Taverne de l'imaginaire

[Laissez votre imagination vous guider au travers des différents jeux de rôles mêlant passé, présent et futur]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Discussion sur le jeu
Lun 3 Déc - 19:42 par Isabelle Soraia

» Sortie de gauche
Sam 30 Juin - 2:56 par Tom

» Sombre recoin
Mar 26 Juin - 11:24 par Céli

» Perdu dans les profondeurs
Mar 19 Juin - 8:42 par AGSHYL

» Lîle, au fil de l'eau
Jeu 14 Juin - 18:06 par MJ'

» Dans les souterrains
Mer 13 Juin - 23:28 par Kheira Cruz

» Dialogues RP => Extension au RP de L'île
Mer 13 Juin - 21:38 par Monsieur Mike

» Tunnel de droite ..
Dim 10 Juin - 14:56 par Tom

» Nos absences
Sam 9 Juin - 9:56 par Lynn


Partagez | 
 

 Duel au centre de la foule.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Duel au centre de la foule.   Lun 12 Sep - 19:06

(Ce duel est contre une personne qui souhaite rester anonyme ne me prenez pas pour un de ces lunatiques a moitié fou ^^)

Le tire-laine s'avança a travers la foule, une rapière dans la main droite, ses vêtements extravaguant recousu de toute part.
Il désirait se faire un nom dans les terres d'argent, et la hardiesse que donne l'espoir le poussa à prendre la parole en ces lieux.

"Mes chers amis Je viens ici demander un défi envers la populace que vous formez. Je défie quiquonque le voudra dans un combat où tout les coups seront permis, mais sans toute fois que mort s'en suive, approchez jeune héros, chacun sont tour ou tous en même temps approchez je vais donner des numéros "

Un sourire moqueur aux lèvres, le roublard attendait la réponse des personnes en présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Lun 12 Sep - 19:06

"Je faisais partie de ceux que l’on ne voit pas. Les invisibles à qui l’on jette une pièce, non part bonté d’âme ou par pitié, mais parce que l’on dérange leur bien être. Le mendiant anonyme assis là comme une ombre et sans vie.
Son discours me fit relever la tête, de sous ma capuche je regardais cet homme qui haranguait la foule une rapière à la main : Provocateur et arrogant.
Il voulait se faire un nom sur les Terres d’Argent, moi je n’en avais plus. Il voulait tout gagner et moi je n’avais plus rien à perdre. La vie pensais je ? La vie peut être !

Mais je ne vivais déjà plus, je survivais simplement. J’appartenais au passé et n’avait plus aucun avenir en Terres d’argents, une simple damnée des dieux. Pour moi, il n’y avait plus de magie, plus le droit de porter un arme, juste celui d’errer.
Je ne pouvais plus me nommer, il offrait de m’en redonner un ! Même un numéro serait pour moi le moyen d’exister de nouveau un cour instant !

Je m’avançais au milieu de la foule, qui se poussait par dégoût, et me présenta devant lui.
- Je veux bien relever votre défi, à moins qu’une Damnée ne soit pas assez bien pour vous ?
Je n’aurais qu’une faveur à vous demander ! …… De me prêter une arme si vous êtes d'accord !

Je le regardais dans les yeux en espérant qu'il soit différent des autres, mais un doute s'installa dans son regard. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Lun 12 Sep - 19:06

L'ancien voleur cherche le regard de son adversaire à travers le mystère qui émane de lui.
Un sourire s'affiche triomphant, on l'avait écouté, l’attente avait été longue mais bien heureusement pas veine.

"Ha enfin une personne ici qui n'est pas peureuse et qui accepte de relever le défis soit-elle une damnée ou non ce serait un honneur"

Il se tourna vers un guerrier en armure qui était venu admirer la scène, il pointa sa rapière vers lui, ce qui le fit reculer.

"Toi ! Acceptes-tu que ton arme serves a combattre un être excentrique dénué de raison ?"

L'homme ne répondit rien mais la lame jaillit de son fourreau, l'épée longue atterrit au pied de celle qui venait de relever les défis, le tire-laine la scrutait.

"Voila...si cette arme te convient, nous pourrons batailler l'un contre l'autre."

Alors qu'il n'en laissait rien paraître, son âme se demandait qui pouvait bien être cette femme dont le courage dépassait celui d'une assemblée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Lun 12 Sep - 19:07

L’épée tomba à mes pieds.
Aveugle de ce qui se passait autour de moi ….
Je me baissa, et mis un genou à terre.
Il y avait si longtemps qu’une arme n’avait été saisie par ma main, mon bras tremblait.
Du bout des doigts, j’efflorais l’objet.
Je frissonna sous le contacte la froideur et la douceur de la lame. Cette sensation raviva en moi des sensations depuis si longtemps oubliées.
Ils remontèrent lentement en direction de la garde. Je fermais les yeux, et devinais chaque incrustation. Ma main frémissante n’osait pas se porter sur la garde. Je savourais cet instant.

Fébrile, mes doigts arrivèrent enfin à destination.
Lentement, ma paume se posa sur elle. Le contacte m’irradiait, force et délicatesse, ces mots remontaient dans mon esprit. Je prenais mon temps, il était la seule chose qui me restait.
D’une main pucelle, je refermais mes doigts sur elle. Elle montait et descendait doucement, il fallait qu’elle trouve sa place, n’osant la saisir, de peur qu’elle ne disparaisse comme par enchantement. Mes doigts jouaient, jaugeant la taille et la douceur de cet objet tant désiré.
Je commençais à ressentir la chaleur qui émanait de ce contacte charnel. Une chaleur étrange m’inondait. J’éprouvais du désir à la saisir. Cette sensation assécha ma bouche, et j’humectais mes lèvres.

Quand ma main osa enfin la saisir, j’ouvris les yeux. Je plantais mon regard dans celui de cet homme. Il me regardait d’un air étrange.
La froideur de la lame passa alors dans mon regard.
Je saisis alors l’épée à plaine main, et me redressais. Elle me semblait un peu lourde pour moi.
Pour tester son équilibre, je la fis tourner autour de moi.
(Vraiment trop lourde pour moi, tant pis, je souffrirais de ce combat, mais cela en valait la peine.)

« Je suis prête ! »
Je le saluais, mon instant de guerrière remontait des tréfonds de mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Lun 19 Sep - 21:01

Le tire-laine fixa son adversaire entre ses cheveux, qui voletaient doucement soulevés par le vent.

"Ton courage t'honnore ! C'est déja un honneur de ma battre contre toi, j'ignore quelle sera ma fin en ces lieux mais en garde"

Il leva sa rapiere devant ses yeux, portant la 'croix' formée de la garde et de la lame devant ses lèvres.

"Pour la liberté sur les terres d'argent" murmura-t-il entre ses lèvres.

Il replaça sa lame vers le bas, comme le ferrait le samouraï avec son katana et entreprit de tourner lentement autour de son adversaire cherchant le plus profond de ses yeux.
Il plaçait ses pas avec une précision démente, revenant toujours à la même position.

Il ferma les yeux et sourit.

C'est alors que s'engagea le combat : Il s'avença vers son adversaire, sa lame frottant presque sur le sol, dans un pas gracieux,il lança son bras droit du bas vers le haut, s'équilibrant a l'aide de son bras gauche, la longueur de la rapiere est utilisée au maximum tant le dueliste se tient loin de son adversaire mais rien n'y faisait les yeux bleus du tire-laine fixait la courageuse duelliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 20 Sep - 16:35

Il me salua, le combat s’engageait.
Je fis tomber ma capuche et jeta ma cape au sol.
Il tournait autour de moi, je ne bougeais pas. J’attendais qu’il donne le premier assaut.
« Tourne, oui tourne autour de moi, encore ! J’observais sa façon de ce déplacer. Ne pas bouger, attendre qu’il se dévoile ! »
Je fermais les yeux et le suivais dans mon esprit. Le bruit de ses pas et de sa respiration étaient les seules choses que je gardais. Le vide se faisait en moi.
Tel un félin, je surveillais le montre geste, le plus petit bruit qu’il faisait.

« Tourne, tourne encore. »
Le vent balayait mes cheveux, tant de temps que celui-ci ne m’avait enveloppée de ses caresses. Sa fraîcheur contre ma peau me fit frissonner.
« Tourne oui, tourne, prend ton temps, observe. »

Je sentis son geste à l’instant ou il leva le bras. Il cherchait mon regard, je le sentais sur moi.
Nos lames se rencontrèrent, le métal hurla. Elles glissèrent l’une contre l’autre jusqu'à la garde. Stoppées par elles, la force de nos bras prenait le relais. Nous jaugions l’un et l’autre l’équilibre et la puissance.
Nos regards se croisèrent, je me plongeais dans ses yeux bleus. Il hésita un cours instant, je profitais de cela pour lui décocher un coup de pied et un revers de mon coude droit dans la tempe, pour me dégager de l’assaut. Il avait trop de force pour moi en combat rapproché. Je devais maintenant l’éviter. Sa rapière deviendrait son handicape.

Etonné de cette défense, il recula.

Je lui souris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 20 Sep - 16:45

Le tire-laine avait vu son attaque échouée, il avait tenté d'esquiver les deux attaques corporelle et se tenait maintenant a une distance résonnable de son assaillante.
Il sourit, regardant le sol.

"Je ne sais pourquoi nos chemins se sont rencontrés, tout ce que je sais c'est qu'il n'est pas de mon destin de vous tuer"

Il recula une nouvelle fois ouvrant sa garde, théâtrale, a la limite du burlesque, que pouvait bien être cet être qui m'éprisait la mort et le combat a ce point, pour en faire un acte de beauté.

"Et dire que le soleil est si beau
Et que nos lames sont si abiles
Nous envolerons nous aussitôt
Que s'arretera notre danse grâcile ?"

Il rit,le vent soulevait ses cheveux, certains bardes dans les alentours notaient ce vers aussi pietre soit-il, dans un murmure il ajouta "Premier vers"

Il fit tournoyer sa rapiere autour de sa tête d'un mouvement souple du poignet fixant le corps de son adversaire, une fois qu'il eu jugé que la distance soit plus ou moins bonne, la rapiere vendit l'air en ligne droite vers le pied de l'adversaire, le bretteur se tenait en extension maximale:bras tendu, jambe fléchie, pres a revenir en garde si l'assaut qui suivait se révelait de taille, il sourit, se demandant quelle parade inventerait cette combattante pour contrer son attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 20 Sep - 17:45

« Il osait me parler de destin. Que sais tu de lui ? Une simple toile avec de multiples ramifications, et en son centre … Maîtresse de ce lieu … La mort. Elle revêt de nombreuses formes, moi peux être. Tu joues et te ris d’elle. Tu te crois l’initiateur de ton destin, tu n’es qu’un pion et rien de plus ! »

Dans une mimique de pantin de foire : Il m’offrait son torse, sans garde, et déclina des vers !
Je secouais la tête et murmurais : « Tire-laine ceux sont tes premiers vers et j’épargne ta vie pour la première fois »
Posant la pointe de mon épée au sol, je profitais de cet instant de facétie pour reposer mon bras.
Ma main restait positionnée sur la garde prés à frapper au moindre écart de sa part.

Sa lame s’envola et fendit l’air droit vers le sol et mon pied gauche. Cette fente allait le mettre en déséquilibre un bref instant, je ne devais pas le sous estimer. Le contre devait être bien placer pour le détourner de sa cible. Au maximum de la détente de son bras, juste a l’instant ou le poids courbe sa lame vers le bas, et où le poignet prend le relais.
Là, d’un geste tournant du poignet, ma lame vint frapper l’extérieur de son assaut, l’obligeant par le choc à dévier son poignet et donc sa lame.
Sa rapière frôla ma cuisse droite en remontant.

Je ne lui laissais pas de répit, sa lame continuait sa course sur ma droite, et je piquais mon épée droit sur lui, visant le haut de son épaule droite. Ajustant ma cible, je ne le quittais pas des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 20 Sep - 18:03

Qui pouvait être cette femme qui parlait de destin et qui était aussi péssimiste sur celui-ci que n'importe quelle mortelle.
Il y avait néanmoins quelque chose de différent dans ce regard, quelque chose d'inconnu a ce qu'il avait vu dans les yeux de ses adversaires, cette personne avait dans le regard un sentiment bien connu de sa personne.

Le sentiment que l'on ressent lorsque l'on a plus rien a perdre.
Les coups de la guerriere semblait être menée par une force retrouvée, perdue il y a peu et retrouvé a l'instant, une maîtrise euforique de la lame qui permettrait de tirer la quintessance de l'objet.

Sa rapiere fut déviée mais sont extansion était telle que le coup ne pu partir bien loin et alors que l'épée longue se ruait vers son épaule, un bruit de métal retentit au centre de la foule, le Tire-laine avait replacé ses jambes en position de combat déviant la lame de tres peu de degré, il recula une nouvelle fois, la rapiere aussi bien maniée soit elle n'était pas de la meilleur éfficacité, il devrait reussir un enchainement rusé et précis car il devrait retenir son coup, il était peut-être libre penseur et provocateur mais la mort, bien que sur ses talons a chaque instant n'était pas dans son âme.

Il se replaça en garde, fléchissant les genoux pret a paré une éventuelle attaque.

"Les lames se croisent
Les bruits retentissent
Les tissus se froissent
Mais jamais ils faiblissent"

Une lueure mesquine épousa la courbe de son visage déja emprunt d'un sourire carnasier.

"Deuxieme rime"

C'est sur ces mots qu'on le voyait avencer vers son adversaire, garde haute, et main déterminée, il se fendit exécutant un cercle avec son arme ayant pour cible la tête de l'adversaire la distance était son seul allié face a un adversaire dont il ne distinguait pas, et dont il ne distinguerait surement jamais les faiblesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 20 Sep - 19:03

Son sourire le rassurait, je sentais l’instant où il prenait sa décision. Sa respiration changeait et trahissait son action. Il prenait de la distance pour faciliter son geste.
Descendant sa garde, il se fendit. Sa rapière venait droit vers mon visage.
Me baissant, je pris appuis sur ma main gauche.
Effectuant un demi tour sur elle, je libérais ma jambe droite. Dans un mouvement tournant, je l’étendis à son maximum. Sa lame passa si prés de ma joue, que je sentis sa froideur.

Me concentrant sur sa jambe d’appuis, je visais de ma jambe droite la sienne.
Sous le choc, il bascula et mis une main à terre.

Finissant ma volte, je profitais de ma vitesse pour me remettre sur mes jambes.
Ma lame vint au contacte de la sienne par la droite, j’y mettais toute ma force. Je voulais le déséquilibrer totalement sur la gauche.
Une étincelle mourra entre nos deux armes.
Mon épée glissa le long de la sienne et s’arrêta net à la base de son menton.

Le souffle cour, je le regardais droit dans les yeux. Il n’osait plus bouger.

« - Deuxième rime Tire-laine ! …. Deuxième vie pour moi ! »

Ma main tremblait sur son coup. Je baissais mon arme et recula. Fut un temps ou je l’aurais simplement tuer. Mais la mort n’aurait pas mon aide aujourd’hui contre lui. Je vivais avec elle depuis trop de temps pour lui faciliter ces moissons de vie.

- Encore une rime ?

Ma main tremblait toujours, je détournais un instant la tête face à cette bise. Douce caresse en cette instant bénis !
J’attendais mes vers, mon coeur se serra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 20 Sep - 19:16

Le tire-laine la fixa dans les yeux, le visage impassible mais les yeux tres éloquents.

*Comment ? Comment cela a-t-il pu arriver ? Les heures passées dans ma tour ont tuer mon épée*

Il ferma les yeux, tout était aller trop vite, ce coup sur son jambe l'étincelle, et puis l'ombre l'avait envahie, ses années passés sur les routes en roublard mais jamais en combattant, qu'il regrétait de n'être reconnu que pour son franc parlé et non pour son épée.

Contrairement a toute ses attentes, la lame ne lui perfora point la gorge, elle demandait des vers, était-ce pour l'humilier encore plus ? Cette femme n'était pas comme les autres peut-être ses idéaux avaient retenu son arme ou peut-être n'y avait-il pas d'éxcuse.

Il ouvrit les yeux, se releva laissant sa rapiere, cette amie qu'il avait toujours eue au milieu du combat, il tournait le dos a la combattante, un étrange moment de flotement passa sur la place qui venait d'être un champ de bataille.

"Souviens-toi de moi
Prends cette rapière
Je ne l'a mérite pas
Je quitte la lumiere" Commença-t-il

Il se retourna vers son adversaire et s'inclina tout en saluant dans le vide sans aucune arme.

"Merci de m'avoir épargné
Moi qui désirait être connu
Je ne voulait pas m'avouer
Tué par ce que je suis devenu"Poursuit-il alors que ses cheveux revenait sur son visage, étrangement il en devenait presque séduisant il regarda le ciel mélancolique et lui tourna le dos.

"Pourrais-je un jour
Te contempler enfin
Toi l'astre du jour
Maître du matin ?" Telle furent les derniers mots qui moururent sur ses lèvres il restait la figé alors que la populace commencait deja a se dispercée non mécontente d'avoir vu se prétentieux être vaincu par une inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 20 Sep - 20:54

Il m’offrait pour la troisième fois sa vie. Sa rapière gisait là, à mes pieds.
Il me donna mes vers, sans rimes et sans joie.

Face à moi figé par son destin, celui même par lequel il chantait.
La foule se dispersa, seul lui et l’homme, à qui appartenait mon épée, restaient.

Je ne pouvais pas le tuer. Je venais de lui infliger une blessure plus profonde que la mort.

Une simple larme coula sur ma joue. Le vent s’acharnait à vouloir la sécher.

- Garde ton arme, moi je n’en ai que faire ! Elle est tienne ! Les mots sont aussi tranchants que ton arme ! C’est pour eux que je t’ai épargné par trois fois ! Combattre les armes à la main est plus facile que par les mots ! Ton nom ne sera jamais celui d’un guerrier, le mien appartient à l’oubli !
Ramasse ton arme ! Et montre moi par ta lame le fond de ta pensée ! Tu abandonnes bien trop vite tes combats.

Il ne bougeait toujours pas.
Je n’attendais rien en retour, me baissant, je ramassais alors ma cape et remis ma capuche.

Je me retournais une dernière fois vers lui, son visage était si doux. Mes mains se mirent à trembler de nouveau. Mes yeux se remplir de larmes.
Il était temps que je retourne à l’oubli moi la bannie.

Allait il me laisser partir sans réagir ? Accepterait il mon défis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 20 Sep - 21:18

Il n'en croyait pas ses oreilles, était-ce possible après s'être vanté de pouvoir la vaincre elle ne désirait pas l'humilier, il s'était trompé sur son compte que pouvait-il bien être arrivé a cette femme dont la maitrise de l'épée dépassait son ententement, il se tourna vers l'homme qui avait preté son arme a la cause de ce combat.

"Veux-tu nous laisser nous battre en tête a tête, je la déposerais a la forge tu pourras aller la chercher demain, si elle n'est pas en cet endroit elle sera figée dans mon corps gisant sous elle."

Il n'osa protester, sentant qu'autre chose se trouvait a présent dans ces lieux, et pour le peu qu'on le connaisse un peu, l'on savait partout sur les terres d'argent que le tire-laine n'avait qu'une parole même s'il n'en avait pas toujours été ainsi.

Il retint ses larmes, comme toujours, ne voulant pas que la laideur de son passé soit souyée par la beauté inocente d'une larme et se dirigea vers son arme un sourire aux lèvres, elle le considerait comme son égal voila ce qui le lui redonna la force de revoir un être qu'il avait oublié.
La reconnaissance envahissait son visage et se redressa et salua a nouveau, il gardait sa garde devant ses yeux.

"Soit combattons nous pour la beauté de mes mots et pour le geste, simplement pour nous battre et nous exprimer autrement, je te ferrais passer mes vers a travers ma lame"

Il salua et le vent souleva doucement sa chemise bouffante.

"Plus qu'une ombre je serais la lumière
Plus que l'oublie tu seras ma destinée
Plus qu'une arme deviendra ma rapiere
Plus que deux ennemis nous aurons été"

Elle laissa tombé sa cape, il la fixait différemment, elle se remit en garde tout était a présent différent.
Il se rua sur elle, et lança un coup rapide vers son flanc droit les pieds bien encrés le sol quelle allait être la riposte a cette attaque, comment se terminerait cette journée?
Il ne pouvait le savoir mais il savait déja que s'il devait mourir aujourd'hui se serait bien plus heureux qu'hier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mer 21 Sep - 19:03

Il acceptait mon défi. En ce jour je lui donnerait ce qu’il était venu chercher.
Il m’offrait ses vers, je lui donnerai la vie.

Nous étions seul, maintenant je pouvais lui donner la seule chose qu’il me restait. La technique et l’instinct du combat.
Je lui apprendrais à contrôler sa lame aussi bien que ses mots.

Reprenons là ou nous nous étions arrêtés.
Je me mis en garde pour lui signaler la reprise de notre joute.
Je le regardais dans les yeux. Je lisais en lui, et d’avance je voyais son attaque.

Mon flanc droit !
Tournant mon poignet vers la gauche, j’enroulait mon épée autour de la sienne. Parant le coup, je fis un deuxième tour. La pointe de mon épée vint taper son poignet droit.
Je souriais devant son manque de technique.

Je reculais d’un pas, afin qu’il accuse la douleur de sa main. M’adressant à lui :
« Par tes mots ton instinct s’anime
Par ta lame ton esprit jubile
Par tes mots mon esprit s’anime
Par ta lame mon instinct jubile »
- Trop de mots et de pensées, ton esprit doit se taire, fait le vide en toi et laisse toi guider. Ecoute ce que ton corps te dit, ta rapière doit devenir ton esprit. Tu ne dois faire qu’un avec ta lame, rien ne doit venir la perturber.
Regarde moi dans les yeux, un chasseur ce concentre sur sa proie, jamais sur le repas qu’il va faire. Tu dois deviner l’instant, soit le chasseur et non la proie.

Il écoutait mais n’était toujours pas concentré, sa garde était à terre. J’attaquais.
J’avançais mon appui gauche, ma lame se leva et s’abattit en direction de sa tête. Une seconde de trop pour paré le coup et reprendre son équilibre. J’arrêtais mon épée.
- Concentre toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mer 21 Sep - 19:22

Le tire-laine n'y comprenait plus rien a quoi bon se battre si s'était pour que l'instant d'apres l'on soit maîtriser, l'idée de se faire aider par les ombres lui parcouru l'esprit, mais cette métode de combat, qui lui avait pourtant permis de vivre jusqu'ici ne lui convenait plus.

Il acquiessait, comprenait mais n'y arrivait pas...la concentration n'avait jamais été son fort, il avait toujours été sur ses gardes pres a bondir ou a courir, il n'avait jamais pu se concentrer sur quelque chose, il avait du agir avec la peur au ventre, agir en regardant sans cesse derriere lui, et ne jamais faire les choses qu'a moitié et a présent, sans l'aide des ombres le combat lui échappait, son bras perdait de son assurence, un coup visait sa tête, il tenta de parer mais une nouvelle fois, la parade fut veine, il comprit a cette instant qu'il devait retrouver le style guerrier qu'il avait eu dans ses premieres années de vie, alors qu'il était encore au monastère.
Il ne dit rien, ses levres semblaient soudées a présent et son regard était reellement impassible.

Il remonta sa rapiere de sorte a protégé tout son flanc droit et couru vers son adversaire, deux mètres avant il se laissa glisser sur la terre seche qui servait de sol, il fixait la cuisse de la guerriere mais au dernier moment, son regard foudroya celui de la femme.

*Que notre destin soit lié*Pensa-t-il

Sa lame changea de direction a ce moment précis prenant pour cible le ventre de son adversaire, alors qu'il donnait une nouvelle pression sur sa jambe gauche afin de le porter plus loin vers celle qui lui apprenait a ce battre dignement.
Il faisait confiance en son bras et ne se préocupait plus que de voir l'expresion sur le visage de celle qui avait relevé son défis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Jeu 22 Sep - 17:34

Son regard avait changé. Je voyais maintenant le chasseur. La concentration était là.
Son attaque était encore prévisible par sa respiration. Mais je fus ravie de sa technique.
Il n’y avait pas d’ouverture sur son flanc droit, et sa lame insidieuse cherchait sa cible.
Alors ma cuisse, pensais je ? Non Tire Laine c’est encore trop bas, ta lame doit remonter et viser plus haut.
Je vis de la haine pour moi dans son regard, à l’instant ou sa rapière changea sa course. Pourquoi ne voyait on que ça en moi, il n'était pas différent des autres !

A cet instant, ma main gauche rejoignit la droite sur ma garde. D’un mouvement tournant vers le bas et la gauche, je frappais sa lame. Je dus faire un saut en arrière pour éviter de me faire embrocher.
- Relève toi !
A ses mots, il reprit sa place, et j’attaquai à mon tour : Flanc gauche, flanc droit, pointé, de nouveau flanc droit, flanc gauche, attaque vers sa tête …….
Je ne sais pas combien de temps il dura, mais j’en étais ravie.
Enfin un échange digne de ce nom.
J’y mettais toute ma force, il reculait à chaque assaut pour garder son équilibre. Il se protéger parfaitement.

Puis je testais de nouveau sa concentration, je baissais légèrement ma lame et lui fit une ouverture à gauche en inversant mes appuis. Saurait il la voir, et anticiperait il le piège ?
Sa rapière passerait ainsi très prés de mon flanc gauche et continuerait trop loin. L’ouverture de son bras exposerait son torse à la pointe de mon épée.
Son regard était plongé dans le mien, il avait compris. Mais j’y voyais sa volonté de me tuer et rien d’autre. Je ne pouvais que lui sourire, je connaissais maintenant qu’elle serait l’issus de ce combat : Don de l’art contre ma m …. , et retrouver ainsi mon nom dans le territoire des ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Jeu 22 Sep - 17:46

Il venait de prendre concience de ce qu'était un combat loyal, dans cette euforie guerriere, le Tire-laine en avait oublié jusqu'à ses ideaux.

Il arma son coup pres de son épaule et envoya sa rapiere vers le flanc droit horizontalement en balayant un large cercle devant lui vers le flanc gauche de son adversaire, il ne se laisserait pas avoir une deuxieme fois.

Elle para sublimement, faisant jouer les muscles de son bras avec l'agilité féline qui la rendait si désirable, elle para comme il l'avait prévu, il n'attendit pas une seconde et l'assaut repris a présent vers la tête, sa rapiere fendit l'air avec vélocité et agressivité, elle du plier les genoux pour parré l'attaque, le Tire-laine oubliait tout, ce qui l'avait mené ici, ses heures passé dans les bibliothéques, il ne lui restait plus qu'une chose : La haine envers ce monde qu'il essayait pourtant de rendre meilleur et la haine envers cette femme a l'excise beauté et a la main si agile.

Il pencha sa lame et la rapiere, appuyée avec trop de force glissa sur le sol, l'ancien voleur pivota sur lui même avec une agilité faites de haine et de vanité, elle sauta en arriere pour esquivé le coup qui prenait pour cible ses côtes mais se retrouva déséquilibrée par la promptitude de l'attaque qui s'en suivit, le Tire-laine envoyait sa lame vers le ventre de la belle, en ligne droite.

Mais la lame n'attegnit pas son but.

Le Tire-laine restait là, figé, sa rapiere se mit a trembler.

"Ex...Excuse moi...Je...je ne voulais pas ...la haine m'a aveuglée je ne veux pas te tuer c'est... Non je n'arrive pas a m'admettre battu, les mots furent trop longtemps un moyen de combattre dans lequel j'étais pour beaucoup le meilleur mais l'épée me donne a présent une sensation de faiblesse, que j'ai tenté de comblé de haine."

Il se remis en garde.

"Battons-nous, mais...S'il te plait prend garde a toi, s'il venait que ma rapiere te prendrait la vie...je ne me le pardonnerait pas, je ne sais ce qui a mené tes pas sur ces lieux vers moi mais je sais qu'ils doivent continuer apres ce combat."

Le Tire-laine tentait a présent de retrouver son souffle et ses esprits, il dû retenir ses larmes, ses démons le hantaient a nouveau...La derniere fois qu'il avait succombé a la rage l'issu avait été fatale pour son adversaire, il ne désirait pas la mort de cette femme qui le considérait comme un éleve plutôt que comme un parasite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Dim 25 Sep - 11:12

"Ex...Excuse moi...Je...je ne voulais pas ...la haine m'a aveuglée je ne veux pas te tuer c'est... Non je n'arrive pas a m'admettre battu, les mots furent trop longtemps un moyen de combattre dans lequel j'étais pour beaucoup le meilleur mais l'épée me donne a présent une sensation de faiblesse, que j'ai tenté de comblé de haine."
Il se remis en garde.
"Battons-nous, mais...S'il te plait prend garde a toi, s'il venait que ma rapière te prendrait la vie...je ne me le pardonnerait pas, je ne sais ce qui a mené tes pas sur ces lieux vers moi mais je sais qu'ils doivent continuer après ce combat."

- Tu ne peux utiliser l’épée sans la volonté de tant servir, c’est un leurre de ton esprit. Le chat joue avec la souris, mais n’y l’un ni l’autre ne sont dupe de la finalité. Il en est de même en ce lieu. Ta haine est contre toi, ton esprit te perturbe encore. Il n’y a pas de haine entre le chat et la souris. Juste ce qui doit être. Le gagnant n’est pas toujours celui que l’on croit.
Le meilleur dis tu ! Le chat est t’il meilleur que la souris ?
Dans un combat, il n’y a pas de vainqueur ni de vaincu, ni de peine ou de pardon, ce n’est encore qu’une finesse de l’esprit. Seule la mort est gagnante !

Je me remis en garde, il se trompait sur lui-même.
J’attaquais de nouveau sur tous ces flancs, le forçant à riposter. Il devait sortir de son carcan et se libérer.

La sueur collait mes cheveux sur mon visage, mais je m’obstinais à attaquer, encore et encore. Aucun répit pour son esprit embrumé. Je faisais appel à son instinct. Il devait trouver la faille. Sa défense s’améliorait. Je cessais mes assauts et le laissait reprendre son souffle. Je m’appuyais sur la garde de mon épée et le regardais.
Le souffle court, mais il commençait à ne plus douter.
J’attendais maintenant qu’il prenne le dessus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Dim 25 Sep - 11:41

Il parait avec une agilité démente, a la hauteur des attaques qu'il recevait, il s'abaissa afin d'évité un coup destinée a sa décapitation et dû user de ses deux mains pour retenir un coup puissant porter vers son flanc droit.

Il reprenait son souffle, droit, soucieux, un point de coté lui dévorait ses côtes, il se promit de la comprendre, de comprendre pourquoi de comprendre comment?

Il tenta un coup en estoc au niveau du bras gauche de la guerriere, elle para mais le Tire-laine ayant décaler de quequele centimetre son coup, profita de l'ouverture laissée pour s'y engouffrer et passé derriere la guerriere.

Il tourna sur lui même de facon a se retrouver face a son adversaire et lui envoya un coup latéral dans les côtes.

Ne laissant aucun répit a la belle combattante, il leva sa rapiere et l'appuya vers sa tête, une fois le coup paré, il appuya sa rapiere contre l'épée a l'horizontale de facon a lui procurer une garde sûr.

Il approcha son visage plus pres de celui de la guerriere.

"Pourquoi sembles-tu chercher a mourir ? Aurais-tu oublier tout les belles choses de se monde ? Tu sembles maitriser magnifiquement l'épée alors a quoi bon mourir ainsi sans défendre un idéal qui te pousserait plus loin ? Ou alors me tromperais-je une nouvelle fois sur ton compte."

Il se bloqua dans cette position, de facon a minimuser les chances de riposte mortelle de la part de son sublime adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 27 Sep - 18:44

Son poing gauche avait atterri en plein dans mes cotes. Il m’avait coupé le souffle. Une douleur aigue s’insinuait en moi à chaque inspiration. Le choc avait du me fêler une cote. Il en profita pour prendre le dessus.

Il s’arrangea pour bloquer sa garde contre la mienne, à la hauteur de mon visage.
Je levais la tête vers lui, pour le regarder dans les yeux. Son visage était si prés du mien que je pouvais sentir son souffle sur mon visage. Je n’avais aucun moyen de m’échapper, je ne pouvais que maintenir la pression sur sa garde.
Il me parla si bas que j’eu du mal à me concentrer sur ses paroles. J’étais troublée.

Je fermais le yeux un instant, afin de retrouver la concentration nécessaire.
Je devais rompre absolument notre position.
Il profita de cette hésitation de ma part, pour enserrer ma taille de son bras gauche. Il voulait une réponse, il avait deviné que je cherchais le moyen de fuir.

Il me parlait de "belles choses de ce monde, d’idéal à défendre" ! Que pouvait il comprendre de moi !
Que pouvais je lui dire !
Que mes idéaux avaient été piétinés par ceux qui se disaient défendre le bien !
Que mes geôliers ne m’avaient données que souffrance et peur, humiliation et sévices !
Que seule la mort pourrait me délivrer !
Je commençais à perdre pied, la folie et la peur me submergeait de nouveau. Je devais m’échapper à nouveau.
Mon bras tremblait, il me faisait de plus en plus mal.
Alors je lui décrochais un violant coup de pieds.
Il lâcha prise et je pus m’éloigner de lui.

La pointe de mon épée traînait sur le sol, je ne pouvais plus la porter.
Je devais reprendre le combat. Je lui offrais la connaissance de mon art et il en voulait plus. De quel droit ?
Je me remis en garde, sans un mot, sans lui donner aucune réponse. Je me sentais blessée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 27 Sep - 18:58

Une douleur parcouru son corps et ses yeux cherchèrent en vain la silhouette de la guerriere qui s'éloignait encore de lui.

Il se releva, déglutit avec difficulté, elle semblait ne plus avoir le désir de ce battre, il semblait que son bras soit figé et n'ai plus la force de soulevée son épée.
Il la regardait, implorant le répit, il ne demandait qu'a comprendre, mais il conclu en croisant le blanc des yeux de la guerriere que c'était peine perdue.
Il soupira, et abaissant les épaules.

*Puisqu'il semblerait que même ici je sois inutile... autant en finir avec tout ceci, peut-être m'écoutera-t-elle si j'arrive à...*

Il avençait en marchant jusqu'à elle, cherchant a nouveau a trouver un répit mais rien n'y faisait, elle avait construit une forteresse entre ses pensées et lui, et c'était la blessure la plus dur a supporté pour le tire-laine, il se mordilla la levre inférieure, regrettant déja ce qui allait se passé.

Il décocha une attaque en estoc au niveau du ventre de la combattante, elle para avec autant d'agilité, et tenta de s'imiser a travers la défense de l'ancien voleur qui dévia la lame d'un coup de poignet, il tournait au tour a distance raissonable, il devait lui faire redécouvrir quelque chose qu'aparement elle avait perdue depuis un certain nombres d'années.

Il fendit l'air de sa rapiere appuyant de ton son poid vers la tête de la belle, elle para une nouvelle fois, poussée peut-être par la force du désespoir il se remit a tourner autour d'elle la fixant, comme un charognard le ferrait avec sa proie, mais ses intentions étaient tout autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 27 Sep - 19:57

Il tournait autour de moi, je voyais la mort sur ses talons. Elle me souriait.
Enfin elle venait à moi. Elle était si belle et si douce à mon esprit.
Tant de démons en moi me brûlaient. Je perdais la perception du monde qui m’entourait.
Je ne voyais que sa rapière.
J’étais à mon tour la proie, la fin s’annonçait

Une larme glissa le long de ma joue, et je lui souriais.
Je ne voulais pas lui faire ça, je ne voulais pas qu’il se sente coupable.
Mais ce moment je l’avais tant désirée. Tant de fois supplier de m’emmener loin de ce trou immonde, loin des coups et de cette souffrance.

Les cicatrices de mon corps s’étaient refermées, mais mon âme était qu’une écorchée, mon cœur avait été vidé.

La seule chose qu’il n’avait pu me prendre, je lui offrais.

Alors je l’attaquais de nouveau dans un assaut désespéré. Il para plusieurs fois, mais je ne cherchais que la pointe de sa rapière.
Il ne fallait plus que je croise son regard, non plus jamais.
Puis il se fendit, en appuis sur son pied droit, son bras se tendit vers moi.
Mais je ne fis rien pour eviter le coup. La pointe de sa rapière fonçait vers mon cœur.
Comme au ralentie, je la regardais venir vers moi.
J’écartais alors les bras en croix, afin de recevoir enfin mon du.

La pointe y pénétra, droite et sans dévier de sa course.

Réalisant ce que je faisais, il tourna légèrement son poignet.
Il changea la destination de la pointe.

La douleur me fit hurler, et je tombais à genoux. Une sensation de chaud envahissait mon bras.
Mon sang coulait doucement sur le sol.

Pourquoi avait il fait cela ?
- Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mar 27 Sep - 20:08

Elle aurait dû parer le coup, comme toujours, il n'était pas difficile a contré mais voila qu'elle était restée sur place, sans bougé, et il avait eu juste de temps de dévier de quelques centimetres la pointe meurtriere, il s'éfondra a genoux, déséquilibrée par le changement soudain de direction.

Il l'entendit hurler, il ferma les yeux, et serra les dents, il ne comprenait pas, il releva sa tête et la vit agenouillée.

"Non !"Il bondit vers elle, retirant sa lame de la plaie tout en arrachant un manche de son habit, laissant apparaître un bras meurtri par le passé.

"Je veux que tu vives, ce combat ne portera pas la marque funeste"Lacha-t-il alors qu'il serrait le garot au dessus de la plaie.

"Reste en vie, si tu veux je t'aiderais pas les mots, tu m'as appris a me défendre, parles moi ! Je ne connais même pas ton nom, et je ne te le demandes même pas, je ne serais pas l'instrument de ta mort, je l'ai trop ardement chassée de ma route pour l'infliguer encore a un ami."

Il se placa dans le dos de la guerriere, la tirant vers lui, il essuya une larme qui coulait sur le visage de la belle et sentit quelque chose lui ronger les tripes, quelques choses d'inconnu, de nouveau pour lui.

*Que m'arrive-t-il ?*

Il la regarda a nouveau, elle avait l'air si faible, un animal blessée, et il avait été son chasseur, tout s'était passé trop vite, rien n'avait vraiment eu de sens.

Il la serra plus fort contre lui et murmura quelque mot a son oreille.

"Reveilles-toi combattante
Ne la laisse pas te prendre
Tu ne seras pas perdante
Ce monde peut être tendre"

Il se mordillait la levre, retenant encore ses lames avec la férocité il les laissait pour celle qu'il tenait entre ses bras, il était vunéralbe mais s'en fichait bien, et le soleil déclinait sur l'horizon abandonnant ce monde, comme la vie abandonnait le coeur de la guerriere

"Je veux juste comprendre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mer 28 Sep - 18:04

Je me sentie basculer en arrière. Ma tête vint se poser sur son épaule.
Il essuya cette larme que je lui donnais.
Ma vie suivait doucement le chemin de mon bras, pour se répandre sur le sol. Le froid m’envahissait lentement. Son corps me réchauffait que si peu. Il me serrait si fort contre lui.
Je n’arrivais plus à ouvrir les yeux.
Je vie la mort juste là me tendant la main. Enfin elle était venue pour moi.

Puis il me parla, sa voix était si suave que je me retournais. Il était présent comme dans un rêve. Elle s’impatienta.
Je le voyais me tendre la main lui aussi et m’appeler à lui.

- Ne l’écoute pas, cela fait si longtemps que tu me sollicites, qu’est il pour toi ? Rien, juste un instrument. J’ai tout ce que tu souhaites à te donner. Lui que peut il t’offrir ?
Je te donne l’oublie, la fin de tes souffrances, une dignité retrouvée, la paix pour ton cœur et ton âme et la fin de tous tes tourments.
Et lui ! Veux tu savoir ce qu’il offre ? Tiens demande lui ! Il est là, vas y demande lui ! Aura-t-il le courage de tout te dire !
Il veut t’aider, mais il ne sait même pas s’aider lui-même ! Regarde le, ses démons le harcèlent !
Tu n’as pas le courage de le faire n’est ce pas ? Ose le lui demander !
Demande lui !!!! (Elle commençait à perdre patience)

La mort s’avança vers Tire-Laine et s’adressa à lui :
- Dit lui ce qu’elle doit savoir ! Dit lui se que tu veux d’elle ! Ce qui ce cache en toi, maintenant ou elle partira à jamais ! Dit lui pourquoi tu veux que je te la laisse !
Feras tu encore preuve de lâcheté ?
Elle toisait Tire-laine, sa colère était là.

Je luttais pour ne pas la suivre, pas encore. J’étais si bien contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tire-laine
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   Mer 28 Sep - 18:19

Quelle était cette forme qui s'avençait vers lui, il s'avença devant la guerriere et fixait la matérialisation pour proteger cette derniere.

Il la reconnu au bout d'un moment, il ricana, mais son rire n'avait rien de joyeux, il narguait la mort, étais-ce peut-être l'émotion qui le rendait plus fou que de coutume.

"Que pourrais-je lui offrir de plus de ce que tu pourras lui proposer dit moi ?"

Il continuait de ricanner mais il sentait son coeur se nouer d'émotion, il ferma les yeux.

"Oui ! Mais c'est bien sûr, tu ne peux lui offrir quelque chose qui a fait de moi ce que je suis"

Il s'en voulait a présent de s'être éloigné de son arme mais il conclu rapidement qu'il n'aurait pas tenu longtemps face a la grande maîtresse des enfers.

"Je lui donnerais la vérité, je lui donne le faîte de ne jamais lui mentir, pourrais-tu en dire autant hein ? Répond a présent ! Je fut l'ombre et de cet ombre je renaitrai avec ou sans elle car le doute m'envahit comme toujours sur mon avenir, tout comme elle"

Il regarda la tête de la belle guerriere, elle était si paisible, il craignait qu'elle ne soit déja partit rejoindre les mots de la mort, il replaça une meche de cheveux.

"Tu vois ! Tu es incapable de pouvoir impliquer quelqu'un dans ta misérable vie ? Crois-tu qu'il est possible de vivre toujours ainsi solitaire et taciturne Tire-laine ? Oh bien sûr tu fanfaronnes et tu idéalises ce monde mais en fin de compte mes légions t'envahiront"Commenta la mort face au tableau touchant qu'offrait cette scene.

"Non, c'est différent, dommage que toute les vies que tu hôtes ne t'ai pas rendue plus humaine car tu comprendrais qu'il y a des choses qu'on ne peut pas comprendre. Je ne comprend pas ce qui m'unit a elle, j'ignore même si elle se souviendra de moi demain mais j'ai envie d'y croire...J'ai envie de pouvoir croire en nous retournes dans ton abîme, je lui offre mon courage, ma force et le peu de gloire que j'ai eu, elle comprendra si elle ressent comme moi, cette douce chaleur au coeur et cette amertume de l'esprit car ce n'est pas à elle que je donnerais ma vie pour que tu l'épargnes mais a toi ! Car c'est toi qui désire remplir tes légions d'un être."

Il serra les dents, il tenait tête a la mort mais sentait sa volonté décliné, et sa tête commença a lui tourner.

"Je veux qu'elle reste en vie, dusai-je pour cela sacrifier la mienne"Hurla-t-il a travers les tourments de son âmes tout en entraigant la combattante pret de lui, s'impregnant de cette sensation qui pourrait être son dernier souvenir terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duel au centre de la foule.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duel au centre de la foule.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» Un Duel dans les champs ...
» Centre Arthurien
» [RP: Premier Tour] Duel Rems vs Rheanne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taverne de l'imaginaire :: Archives du forum :: Role Play Original :: L'Arène-
Sauter vers: