Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn

Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 ..... Allons voir si la r....

Aller en bas 
AuteurMessage
Aislin
Démon mineur
avatar

Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: ..... Allons voir si la r....   Mar 4 Oct - 15:39

( Suite du duel au centre de la foule ...)


Le brouillard de ma mémoire se dissipait peu à peu, et seule une douleur violente franchissait la barrière de mes souvenirs.

Cet homme me parlait, me tendait la main, je me sentais perdu.
Je ne saisissais que peu de mots : « … Pas de mal … Me suivre … Bonheur … ! »
Mais seule la douleur me parlait couvrant les mots qu’il prononçait.

Qui était il ?
Pourquoi m’avait il blaisée ?
Pourquoi mon esprit se vidait de tout ?

Une incompréhension, de ce qui m’arrivait, m’envahissait. Une peur panique, que je ne pouvais contrôler, montait en moi.
Je voulais m’éloigner de lui, de ce lieu, fuir, courir le plus loin possible.
Le vide me gagnait. J’étais au bord de l’abîme de mon âme. Les peurs primaires de l’enfance me submergeaient.

Alors j’essayais de me lever, saisissant l’arme à mes pieds comme appuis pour me relever.
L’effort m’arracha une violente douleur, et la plait se remise à saigner.
Je retombais à genoux, la tête me tournait.

Je le regardais, avec les yeux d’un enfant qui ne comprend pas ce qui lui arrive, qui ne comprend pas la souffrance que l’on vient de lui affliger.
Je le voyais me suppliant de comprendre, mais de comprendre quoi ?
Sa main restait tendue vers moi, elle était celle qui me faisait souffrir en cet instant.

Il prononça alors un nom.
- Aislin …

Dans la pénombre de ma mémoire, une étincelle se fit, allumant une nouvelle vie.
Puis le noir de nouveau me pénétra.
Je m’affaissais sur le sol à bout de force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: ..... Allons voir si la r....   Mar 4 Oct - 19:37

Ce qu'il craignait venait de se dérouler sous ses yeux.
Cette femme pour laquelle il s'était prit d'un sentiment plus fort que l'amitié avait peur de lui, le tableau ne jouait certe pas en sa faveur mais quand même.

Elle s'évanouit, il se précipita pour amortir sa chute.

"Dort, la nuit te portera conseil"

Il la souleva du sol en proie a une violente remise en question.

*Qui suis-je apres tout ? Que j'aimerais oublier tout, comme elle que j'aimerais couper les ponts entre la terre et le ciel...
*

Il ouvrit la porte d'une taverne d'un coup de pied, portant sa rapiere a la ceinture et l'épée du guerrier dans le dos, les conciliabules se turent a son entrée, il ne les regardait même pas, beaucoup en voulait a sa gorge mais aucun assassin n'avait jusqu'alors réussit a lui ôter la vie, l'ombre qu'il manipulait pour le bien en faisait frémir plus d'un, et sa verve constante agassait nombre de personnes.

"Une chambre !" Demanda-t-il.
Le tenancier indiqua a un de ses employés de donner au tire-laine ce qu'il désirait.

Une fois dans la chambre il déposa doucement son précieux fardeau.
Il dégagea son visage des meches qui le parsemaient en souriant, rêveur.

"Dormez belle dame
Le temps qu'il faudra
Reposez votre âme
Comment demain finira?"

Sur ces mots, il tomba dans un sommeil réparateur, sur le chevet de la belle portant une de ses mains glacées sur son ventre, pour s'assurer qu'elle ne partirait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislin
Démon mineur
avatar

Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: ..... Allons voir si la r....   Mer 5 Oct - 14:13

Mon sommeil était agité, la douleur annonçait la fièvre.
Je fus réveillée par une main posée sur mon front. En ouvrant les yeux, je vis une femme passer un linge frais sur mon visage.
J’allais lui parler, mais elle imposa son doigt sur mes lèvres en signe de silence.
Elle jeta un rapide regard noir en direction de l’homme qui reposait dans le fauteuil près de mon lit.
A son grand soulagement, il dormait encore.

Elle entreprit de me retirer mes bottes et mon pantalon de cuir.
Sans un mot, je me laissais faire, car j’en étais incapable de le faire moi-même.

Puis elle me fit signe de me redresser avant de me débarrasser de ma veste et de ma chemise.
Une douce odeur de bouillon ce mêlait à ce lui du parfum de la rose. Ces essences odorantes, ranimaient en moi des souvenirs.

Elle me fit assoire sur le bord du lit, afin de cacher ma nudité à l’homme qui était présent. De ce faite, seul ma nuque et mon dos s’offrait à sa vue en cas de réveille. La tête me tournait un peu. La femme me tendu alors le bol de bouillon, afin que je puisse le prendre.
Elle se rapprocha de mon oreille :
- Buvez, il y a des herbes qui m’ont été données par un mage soigneur ! Dans quelques jours, votre blessure ne saura qu’un mauvais souvenir !

En toute confiance, j’avalais le breuvage. Elle entreprit de m’aider à me rafraîchir, et s’occupa de soigner ma plait. En découvrant les marques qui striaient mon dos, elle eu du mal à retenir un petit cri d’horreur. Le parfum de l’eau et du savon me tournait les sens. Régulièrement, elle surveillait le Tire-Laine, secouant la tête en signe de désapprobation.

Quand elle eut finie, elle tira le drap pour que je puisse m’y glisser.
Eparpillant ma chevelure flamboyante autour de mon visage pour que je ne sois pas gênée. Elle plongea ses yeux bleus dans le vert des miens et doucement me parla de nouveau :
- Reposez vous ! Je repasserais demain pour vous préparer un bain et monter votre repas.
(En passant sa main sur ma joue, elle ajouta) Tant qu’il vous gardera ici, je prendrais soin de vous ! Cet homme ne sait même pas s’occuper de lui ! Dormez maintenant douce enfant !

Je me tournais vers lui, son visage était a moitié caché, et je ne saurais dire s’il dormait encore.
Comme une papillon de nuit se posant délicatement sur une fleur endormie, un sourire vint effleurer mes lèvres. Le sommeil me gagnait de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: ..... Allons voir si la r....   Mer 5 Oct - 16:10

Le tire-laine ronchonnait, les rayons du soleil attaquaient son visage et reduisait son sommeil, luxe dont il n'avait plus bénéficier depuis un certain temps.

"Ah maugrébis qui y a-t-il encore ?" Beugla-t-il en se reveillant, brandissant son poing, il se rendit compte que la jeune femme dormait toujours et s'en voullu de s'être montré aussi paresseux.

Il se leva, replaça ses longs cheveux derriere ses oreilles en s'étirant, il dinstingua la peau au grin fin de la guerriere, il se retint de l'effleurer, considérant ses doigts comme impur a une telle beauté.
Il retraça son passé sur son visage, sentant l'immense balafre qui parcourait celui-ci, il soupira.

"Aislin...Aislin...Aislin"Murmura-t-il sans trop comprendre.

Il se resolvit enfin a partir au rez-de-chaussée apres avoir veillé la belle, il commenda un alcool bien serré, il lui venait une envie de tout noyé dans les vapeurs de l'alcool, de noyer tout ce qui s'était passé, de noyé cette peur qu'elle avait pour lui, de noyé se désir qu'il avait pour elle.
Apres quelques verres, l'ambiance se fit plus joyeuse, mais l'ivresse timide qui envahissait ses membres ne suffisait pas a lui faire oublier celle qui dormait a l'étage.
L'idée qu'elle ne puisse plus être dans son lit le fit frémir, il abandonna derechef tout ses compagnons de boissons et monta quatre a quatre les esacliers, il manqua de renverser cette servante dont il ignorait qu'elle avait prit soin de son ancien adversaire, le regard qu'elle lui lança le transperça, il appuya sur la poignée de la porte et ouvrit celle-ci, esperant qu'elle soit toujours là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislin
Démon mineur
avatar

Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: ..... Allons voir si la r....   Mer 5 Oct - 18:04

Une main me secouait doucement.
Quand j’ouvris les yeux, je reconnus la femme qui m’avait soignée pendant la nuit.
- Bonjour belle enfant !
Ne prenant pas la peine de parler à voix basse, je tournais la tête aussitôt vers le fauteuil. Il était vide.
- Ne craint rien, il est en bas entrain de se saouler ! Ce n’est pas d’en l’alcool qu’il oubliera ce qu’il t’a fait !
- Mais que m’a-t-il fait ? Je ne me rappelle même pas de son nom !
- On le nomme Tire-Laine ! Et c’est lui qui t’a infligée cette blessure à l’épaule !
- Mais pourquoi ?
- Aller fini toutes ces questions, je vous ai montée un plateau ! Il faut vous nourrir maintenant ! (Secouant de nouveau la tête, elle ajouta pour elle-même) … Comment peut il s’occuper d’elle ?
Elle repartie vers la porte, puis se retourna vers moi :
- Vous avez un bac avec de l’eau bien chaude, allez s’y avant de manger !
Puis elle sortie de la pièce.

Je me hissais péniblement en dehors des draps, et marchais vers le bac. L’eau était comme la veille parfumée d’eau de rose.
Avec peine, j’y pénétrais. Me plongeant en entier dans la soie tiède.
Je pris le savon et fis un brin de toilette.

Je devais sortir et quitter ce bien être esquis.
En attrapant la chemise que la femme avait déposée sur le lit, la porte s’ouvrit brusquement.
J’eu si peur, que je ne réussi pas à couvrir ma nudité à tant, et je ne pus que me retourner.
Essayant avec difficulté d’enfiler ma main de mon épaule blessée dans cette damnée chemise.
De nouveau je lui exposais mon dos.

Je me mis à trembler. Je sentais son regard sur moi.
Je voulais crier, mais ma gorge se noua.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: ..... Allons voir si la r....   Jeu 6 Oct - 19:56

A son grand soulagement, elle était toujours là, la douceur et la beauté sans nom de ses traits eveillaient ses sens.

Il la voyait en grande difficulté face a cette chemise qu'elle avait du mal a enfilé, il sourit et retira son long manteau bordeau tout en lui tendant.

"Tient, couvres-toi ! Certe cela fait moins habillés mais c'est beaucoup plus facile a enfilé que cette chemise"

Il n'obtint aucune réponse et baissa les yeux vers le parquet bien entretenu.

*La mort tient donc toujours ses promesses ? Damnée soit-elle tout semblait si bien partit.*

Il sourit, devant tant de pudeur, il se sentait poisseux face a une telle merveille et il restait ainsi a la contemplé, jusqu'a ce qu'il ce rende compte que son regard génait fortement, il recula secouant les mains et la tête.

"oh nonnononononon c'est pas du tout ce que tu crois, je...je ...enfin rien de spécial t'es sûre que tu veux pas ma veste, elle tient chaud tu sais !"

Il se rememora son combat, et se dit qu'évoquer celui-ci lui rappellerait peut-être un événement proche, l'évenement qui l'avait ammener ici.

"Prend cette veste
Enfile là tu verras !
Entent ma détresse
Ai confiance en moi"

Il se dit que sa personne était de trop dans cette piece, mais quelque chose le retenait en ces lieux, quelque chose a quoi il devait oublier d'esperer.

Il tourna le dos a la belle aux courbes exquises et jetta sa veste a coté de celle-ci.

"Fait moi confiance, tu verras, c'est promis j'te regarderai pas"

Il leva les mains comme le font les prisonniers en lachant leurs lames lorsqu'ils sont vaincus, mais si ce n'était par le fer que le Tire-laine avait été vaincu, la beauté de cette dame semblait l'avoir terrassé au poid de renoncer a son éloquence presque agacante.
Les armes gisaient, croisées sur le sol, ce qui lui rappela sa promesse envers ce guerrier.

*N'ai-je pas mal fait d'accepter? Douta-t-il interieurement*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ..... Allons voir si la r....   

Revenir en haut Aller en bas
 
..... Allons voir si la r....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mignonne, allons voir si la rose..(FICHE FINIE)
» Mignonne, allons voir si la rose | Kali
» Emya † Mignonne, allons voir si la rose qui ce matin avait déclose...
» Mignonne, allons voir si la rose... [Gomez]
» Allons au cinéma ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: Archives du forum :: Role play général :: Les Aventures-
Sauter vers: