelé l’Apollon des terres argentées…

Il se dirige vers le miroir, au fond de la pièce. La réalité apparaît à ses yeux !! Jamais il n’a possédé un corps magnifique, une intelligence resplendissante, une sexualité désinhibé et un charisme envoûtant (sauf peut être pour les mites qui habitent ses robes). Il ne voit qu’un corps banal… Tout ce qu’il y a de plus banal…

Bref, sitôt l’inspection quotidienne effectué, il se dirige vers la sortie de sa chambre, lévitant au-dessus des robes sales et tâchées de sang. Il saisit la poigné, puis tire. La poigné reste dans sa main, la porte reste fermée…

Zut, j’en ai marre bordel…

Il jette son trophée au loin, à l’autre bout de sa chambre, sur la pile de courrier croupissant et éternellement fermé. Il sort, en essayant de ne pas arracher la porte de ses gonds.

Il voit en face de lui la chambre de son Voice d’amour, laissant échapper des voluptés de parfum agressant ses narines fragiles. Il se dirige à droite, pour rentrer dans les toilettes. Une fois libéré de son concentré de déjection, et après avoir embaumé ce petit déversoir à crottes d’un parfum senteur « Pin vermoulus vieux de 1300 ans ayant finit en bois de chauffage », le nudiste revient sur ses pas, pour mettre quelque chose sur son dos, et protéger ses fesses du froid intense.

Glissant sur le tapis, jonchant le sol entre sa chambre et celle du beau parleur, il tombe à la renverse et se met à glisser, vers l’escalier.

Aïe, aïe, aïe, aïe…

Descendant les marches, ponctué à chaque fois de ces petits « aïe », il ne parvient pas à s’arrêter. Sa course pourtant s’achève, lorsqu’il percute enfin quelque chose. Ce quelque chose s’écroule, à grand renfort de bruit divers et variés. Le nudiste s’aperçoit, après s’être remis de ses émotions, qu’il vient de tomber nez à nez avec sa chère maman, équipé de ses magnifiques gants de cuisine en peau d’effrit et de son tablier brûlé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une journée ordinaire dans un clan peu ordinaire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test - Dans quel clan de LGDC serais-tu et quel serait ton nom ?
» Baptèmes dans le clan de L'Ombre
» Nouveaux-nés dans le Clan de la Rivière: Patte d'Ambre
» du côté de rumes-taintignies
» Entrer dans le clan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: Archives du forum :: Role play général :: Les Aventures-
Sauter vers: